Partagez

A day in the Maze... [Ft. Isaac Welligton] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 26 Juin - 21:59



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Il y avait un gars sur son territoire. Ce qui ne présageait rien de bon, autant pour Ethan que pour l'intrus.

Du haut de son arbre, le jeune trappeur était en train de réfléchir. Il avait mal dormi, comme souvent. Sauf que la plupart du temps, il faisait sa nuit de sommeil complète, puis se réveillait en sursaut au petit matin et prenait un long moment à se calmer. Cette nuit-là, ça ne s'était pas passé comme ça. Il s'était certainement redressé brusquement dans son lit une dizaine de fois. Il n'avait donc pu bénéficier que de peu d'heures de sommeil pour un adolescent qui allait courir tous les jours.
Au bout de son sixième réveil brutal, il avait songé à trouver Isaac et se glisser dans son lit. Il était persuadé que la présence du garçon près de lui l'apaiserait. Sauf qu'il ne l'avait pas fait. En effet, il savait que son copain souffrait de troubles du sommeil lui aussi. Et il n'avait pas tellement envie que le coureur prenne peur en voyant quelqu'un à ses côtés et lui envoie un coup par réflexe. Ne valait mieux pas prendre le risque.

Autant dire qu'il était plutôt fatigué, ainsi perché sur l'une des plus hautes branches. Il avait passé l'heure qui avait suivi son réveil définitif à ruminer des pensées plus noires les unes que les autres. Comme toujours en fait.

Jusqu'à ce qu'il entende ce craquement de branche non loin. Il avait aussitôt redressé la tête, à l'affut. Seule Lily connaissait sa cachette, cette paisible clairière -enfin, aussi paisible que pouvait l'être un endroit au Bloc. Et à en juger par la silhouette qui se dessinait petit à petit près d'un buisson, ce n'était pas son amie. Alors non seulement il avait très mal dormi, mais en plus on venait l'ennuyer -pour rester politiquement correct- en s’immisçant dans SON espace personnel. Si Ethan était un gars hyper baraqué, impulsif et complètement idiot, il irait foutre une bonne droite à ce tocard. Sauf qu'il n'était ni l'un ni l'autre. Alors, à la place de se ruer sur le gars pour manifester son mécontentement, il entreprit de descendre de l'arbre. C'était déjà un bon début. Sauf que dans sa précipitation -et son manque évident de sommeil ?- il dérapa. Bon, il ne tomba pas de la cime de l'arbre, mais d'au moins un mètre. D'accord, il ne s'était même pas fait mal. Juste une égratignure sur le genou. Mais l'autre gars le fixait d'un air surpris. Puis ce c*n éclata de rire, tout simplement. Finalement, il pourrait peut-être revoir l'idée de lui foutre son poing dans la tronche...

Ethan se releva en retenant de justesse un grognement rageur. A la place, il enleva la poussière de ses vêtements d'un mouvement sec, puis toisa l'inconnu. Il avait une tête étrange, on aurait dit que sa mâchoire était décalée sur le côté. Peut-être ferait-il bien de la remettre à sa place... Refoulant cette pensée, le jeune homme renifla d'un air dédaigneux. L'autre ne semblait être qu'un amoncellement de bêtise et d'ignorance. Rien de bien intéressant. Après un simple haussement d'épaules, Ethan quitta la clairière sans un mot. Tout son être désirait ardemment se retourner pour lui flanquer la raclée de sa vie, à ce tocard -Ethan susceptible ? Nooooon, sûrement pas. Mais sa raison lui dicta de rester silencieux et inaccessible. Répondre à la provocation ne le mènerait à rien du tout. Puis il n'avait pas le temps, son job l'appelait à grands cris.

Sauf que ce qu'il n'avait pas prévu, c'était qu'il serait assez étourdi pour se prendre un arbre en pleine face. Bon, vu l'allure à laquelle il avançait, l'impact ne fut pas trop violent. Mais cela suffit à rajouter de l'huile sur le feu concernant sa mauvaise humeur. Cette journée était décidément horrible. Ne manquerait plus qu'on lui assigne la blondasse de la dernière fois comme coureuse, et il se jetterait d'un mur. Clairement.

Mais non, le destin ne fut pas contre lui au moment où il arriva près de la porte Ouest. Enfin, pas complètement du moins. En fait, c'était avec Isaac qu'il allait faire équipe ce jour-là.

Cette nouvelle aurait dû le réjouir. Et c'était le cas. Mais pas au point où il aurait pensé. Il attendait le jour où il devrait courir en compagnie du jeune homme depuis un long moment. Mais aujourd'hui n'était pas le bon jour. Il se sentait d'humeur à égorger quelqu'un. Et s'il égorgeait Isaac puisqu'il serait le seul humain à proximité ? Non, aucun risque ; il l'aimait bien trop pour ça, même s'il était énervé.

« 'Lut. » fit-il simplement en s'approchant du coureur qui faisait battre son cœur.

Cette journée allait être longue, très longue. Quoi de pire que d'affliger à l'être qu'on l'on aimait sa mauvaise humeur due à un manque de sommeil trop important ? Ethan plaignait déjà le garçon.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 


Dernière édition par Ethan S. Clark le Dim 19 Juil - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 28 Juin - 12:07

Aujourd'hui était un autre jour. Un nouveau. Mais cette nuit-là avait été plutôt agréable pour moi. Pour la première fois depuis .. des semaines, je ne m'étais pas réveillé en hurlant à cause de mes cauchemars mais j'avais en fait été au paradis dans mes rêves... Des rêves... Ce mot je l'avais oublié depuis longtemps jusqu'à cette nuit. Un jeune homme. Souriant. Ethan. Oui, j'avais rêvé de lui. Avais-je murmuré son prénom ? Peut-être, je ne savais pas, mais en tous les cas j'étais heureux. Ce fut avec le sourire aux lèvres et de bonne humeur que je me rendis au réfectoire. J'avalai même plus qu'il ne fallait. Petite erreur en y repensant. Un coureur ne devait pas trop manger ni pas assez. Courir avec un ventre vide n'était pas l'idéal, mais trop plein était aussi désagréable. Tant pis, j'étais du genre à avoir faim pas très longtemps après. Je me rendis à la cabane d'équipement des coureurs pour me vêtir et je pris ma lance, ma dague et mon arc. Hier j'avais opté pour mon arbalète. J'essayai de changer un peu tous les jours d'armes afin de m'habituer au changement. En parlant de changement, avec qui allais-je courir aujourd'hui ?

Je soupirai et regardai vers le ciel. Il était encore très tôt, comme tous les matins. J'aimerais bien un jour dormir un peu plus. Mais bon, c'était la vie et je voulais tout donner pour trouver cette sortie. S'il devait y avoir une personne dans le bloc qui trouverait la sortie ce serait moi, j'en avais envie. Avoir toute cette attention, les regards posés sur moi, être le sauveur de tout le monde, le grand héros, oui tout cela résonnait si bien à mes oreilles, mais je savais que n'importe qui ici pensait comme moi.

Je m'avançais vers les portes. L'on m'indiquait qu'aujourd'hui j'allais courir dans le bloc 7. Aucun problème, j'y étais déjà allé plein de fois. Je connaissais bien les et les présents dedans. Je pensais aussi à Ethan et à mes rêves de cette nuit. Allais-je réussir à l'oublier dans le labyrinthe ? Oui, il était évident que je devais rester concentré dans mon travail de coureur. Puis, en pensant à lui je l'aperçus qui vint vers moi.

- Salut, fit-il.

Mon cœur fit un énorme bond. Allions-nous courir ensemble ? Ça en avait tout l'air en tout cas. Je pris le temps de savourer cet instant dont j'avais tellement imaginé. C'était génial, j'allais connaître les talents d'Ethan. Mais, ce dernier n'avait pas l'air très enchanté ou du moins j'avais senti que sa voix avait été froide. Pourquoi ? Je décidai d'y faire abstraction en le saluant lui aussi avec un grand sourire. Après tout, il n'était peut être pas du matin. Je l'avais toujours côtoyé l'après-midi ou en fin de journée. Je savais très bien qu'il existait des personnes à qui il fallait éviter de parler de matin et Ethan semblaitêtre l'une d'entre elles. Cela brisa un peu mes images sur un petit réveil, lui et moi dans le même lit. Bon, il fallait vraiment que je pense à autre chose !

- Prêt ?, fis-je motivé.

Puis, à l'ouverture des portes je m'élançai déjà dans le dédale sans hésiter. Il faisait froid, mais mon équipement me tenait chaud. Le silence régnait et je préférais cela à ces petits bruits de monstres. Comment la journée allait-elle se passer ? Et si Ethan et moi étions attaqués? Je ne voulais pas qu'il soit blessé. Je me rendis alors compte que cela m'embêtait qu'Ethan soit trappeur. J'aurais préféré qu'il soit sarcleur ou encore chercheur. Au moins, il aurait été en sécurité au bloc toute la journée, mais c'était comme ça et je ne pouvais rien y faire. C'était donc à moi d'y veiller. Tout en courant, je mémorisais tous les chemins que nous prenions pour ne pas que l'on se perde. Aujourd'hui nous devions traverser le plus de bloc pour en découvrir un autre. D'autres passages, d'autres raccourcis...

Ethan était silencieux. Cela faisait bientôt un quart d'heure que nous courions et il n'avait toujours rien dit. C'était normal vu que nous courions et qu'il n'était pas très conseillé de parler en même temps afin de gérer au mieux le souffle, mais je m'étais attendu à autre chose. Je n'avais pour le moment pas revu son sourire qui me manquait temps. Et puis j'avais envie de lui dire à quoi j'avais rêvé cette nuit. Je voulais voir ses yeux s'illuminer.

   

   

___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 30 Juin - 12:48



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Même s'il sembla tout d'abord surpris de le voir, Isaac lui adressa ensuite un grand sourire. Le genre de sourire qui faisait complètement fondre le trappeur et devant lequel il devait se faire violence pour ne pas plonger sur ses lèvres. Voir le visage du jeune homme s'illuminer ainsi lui réchauffa le cœur. Il en aurait presque souri à son tour. Sauf que sa mauvaise humeur ne semblait pas prête à déguerpir. Il avait mal à la tête et était fatigué. Et Isaac aurait beau se décrocher la mâchoire pour lui, pas sûr que cela suffise à lui redonner de l'énergie. Et dire qu'il allait devoir courir toute la journée...

« Prêt ? »

Ethan hocha la tête en tentant d'ignorer cette impression qu'une perceuse avait élu domicile dans son crâne. Les deux garçons entrèrent alors dans le Labyrinthe, direction le bloc 7. Le jeune trappeur retint un soupir en franchissant les portes. Même s'il préférait largement courir parmi ces immenses murs plutôt que rester au Bloc, cela ne l'empêchait pas de détester le Labyrinthe. Il songea qu'il aurait peut-être dû se faire passer pour réellement malade pour être dispensé de courir aujourd'hui. Parce qu'il était irritable, et qu'il désespérait de plus en plus de trouver une sortie. Il allait encore rentrer bredouille, avec une migraine horrible, et le moral dans les chaussettes. S'il ne s'était pas trouvé en compagnie d'Isaac, il aurait certainement déjà hurlé en se tenant la tête entre les mains. Mais non, à la place, il se contentait de courir en serrant les dents et les poings, le regard fixé devant lui. Isaac était silencieux, ce qui semblait être une grande première. Chaque fois qu'ils se voyaient, le coureur était un véritable moulin à paroles. Mais là, rien. Ce qui était plutôt déroutant, il fallait l'avouer. Ethan cherchait en vain quelque chose à dire, au moins pour détendre l'atmosphère. Mais il n'y parvenait pas, sa tête bourdonnait et ses jambes menaçaient de se dérober sous lui à chaque nouvelle foulée. Il avait mal partout, et pourtant il continuait.

Au bout d'un long moment -le trappeur avait perdu la notion du temps, chose dont il aurait dû s'inquiéter, mais il n'en fit rien- Ethan décida qu'il était temps de faire une pause. Parce qu'il commençait à avoir la gorge vraiment sèche et les muscles extrêmement douloureux. Puis il était las.

« On s'arrête ? » demanda-t-il en tournant légèrement la tête vers Isaac.

Niveau communication, ils n'étaient vraiment pas au top aujourd'hui. Pas du tout même. Sans attendre de réponses, le brun stoppa sa course pour aller s'appuyer au mur le plus proche. Il sortit sans attendre sa gourde pour boire de longues gorgées d'eau, une expression complètement neutre sur le visage. Il aurait préféré courir avec Isaac un autre jour. Lors d'une journée agréable où il se serait réveillé le sourire aux lèvres. Où ils auraient pu discuter joyeusement durant leurs foulées, tout en veillant à bien réguler leur souffle. Où il aurait entendu sa voix grave plus souvent, et admiré longuement son sourire...



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 30 Juin - 16:09


Nous étions calmes, si calme, aussi calme que le labyrinthe. Aucun de nous ne parlait, mais pour le moment cela ne me gênait pas. J'étais beaucoup moins bavard dans le labyrinthe qu'au bloc c'était certain. J'étais toujours plus concentré dans mon travail de coureur. Je ne pouvais pas vraiment parler en retenant tout avec les détails que je parvenais à mémoriser lorsque le calme était complet. Ethan courait à la même allure que moi, ce qui était parfait. Je préférais toujours les trappeurs qui n'avaient aucun problème à s'adapter au coureur, car ce n'était pas à l'inverse de se produire. Une véritable organisation, tout comme au bloc. Pour ne pas perdre espoir, nous vivions dans un monde de règle où tout était calculé. Ethan ne m'avait pas vraiment adressé la parole à part un bref salut et un hochement de tête pour me dire qu'il était prêt. Qu'étais-je censé lui dire ? Nous nous étions quittés sur une bonne note et là il n'y avait plus rien. Ne m'aimait-il plus ? À la pause, il faudrait que je lui demande ce qui se passe. J'étais bien déterminé. Avais-je fait quelque chose ? Ou ne voulait-il pas exposer notre relation aux yeux de tous ? Mais cela ne collait pas car nous étions que tous les deux ici et nous ne croisions que des autres équipes occasionnellement dans la journée. Il fallait que je sache ce qui se tramait dans son esprit, car j'étais certain que c'était par rapport à moi. Lorsqu'il y avait quelque chose, j'avais toujours l'impression d'en être la cause. Puis, au bout d'un moment, je sentis le souffle du trappeur d'accélérer derrière moi. Je continuai encore quelque foulées, mais il finit par me dire de s'arrêter. Je m'arrêtai donc et pour bien contrôler mon souffle je continuais en marchant. Puis, je me retournai vers lui pour voir s'il allait bien. Je ne savais pas du tout quoi dire, les mots ne voulaient pas sortir. Je me contentai de sourire. Idiot. Quel idiot j'étais.

À la place je me mis à tourner en rond en récitant à voix basse mes codes pour retenir notre chemin que nous avions parcouru jusque-là. Chaque coureur avait sa méthode. Je me souvenais de ma trappeuse Clare qui elle dessinait sur les murs du labyrinthe des schémas avec une pierre trouvée au sol. À chaque fois j'avais l'air d'un jeune homme en transe qui récitait quelque chose sans jamais vouloir s'interrompre. En vérité, même si j'avais fini de mémoriser je continuai encore un peu. J'avais déjà parlé, pourquoi Ethan n'essayait-il pas après tout ? Je baissai les yeux au sol pour cacher ma soudaine moue. Je n'aimais pas trop cette ambiance. Nous étions passés de rires, baisers et sourires à... à ça. Je lâchai un gros soupir qui pouvait se confondre avec la fatigue. J'étais comme un gamin qui attendait que quelque chose se passe. Têtu aussi, je l'avais toujours été. J'étais du genre rancunier à attendre que l'autre fasse le premier pas lorsque je considérais que ce n'était pas à moi. Sale caractère. Peut-être devais-je essayer une dernière fois après tout ? Mais pour dire quoi ? Nous étions dans le labyrinthe cette fois-ci. Je m'assis donc contre le mur. Une première pour un coureur qui était toujours debout même pendant les pauses. Mais ça il ne le savait pas vu que c'était la première fois que nous courions ensemble. Je recommençai alors à dire mes codes à voix basse pour ne pas attirer l'attention de monstres. Je me rapellais Nyrah. Cette trappeuse était gentille, mais niveau discrétion, plus je lui disais d'arrêter de crier fort quand quelque chose se produisait moins elle arrêtait. Discrétion zéro. Ma tête se cala contre la pierre du mur et mon regard se mit à fixer ce qu'il y avait devant moi. Cette fois-ci, je sentis un sentiment étrange me prendre. Quelque minutes auparavant j'étais de très bonne humeur, tout heureux mais l'ignorance d'Ethan commençait à me vider de mon énergie. Je passais très vite de joyeux à triste.


___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 30 Juin - 18:02



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Quand allait-il enfin pouvoir passer une nuit agréable ? S'ils étaient destinés à vivre ici éternellement, pourquoi s'embêtaient-ils encore à chercher une sortie ? Est-ce qu'on lui rendrait la totalité de sa mémoire un jour ? Pourquoi Isaac ne disait-il rien ? Qui s'acharnait à ce point sur lui au point qu'il ait envie de s'arracher la tête ? Quand sa migraine cesserait-elle enfin son affreux petit jeu ?

Tant de questions toutes plus désespérantes les unes que les autres tournoyaient sans cesse dans l'esprit d'Ethan. Si après cela il ne devenait pas fou...
Mais il en avait marre. Marre de courir chaque jour sans plus aucun but. Marre de ne pas dormir. Marre d'être amnésique. Marre de se torturer le cerveau sans interruption. Marre qu'Isaac reste affreusement silencieux. Marre tout simplement.

De son côté, le coureur marchait de long en large, récitant quelque chose qu'il ne comprenait pas. Il ne voulait pas comprendre de toute manière. Ses mouvements lui donnèrent un peu plus mal à la tête. Il faillit lui demander de se taire, mais se retint de justesse. Il n'y aurait pas eu plus contradictoire étant donné qu'il voulait justement entendre sa voix. Finalement, Isaac alla s'asseoir contre le mur, à côté de lui. Le trappeur se laissa glisser à son tour en position assise. Ses yeux se posèrent sur son compagnon. Il n'avait qu'une envie : poser sa tête sur son épaule et fermer les yeux. Sauf qu'il ne le fit pas. Ses paupières se fermèrent, mais sa tête était restée calée contre le mur.

Les mots lui brûlaient la gorge. Il voulait dire quelque chose, briser cette ambiance glaciale. Mais il n'avait aucune inspiration, aucun moyen de savoir ce que le jeune homme pensait. Peut-être n'avait-il pas envie de lui parler, tout simplement. Mais pourquoi ? Parce qu'il se montrait froid ? Il n'en avait aucune idée. Mais s'il y avait bien une chose dont il était certain, c'était qu'il détestait quand le coureur ne parlait pas. Lui qui avait plutôt tendance à préférer le silence à la parlote se prenait à souhaiter entendre la voix d'Isaac s'élever entre les murs. Alors il demanda la première chose qui lui passa par la tête. La seule phrase stupide qu'il songea à prononcer.

« Tu parles pas ? »

Ouah, quelle perspicacité. Franchement, Ethan se serait baffé. Bien évidemment qu'il ne parlait pas, il l'aurait entendu sinon ! N'importe quoi. Ethan leva les yeux au ciel, sa mauvaise humeur l'agaçant lui-même de plus en plus. Sauf que s'il s'énervait tout seul, cela n'arrangerait strictement rien. Il repensa au dernier moment qu'il avait passé avec le jeune homme avant celui-ci. Tout avait été parfait, à part sa crise due à une remontée de souvenirs bien sûr. Mais excepté cela, il avait passé un superbe moment. Ils avaient même terminé en déclarant tour à tour leurs sentiments. Et voilà qu'ils se revoyaient dans le silence le plus complet et gênant. C'était moche.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 1 Juil - 19:02

Tant de silence autour de nous. Pourquoi ? L'un comme l'autre nous semblions jouer à un jeu : celui du plus têtu. Qui allait gagner ? Maintenant que la tristesse m'envahissait petit à petit comme une petite flamme. Je repensais à des moments tristes si bien que je me mis à soupirer et à me taire. À quoi cela servait-il de toute manière ? Je connaissais ce bloc à la perfection, c'était juste histoire de prétendre faire quelque chose. Mais pourquoi Ethan ne m'adressait-il la parole que froidement ? Ce n'était pas logique. Il avait été tout ce qu'il y avait de plus positif dans ma vie au bloc et maintenant tout semblait couler. N'était-ce qu'un malentendu ? Je l'espérai. Il n'y avait pas de raison. Avait-il entendu quelque chose sur moi qui l'avait rendu si distant ? Cela était tout à fait possible car ici il y avait un paquet de blocard qui ne me portait pas spécialement dans leur cœur. Après tout j'étais juste Isaac le petit prétentieux qui ne pensait qu'à lui. Mais je n'étais pas ce Isaac-là avec Ethan, j'étais tout simplement moi. Alors oui nous ne parlions pas au milieu de ce grand labyrinthe. Au moment-même où je m'apprêtais à me relever pour me remettre à marcher hyperactif comme je l'étais je vis les lèvres d'Ethan bouger du coin de l’œil. Il allait dire quelque chose. Je ne relevai pas entièrement. Cela allait trop montrer que j'attendais cela avec impatience.

- Tu parles pas ?

Sa question directe résonna dans ma tête plusieurs fois. Visiblement je m'attendais à tout sauf ça. Qu'étais-je censé répondre à cela ? Je ne parlais pas ? Je pensais que c'était lui qui ne parlait pas. Quiproquo ? Je relevai alors les yeux vers lui et l'examinai de la taille aux pieds. Était-ce un piège ou un test pour me tester ? Non, c'était d'Ethan dont je parlais.

-  Mhm ?

Je me mis à sourire car je ne savais pas quoi dire.

- Hum, toi non plus
, fis-je en y mêlant mon ton qui plaisantait.

Mais j'avais senti qu'il y avait un léger brin de reproche que je n'avais plus caché.

-  Tu.. vas bien ?, demandais-je alors.

Mon inquiétude résonnait-elle dans ma voix ? Non, car j'étais un très bon comédien, mais dans ma tête je l'étais. Je remarquai soudainement le visage de mon nouveau trappeur. Il était pâle, bien plus que d'habitude et ses yeux avaient l'air très fatigué. Le résultat ressemblait à un jeune homme qui n'avait pas dormi de la nuit, j'en étais à présent certain.

- Combien d'heures à tu dormi cette nuit Ethan ?

Était-ce une bonne idée qu'il soit venu courir aujourd'hui ? Si j'avais été lui, j'aurais piqué un somme à l'infirmerie. Je m'approchais de lui avec hésitation. S'il n'avait pas trop dormi, il était sans aucun doute de mauvaise humeur ce qui expliquait son comportement froid et distant, mais je tentai le coup quand même. Ma main se posa sur sa joue puis sur son front. Je voulais voir s'il était chaud. Certain faisait des crises de fièvre à cause de la fatigue ou du manque de sommeil. Je voulais m'assurer qu'il était en forme. Mes doigts frissonnèrent au contact de sa peau, c'était toujours aussi agréable.


 

___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageJeu 2 Juil - 19:39



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Isaac soupira. Lui aussi avait-il mal dormi ? Même s'il semblait avoir perdu sa bonne humeur, il n'avait pas l'air particulièrement fatigué. Ce devait être l'humeur maussade d'Ethan qui influençait son moral. Le jeune homme s'en voulait d'être si "boudeur" avec le coureur. Il avait tant besoin de son sourire pour se sentir bien. Sauf que ce sourire n'apparaissait plus, caché derrière l'air triste qu'il affichait désormais. Dans un élan de tendresse, le trappeur voulut le prendre dans ses bras et ne plus jamais le lâcher. Mais ses membres refusaient de lui obéir. Et puis, cela aurait sûrement paru bizarre.

Isaac parut surpris par sa question complètement idiote. Il releva les yeux vers lui et esquissa un sourire.

« Hum, toi non plus. » fit-il.

Il plaisantait. Sauf qu'Ethan perçut une pointe de reproche dans sa voix. Mais lui, c'était normal s'il ne parlait pas beaucoup. Il était toujours comme ça. En revanche, ce n'était pas le cas du coureur. Et il n'aimait pas lorsqu'il était trop silencieux. Vraiment pas. A part si c'était parce qu'il était en train de l'embrasser. Dans ce cas-là, il aimait ça bien évidement. Mais le voir si distant n'arrangeait rien.

« Tu.. vas bien ? »

Pour un peu, Ethan aurait éclaté de rire. Oui, il allait très bien. Il avait juste un énorme manque de sommeil, une amnésie plus que dérangeante, un espoir quasi-inexistant, mais tout allait parfaitement bien. Mais il n'en dit rien. A la place, il tenta un faible sourire. Sourire qui tenait plus du rictus. Isaac semblait vouloir sonder son esprit, tellement l'intensité de son regard était forte.

« Combien d'heures à tu dormi cette nuit Ethan ? »

Oh non. Voilà qu'il se mettait à se comporter en mère poule qui veillait sur le sommeil de son garçon. D'une part, Ethan trouvait ça exaspérant. S'il ne connaissait pas ses parents, pas besoin que quelqu'un d'autre prenne la relève. Puis surtout pas Isaac. Il était celui qu'il aimait, pas celui qui devait veiller sur lui -enfin si, un peu, mais bon. Mais d'une autre part, il trouvait ça touchant qu'il se soucie de lui. Il haussa les épaules. Quelques instants plus tard, le coureur posa ses doigts sur sa joue, puis sur son front. Le jeune homme frissonna au contact de leur peau. Voilà ce qui lui manquait : la présence d'Isaac. Il était désormais certain que seul ce garçon parviendrait à apaiser ses cauchemars. Parce qu'il avait beau se trouver dans un Labyrinthe où n'importe quelle créature était capable de se pointer pour le déchiqueter, il se sentait en sécurité. Parce qu'il était avec Isaac.

« Je vais bien. » affirma-t-il en prenant un ton faussement assuré.

Menteur. Tout en fixant les yeux du beau jeune homme face à lui, Ethan ne put s'empêcher d'effleurer ses lèvres des siennes. C'était plus fort que lui, elles l’appelaient. Néanmoins, son faible sourire laissa bien vite place à un froncement de sourcils.

« Par contre, ce serait bien que tu me dises ce qu'il t'arrive à toi. »

Il n'avait pu retenir la pointe de reproche dans ses mots. Pourtant, il savait pertinemment qu'il était l'unique responsable de cette distance entre eux. C'était sa mauvaise humeur qui en était la cause. Mais il ne supportait pas que le coureur ait fait si peu de tentatives pour engager la conversation avant qu'il ne pose lui-même sa question. Avait-il fait autre chose si l'on exceptait son comportement froid ?



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 3 Juil - 13:01

Ethan sembla lui aussi très surpris par ma réponse. Visiblement il ne s'attendait pas à ce que j'y mette un grain de reproche. Le jeune trappeur parut encore plus étonné au moment où je lui demandais s'il allait bien. Je compris qu'il ne devait sans doute pas faire partie des gens qui aimaient qu'on lui demande cela, mais tant pis, je voulais savoir. Il se mit à sourire. Enfin si l'on pouvait appeler ça un sourire.. il avait plus l'air de le forcer qu'autre chose. Il n'allait pas très bien oui. Il m'affirma qu'il allait bien, mais je ne le crus pas et je n'hésitai pas à le montrer sur mon visage. J'avais un sixième sens pour détecter les mensonges. Son ton était beaucoup trop sûr de lui comme s'il voulait plus se convaincre lui que moi. N'importe qui ici employait la même méthode, alors à force... Mais ce fut à mon tour d'être dérouté. Il avait esquivé ma question sur le nombre d'heures de sommeil, ce qui signifiait que l'on ne pouvait sûrement les compter que sur une main. Il se rapprochait aussi de moi, car il semblait avoir réagi lorsque mess doigts s'étaient posés sur son visage et ses lèvres effleurèrent les miennes. Je ne savais qu'en penser mais j'aimais ça. Mes lèvres voulurent lui rendre son baiser, mais ma raison me disait autre chose. À quoi jouait-il ? Il attendait vraiment que l'on soit bien dans le labyrinthe pour me saluer à l'abri de tous les autres. La tristesse m'envahit de nouveau et je me reculai, contrarié. À la place, il me demandait ce qui m'arrivait. En temps normal j'aurais éclaté de rire, mais là je me contentais de faire la moue. J'avais beaucoup de mal à cerner Ethan aujourd'hui. Je me tus, ne sachant pas par quoi trop commencer, mais réflexion faite, je décidai de lui dire. Tant pis si j'avais à le faire le premier, car lui ne m'avait toujours pas dit la vérité.

- Je ne vais pas répondre pareil que toi vu que ça serait mentir c...

Je m'interrompis. J'allais dire '' comme toi tu as fait'', mais je me retins. S'il n'était pas bien ça ne servait à rien d'en rajouter. Néanmoins, il fallait qu'il sache ce qui n'allait pas pour moi.

- J'arrive pas à comprendre quelque chose..., continuais-je avec hésitation. Enfin je veux dire...

Ma voix était très douce et la plus calme possible. Sa présence m'apaisait quand même.

- C'est comme si tu m'ignorais presque tout à l'heure avant d'entrer devant les autres et.. puis maintenant.. maintenant que nous sommes seuls je commence à exister de nouveau..

Voilà c'était dit. Toujours aussi direct et franc moi. Quel idiot de première. Et pour la première fois je me mis à baisser les yeux à terre. Moi gêné ? Moi qui ne me fichait pas de mes paroles ? C'était une grande première, que m'arrivait-il ? Personne , même Ethan ne pouvait imaginer que c'était quelque chose de tout nouveau pour moi.

- J'aime pas qu'on joue avec mes émotions, c'est déjà difficile dans ce bordel de labyrinthe...

À présent, j'avais du mal à analyser le ton de ma voix, mais mes émotions ressortaient et je dus me mordre la lèvre pour ne pas que ma voix vacille. Je venais de montrer ma faiblesse. Ma sensibilité invincible que je cachais toujours derrière mes sarcasmes. Mais là la barrière venait de s'effriter si facilement. Toujours debout je m'adossai contre le mur. Je ne voulais pas le perdre et je regrettais déjà d'avoir dit ce que je ressentais. Mais c'était sorti tout seul. Je l'aimais c'était certain et le fait qu'il m'ignore venait de me faire très mal, plus que je ne l'avais imaginé.


 

___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 3 Juil - 15:26



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


De toute évidence, Isaac n'en croyait pas un mot lorsque le trappeur lui disait qu'il allait bien. Était-il si mauvaise menteur que ça ? Certainement. C'était étrange puisqu'il arrivait parfaitement à faire croire n'importe quoi quant à son humeur habituellement. Mais avec Isaac, il n'arrivait tout simplement pas à jouer la comédie. Le jeune homme n'insista pas. Il se recula au moment où Ethan s'apprêtait à l'embrasser, ce qui eut pour effet de provoquer un long soupir. Il avait l'air... contrarié.

« Je ne vais pas répondre pareil que toi vu que ça serait mentir c... » commença-t-il.

Il ne termina pas. Il sembla hésiter un moment avant de se lancer, d'une voix calme et posée.

« J'arrive pas à comprendre quelque chose... Enfin je veux dire... C'est comme si tu m'ignorais presque tout à l'heure avant d'entrer devant les autres et.. puis maintenant.. maintenant que nous sommes seuls je commence à exister de nouveau.. »

Même s'il s'appliquait à garder un air impassible, Ethan eut la réelle impression que l'on venait de lui enfoncer un poignard en plein cœur. Il se mordit discrètement la lèvre inférieure en détournant le regard. Il se sentait mal, trop mal. Mais ce n'était pas à cause de la fatigue ou de la lassitude. C'était à cause d'Isaac qui avait l'air blessé par son attitude. Et le pire c'était qu'il comprenait parfaitement. Sauf qu'au lieu de s'excuser, il restait silencieux.

« J'aime pas qu'on joue avec mes émotions, c'est déjà difficile dans ce bordel de labyrinthe... »

Cette fois-ci c'était trop. Parce qu'il croyait que lui ne jouait pas avec ses sentiments en le faisant culpabiliser comme ça ? Sans attendre et d'un mouvement pressé, le trappeur se releva. Il rangea sa gourde en prenant grand soin d'éviter le regard du jeune homme. D'un signe de tête en direction du dédale de couloirs, il signifia qu'ils reprenaient leur expédition. Il ne pouvait plus rester là.

Ils reprirent alors leur course sans un mot. Des pensées toutes plus contradictoires les unes que les autres se bousculaient dans l'esprit d'Ethan. Les paroles du coureur y résonnaient en boucle. Et il se sentait toujours plus mal à chaque foulée.

Il n'avait pas voulu l'ignorer. Ni se montrer si désagréable avec lui alors qu'il semblait de bonne humeur. Tout cela, il l'avait fait sous le coup de l'énervement, pas réellement volontairement. S'il n'avait pas été avec Isaac, il aurait très certainement défiguré son coéquipier.

Après de longues minutes de silence, Ethan se stoppa en plein milieu d'un nouveau couloir. Il prit une inspiration avant de se tourner vers le jeune homme. Il s'approcha de lui pour planter son regard dans le sien, avant de finalement prendre la parole, mesurant bien chacun de ses mots.

« Tu as complètement tort. » commença-t-il. « Tu existes toujours pour moi. Je pense à toi tout le temps, même quand je ne devrais pas. Et si je t'ai "ignoré" tout-à-l'heure, sache que ce n'était pas volontaire. »

Il se tut, sans quitter ses yeux du regard. Il avait toujours eu du mal à exprimer ses sentiments ou ses émotions, voilà pourquoi il préférait souvent ne rien dire. Mais il l'avait rendu triste, il fallait qu'il lui fasse comprendre qu'il comptait énormément pour lui. Sans qu'il ne s'en rende réellement compte, sa main se posa sur sa joue, caressant sa peau du bout des doigts.

« Si j'ai joué avec tes émotions, j'en suis désolé. Ce n'était pas mon intention. Je n'ai pas très bien dormi, je suis fatigué et j'ai du mal à supporter tous ces... souvenirs. Mais ce n'est en aucun cas contre toi, je te le jure. »

Même si sa voix avait légèrement tremblé au milieu de sa tirade, il était parfaitement sincère. Il ne voulait pas le perdre et était prêt à combattre sa mauvaise humeur pour éviter que cela ne se produise.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 5 Juil - 14:12

Le jeune homme détourna le regard lorsque je parlai. Qu'allait-il dire ? Mais lorsque j'achevai ma dernière phrase un coup de tonnerre sembla résonner dans tout le labyrinthe. Il allait se passer quelque chose. Déjà, je pouvais sentir la violente colère émaner du trappeur. Allait-il me plaquer contre un mur et me dire ce qu'il pensait ? J'aurais préféré. Mais à la place il fit quelque chose qui me déstabilisa encore plus. Il prit sa gourde et se mit à courir après m'avoir fait signe que notre pause s'arrêtait là. Alors qu'il s'enfuyait, je n'avais qu'une envie. Celle de me mettre à le rattraper et de le faire s'arrêter. Qu'est ce qu'il lui prenait ? Je n'avais jamais vu ça ! Il s'enfuyait. La déception et surtout la colère montait de plus en plus. Je sentis mes joues  devenir toute rouge de chagrin et de rage. Pourquoi ? Mais pourquoi ? J'avais envie de m'arrêter et de taper contre le mur avec mes poings pour me calmer. C'était un cauchemar. Je voulais me taper, frapper hurler et encore hurler contre ce maudit mur de pierre que je rencontrais chaque nuit pour me calmer. Sans m'en rendre compte je me mis à accélérer encore plus jusqu'à le dépasser de beaucoup. Courir me permit de canaliser mon énergie pour la retirer avec l'effort. Cette énergie je devais la perdre, elle devait s'évaporer et vite sinon j'allais me retourner et me mettre à faire des dégâts, c'était certain. Le Isaac sans contrôle... j'avais vraiment du mal avec mes émotions... Mais tout à coup, je n'entendis plus les pas du trappeur. Il s'était arrêté. Devais-je aussi ? Bien évidemment que je le devais sinon j'allais prendre encore plus cher. J'avais peur. Peur de ce qu'il allait me dire. J'avais déjà pris beaucoup de risques à faire mon Isaac, mon franc, mais désormais des minutes s'étaient écoulées et je regrettai. Je ne voulais plus savoir. Enfin si, mais non. Tout était compliqué dans ma tête.

Les yeux d'Ethan étaient à présent plantés dans les miens. ''Ne pas baisser les yeux, ne pas baisser les yeux Isaac'' Je ne baissai pas les yeux mais j'eus bien du mal à le faire. L'atmosphère se fit gelée. Cette fois-ci il allait parler. J'eus raison. Il commença par dire que j'avais tort. Aie, ça commençait mal, mais un énorme poids tomba. Il niait ce que je venais de supposer. Ouf. Mais que me réservait-il pour la suite ? L'avait-il mal prit au point d'en vouloir en finir avec moi ? J'avais tout de même du mal à imaginer cela. Ce garçon si doux et si gentil. J'existais toujours pour lui. Il pensait toujours à moi-même quand il ne le fallait pas. Voilà ce qu'il disait. Et mon cour était en train de battre à tout rompre et mes joues s'emplirent de rouge encore plus. Il m'aimait. Mais ce qu'il dit par la suite ne m'apporta pas la réponse précise que j'avais voulu. S'il m'avait ignoré ce n'était pas volontaire. Mais pourquoi alors ? Je voulais savoir exactement la cause. Il se tue et ses yeux guettaient attentivement ma réaction.

- Mais pourquoi ?, ne trouvais-je que cela à murmurer.

Il posa alors sa main sur ma joue. Elle était brûlante tout comme ma peau. Je sentis les yeux me piquer, j'avais envie de pleurer, mais je me retins. La boule dans ma gorge était très désagréable et bien difficile à contrôler. Puis il m'expliqua. Il était fatigué, il lui manquait des heures de sommeil et les souvenirs. Ces maudits souvenirs qu'il avait du mal à gérer. J'avais promis de lui apprendre.

- Dès que l'on sort de ce laby, on va dans un endroit calme pour que je t'apprenne..., chuchotais-je encore incapable de parler à voix haute.

Je ne pouvais pas parler plus fort sinon ma voix allait dérailler et je ne voulais pas qu'il le remarque. Il rajouta que ce n'était pas contre moi. Je souris bêtement et cette fois-ci je baissai les yeux. J'étais honteux et désolé.

- Je suis désolé, murmurais-je sincèrement.

Je relevai la tête doucement et ma main se posa sur la sienne qui était sur ma joue et je m'approchai pour lui déposer un baiser sur les lèvres. Je ne voulais pas qu'il m'en veuille.

- Je suis désolé
, répétais-je

Je respirai un grand coup et je me laissai emporter soudainement par la magnifique odeur de jasmin qui régnait. Mais à cet instant-là alors que tout était parfait, j'entendis un bruit.



___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageLun 6 Juil - 19:28



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »

L'air qu'affichait le jeune homme ne fit qu'attrister un peu plus Ethan. Il s'en voulait énormément d'avoir laissé sa mauvaise humeur gâcher cette sortie avec Isaac. Enfin, elle n'était peut-être pas encore tout-à-fait ratée, mais avait très mal commencé en tout cas. Le coureur n'était en aucun cas responsable de ses heures de sommeil restreintes, et l'ignorait comme il l'avait fait -même si ce n'était pas volontaire- était complètement stupide.

Isaac semblait comprendre, mais son air triste demeurait sur son visage. Le trappeur sentait les larmes montaient de plus en plus, mais il les ravala en baissant les yeux.

« Dès que l'on sort de ce laby, on va dans un endroit calme pour que je t'apprenne... » déclara Isaac.

Tout en replongeant son regard dans le sien, Ethan esquissa un sourire. Il appréciait l'idée, surtout que c'était avec Isaac qu'il se sentait le mieux. Sauf que ce n'était pas si facile. Cela faisait déjà sept mois qu'il tentait de comprendre ces souvenirs qui lui revenaient par bribes, ou même de vivre avec. Mais il n'y parvenait tout simplement pas. Certaines périodes étaient plus supportables que d'autres, mais c'était globalement toujours la même chose...
Ce fut au tour du coureur de baisser les yeux avec un faible sourire. Puis il murmura;

« Je suis désolé. »

Ethan secoua la tête en mordillant sa lèvre inférieure. Il ne fallait vraiment pas qu'il pleure, il aurait du mal à s'arrêter sinon. Isaac se répéta et provoqua un nouveau secouement de tête.

« Tu n'as pas à t'excuser de quoi que ce soit... » chuchota-t-il à son tour.

La main du jeune homme se posa sur la sienne, tandis que ses lèvres venaient embrasser les lèvres d'Ethan. Ce dernier ferma les yeux en prolongeant le contact. Comme toujours, ces baisers l'apaisaient et le réconfortaient. C'était ce dont il avait besoin pour aller mieux. La proximité avec Isaac, la température agréable, la douce odeur de jasmin... Tout aurait pu être parfait. Sauf qu'à ce moment même, un bruit qu'il était loin d'aimer parvint aux oreilles du garçon. Un bruit... métallique. Horrifié, Ethan écarquilla les yeux en plaçant sans réfléchir son bras libre autour du jeune homme. Instinct de protection certainement. Puis, alors que le bruit se faisait entendre une deuxième fois, il réagit enfin. Il tira sur la manche du coureur et ils reprirent leur course. Mais cette fois-ci ils n'avaient pas une allure de footing, mais plutôt de fuite. Sans cesser de courir, le brun entreprit de défaire le filet qu'il attachait toujours à sa ceinture. Le griffeur -c'en était forcément un, non ?- semblait encore assez loin. Peut-être ne les avait-il pas encore repéré. Ils avaient encore le temps de fuir jusqu'à le semer. Si jamais il se rapprochait trop vite, Ethan poserait son piège en espérant qu'il fonctionne. Pour ne moment, cela ne servait à rien de tenter. Le trappeur sentait son cœur tambouriner dans sa poitrine. Il allait vite s'essouffler, c'était certain. Il lui manquait l'énergie nécessaire à une bonne endurance. Il se tourna vers son compagnon avant de prendre la parole.

« Quoi qu'il arrive, on ne s'arrête pas, ok ? »

Bon, si l'un d'eux venait à mourir, il serait plutôt compliqué de rester impassible et de continuer à courir. Mais il ne voulait pas émettre cette possibilité. Il avait déjà été coursé par un pisteur, et même s'il s'en était fallu de peu, il s'en été sorti. Il ferait en sorte que ce soit également le cas aujourd'hui, pour tous les deux.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 7 Juil - 15:05

Ethan avait esquissé un sourire lorsque je lui avais proposé de l'aider. Était-ce par qu'il avait envie ou bien de la reconnaissance ou encore parce qu'il était soulagé que je reparle enfin calmement ? Peut-être les trois mêlés qui sait ? En tous les cas, j'étais à mon tour soulagé, car la situation recommençait à redevenir normale. Tandis que je m'excusais, il chuchota à son tour que je n'avais pas à le faire, mais alors que j'allais dire le contraire, nos lèvres étaient de nouveau mêlées ensemble. Cette chaleur, cette envie toujours aussi dévorante. En tous les cas, j'étais à mon tour soulagé, car la situation recommençait à redevenir normale. Mais alors que nous baignions dans notre petit paradis, nous nous retournâmes tous les deux en même temps à cause d'un bruit. Nous étions sans cesse rappeler à l'ordre. Dans le dortoir à cause des autres, dans la zone d'entraînement à cause de ces fichus créateurs avec leurs souvenirs à la noix et puis là maintenant avec encore les créateurs et leurs créatures. Je ne pus m'empêcher de remarquer qu'à chaque fois que j'avais rencontré des créatures dans le dédale c'était au moment où nous nous y attendions le moins. Encore gagné ici ! Décidément !

Presque aussitôt, je sentis le bras d'Ethan se mettre devant moi. Oh non ! J'avais oublié l'ordre de priorité et Ethan venait de me le rappeler maintenant. Presque aussitôt, je sentis le bras d'Ethan se mettre devant moi. Cette règle que je trouvais si stupide et que je n'avais jamais respecté m'énervait vraiment. Le coureur primait sur le trappeur. Je ne me voyais pas abandonner mon ou ma coéquipière. Je l'avais bien vu avec Clare, ou encore Nyrah et Esther. Le trappeur se retourna vers moi attendant sûrement que je donne les ordres, mais il me devança alors que j'étais déjà en train d’ouvrir la bouche pour dire qu'il fallait fuir. Néanmoins, je ne fus pas surpris d'entendre la même chose chez lui. Quoi qu'il arrive, il fallait continuer. Enfin tout dépendait de la nature de ce qu'il arrivait.. Pour ma part, je m'étais toujours dit qu'il fallait sauver toujours son coéquipier et je n'allais sûrement pas faire une exception pour le jeune homme que j'aimais. Ils voulaient jouer avec nous ? Et bien nous aussi nous allions jouer et j'allais gagner. Quoi qu'il arrive, il fallait continuer.

Je lisais dans les yeux de mon compagnon l'horrible terreur. Pensait-il que nous avions affaire à un griffeur ou encore un pisteur ? Je me mis à courir suivi d'Ethan, mais le bruit s'approcher. Griffeur, ce n'était que très peu probable étant donné que le bruit que faisait ce monstre était beaucoup plus fort. Ce bruit que j'entendais était familier. Je ne l'avais rencontré qu'une fois à la différence des pisteurs, mais je le reconnu. Un apophis. Quant aux pisteurs, j'avais encore un doute pour là, mais le sifflement qui entrait dans ma tête me fit lâcher cette hypothèse. Je me souvins aussi qu'il était inutile de courir pour s'enfuir tant que nous l'avions pas tué. De toutes manière, les monstres que les créateurs avaient inventé étaient beaucoup plus malins que les animaux normaux, c'était clair. Ceux-là n'abandonnaient jamais, et trouvaient toujours où nous étions coûte que coûte. De toute manière, les monstres que les créateurs avaient inventé étaient beaucoup plus malins que les animaux normaux, c'était clair. Mais avec moi, il y avait un énorme problème et la colère se mit à monter encore plus. Ils le savaient. Ces débiles de créateurs avaient retenu ma réaction lorsque j'avais été avec Allya et Elina. J'avais une peur bleue de ces serpents, si bien que mon corps se paralysait sans que je puisse rien faire. J'étais certain que cela avait un rapport direct à mon passé, mais j'ignorais encore quoi. Le trouver ? Oui, j'y travaillais dessus depuis pas mal de temps, mais je n'avais encore rien déniché dans mes souvenirs un élément qui puisse m'aider. Le bruit s'intensifia de plus en plus, il s'approchait. Qu'allions nous faire ?

Je sentis déjà mon rythme ralentir au lieu d'accélérer et je crus même que mon cœur allait sortir de sa poitrine. Un comportement bien inhabituel chez moi qui d'ordinaire cachait toujours sa peur pour effrayer personne. Un comportement bien inhabituel chez moi qui d'ordinaire cachait toujours sa peur pour effrayer personne.


 

___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 8 Juil - 18:51



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »

Franchement, cela commençait à devenir lassant. Chaque fois qu'il passait un bon moment -ce qui était très rare, inutile de le rappeler- voilà qu'il se produisait quelque chose qui venait perturber ses plans. Qui qu'ils soient, les personnes qui les avaient envoyés là ne pouvaient-ils pas les laisser tranquilles pendant un petit moment ? Les laisser profiter de leur amour ? Apparemment non, ils n'y avaient pas le droit.

Le poing bien fermé autour des mailles du filet, Ethan continuait à courir malgré la fatigue et la douleur qui lui lacérait les jambes. Il n'avait qu'une envie : se laisser tomber au sol, Isaac à ses côtés, et de demeurer dans ses bras. Sauf que la créature qui les poursuivait empêchait toute détente de ce genre, malheureusement. Est-ce qu'un jour il pourrait passer un agréable moment en compagnie d'Isaac sans risquer que les autres blocards débarquent, ou bien qu'une avalanche de souvenirs ne s'abatte sur lui, ou encore qu'une créature venue de l'enfer ne les course ? Franchement, c'était une excellente question ça. Une de plus qu'il pourrait se poser durant ses moments d'intense réflexion.

Plus le bruit s'approchait et s'intensifiait, plus le trappeur doutait que ce soit un griffeur. Ce qu'il avait pris pour un grincement métallique n'en semblait plus un... On aurait dit un... un sifflement. Un sifflement ? Oh non. Un serpent. C'était forcément un serpent. Il en avait déjà croisé un lors d'une de ses escapades labyrinthiques. La bestiole avait craché un liquide assez étrange qui avait collé sa chaussure au sol. Il avait d'ailleurs dû s'en débarrasser pour fuir. Rien de grave en soi. Sauf qu'il avait déjà vu certains coureurs et trappeurs rentrer au Bloc avec des brûlure à l'épiderme. Il semblerait donc qu'il y ait différentes espèces de ce serpent. Mieux valait ne pas découvrir de laquelle était celui qui les poursuivait.

Alors qu'il se tournait vers son camarade, Ethan faillit s'arrêter net. Isaac ralentissait à vue de nez. Peut-être était-ce parce qu'il souhaitait affronter lui-même la créature...? Plausible, mais le trappeur était persuadé que ce n'était pas le cas. En plongeant son regard dans le sien, il pouvait voir qu'il avait peur. Et c'était loin d'être une bonne nouvelle. Si Isaac se mettait à paniquer, il ne faudrait pas longtemps pour que le brun en fasse de même. Ralentissant également pour être à la hauteur du coureur, Etan posa sa main sur son épaule dans un geste d'apaisement. Il était tendu, beaucoup trop. Au fil de ses foulées, Ethan sentait son cœur s'accélérer toujours un peu plus. Sa respiration, bien que correctement régulée au départ, devenait laborieuse. Tous ses muscles tiraient. Il ne manquerait plus qu'un d'eux ne fasse une crise de panique et tout serait perdu.

« Eh Isaac, » interpella-t-il entre deux respirations. « Ne ralentis pas... Ça va aller, d'accord ? »

Sa main descendit jusqu'à son coude, puis il entremêla ses doigts aux siens en le tirant vers l'avant. Même si les serpents n'étaient pas ce qui l'effrayait le plus, Ethan n'avait aucune envie d'en voir à ses pieds. Celui qui arrivait vers eux amènerait peut-être un griffeur ou un pisteur avec lui. Ou même une armée d'apophis venimeux. Et dans ce cas-là, ils n'auraient plus que leurs yeux pour pleurer malheureusement.

« Continue à courir, ne t'arrête pas, » ajouta-t-il une nouvelle fois.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 10 Juil - 21:25

Je ralentissais très vite, même trop vite et le trappeur ne mit pas longtemps à s'en rendre compte. Tout en moi venait de se geler comme si mon corps avait avalé une sorte de poison. Même si je courais et que ma respiration s'était accélérée je la sentais déjà se stabiliser. Dans pas longtemps j'étais certain que mon souffle allait se couper. Ethan avait sorti un filet dans l'espoir de capturer la bête. Mais qu'avait-il compris ? Pensait-il que nous avions à faire à un griffeur ? Il se trompait et puis bien. Cependant après quelques minutes, je vis qu'il tendit l'oreille. Son expression avait changée. Il avait deviné. Quand allait-il comprendre que ma réaction était dû à ce serpent ? Qu'allait-il penser de moi après ? Je n'aimais pas du tout faire voir ma faiblesse et l'avoir montré contre mon gré devant les filles comme Elina et Allya avait déjà été pour moi une grande honte. Mais je vis que ma course ralentie avait alerté Ethan. Il baissait lui aussi le rythme, comme s'il voulait que nous soyons à la même hauteur. Grave erreur, il fallait qu'il continue.

Ses yeux rencontrèrent les miens et je ne pus m'empêcher de le regarder aussi pour tenter de me rassurer, mais je finis par les rediriger tout droit. Je ne voulais pas qu’il lise le fait que j'étais terrorisé à cause d'un petit serpent, c'était trop. Sauf que j'avais échoué, il avait compris. Entre deux expirations il réussi à me dire qu'il fallait que je continue et que tout allait bien allez. Même si le timbre de sa voix était si agréable à mes oreilles tout ce que je pus voir fut moi et Allya paralysés contre le mur avec un serpent qui escaladait et serrait nos chevilles pour s'enrouler encore plus autour de nos jambes. J'avais eu envie de hurler, de me débattre et de me secouer mais je n'avais rien pu faire. Tout mes muscles avaient été déconnectés.

Puis je me mis à sursauter et je retins un cri de surprise. Quelque chose s'était enroulé autour de mes mains, oh mon dieu ! Je faillis m'arrêter, mais je me retins. À la place, je ralentissais juste encore plus totalement effrayé. Je me retournais vers Ethan brusquement en lançant des appels de détresse du regard pour ensuite me rendre compte que ce n'était que ses doigts qui venaient me réconforter. Mais nous avions beaucoup trop ralenti et nous étions arrivés dans un couloir bien étroit. Il semblait se rétrécir à perte de vue ce qui contribua aussi à nous ralentir encore plus. Le sifflement se rapprocha de plus en plus. Nous étions à présent presque pris au piège. Le serpent. Il était là, je pouvais le voir. Ses petits yeux jaunes nous scrutaient. Alors que je voulus rassembler mon courage à deux mains avec mon épée, il fit un énorme bruit avec sa langue et mes doigts lâchèrent l'arme tandis que mes ongles de l'autre mains s’enfoncèrent d'une force incroyable dans la main d'Ethan pour ensuite tout lâcher. J'étais pâle et je sentais déjà les vertiges m'embrouiller la tête. Slap. Avais-je reculé ? Je jurais avoir senti ma jambe reculer d'un pas, mais je n'arrivais pas à m'en rendre compte. Mon corps ne voulait plus me répondre. Je n'entendais plus un son à part le bruit du serpent. J'étais dans une sorte de transe. Prisonnier. Prisonnier d'une boite invisible. Condamné.


___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 11 Juil - 15:02



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »

Sans cesser de courir, Ethan rangea son filet à sa place initiale, sa ceinture. S'ils avaient été poursuivis par un griffeur ou un pisteur, il aurait pu poser rapidement l'un des pièges qu'il s'était longuement entrainé à faire. Cela aurait considérablement ralenti la créature. Sauf que c'était un serpent derrière eux. Et qu'un apophis ne tomberait jamais dans un filet. Ils n'avaient donc que leurs jambes pour s'échapper.

Isaac ralentissait de plus en plus. Le trappeur, malgré sa fatigue, -l'adrénaline était plus stimulante- aurait voulu accélérer pour avoir plus de chances de distancer le serpent. Sauf que le coureur semblait complètement ailleurs. Ethan pouvait voir son corps crispé et son allure qui diminuait toujours plus. C'était mauvais signe. Vraiment.

Lorsque le jeune homme enroula ses doigts autour de ceux d'Isaac, ce dernier sursauta violemment. La peur se lisait clairement dans son regard. Et Ethan maudit son geste. Le coureur avait une peur bleue des serpents, et lui venait entremêler ses doigts aux siens, à la manière d'un reptile. Mais quel idiot. Il songea à retirer sa main, mais n'en fit rien. Il fallait qu'il garde un contact physique avec le garçon, comme un point d'ancrage.

Leur allure était beaucoup trop ralentie désormais. Ils débouchèrent sur un couloir trop étroit. Et l'apophis était là, les attendant sagement. Ethan déglutit difficilement en réfléchissant à toute vitesse. Il lui fallait une solution. Sauf que son compagnon fut plus rapide. Il voulut utiliser son épée, mais un sifflement de la part du serpent suffit à la lui faire lâcher. Soudain, Ethan ne put retenir le hurlement de douleur qui s'échappa de sa gorge. Isaac lui avait littéralement broyé la main avant de la lâcher. Retenant les larmes qui menaçaient de couler de ses yeux, le trappeur contempla sa main lacérée par les ongles du jeune homme. Sa main droite. Heureusement, la gauche était toujours en état de fonctionnement. Néanmoins, l'état du coureur était de plus en plus inquiétant. Il était bien trop pâle et paraissait chancelant. S'il tombait dans les vapes maintenant, Ethan n'avait aucune idée de ce qu'il pourrait faire. Il n'était pas sûr d'être capable de courir tout en portant le garçon, et ne se résoudrait jamais à le laisser là. Tout d'abord parce que son rôle était de veiller sur lui. Mais surtout parce que l'on n'abandonnait pas la personne aimée comme ça.

Le cœur tambourinant dans sa cage thoracique, Ethan tentait de ne pas perdre le contrôle. Ses mains commençaient à trembler et sa vision n'était plus aussi claire qu'avant. La situation le dépassait. Il avait plus peur pour Isaac qu'à cause du serpent non loin. Voir le jeune homme dans cet état-là l'angoissait, et il ne savait pas du tout quoi faire. Incertain, il ramassa l'épée tombée au sol, au cas-où. Puis il s'approcha d'Isaac en tentant de prendre un ton posé et rassurant. Mais sa voix vacillait sans qu'il ne puisse rien y faire.

« Isaac, s'il-te-plait, concentre-toi. Cette créature ne te fera rien, je te le promets. »

Promettre, quel bien grand mot. Il ne mentait pas, il avait réellement l'intention de faire tout pour que ce serpent laisse le garçon en paix. D'un geste lent et hésitant, il posa sa paume sur l'épaule du coureur, approchant ses lèvres de son oreille pour lui murmurer;

« Reste avec moi... J'ai besoin de toi. »

Il aurait pu continuer à lui chuchoter des paroles encourageantes si l'apophis n'avait pas choisi ce moment pour siffler une nouvelle fois, se rapprochant des deux garçons. Sans s'éloigner du coureur, Ethan sortit sa dague, la pointant dans la direction de la créature. Il ne savait pas quoi faire pour lui échapper. Il n'était même pas sûr de parvenir à aller assez vite pour la trancher en deux. Et puis s'il tentait de lancer sa dague, la couleuvre l'éviterait facilement et il n'aurait plus son arme. Il fallait à tout prix qu'Isaac se ressaisisse et l'aide.

« Isaac... » tenta-t-il une nouvelle fois.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 15 Juil - 17:19



Le sifflement était partout. Impossible de se concentrer sur autre chose. Je n'eus même pas le temps de voir l'expression d'excuse sur le visage du trappeur lorsqu'il avait noué ses mains autour de mes doigts pour me rassurer. Mais je sentis sa peur accroître. Le jeune homme semblait pâlir à vu d'oeil lorsqu'il me regardait. J'étais en train de lui faire peur, je devais absolument me ressaisir. Il commençait à me dire de me concentrer et que tout allait aller pour le mieux, mais tout ce que j'entendais était ce serpent et son sifflement. Ethan sembla calculer comment le tuer tandis que j'étais en train de reculer d'un pas par réflexe.

- Reste avec moi, j'ai besoin de toi.

Ses paroles chaudes allèrent droit à mon cœur. Il avait raison, je devais rester avec lui au lieu de tomber dans les pommes comme un trouillard. Mais au moment où j'allais lui répondre, le serpent s'avança vers nous très vite ce qui me fit reculer totalement vers le mur.  La scène de cauchemar se répétait. Moi collé au mur tandis que le serpent allait venir sur nous. Et c'est ce qu'il fit.  Mon épée était tombée au sol et je voulus attraper ma dague dans ma chaussure, sauf que mon corps refusait de bouger. Je devais me pencher vers mon pied-droit pour l'avoir ce qui signifiait perdre deux secondes d'inattention sur ce serpent. Je ne pouvais pas le quitter des yeux, c'était impossible. J'étais complètement paralysé si bien que je crus même que je ne pouvais plus respirer. Je luttais dans un océan si vaste. Il me fallait une perche pour me sortir de cette noyade et vite. Je sentis le serpent frôler ma chaussure. Mon instinct  me commanda de l'écraser, mais je ne fis rien. Je me figeai encore plus, terrorisé. Je vis qu'Ethan avait pointé sa dague vers la bête, mais il avait semblé attendre mon approbation.

Qu'allions nous faire ? Déjà, le serpent commença à s'enrouler autour de ma cheville et je laissai un cri d'angoisse m'échapper. Je voulais qu'il dégage de là, le sentir sur ma jambe me rendait fou. J'avais envie d'hurler à m'en déchirer les tympans, à secouer mes jambes comme un fou et courir, courir et encore courir pour fuir ce grand danger. Il me serrait de plus en plus et ma panique était tout à fait incontrôlable. Paralysé et aucune Elina au loin pour venir lui trancher la gorge. Pris de terreur tous les deux Allya et moi nous nous étions retourné l'un vers l'autre pour s'embrasser et c'était à cet instant-là que Elina avait refait surface pour le tuer.

* * *

Perdu. Perdus dans la forêt. Seul. Oui seuls au monde. Qu'allions-nous faire ? Cette fille... Je la connaissais, elle m'était familière, mais il était impossible de mettre un nom sur son visage. Je la cherchais. Je devais la retrouver.  Soudainement, une voix appelait mon prénom. 'Sa voix. " Isaac ! Isaac !! “ Panique. Elle criait à l'aide. J'avais tellement couru pour la retrouver. Mes sens avaient été à l'affût. La retrouver, mon seul but. Mais c'était trop tard. Tandis que je cherchais de fond en comble le foret, ses cris n'avaient plus été que des gémissements pour finir en chuchotement. Chuchotement oui, quand j'étais arrivé près d'elle la dernière chose que j'avais entendue était '' Cours Isaac'' Je m'étais penché et ce que j'avais vu m'avait glacé d'effroi. Mon cours s'était arrêté de battre. De grands yeux jaunes me fixaient. Un long reptile s'était enroulé autour de son cou jusqu'à l'étouffer. Elle n'avait plus rien faire, rien du tout et c'était ma faute. On s'était séparés. Ma faute. Le sang coulait et le monstre sifflait en me regardant. Il me voulait moi. '' Cours Isaac'' avait elle dit. Ses dernières paroles. Et c'était ce que j'avais fait. Courir, avec mes larmes incontrôlable.

* * *

Mes yeux étaient à présent humides et mes larmes ne tardèrent pas à dégouliner le long de mes joues. Chagrin. Douleur. Horreur.  Ma vision se brouillait et mon sang me brûlait. Le serpent était encore là et c'était ma faute. La fille, mon amie.

- Ma faute, je l'ai tué !!!,  murmurais-je paniqué toujours en pleurant.

J'étais un meurtrier. Je ne l'avais pas retrouvé à temps. Je l'avais tué. Maintenant, je savais enfin pourquoi les serpents me terrifiaient. Il avait tué mon amie lorsque j'étais petit.



___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageJeu 16 Juil - 22:29



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Le serpent ne semblait pas apprécier les vaines tentatives d'Ethan pour apaiser son compagnon. Le reptile décida d'aller précipitamment vers l'avant, faisant reculer Isaac jusqu'au mur. Impuissant, le trappeur regardait le jeune homme pétrifié. Ce dernier contemplait l'apophis sans ciller, semblant totalement absent de ce qu'il se passait autour de lui, si ce n'était le serpent. Et Ethan se sentait mal, trop mal. Voir Isaac dans cet état lui donnait à la fois envie de pleurer et de hurler. Il était perdu et ne savait pas comment agir. Alors qu'il n'avait pas forcément peur des reptiles, constater que c'était un cauchemar pour le coureur le terrorisait. Il avait mal à la tête et sentait toutes ses forces l'abandonner.

Du coin de l’œil, Ethan put voir le serpent s'enrouler autour de la cheville du jeune homme. Celui-ci paniqua encore plus, tandis que la vision du trappeur devenait floue et que les bruits alentours parvenaient étouffés à ses oreilles. Certainement l'effet du stress et de la fatigue combinés...

Il ne prit conscience de sa chute qu'au moment où son poignet droit heurta le sol en se tordant. Il avait mal. Pourtant, la douleur n'était pas ce qui le préoccupait. Le plus inquiétant était certainement cette impression qu'on lui sciait le crâne. Il aurait voulu se relever et courir vers Isaac, mais les vertiges étaient bien trop forts. Puis il y avait cette voix doucereuse qui résonnait dans son esprit. Une voix au timbre féminin, qui lui parlait. Il était bien incapable de discerner les paroles, mais le ton calme et apaisant l'hypnotisait, lui donnant une irrésistible envie de dormir. Son esprit était d'ailleurs trop embrumé pour qu'il ne se rendre compte que ce n'était pas quelqu'un à proximité qui s'adressait à lui. Cette voix, elle n'existait que dans sa tête. Elle n'était pas réelle.

Pas réelle... Néanmoins, celle d'Isaac l'était bel et bien. Et celui-ci murmurait quelque chose ;

« Ma faute, je l'ai tué !!! »

L'accusation prononcée sur un ton paniqué suffit à faire revenir Ethan à la réalité. Peu à peu, la voix dans sa tête se tut, laissant place aux différents bruits du Labyrinthe. Après avoir fermé fortement les paupières, il les rouvrit et se concentra un maximum pour que sa vision revienne à la normale. Un lancinant mal de tête persistait, mais le jeune homme parvint tout de même à se mettre debout. Sa main gauche -celle qui n'avait pas été broyée sous les ongles du coureur et dont le poignet ne s'était pas tordu- serra la dague entre ses doigts. Des larmes perlaient des yeux d'Isaac, ce qui donna à Ethan l'impression de recevoir un poignard en plein cœur. Sans attendre, il s'élança vers le serpent pour couper la partie arrière de son corps. La suite s'enchaina très rapidement. Le reptile abandonna les jambes d'Isaac pour se retourner rapidement vers le trappeur. Celui-ci eut droit à une belle morsure avant que, boosté par l'adrénaline, il ne ramasse l'épée d'Isaac et mette toute sa force pour trancher la tête de l'apophis avant qu'il n'ait le temps de faire quoi que ce soit d'autre. La créature était morte, décapitée. Et Ethan portait sa main à sa cuisse, là où du sang perlait déjà. Tout ce qu'il espérait, c'était qu'ils avaient eu affaire à une espèce non-venimeuse. De toute façon, si cela avait été le cas, il le constaterait assez vite. En attendant, ignorant la douleur du mieux qu'il le pouvait, il rejoignit Isaac qui avait l'air toujours aussi paniqué. Tentant de réguler au mieux sa respiration, il posa sa main libre sur la joue du jeune homme.

« C'est fini Isaac, il est mort... nous sommes en... »

Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase qu'une atroce brûlure s'élançait dans sa cuisse. Un hurlement de douleur s'échappa de ses lèvres tandis qu'il chutait au sol, son visage tordu dans une grimace incontrôlable. Il sentait sa peau brûler, rongée par le venin.

« Je crois... je crois... » commença-t-il tout en essayant vainement de contrôler sa respiration qui était bien trop saccadée. « Qu'il... qu'il... venimeux... »

La fin de sa phrase se termina dans un gémissement de douleur, le sang de la morsure coulant de plus en plus abondamment.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 17 Juil - 10:45



La culpabilité. Voilà ce à quoi je ne pouvais cesser de penser maintenant. Je revoyais son visage, mais pourtant, je ne parvenais pas à y mettre de prénom. Étrange. Tout m'avait été retiré par ces foutus créateurs que je haïssais. Ma tête était lourde. Étrange. Je semblais me noyer dans l'eau profonde et la surface s'éloignait peu à peu. J'entendis un boum sur le sol. Mon corps avait-il atteint le fond de l'océan où était-ce la chute de quelqu'un d'autre dans la réalité ? Je revoyais son visage, mais pourtant, je ne parvenais pas à y mettre de prénom. J'étais à la fois le Isaac paralysé de peur face à ce serpent et le Isaac déchiré par le chagrin dans la forêt quelques années auparavant. Lequel des deux était le bon ? Auquel devais-je m'accrocher pour espérer dépasser ma peur ou mon chagrin ? Devais-je affronter la terreur ou bien la tristesse ? L'eau me submergeait et me força à faire un choix. J'avais fui la peur à grands pas pour me réfugier dans la tristesse qui m'avaient fait tirer les larmes, il était donc à présent temps de vaincre ma peur pour gagner. Je me mis à hurler. La douleur. Elle me déchira en mille morceaux. La remontée vers la surface était très douloureuse. J'avais l'impression que l'eau se transformait en brasier qui me brûlait chaque parcelle de mon corps pour me refaire couler. Visiblement, l'océan me voulait au fond de ses filets.. Prisonnier. Oui j'allais être prisonnier si je ne réagissais pas ! Slaassh. Ce fut le bruit que j'entendis près de ma jambe. Que m'était-il arrivé ? Poséidon m'avait-il tranché la jambe pour me punir ? Il voulait me faire payer, c'était sûr. D'un geste rapide, je repoussai le dieu qui m'avait touché la jambe. Mais il était trop tard. Le sang avait giclé. Le mien ? Slaash. Un autre, mais cette fois-ci plus fort précédé d'un gémissement de douleur. Non ! Ce n'était pas le mien et mon sang n'avait pas coulé ! BAM. Le poids de la réalité s'écrasa sur moi cette fois-ci tel un mur de pierre que l'on aurait posé sur mes épaules.

- Ethan !, criais-je.


Oui, car c'était bien le trappeur qui avait gémi. C'était bien lui qui avait saisi mon épée pour me sauver et lorsque mes yeux se posèrent au sol, je vis le serpent coupé en trois. Il avait été tranché. Tranché certes, mais la jambe du trappeur laissait entrevoir un liquide rouge que je n'aimais guère. Puis ce fut le vertige. Je n'aimais pas voir mon propre sang, j'avais tendance à perdre le fil de la réalité pour me laisser emporté dans la brume. Celui des autres ne me faisait pas cet effet-là pour une raison que j'ignorais, mais à cet instant-là, celui d'Ethan sembla être comme le mien. Ethan.. Je l'aimais tellement qu'une partie de moi se détacha. Oui. J'avais compris. J'avais l'impression de souffrir comme lui. Sa voix murmurait que c'était fini que nous n'avions plus rien à craindre, mais cela ne dura pas. Il se mit à hurler. J'avais saisi et mon visage se transforma en quelque chose rempli de panique et de terreur.

- Venimeux.., laissais-je échapper en même temps que lui.

Nos regards se croisèrent à cet instant-là et je baignais cette fois-ci en pleine réalité. Sa douleur me fit aussitôt sortir de la brume qui m'entourait. C'était à moi de gérer. Je me penchai vers sa jambe pour voir exactement où mon ami avait été mordu. Que fallait-il faire ? Je le savais. Je ne devais surtout pas faire l'erreur de lui faire un garrot, car cela empirait la situation. De plus, je savais aussi qu'il aurait été bon de poser une compresse sur l'endroit fameux, mais je n'en avais pas. Il ne restait donc plus qu'une seule solution.

- Tu ne peux pas courir
, fis-je d'un ton très sérieux. Il est venimeux, si tu bouges le venin se répandra beaucoup plus rapidement et ton rythme cardiaque qui s'accéléra n'est pas bon du tout. Je te ramène au bloc.

Je laissai quelques secondes de pause afin de laisser un calme entre nous. Il fallait que je conserve mon sérieux sinon j'allais faire n’importe quoi. Si j'avais été coureur, c'était parce que l'on avait trouvé que j'étais réactif et concentré. C'était vrai, mais je ne pus m'empêcher que c'était ma faute qu'Ethan avait été mordu. J'avais perdu ma concentration et le mal était arrivé. Encore ma faute. La fille n'avait pas suffit. Je ramassai la dague et l'épée avant de revenir vers lui.

- Détends-toi, respires calmement d'accord, ne panique pas. Le venin met souvent plusieurs heures avant de réellement d'agir, nous avons le temps.

Enfin, le venin normal de la réalité. Pour le bloc, j'ignorais si la réalité était la même. Je me penchai et je le pris dans mes bras. Je le posai de manière à ce que sa poitrine soit près de mon épaule afin que sa tête soit renversée vers l'arrière. J'allais éviter de le porter comme une princesse de un parce qu'il était plus lourd qu'une fille et de deux parce que je ne voulais pas le changer de position. Le sang devait continuer de circuler normalement. Mais, tout à coup alors que j'allais me mettre à courir, je me rendis compte que ça allait contribuer à le secouer encore plus. Il allait donc falloir que je marche. Avec calme, j'entrepris ma petite marche dans le labyrinthe.




___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 17 Juil - 14:46



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Tout en pressant sa paume contre la blessure -comme si cela permettrait d'arrêter cette effusion de sang- Ethan essayait par tous les moyens de contenir les larmes qui lui brûlaient les yeux. Il avait mal, beaucoup trop mal pour bouger. Il croisa le regard d'Isaac et celui-ci sembla reprendre pleinement conscience de la réalité. Après avoir affiché une moue terrorisée -qui ne rassura pas du tout le trappeur- il s'agenouilla près de lui pour observer la morsure. Comme précédemment, la vision du jeune homme se brouillait, et il jugea d'ailleurs que c'était bel et bien des larmes qu'il sentait rouler sur ses joues. Foutu serpent.

« Tu ne peux pas courir, » fit-il d'un ton très sérieux.

Ethan aurait voulu lui hurler que non, qu'il n'y avait rien de moins probable. Mais la douleur l'empêchait de formuler la moindre parole. Le coureur lui indiqua ensuite qu'il ne fallait pas qu'il bouge, et qu'il comptait le ramener au Bloc. D'un geste lent et laborieux, le jeune homme hocha la tête, retenant un nouveau cri de douleur. Il serra les dents et essaya de se concentrer sur sa respiration. Sauf que la brûlure s'intensifiait au fur et à mesure des secondes qui passaient.

« Détends-toi, respires calmement d'accord, ne panique pas. Le venin met souvent plusieurs heures avant de réellement d'agir, nous avons le temps. »

A vrai dire, c'était ce qu'il s'était dit également. Le venin mettait un certain temps à agir normalement, du moins c'était ce dont il se souvenait. Sauf que ce n'était pas le poison qui l'inquiétait à ce moment-là, mais plutôt la blessure en elle-même. Il n'avait mal qu'à la cuisse, mais la douleur était indescriptible. C'était comme si l'on s'amusait à lui brûlait la peau, et ce jusqu'à apercevoir l'os. Il n'osait pas jeter un coup d'oeil à la blessure, mais était persuadé que sa peau était rouge écarlate. Beaucoup trop rouge. Il ferma les yeux en mordant sa lèvre inférieure à sang, sentant tout son corps s'engourdir et son esprit s'embrumer.

Isaac décida de le porter. Il le cala contre son épaule, et le trappeur se laissa faire, sa tête basculant en arrière. De nouvelles plaintes s'échappaient de ses lèvres alors que toute son attention était focalisée sur la plaie. Sa main encore en bon état s'accrocha à l'épaule du jeune homme comme à une bouée de sauvetage. Seul le corps d'Isaac qui le portait le retenait à la réalité. Son rythme cardiaque était bien trop rapide, sa respiration irrégulière, ses muscles crispés au point qu'il commençait à avoir mal partout, ses larmes ne paraissaient plus vouloir stopper leur descente. Et les vertiges avaient redoublé d'intensité. Ce fut à ce moment-là qu'elle revint. La voix. Toujours si douce et apaisante. Tranquille. Trop faible pour s'étonner d'entendre si distinctement les paroles, Ethan se concentra dessus. "La douleur n'est pas mauvaise. Elle stimule les défenses immunitaires." "N'importe quoi." C'était lui qui avait répondu, et un rire clair ne tarda pas à résonner dans son esprit. La vision d'une chevelure brune, d'un sourire timide, d'un regard perçant. Tout ça lui était à la fois familier, et inconnu. Il ne connaissait pas cette fille. Il était d'ailleurs bien incapable de mettre un nom sur ce visage. Mais il était persuadé de l'avoir déjà vue. Pas au Bloc, ça c'était sûr...

Le brun tenta de relever la tête, mais celle-ci retomba lourdement sur l'épaule du coureur. Tandis qu'il sentait les vertiges se manifester de plus en plus fort, il tenta de parler, voulant prévenir qu'il n'allait pas tarder à s'évanouir ;

« Je... »

Il ne termina pas. Complètement épuisé, le trappeur se laissa bercer par la voix et plongea dans l'inconscience. Dans cet univers sombre où la douleur semblait prendre une place plus en retrait, laissant le champ libre à ses souvenirs. Ceux qui lui crevaient le cœur chaque fois qu'il en apercevait des bribes.




Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 


Dernière édition par Ethan S. Clark le Jeu 27 Aoû - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 18 Juil - 14:04



Ethan était terrorisé. Je pouvais lire dans ses traits de la peur qu'il ne parvenait plus à contrôler. Ce labyrinthe portait vraiment malheur. Je devinai que le trappeur n'était pas d'accord avec ma décision pour le fait qu'il ne devait pas courir, mais à vrai dire, il comprit qu'il n'avait pas trop le choix. La douleur était plus forte que la raison et je connaissais ce qu'il ressentait à la perfection. Lors de ma Transformation, c'était ce qu'il était arrivé et j'avais préféré me laisser tomber dans les pommes. Par ailleurs, tous les soirs depuis cet événement mes cauchemars me rendaient totalement fou. Je voulais qu'ils s'arrêtent et je tentai de m'accrocher à la réalité en comptant, mais parfois le chagrin était trop fort que les nombres continuaient encore et encore. Je continuais de marcher et je pouvais sentir son cœur battre sur mon épaule. Il était trop accéléré, il devait se relaxer, mais je comprenais très bien quelle panique le jeune trappeur pouvait ressentir. À un moment, il semblait s'agiter. Je le sentis se contacter légèrement. Il pensait à quelque chose  c'était sûr.

- Quoi que ce soit Ethan, ne l'écoutes pas, je suis avec toi.


Je parlais bien évidemment des voix des souvenirs qu'il pouvait entendre. Mon ami avait un mal fou à contrôler ses souvenirs je l'avais bien vu l'autre jour et j'avais promis de lui apprendre encore aujourd'hui et je comptais bien le faire une fois qu'il serait rétabli. J'espérais juste que j'aurais la chance de lui enseigner. Puis il se laissa totalement tomber contre moi, les souvenirs avaient dû partir. Je sentis ses membres se relaxer, même un peu trop.

- Ethan, reste avec moi...

Mais je savais très bien ce qui était en train d'arriver.

- Je..., souffla-t-il.

Je me mis à rougir et à paniquer. Non, il fallait que je continue à marcher coûte que coûte. Il s'évanouissait. Oui il était tombé dans les pommes parce que son cœur battait encore. Non, il ne pouvait pas mourir à cause d'une blessure, pas en si peu de temps. C'était juste la douleur qui le rendait fou , je ne devais pas m'arrêter. Je savais très bien que l'inconscience permettait de tenir encore un peu plus. C'était un anesthésiant, un gouffre oui, tout près de la mort oui, mais un soulagement. Il ne mourrait pas, il était juste en train de patienter pour tenir. J'allais le ramener à l'infirmerie et tout irait bien. Mes pas s'accélèrent. Je voulais aller plus vite, j'aurais voulu courir, mais je m'en empêchai ce n'était pas bon du tout. Je marchais encore et encore et je pouvais sentir mes épaules se contracter au fur et à mesure que son poids me pesait. Oui, il me pesait, mais ce n'était rien à côté de l'inquiétude qui me rongeait. Il nous restait encore du chemin à faire, car nous avions bien couru. Je fis de mon mieux pour emprunter le plus de raccourcis. J'étais tellement concentré à le ramener à la sortie que je n'avais aucun problème avec l'itinéraire. Mais tout à coup, alors que mes pas étaient encore plus rapide, j'entendis une espèce de gros souffle derrière moi. Des pas m'avaient suivi ? Étais-je en train de devenir fou ? Hallucinais-je ? Le serpent était-il de retour d'entre les morts ? Ma respiration sembla se couper net. La peur monta très vite. Qui était-ce ? Ou bien qu'était-ce ?




___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 18 Juil - 18:36



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


L'inconscience. Il avait choisi la facilité, afin de laisser la douleur se faire moins présente. Il était lâche, parce qu'il avait laissé Isaac se débrouiller seul avec lui sur les bras. Parce qu'ils étaient dans le Labyrinthe, exposés à tous les dangers, et que lui tombait dans les pommes.

Il aurait pu culpabiliser pour ça. Sauf que la douleur était bien trop forte, et que de toute manière, c'était la faute de la voix. C'était elle qui le guidait parmi les tréfonds du coma. Et lui ne faisait que la suivre, intrigué. Pourtant, une part de lui aurait souhaité revenir à la réalité, et vite, qu'importe la douleur. Parce qu'il savait ce que cela voulait dire : évanouissement était synonyme de souvenirs. Et ça, c'était synonyme de malheur et de questions. Et il en avait par dessus la tête de ce cercle vicieux. Pourtant, il continuait à avancer vers la voix. Celle-ci paraissait plus réelle à mesure qu'il approchait. Et familière également. La fille l'appelait, et Ethan put enfin apercevoir son visage ; les yeux noisettes, les cheveux presque noirs, les joues rouges, les lèvres bien dessinées... En plissant les yeux, le jeune homme constata qu'il se trouvait dans une pièce éclairée seulement par une bougie dans un coin. La brunette s'installa sur la couverture au sol en lui faisant signe de la rejoindre. Sans qu'il ne contrôle ses gestes, le trappeur s’exécuta, allant s'asseoir face à la fille. Cette dernière sortit alors un objet qu'il ne put distinguer dans l'obscurité. Seulement, le Ethan du souvenir semblait savoir de quoi il s'agissait, puisqu'il déclara dans un souffle :

« Je ne comprendrai jamais ton délire avec la douleur... »

Le même rire que précédemment se fit entendre. Tout en enroulant une mèche de cheveux autour de son index, la jeune femme lui offrit un doux sourire. Le brun sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine, avant qu'un cri perçant ne vienne rompre le silence. L'image disparut, laissant place à l'obscurité totale cette fois-ci. Le cri retentit à nouveau, plus fort, et plus désespéré. Avec horreur, Ethan reconnut la voix de la brune. C'était elle qui hurlait. Puis, comme toutes les nuits, ce fut le tour de la rafale de flashs ; la coquille de ce qui semblait être un escargot, la brise s'engouffrant dans les feuilles des arbres, un visage figé dans une expression terrifiée, la lueur d'une lampe sur le mur, des doigts fins pianotant sur des touches, la vision d'une main s'abattant sur ses yeux...

Dans une grande inspiration -comme s'il manquait d'air- Ethan rouvrit les yeux, paniqué. La première chose qu'il vit fut le sol. Ses ongles accrochèrent une fois de plus l'épaule qui le soutenait. Paniqué, sa respiration fut saccadée pendant un moment, avant qu'il ne se force à se calmer, tentant de stopper les tremblements de tous ses membres. Il redressa légèrement la tête pour croiser le regard d'Isaac. Regard qui le rassura et le rendit nerveux à la fois. Le coureur avait les traits du visage tirés dans une moue inquiète. Que se passait-il ? Combien de temps était-il resté inconscient ?

« I-Isaac...? Qu'est-ce... qui-qu'il y... a...? »

Il avait quitté l'univers de l'inconscience désormais. C'était maintenant la douleur qui le possédait entièrement. Cet élancement brûlant dans sa cuisse. Pourtant, même s'il souffrait, il préférait cette sensation plutôt que de voir les souvenirs défiler sous ses yeux sans qu'il ne puisse s'en saisir. Et puis, dans la réalité, il était avec Isaac.



Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 


Dernière édition par Ethan S. Clark le Lun 14 Déc - 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 971
Points : 108
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 19 Juil - 10:40




Le bruit. Je n'osais pas me retourner. Non ! Je ne devais pas me paralyser comme cela sinon tout était perdu. Mais je me rendis compte que mon pas arrêté avait “réveillé” Ethan. Il remontait à la surface. Avec faiblesse, il me demandait ce qui se passait. Bonne question. Puis comme pour y répondre, je tournai ma tête vers l'arrière avec lenteur et mon cœur bondit lorsque je découvris ce qui s'était faufilé derrière nous. Deux blocards. Un coureur et un trappeur probablement. Je soupirai de soulagement.

- Faites pas ça les mecs ! Vous m'avez fichu la trouille !

En voyant qu'il regardait Ethan et pas moi, mes yeux se penchèrent aussi vers lui.

- J'ai pas le temps pour la discussion, mais il va bien allez, il s'est fais mordre par une saleté de.. d'apophis, réussis-je à dire sans y mettre ma peur. Je le ramène à l'infirmerie ! Le serpent est mort, no worries. Mais soyez prudent.

Pas de discussion ? Visiblement, j'étais encore incapable de résumer. Mais la panique m'avait fait encore plus parler, car j'avais eu du mal à trouver mes mots. Et puis je repartis toujours à grands pas en marchant.

- Ça va allez.., murmurais-je.

En quelques minutes, je parcourais déjà pas mal de chemin. J'avais pris un raccourci. Au lieu de traverser deux zones j'en passais par une seule. Cela me facilitait énormément la tâche. Dans ma tête, je me mis à réciter mon chemin, oui j'étais sur la bonne voie. Mon épée pendait à ma ceinture et mon arbalète dans mon dos me tirait en plus du poids d'Ethan. Il fallait que je tienne bond. Dieu merci le trappeur était très petit et très léger pour un garçon. Sa petite taille m'avait toujours fait sourire par rapport à moi qui était géant. Son visage si pâle me fit de la peine et m'inquiéta. Ses lèvres si rouges d'ordinaires avaient perdu de leur éclat. Je devais faire vite. Je tournais à gauche, pour ensuite continuer tout droit puis retourner à droite. Je fis cela encore pendant un temps qui me parut une éternité. Parfois, je me retournai, le visage menaçant de peur qu'une créature soit là, mais à chaque fois c'était mon esprit qui déraillait.

Puis tout à coup, alors que je souriais déjà de soulagement, je vis une petite lumière apparaître. Celle-là, je la reconnais entre toutes. La sortie. Je me re-visualisais cette première aventure dans le labyrinthe. Elle avait commencé mauvaise, avait continué mauvaise pour ensuite être superbe durant l'espace d'une minute pour ensuite tourner au cauchemar et s'achever avec un grand soulagement

- Ethan, tiens bon, nous y sommes !

Maintenant que l'on m'avait attribué Ethan pour être mon trappeur, j'allais tout faire en sorte que les autres visites labyrinthique se passe beaucoup mieux. La prochaine fois avait intérêt à mieux se dérouler. J'avais failli perdre celui que j'aimais aujourd’hui et je me sentais coupable. Ce soir, j'irais à la zone m'entraîner encore plus, il le fallait. Je devais être le protecteur de ceux que j'aimais pour ne pas les laisser s'engouffrer dans le royaume de la mort par ma faute. J'avais perdu cette fille petit à cause de ma peur et aujourd'hui, j'avais failli perdre l'amour de ma nouvelle vie. Je ne devais plus jamais commettre cette erreur, plus jamais.

- Plus jamais, soufflais-je. Je te protégerais Ethan.., rajoutais-je en un murmure

J'avais échoué toute à l'heure, mais j'avais réussi en le ramenant à temps. C'est avec un grand soupir de soulagement que je confiais mon ami aux medjacks lorsque mes pas franchirent enfin la limite de la sortie. Nous n'étions pas des héros, mais justes des garçons ordinaires qui s'aimaient et qui feraient tout pour se protéger l'un et l'autre...



___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 343
Points : 175
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 19 Juil - 17:38



A day in the Maze...

« Patience? I don't know that word. »


Isaac ne répondit pas à sa question. Ou alors c'était lui qui n'avait pas entendu la réponse. Quoi qu'il en soit, il ne savait toujours pas pourquoi le coureur paraissait apeuré et cela commençait à le faire paniquer plus qu'il ne l'était déjà.
Néanmoins, alors qu'il allait tenter de réitérer sa question, les traits du jeune homme se détendirent instantanément alors qu'il venait de se retourner. Du soulagement. Voilà ce qu'il pouvait désormais lire sur son visage. Et il aurait aimé pouvoir afficher la même expression, sauf que la douleur le consumait à petit feu, rendant toute détente impossible.

Ethan vit les lèvres du garçon bouger et entendit ses paroles. Sauf qu'il ne les comprit pas. Le son de sa voix lui paraissait étouffé, comme s'il avait la tête écrasée sous un oreiller. Et puis, il ne semblait pas s'adresser à lui. Ce devait être des blocards qui l'avait rejoint. A moins qu'Isaac n'ait soudainement décidé de papoter avec un griffeur...

Isaac reprit finalement sa marche, et le trappeur ferma les yeux. Ses doigts agrippaient toujours l'épaule du jeune homme, son point d'ancrage. Il avait toujours mal, mais la douleur était plus sourde, comme s'il commençait à s'y habituer. Que se passait-il quand la douleur ne gênait plus ? Quand on s'y faisait à la longue ? Franchement, il n'avait pas envie de le savoir.
Même si son esprit était toujours embrumé, des questions continuaient de persister dans sa tête -à croire que même à demi-inconscient il continuait inlassablement à se triturer les méninges- ; Qui était cette fille, celle qu'il apercevait désormais dans ses souvenirs liés à la douleur ? Pourquoi avait-il dit cette phrase ? Combien de temps Isaac allait-il tenir avec son poids ? Quand est-ce qu'il allait pouvoir courir à nouveau ?

Soudain, les pas du coureur semblèrent s'accélérer. Que se passait-il ? Une autre créature ? Ethan voulut ouvrir les yeux, mais il n'avait même pas la force de soulever ses paupières. Nouvelles paroles incompréhensibles... Il délirait en plein entre la réalité et l'inconscience. C'était horrible.

« Je te protégerais Ethan.. »

Là il avait compris ! Il lui adressa un sourire tendre du mieux qu'il put. Il aurait voulu se redresser et embrasser ses lèvres. Il était sûr qu'un baiser lui redonnerait la force nécessaire à sa survie. Mais il n'arrivait pas à bouger. Seule sa cuisse douloureuse se faisait ressentir, pas ses autres muscles.

D'autres bras vinrent bientôt le soutenir pour l'emmener vers l'infirmerie, certainement. Ethan ne savait pas si le coureur les suivait ou non, puisqu'il avait laissé retomber sa tête et fermé les yeux. Mais il espérait qu'il soit près de lui.
Quelques minutes plus tard, l'un des Medjacks appliquait quelque chose sur la plaie. Le trappeur laissa échapper un dernier cri de douleur avant de rejoindre les tréfonds de l'inconscience, une fois de plus.




Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


A day in the Maze... [Ft. Isaac Welligton] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A day in the Maze... [Ft. Isaac Welligton] (Terminé)
» ép. 5 ! Aurevoir, Maze Town !!!!
» On a déjà vécu ça ou presque. [PV Isaac]
» Isaac "Target" Queen
» Way to the futur [PV Isaac & Scott]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Survivre... :: Le Labyrinthe Ouest :: Bloc 7-