Partagez

“L’ambition de faire le bien est la seule qui compte.” [Liens de Loren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 31
Messages : 57
Points : 97
Emploi : Créateur, spécialisé dans l'étude du comportement des Blocards.



Carnet des Souvenirs
Âge : 29 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 12 Juin - 10:47

feat Alex Watson
Loren Lopez
  "Peu importe l'ampleur du sacrifice ; ce qui compte, c'est la grandeur du but que l'on s'assigne."

 
D. A. D. O. E. S. by Robin Foster on Grooveshark


 
Présentation

 


« Bonjour !
  Je m'appelle Loren Lopez. Je suis né le 10 Septembre à Kiev, en Ukraine, ce qui me fait 29 ans. »


  Groupe : Créateur
  Métier : Employé au WICKED
  Ambition : Trouver le remède, coûte que coûte.


 
Caractère

 


Le premier adjectif qui pourrait venir à l'esprit de quiconque croiserait Loren serait sympathique. En effet, c'est toujours avec un sourire ravageur et une bonne humeur contagieuse que ce jeune créateur se présente. Il est sociable et très ouvert. Même s'il est toujours très sérieux dans son travail, il ne rate jamais une occasion de plaisanter et de mettre tout le monde à l'aise. C'est généralement pour cela qu'on l'aime bien; il sait se montrer rassurant et accueillant. Parce qu'il est du genre à se soucier des autres.
Néanmoins, la première personne disant du mal de sa petite sœur ou s'attaquant à elle se prendra la plus grosse raclée de sa vie. Il a beau être gentil, compréhensif, attachant... Il ne se laisse pas marcher sur les pieds. Surtout lorsque cela concerne Hélène. Il tient à elle comme à la prunelle de ses yeux et serait capable de tout et n'importe quoi pour la protéger. Même si cela ne plait pas toujours à la brune.
La solitude est sa plus grande peur. Beaucoup de personnes aiment s'isoler pour travailler, réfléchir ou encore se détendre. Pas lui. Au contraire, il est plutôt du genre à rechercher de la compagnie, toujours. C'est une façon de s'assurer qu'il n'est pas tout seul. Si sa vie est en jeu, il fera son possible pour s'en sortir vivant, bien évidement. Mais il s'assura également que ses partenaires ou accompagnateurs ne meurent pas. Étant du genre à s'attacher facilement, cela peut le rendre assez naïf parfois. Néanmoins, quiconque profiterait de sa gentillesse pour lui tendre un piège s'attirerait automatiquement ses foudres. Loren est rancunier, et ses vengeances, il sait bien les préparer. Mieux vaut donc être son ami plutôt que son ennemi... Simple conseil.
Lorsqu'il travaille dans les locaux du WICKED ou bien derrière son ordinateur, il est un jeune homme très calme et réfléchi. Le contraire lors de ses "missions en plein air". Dans ce cas, il a tendance à agir assez impulsivement, surtout lorsqu'il se retrouve face à une horde de fondus. Là, il préfère réagir rapidement, souvent sans prendre la peine de réfléchir. Lorsqu'il joue sa vie, mieux vaut qu'il se défende coûte que coûte, au risque de commettre des erreurs à force d'aller trop vite. Bien souvent, il s'en mort les doigts ensuite.


***


Loren fait tout particulièrement attention à son apparence. D’un naturel charmeur et élégant, il aime être présentable en toutes circonstances. Du moins, il fait tout pour que cela soit le cas. Ses cheveux bruns –avec quelques mèches blondes- sont souvent coiffés en arrière, ou bien tombant sur son front. Il n’est pas particulièrement bronzé, mais plutôt musclé. Un physique avantageux, dont il sait profiter lorsque l'occasion se présente. Mais cela ne fait pas de lui quelqu'un de narcissique. Ces personnes-là, il leur adresse un regard de mépris avant de renoncer à s'en faire des amis.


 
Histoire

 


Loren a vécu les dix premières années de sa vie chez sa mère. Ses parents ont divorcé quelques mois après sa naissance, et sa mère a obtenu la garde de son fils. Deux ans plus tard a eu lieu la naissance d'Hélène, après le remariage de sa mère. Même s'ils n'étaient que demi-frère et sœur, Hélène et Loren s'entendaient merveilleusement bien. Bien évidemment, ils se lançaient fréquemment des piques et des taquineries. Comme tout frères et sœurs.

A l'âge de dix ans, Loren décida d'aller vivre chez son père, ayant envie d'apprendre à le connaitre. Erreur. Son père, bien trop occupé par son travail, n'avait pas de temps pour lui. Lorsqu'il n'était pas à l'école, Loren passait ses journées seul. Quand il rentrait, son père l'ignorait royalement. Décidant qu'il était bien mieux chez sa mère, en compagnie de sa sœur et de son beau-père, le garçon retourna vivre là-bas, gardant une mauvaise impression de son paternel. De retour chez lui, Loren retrouva bien vite sa joie de vivre et sa volonté d'apprendre. Bien sûr, comme tous les enfants de son âge, ses principales préoccupations étaient surtout de s'amuser un maximum et de repérer les jolies filles. Chose qu'il réussissait assez bien d'ailleurs...

A son entrée à l'université, Loren prit la décision de suivre des études de médecine. La science le passionnait. Ambitieux, le jeune homme se révélait brillant dans son cursus. Deux ans plus tard, Hélène le rejoignait à l'université.
Il s'était fait des amis. Plusieurs garçons avec qui il traînait souvent, en dehors des cours, ou même pendant. Quelques filles s'étaient également jointes au groupe. Mais celle qui faisait la différence, c'était Nélisse. Nell pour lui. Jamais plus il n'avait croisé une fille comme elle. Joyeuse, optimiste, attachante, courageuse, simple, drôle, têtue. Il n'était pas toujours facile de la supporter. Mais Loren chérissait son caractère, et au fil du temps, il finit par réellement se rendre compte qu'il était tombé amoureux. Ce n'était pas un coup de foudre, puisqu'il la connaissait depuis un bon moment déjà. Mais à force de la côtoyer, il avait fini par développer de forts sentiments pour elle. Le genre de sentiments qui le rendaient niais et heureux. Ceux qu'il souhaitait conserver pour toute son existence. Ils ont fini par se mettre officiellement en couple. Mais à peine deux jours plus tard, Loren dut renoncer à sa belle.

Tout s'était passé durant une journée on ne peut plus banale. Il s'était préparé pour aller à l'université. Le sourire aux lèvres et les cheveux encore emmêlés, il était sorti de sa chambre, déambulant dans l'appartement qu'il partageait avec sa sœur depuis son entrée à l'Université. Sa cadette était déjà prête, parée pour la journée. Tout aurait dû se passer normalement, comme chaque jour. Déjeuner, douche, cours, blagues, études, rires, devoirs, rires, sommeil...

Mais non, rien ne s'était déroulé comme prévu. Tout avait commencé avec cet avion qui était venu s'écraser près de Chicago. Les répercutions avaient touché la population au bas de la rue. Les voitures avaient été éjectées contre les murs et les poteaux avaient chuté pour la plupart. Loren avait assisté à la scène depuis son appartement. Une fois la surprise passée, il avait couru jusqu'en bas pour venir en aide à sa sœur. Ils s'étaient réfugiés derrière un mur, tous deux encore choqués par la scène à laquelle ils avaient assisté. Des cris, des pleurs... Les conducteurs des voitures restées indemnes ne savaient pas quoi faire. Beaucoup de corps jonchaient la rue. Beaucoup de sang également. Tout s'était passé tellement vite que les deux jeunes gens mirent un bon moment avant de se ressaisir. Loren surmonta le choc le premier. Il emmena sa sœur dans leur demeure et ils préparèrent leurs affaires. Ils ne pouvaient pas rester ici. Sous aucun prétexte. Après avoir emprunté des vélos laissés là, ils fuirent... Loren avait vaguement conscience du ridicule de la situation; ils tentaient de quitter la ville sur des bicyclettes. C'était complètement inutile. Mais ses pensées étaient toutes focalisées sur ce qu'il s'était passé. Était-ce la même chose dans toutes les villes ? Est-ce que le chaos régnait désormais partout ? Où était Nell ? Et surtout, allait-elle bien ?


***


Ils avaient été secourus par un Berg. Heureusement, parce qu'ils n'auraient jamais pu se rendre jusqu'en Ukraine en vélos...
Ils avaient décidé de retourner dans leur pays natal. Là-bas, ils comptaient vérifier si leurs parents allaient bien. S'ils étaient toujours en vie...
Ce qui n'était malheureusement pas le cas. Le manoir familial était désert, vidé de toute trace de vie. D'après les informations qu'ils avaient eu, les autres grandes villes avaient subi le même genre d'accidents, si ce n'était plus grave. La température augmentait dangereusement partout dans le monde, provocant de nombreuses éruptions solaires. Chose qui détruisait considérablement un bon nombre de foyer.
Hélène s'effondra, son corps secoué de sanglots. Le jeune homme tenta d'abord de se montrer fort, serrant sa cadette dans ses bras. Mais il dut vite se résoudre à verser les larmes qu'il retenait. Sa mère était morte. Celle qui l'avait chéri et aimé durant toute ces années avait perdu la vie. Et certainement pas de la manière la plus douce.

Il ne sut pas combien de temps ils restèrent cloîtrés au manoir. Peut-être cinq jours, deux semaines, un mois... Il ne comptait plus les heures qu'il avait passé roulé en boule sur son lit, les yeux baignés de larmes. Ni celles qui s'étaient écoulées pendant qu'il contemplait sa sœur effondrée de chagrin. Mais un jour, ils durent se résoudre à partir. Il le fallait, pour leur propre santé mentale.


***


Loren parcourait la salle d'un pas tranquille, une feuille de papier glissée entre ses doigts. Ses yeux allaient et venaient des lignes soigneusement tracées à l'encre noire à l'écran de contrôle un peu plus loin. La boîte montait, annonçant au Bloc qu'il allait avoir droit à un petit nouveau.
C'était devenu sa routine. Depuis qu'il s'était engagé aux côtés du WICKED, Loren travaillait dur à la conception du Labyrinthe. Chaque jour, il faisait en sorte d'instaurer une bonne ambiance au sein de l'équipe. C'était lui qui plaisantait le premier, offrant des sourires à chacun de ses collègues. Il avait besoin de cette entente, de cette complicité entre les créateurs. Ils en avaient besoin pour tenir le coup. Chaque jour, il se répétait qu'il faisait ça pour la bonne cause. On lui avait confié une mission, il se devait de faire son possible pour la mener à bien. Les Épreuves mèneraient au remède. Celui qui permettait la survie de l'humanité. Ils devaient trouver ce vaccin pour sauver ces gens, dehors. Ceux qui jouaient leur vie à chaque instant. Peut-être que Nélisse comptait parmi eux. Il l'espérait de tout son être. Parce que si ce n'était pas le cas, cela signifiait qu'elle avait la Braise. Qu'elle allait devenir complètement folle. Qu'elle ne serait plus jamais la même... Ou bien qu'elle était déjà morte.

Sauf que Loren refusait de penser à ces deux dernières options. Quelques fois, on lui assignait une mission à l'extérieur. Et à chaque fois que c'était le cas, il espérait croiser la brune sur le chemin. Celle qu'il n'avait pas oubliée, et à laquelle il ne cessait de penser. Il s'était fait une promesse; il allait la sauver de cet enfer. Quel qu'en soit le prix.


« Je te retrouverai, Nell. »

___________________________________

   

Hello, hello Anybody out there? Cause I don't hear a sound. Alone, alone. I don't really know where the world is but I miss it now. I'm out on the edge and I'm screaming my name. Like a fool at the top of my lungs. Sometimes when I close my eyes I pretend I'm alright. But it's never enough.


Dernière édition par Loren Lopez le Ven 12 Juin - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 31
Messages : 57
Points : 97
Emploi : Créateur, spécialisé dans l'étude du comportement des Blocards.



Carnet des Souvenirs
Âge : 29 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 12 Juin - 10:49

Interesting...
feat Alex Watson
Loren Lopez


 

 
29 ans • Célibataire • Créateur •


RPs en cours : 1/2
 
I know

 

 

 
Hélène Mary Lopez
Hélène, c'est sa petite sœur. Celle sur qui il veille chaque jour, celle qu'il chérit profondément. Même si la jeune femme aime lui rappeler qu'elle n'est plus une enfant, il ne peut s'empêcher de la considérer comme telle. Il sait très bien qu'elle est forte et mature, mais pour lui, il restera toujours la petite fille avec qui il s'amusait étant enfant. Celle qu'il défendait chaque fois que quelqu'un lui voulait du mal. Sa moitié.


 

Kyle Storm
En toute honnêteté, il n'y a pas énormément à dire sur le lien qu'entretiennent Kyle et Loren. Ils sont tous deux des créateurs très professionnels et motivés. Amis de longue date désormais, ils n'hésitent jamais à se conseiller mutuellement, s'entraider ou tout simplement discuter. Kyle et donc un collègue sympa que Loren apprécie réellement, même s'ils ont parfois des idées divergentes.
© Ju de Never-Utopia

___________________________________

   

Hello, hello Anybody out there? Cause I don't hear a sound. Alone, alone. I don't really know where the world is but I miss it now. I'm out on the edge and I'm screaming my name. Like a fool at the top of my lungs. Sometimes when I close my eyes I pretend I'm alright. But it's never enough.


Dernière édition par Loren Lopez le Mar 3 Nov - 16:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 18
Messages : 814
Points : 226
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 12 Juin - 15:55

Le lien étant déjà construit, un petit Rp ? :3

___________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 31
Messages : 57
Points : 97
Emploi : Créateur, spécialisé dans l'étude du comportement des Blocards.



Carnet des Souvenirs
Âge : 29 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 12 Juin - 16:53

Bien sûr ! Happy Tu as une idée de lieu ou de scénario ?

___________________________________

   

Hello, hello Anybody out there? Cause I don't hear a sound. Alone, alone. I don't really know where the world is but I miss it now. I'm out on the edge and I'm screaming my name. Like a fool at the top of my lungs. Sometimes when I close my eyes I pretend I'm alright. But it's never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 18
Messages : 814
Points : 226
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 13 Juin - 0:00

Alors là...

Peut être dans les labos du WICKED, en plein travail et une petite discution qui démarre ? :3

___________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 31
Messages : 57
Points : 97
Emploi : Créateur, spécialisé dans l'étude du comportement des Blocards.



Carnet des Souvenirs
Âge : 29 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 13 Juin - 13:40

Eh bien moi ça me va ! Smile
Du coup, tu préfères commencer ou bien que je le fasse ?

___________________________________

   

Hello, hello Anybody out there? Cause I don't hear a sound. Alone, alone. I don't really know where the world is but I miss it now. I'm out on the edge and I'm screaming my name. Like a fool at the top of my lungs. Sometimes when I close my eyes I pretend I'm alright. But it's never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 18
Messages : 814
Points : 226
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 13 Juin - 22:46

Je veux bien que tu commences, ce week-end et la semaine qui suit je serais un peu occupé. Du coup ça permettra de commercer vite, je pense pouvoir répondre durant cette semaine ;D

___________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageDim 14 Juin - 14:31

Un petit lien avec Diane ? Smile
Revenir en haut Aller en bas




Membre
avatar


Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 31
Messages : 57
Points : 97
Emploi : Créateur, spécialisé dans l'étude du comportement des Blocards.



Carnet des Souvenirs
Âge : 29 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 14 Juin - 15:52

Hélène, aucun souci, j'ai commencé le RP ici. N'hésite pas à me le dire si tu souhaites que je modifie quoi que ce soit. Wink

Diane, avec plaisir ! Smile Tu as une idée ?

___________________________________

   

Hello, hello Anybody out there? Cause I don't hear a sound. Alone, alone. I don't really know where the world is but I miss it now. I'm out on the edge and I'm screaming my name. Like a fool at the top of my lungs. Sometimes when I close my eyes I pretend I'm alright. But it's never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageLun 15 Juin - 16:59

Je verrai bien une relation un peu ambiguë : au début, relation plutôt conflictuelle à cause d'à priori, puis, en apprenant à se connaître, une relation amicale voir plus qu'amicale ? Smile
Revenir en haut Aller en bas




Membre
avatar


Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 31
Messages : 57
Points : 97
Emploi : Créateur, spécialisé dans l'étude du comportement des Blocards.



Carnet des Souvenirs
Âge : 29 ans
Relations:
Inventaire:




MessageLun 15 Juin - 18:20

Ça me va ! Au début ils seraient plutôt en désaccord sur certaines choses par exemple, avant de comprendre qu'ils peuvent bien s'entendre. ^^ Tu veux qu'on commence un RP ? Smile

___________________________________

   

Hello, hello Anybody out there? Cause I don't hear a sound. Alone, alone. I don't really know where the world is but I miss it now. I'm out on the edge and I'm screaming my name. Like a fool at the top of my lungs. Sometimes when I close my eyes I pretend I'm alright. But it's never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


“L’ambition de faire le bien est la seule qui compte.” [Liens de Loren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Se laisser aller peut faire du bien.
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» 06- La maladresse ça fait mal !
» Eo'saïm Teim-Cruan
» Ce que vous pouvez faire de bien avec le pokémon distribué (Evoli)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Se souvenir... :: Le Panneau d'Affichage :: Un Lien ?-