Partagez

[EVENT EXTERIEUR] Le début de la fin... La Bataille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 18/10/2014
Messages : 18
Points : 33






MessageDim 11 Oct - 11:35


Le début de la fin


Cela faisait bien des jours, des semaines que les infectés vagabondaient dans le désert, dans la Terre Brulée. La chaleur y était insupportable, les tempêtes de sables mortelles, les orages terrifiants. Plusieurs fois, le groupe qui voulait prendre d'assaut la ville de Denver fit demi-tour, pour ensuite revenir. L'indécision et le doute persistait. Et le cerveau encombré par le virus de la Braise, il était dur pour ces hommes, ces femmes et ces enfants de réfléchir suffisamment et efficacement.

De ce fait, pendant le voyage, beaucoup perdirent la vie. Peut-être la moitié de ceux qui étaient parti ? Ou peut-être le quart ? Ou peut-être les trois quarts ? Personne ne savait. Et personne ne voulait savoir dans ce groupe qui marchait lentement, comme une vague de zombis prêts à s'abattre sur leur proie. La proie qui se trouvait être la ville la plus proche. A ce point, personne ne savait plus pourquoi les infectés se dirigeaient vers cette ville. Certains avaient donc inventés de nouvelles raisons. Là-bas, disiez-t-ils il y aurait de la nourriture, de l'eau, une vie plus agréable. Certains rêvaient même en pensant trouver un remède. A ce stade là, ils inspiraient plus la pitié qu'autre chose.

Et puis, un jour, après le voyage, ceux qui se trouvaient le plus à l'avant du troupeau aperçurent des tours, une bulle de verre et quelques bâtiments extérieurs. Ils durent aller chercher au fond de leur pensée avec toute les difficultés du monde ce qui se trouvait devant eux, avant de se souvenir qu'il devait sans doute s'agir de la ville qu'ils projetaient d'envahir. C'était à peine si ils se souvenaient de cela. Ils avancèrent donc encore et encore. Et puis, à un moment, ils furent sauvés. Ils tombèrent sur une bouche d’égout. Bien entendu, les fondus ne pensèrent pas à y passer tout de suite, ils se précipitèrent d'abord pour aller y boire l'eau qui y jaillissait. Cela faisait des semaines qu'ils n'avaient pu se procurer une source d'eau pareil, n'ayant pris que peu de provisions.

C'est après seulement s'être réhydraté que quelques uns des infectés les plus lucides encore proposèrent de se rendre dans la ville par ces tunnels souterrains. Cette idée ne déplut à personne. En effet, l'eau était abondante et certains avaient même la chance de trouver dedans quelques résidus de nourriture. Ces égouts étaient pour ces hommes, femmes et enfants une corne d'abondance qu'ils ne voulaient à tout prix quitter. Et ce fut donc dur de les faire sortir de ce trou quand, la nuit tombée, la fin du tunnel débouchait sur la ville de Denver. De là, les fondus arrivés au centre même de la ville commencèrent leur carnage, attaquant chaque passant, défonçant les portes et dévalisant les magasins à la recherche de tout et n'importe quoi. Pour les moins touchés, de la nourriture, pour ceux au bout du rouleau, de la viande fraîche. Il ne fallut pas longtemps pour que le WICKED soit prévenu et les troupes furent envoyées...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 17
Messages : 860
Points : 250
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




MessageLun 12 Oct - 17:43







C'était détestable, affreux, incompréhensible, désastreux et surtout plus que tout, un danger. Hélène ignorait bien comment les infectés avaient pénétrés dans la ville, comment leur cerveau brulés par la Braise avaient réussis à se repérer pour arriver jusqu'à la ville. Car il fallait l'avouer, avec les mois qui s'étaient écoulés, bien que la tension était de plus en plus forte en ville, le WICKED commençait à croire à une fausse alerte, ou alors un abandon de la part des fondus ; mais pas du tout. Ils avaient seulement pris tout leur temps. Et ils arrivaient comme ça, au petit matin, dans la nuit même vers le nord-ouest de Denver. C'était une véritable catastrophe. Le WICKED n'avait été prévenu que vingt minutes après, chacun préférant s'enfermer chez soi. De là, il avait fallu lever tout le monde, les équiper tout en envoyant les troupes de gardes défendre un minimum les habitants qui se faisaient sans doute massacrés par les dégénérés.

Hélène avait été réveillée avant que l'alarme générale ne retentisse, ayant elle même ordonné son enclenchement. Ces foutus gardes souhaitaient appliquer le règlement et aller vérifier sur place si la vérité était réelle et si vraiment des fondus investissaient la ville. Comme si les infectés allaient attendre l'alarme pour commencer leur carnage. Sincèrement, Hélène était énervée et avait répondu au jeune imprudent par une gifle qui marquerait pendant plusieurs heures son visage. Ce n'était certes pas le moment d'avoir un différent au cœur du WICKED, mais ce n'était pas non plus celui de condamner l'humanité pour des jeunes, et vous excuserez ce qu'Hélène prononça, cons.

Aussi dès les soldats prêts, elle en emmena deux bonne centaines sous son commandement. Elle avait été appelée ici, ça n'allait pas être pour rester coincé dans les murs en verre du QG temporaire du WICKED. Elle avait sur elle différentes armes, toutes bien chargées et prêt à tuer. Alors elle ordonna à une bonne cinquantaine de ses soldats de se poster sur les toits et de neutraliser toute menace autour du centre WICKED, il ne manquerait plus que le centre des défenses tombe. Puis elle prit la direction des fondus, suivie de plusieurs. Elle faisait marcher les soldats qu'elle avait trouvé à un pas plus que rapide, ils couraient presque. Ils remontèrent une rue en passant devant l'ancien Centre des Conventions du Colorado, puis entendit des cris. Ils ne devaient pas être loin. Alors elle prit la parole assez haut pour que ses soldats l'entende mais assez bas pour qu'elle ne soit pas repérée par d'autres :

- Ce jour définira l'avenir de l'humanité, c'est certain. Alors vous allez me tuer, m'exterminer ces fondus qui menacent les hommes, qui nous menacent !

Il n'y eut que peu de réponses, mais elle n'en voulait pas. Que ces hommes gardent leur énergie pour sauver cette ville. Alors elle envoya quelques uns - Hélène et les autres se trouvaient derrière un large building - voir où en était la progression des fondus. Ils arrivaient apparemment. Alors Hélène ordonna la majeure partie de ses soldats de se poster derrière le building et de s'en servir de barricade. Les infectés arrivant, ce serait feu à volonté.





___________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageLun 12 Oct - 21:19


"Do or Die"
"Destiny against Darkness"



Il faisait nuit, et Kyle était bien au courant de tout les événements qui étaient prévus. Il scrutait l'horizon toujours sous la nuit étoilée au vent frais. Quand soudain l'alarme vint perturber le centre, au son strident et menaçant. La menace qui planait était belle et bien vraie, et elle était bien plus prêt qu'ils ne le pensaient tous. Tournant les talons, Kyle se mit à courir dans les couloirs, en dévisageant d'un regard menaçant tous les gens qu'ils croisaient. Ils n'avaient pas l'air prêt, alors que Kyle avait déjà un plan en tête. On lui avait confié le double d'une bonne centaines de soldats, une responsabilité pas bien difficile à prendre pour le jeune homme qui était habitué à ce genre de choses. Ils firent enfin tous prêt, sous les airs impatients du nouveau capitaine. Leur plan risque d’être long, et surtout déterminant pour la suite de l'aventure. Car si ils échouent, c'est l'avenir d'un monde qui est en jeu, et il est impossible d'échouer sans mourir.

Ils embarquèrent tous à bord d'un convoi vers l'ouest, le jour venait à peine de se lever derrière eux. L'aurore était à peine visible mais il faisait tout de même très chaud, et le ciel bleu marine du désert venait peu à peu de perdre sa couleur. La route était dégagée jusqu'à un certain endroit où heureusement, le convoi n'eut pas l'occasion de prendre. Ils prirent le cap vers le nord par l'interstate 87 pendant une bonne dizaine de minute jusqu'à enfin arriver vers la South Platte River. Le convoi s’arrêta brutalement et les camions se garèrent tous au nord de la rivière, de sorte à faire une grande barricade pour encercler les fondus de l'autre coté. Ils étaient au moins une centaine, pendant que les autres suivirent à pied Kyle et son capitaine inférieur à travers les rues sombres. Ils abattirent quelques infectés par ci par la à l’arme silencieuse. Et c'est après avoir traversé la rivière à pas de loup que le groupe se sépara de nouveau, de sorte à ce que'il y ait trois groupes : celui au nord de la rivière pour que les fondus ne s'échappent pas au Nord, et un groupe au sud-ouest et sud-est de la rivière pour encercler les infectés se trouvant dans le Commons Park. Des snipers sur les toits au sud de la rivière et les fondus ne pouvaient plus s'échapper. Le groupe du sud-est lui, se chargera d'attaquer en même temps le Cuernavaca Park, de sorte à ce que les deux attaques soient simultanés et coordonnées. Ainsi, les fondus auront que très peu de temps pour réagir sous les attaques du Wicked.

Kyle faisait parti du petit groupe qui allait reprendre le contrôle du Cuernavaca Park, un grand parc en forme d'ovale au milieu de la rivière coté est. Ils étaient une équipe d'une vingtaine de personne et Kyle était au commande totale de celle-ci. Il allait prendre par au cœur du combat, en coordonnant les mouvements de l'équipe 3.

Il se leva, et prit d'une voix forte et audible par touts les soldats présents afin de commencer un discours :

« Si vous êtes ici, c'est pour entrer dans l'histoire. L'histoire de la survie de l'humanité. Et sans votre courage, votre honneur et votre persévérance, nous nous conduirons nous même à notre propre perte ! Si l'un d'entre vous meurt, vous pouvez être sur que des centaines d'autres suivront après vous, et ainsi de suite jusqu'à l'extinction totale. Il reste un espoir, et cet espoir, c'est nous ! Alors prenez vos armes et battez vous jusqu'à la fin ... »

Personne n'avait fait aucun commentaire, et cela convenait avec Kyle. Ils étaient tous d'accord avec lui. C'est alors que dans les talkies walkies de certains soldats des ordres furent audible, et l'attaque allait enfin pouvoir commencer.

Trois fusées de détresses dessinèrent d'épais traits rouges dans le ciel, signe que l'attaque avait commencée. Le groupe 3 allait être divisé lui même en 3 escouades pour prendre d'assaut le Cuernavaca Park, pendant que le groupe 2 fit de même avec le Commons Park, et le Groupe 1 allait protéger les soldats se dirigeant vers leur ennemi, vers leur destin ...

Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 15 Oct - 22:08


 
Invasion

Alexander ft. Event
 
L'alarme. Un grand bruit strident que je crus que la fin du monde était arrivée. Tout le monde se leva d'un bond pour courir sortir des salles. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait, mais j'étais certain que je ne m'y ferais jamais. Ce sentiment d'inquiétude mêlé à celui de la peur. Étrange, mais réel. Je restai alors là assis sur ma chaise l'esprit vagabond. "Allez Alex bouge !" me fis-je dans ma tête, mais rien du tout. À la place, je me rapprochai de mon ordinateur à la vitesse de l'éclair et regardai la carte de l'Amérique. Des petits points verts bougeaient partout. Ils s'affolaient et avançaient tels les petits pas sur la Carte du Maraudeur. Flippant. J'avais compris. Les infectés. Invasion.

Cette fois-ci, il me fut difficile de ne pas sauter de ma chaise pour m'enfuir de la pièce. Il fallait rejoindre les autres et vite. L'alarme continuait de retentir et j'ouvris la porte. Dans mon élan, je m'y cognais la tête. Mais quel imbécile ! Rageant, je me frottai le front et déguerpi d'ici au plus vite. Plus personne. Je n'avais même pas réagi assez vite. Et mon arme ? Quoi mon arme ? L'avais-je oublié avec toute ma tête ? Et bien oui, mais il était trop tard pour faire demi-tour, car rapide que j'étais, je me trouvai déjà vers la sortie pour rejoindre les autres dehors. Ce détail qui n'en n'était pas un quand on y pensait ne m'inquiétait pas plus que ça. Quelqu'un aurait probablement la gentillesse de m'en prêter une.

Je montai les marches et me retrouvai face aux grands buildings et tout le monde écoutait les ordres. J'étais vraiment très en retard. Ils étaient tous prêts et moi je... débarquait ici, complètement perdu. Je reconnus Kyle. Ce dernier était en train de faire un discours motivant. Je ne m'étais pas trompé. Les infectés. Dans quelle équipe allais-je me mettre ? Les autres soldats semblaient de pierre, et leur visage ne laissait rien entrevoir. Le convoi tout entier paraissait calme. En revanche, je bouillais d'impatience.  J'étais là et j'attendais en les regardant tour à tour. Un jour viendrait où, je pourrais avoir ma propre équipe aussi. Mais s'il y avait une chose que je détestais, c'était de voir que les femmes comme Hélène pouvaient être aux commandes. Mais la réflexion n'était pas le moment d'y penser. Combattre. Nous défendre. Tout le monde me regardait étrangement et je ne me démontai pas, bien au contraire.

- On va les écrabouiller. Complètement
, fis-je tout simplement d'une voix calme et posée qui contrastait avec celle de Kyle.

Je croisai les bras et esquissai un petit sourire. L'heure à la bataille approchait et je savais que nous le WICKED étions les plus avantagés.  Nous avions toute notre tête et toute la technologie nous souriait. Je regardai le ciel. Des fusées.

La bataille avait commencée.

  (c) made by panic!attack
 

 
Revenir en haut Aller en bas




Membre
avatar


Date d'inscription : 18/10/2014
Messages : 18
Points : 33






MessageLun 26 Oct - 13:39


Le début de la fin


Enfin les infectés pouvaient avoir satisfaction. Ils étaient arrivés en pleine ville. De là, ils n'avaient perdu de temps et s'étaient mis à déambuler partout, attaquant chaque personne ayant eu la malchance de se trouver sur leur chemin. Ils étaient arrivés par le nord et avaient investis deux parcs. Puis ils étaient descendu vers le sud en quête d'autres victimes. Les vitres des boutiques déjà plus très accueillantes furent brisées, tout fut dévalisé et les fondus avançaient, de plus en plus revigorés par leurs trouvailles.

Rien ne venait les arrêter apparemment. Alors ne se souciant de rien, ils continuaient leur descente dans la ville, bien heureux de n'y trouver aucune résistance. Cependant, les troupes du WICKED ne prirent pas leur temps et frappèrent tout d'abord dans les parcs. Alors que quelques soldats avaient été repérés, faisant le tour des parcs pour aller se positionner derrière, d'autres avaient lancés une attaque par le sud des parcs, deux attaques simultanées. Sur le coup, les fondus se dispersèrent, effrayés par le bruit des armes à feu, mais il ne leur fallut que peu de temps pour comprendre et se jeter sur les assaillants. Ceux ci étaient certes bien mieux organisés et armés, mais ils se trouvaient être en infériorité numérique. Le but inconscient des infectés était de les submerger par leur nombre.

Après que cette attaque commença, un autre apparu. Cette fois ci plus en ville, dans les rues, entre les buildings. Alors que les infectés couraient dans la ville, arrivés à un endroit, l'on entendit des coup de feu. Une dizaine de fondu tombèrent face contre terre, morts. Des agents du WICKED s'étaient positionnés derrière un grand bâtiment, et canardaient les fondus qui arrivaient. De par leur nombre, ils arrivèrent bientôt à leur hauteur, bien que les pertes ne pouvaient plus se compter sur les doigts d'une main. De là, les infectés commencèrent leur carnage chez les troupes du Gouvernement. Mordant de pleine bouche les coups découverts, arrachant aux soldats leur armes pour essayer en vain de les faire fonctionner. Ce groupement ne faisait que grandir, de plus en plus de fondus arrivaient mais les rangs du WICKED ne faisaient que diminuer. Il y avait bien maintenant deux bonne centaines d'infectés amassés à côté du bâtiment.

Cependant, les autres infectés continuaient leur progression vers le centre de la ville, toujours plus déterminés et furieux. Bien que dans leur cerveau résonnait les échos de la sirène de la ville, plus qu’insupportable pour ces malades.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 17
Messages : 860
Points : 250
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 28 Oct - 11:37







Hélène avait mal calculé son coup. Elle s'attendait à pouvoir éliminer une bonne cinquantaine d'infectés en se plaçant ainsi en plein centre de la ville, derrière la protection d'un building. Cependant, ce n'était une cinquantaine de fondus qui étaient arrivés, c'est plusieurs centaines. Les soldats du WICKED étaient aussi étonnés de voir arriver aussi rapidement autant d'ennemis. C'était presque impossible. Était-ce l'odeur de la viande fraîche qui les amenait tous à se rassembler autour des agents du WICKED ? Ou alors le bruit des balles ? Dans tout les cas, il ne faudrait pas beaucoup de temps pour que les infectés soit plus nombreux encore, et les créateurs encore moins nombreux. Car malgré les différentes lignes de défenses qu'établissaient les soldats, plusieurs fondus réussissaient à les dépasser. Si rien ne se passait, l'unité d'Hélène allait être complètement éliminé.

Alors Hélène courut jusqu'à la première ligne, où les soldats n'arrêtaient pas tirer, charger, tirer et charger. Hélène attrapa une grenade de sa ceinture et la dégoupilla ; puis elle ordonna à tout le monde de s'écarter et d'aller se mettre à l’abri. Elle lança alors la grenade vers les infectés et courut aussi pour aller rejoindre ses hommes derrière le building. Alors qu'elle venait de se mettre en sécurité, la grenade explosa. Libérant une explosion démesurée par rapport à la taille de l'objet d'origine, tel était la puissance du WICKED. Cette explosion libéra une énorme chaleur, puis un souffle qui fit voler les cheveux d'Hélène et qui réussit presque à faire tomber certains. Les vitres du bâtiment en furent soufflées, les bout de verre tombant en grande partie dans les flammes.

Quelques instants plus tard, Hélène sortit de la protection qu'offrait l'immeuble pour observer le résultat : des corps de fondus en flammes, calcinés et certains projetés contre les murs d'autres bâtiments. Ce n'était pas beau à voir, mais c'était nécessaire.

Suite à ça, et pour ne pas revoir de situation aussi délicate, Hélène divisa les deux centaines de soldats qu'il restait en quatre groupes : A, B, C et D. Chacun allait agir à deux, le groupe A avec le groupe B, le groupe C avec le D. Le but sera de nettoyer des fondus chaque mètre carré de la ville. Il fallait reprendre la 16ème rue, la rue principale. Il serait ensuite plus facile d'aller faire le ménage dans les rues adjacentes. Alors Hélène envoya les groupes C et D sur cette grande route. Mais elle et les groupes A et B continuèrent dans la rue parallèle. Il y avait un autre point stratégique qu'il fallait prendre, et cela pour éviter de voir les fondus investir le totalité de la ville. Le pont Pedestrion.





___________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageVen 30 Oct - 0:35


"Time to attack"
"Kyle ft. event"



Les premières fusées furent lancées au ciel, quelques murmures se chuchotèrent dans les voix des soldats qui se divisaient en petites escouades toutes proches. Les premiers coups de feux résonnèrent au loin, l'attaque numéro une avait déjà commencé, c'était leur tour. Un premier groupe d'infecté se dressa sur leur chemin, il fut vite abattu par les quelques escouades derrière les arbres. La suite allait être plus difficile se trouvait de l'autre coté de la rivière du parc. Une bonne cinquantaine d'infecté traversait l'eau glacé du matin. Les coups de feu se firent forts et proches, tirant à vu sur tout ce qui bougeait. Les infectés n'étaient que très peu dans le parc, et l'attaque fut rapide. Mais en revanche la seconde attaque dans l'autre parc n'était pas finie et avait l'air plus mouvementée. Les bruits de fusils ne cessèrent et les cris des soldats du Wicked avait l'air terrifiant, ils étaient en danger et avaient besoin de renfort. L'équipe de Kyle se faufila à travers la rivière, tuant quelques fondus par ci par là, dans le plus grand des silences sous la mélodie entraînante du champ de bataille à quelques centaines de mètres. Ils arrivaient enfin à l'est de Commons Park. Il y avait des corps d'infectés jonchant le sol dès les premiers mètres. Les soldats hurlaient des ordres presque incompréhensibles. Il restait une bonne cinquantaine d'infectés qui traversaient la rivière ou le pont. Ils étaient encerclés et ne pouvaient plus fuir, sauf si ils trouvaient une faille dans la barrière, ce qui n'arriva pas. Ils avaient prit enfin les deux parcs et Kyle devait trouver un nouveau plan rapidement.

Il avait entendu par le biais des talkies-walkies des conversations qui indiquaient qu'une attaque au centre ville se préparait. Le plan allait être simple : le stade de base-ball de Coors Field allait être leur repère. Ce qu'il avait appelé "La barrière" allait resté au nord des deux parcs, se dispersant légèrement au nord du centre ville après les parcs. Les groupes ayant encerclés les infectés au parc allaient se diriger au stade pour attaquer la partie nord-est du centre ville proche de certains buildings pour aider l'autre partie du Wicked et en tentant une diversion.

Le trajet se fit lentement par petits groupes dispersés histoire de rester discret et ne pas attirer trop d'attention dont ils n'avaient pas besoin. Ils arrivèrent alors au terrain de base-ball qui était désert mais toujours debout. Des snipers se positionnèrent sur les toits en direction du nord-ouest. Le but était d'attaquer la partie nord-est en progressant vers l'ouest. La question était de savoir si ils allaient y parvenir ...

Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 1 Nov - 18:13


Invasion

Alexander ft. Event
Je pris les commandes aussitôt lorsque l'on me fit signe de le faire. J'allais diriger un groupe afin de combattre les infectés. Déjà ils approchaient. Ces êtres devenus si monstrueux, sans aucune pitié pour l'être humain qu'ils n'étaient à présent plus. Temps révolu. Maintenant, il était temps de défendre le WICKED une bonne fois pour toutes. Ces zombies n'allaient pas nous écraser, nous étions forts et nous avions la technologie. Ces petits pantins n'allaient pas faire face à nous, c'était certain. Néanmoins, voir une grande foule de morts-vivants arriver face à moi ne me mettait pas non plus très à l'aise. Comment l'humanité avait-elle pu en arriver là ? Tout ça à cause d'une maladie, la Braise. Le nom que tout le monde redoutait, mais que chacun d'entre nous connaissait. Je me tournai vers mes coéquipiers devenus à présent des soldats et haussai la voix pour dire :

- Nous allons les écrabouiller ! Nous ne rentrerons pas tant qu'il n'y en aura plus un seul debout, c'est compris ?

Puis, je leur fis signe. Des bruits résonnèrent dans le ciel. Je levai les yeux au ciel, des fusées, notre puissance résonnait même jusque dans les cieux, quelle gloire ! Le but était de défendre toute la partie qui m'avait été assignée. Nous avançâmes de plus en plus vers eux et les grenades commencèrent à exploser ainsi que les coups de pistolets. Des petites têtes de zombies éclataient dans l'air et le sol se tâcha de rouge écarlate, couleur de la mort et de la victoire pour nous. Il n'y avait plus aucune solution à présent, c'était soit nous les tuons, soit nous nous laissions tuer. Le choix était simple pour tous. Légitime défense aurait-on appelé cela. Nous étions dans la Street Mail et une longue lignée de WICKED allait jusqu'où bout.. du danger.

Allions-nous en échapper vivant ? Je levai les yeux au ciel et j'en vis un peu partout en haut des murs de pierres. Certains infectés étaient carrément au-dessus pour nous narguer. J'espérais que nos forces aériennes allaient les tenir comme il se devait sans nous blesser nous le WICKED.

La bataille faisait rage. Une voix dans mon talkie-walkie résonna. Une bataille se préparait dans le stade de base ball que je connaissais très bien. Ils avaient tout envahi. Mon groupe était en train d'encercler les nouveaux venants infectés. Il fallait les attirer hors de la ville et pour cela, je divisai mon groupe en deux. L'équipe 1 restait ici avec moi, tandis que l'autre allait se diriger de l'autre côté. Ce n'était plus un encerclement, mais plutôt un blocage.

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas




Membre
avatar


Date d'inscription : 18/10/2014
Messages : 18
Points : 33






MessageDim 8 Nov - 12:28


Le début de la fin


Le paradis des infectés ne dura pas plus de quelques heures. Malheureusement. Car même si quelques soldats vinrent les arrêter, le nombre ridicule ne réussit à rien. Seulement maintenant, c'était des centaines d'agents du WICKED qui s’abattaient contre les infectés, quittes à y laisser la vie. Les fondus qui se trouvaient dans les deux parcs avaient été tous tués, les autres avaient bien eu du mal afin de s'enfuir vers la ville. Car d'autres soldats avaient formés une barricade au nord, afin d'empêcher les humains touchés par la Braise de trouver autres coins de la ville.

Ils s'étaient donc repliés instinctivement vers le Sud, en recherche de tranquillité, et d'endroits où les balles ne pourraient les atteindre. Chose qu'ils ne trouvèrent pas. Car la rue principale où se trouvaient centaines d'infectés fut bientôt également remplie de soldats armés jusqu'aux dents. Ceux qui s'y trouvaient donc fuirent vers le Nord Ouest. Certains avaient repérés un pont et les moins touchés avaient réussis à retenir son emplacement. Il leur permettrait de rejoindre d'autres quartiers de la ville et de se disperser.

Aussi quand ils arrivèrent au pont, ils aperçurent encore des soldats. Certes moins, mais tout de même en grand nombre. Sans trop réfléchir, ils se lancèrent dans un assaut. De derrière les buildings déferlèrent des cinquantaines de fondus ensanglantés, pour certains déjà blessés par des balles et pour d'autres au bord du gouffre de la mort. Ils en étaient d'autant plus agressifs et sautèrent avec une rage incontrôlables sur les soldats de première lignes. Ceux ci furent vites éliminé, l'attaque avait été rapide et jamais le WICKED n'aurait cru voir surgir d'un aussi petit endroit autant de fondus, fondus qui venaient de la rue principale.

De l'autre côté de la ville commençait aussi une autre bataille. Celle du terrain de base-ball. Des centaines d'infectés s'y trouvaient. Ils s'y était réfugiés après les parcs, et ceux de la grande rue qui n'avaient pas eu la conscience de se rendre au nord ouest avaient suivis leurs acolytes. Ils étaient poursuivis par un groupe. Et un autre venait de lancer une attaque plein dans le terrain. Des tirs. Des tirs qui venaient des toits avoisinants, mais que les fondus ne pouvaient pas prévoir. Beaucoup furent canardés sans même comprendre pourquoi et comment. Le WICKED avait choisit la sécurité en lançant tout d'abord une attaque furtive, qui dut néanmoins être appuyée par quelques hommes sur le terrain.

Les fondus allaient sans doute pouvoir passer à l'ouest, mais l'est paraissait bien protégé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 17
Messages : 860
Points : 250
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 18 Nov - 15:52







Encore une fois, Hélène se faisait prendre d'assaut par des centaines de fondus. Sans doute était-ce ceux de la grande route, qui s'étaient repliés vers le Nord, et donc vers le pont en quête d'autres espaces. Seulement, les équipes qu'avait envoyé Hélène ne pouvait pas avoir agit aussi vite, d'autres soldats avaient dû être envoyés en renfort. C'était une bonne chose, mais ça renvoyait tout les fuyards vers le groupe d'Hélène, déjà diminué. Et ça, ce n'était pas bonne chose.

Alors elle décida de se replier. Ce n'était pas dans ses habitude d'abandonner, mais elle ne pouvait se permettre d'envoyer autant d'hommes vers une mort certaine. Elle ordonna que quelques sniper restent tout de même sur les toits, pour évincer le tout, mais ça ne suffirait pas. L'Ouest de la ville allait être investi, mais le centre ville était le principal. Alors elle retourna vers la grande route, en contournant la vague de fondus qui arrivaient. En les voyant, la créatrice se dit qu'elle n'aurait jamais pu tous les éliminer.

Vers le coin de la rue, qui amenait vers la principale, elle vit des soldats, pas les siens, qu'elle avait envoyé plus loin. C'était donc ça. Mais il n'était pas heure à parler et accuser. Elle et ses troupes allèrent donc aider. Ils finirent le travaille, puis partirent vers l'Est du centre ville. Là, on pouvait entendre les gens criant, toujours. Les infectés avançaient vite, bien trop vite. Si ils continuaient à cette cadence, jamais ils pourraient être arrêtés. Jamais le WICKED n'avait été prêt pour une attaque de telle ampleur, autant de fondus, c'était inimaginable.

Il fallait pourtant faire avec. Hélène continua donc avec son commando à avancer. Laissant le nord et le stade aux autres soldats. Se concentrant plus sur l'avenue de Broadway. Là, elle fit un barrage, prenant quelques poubelles et autres détrituts qui trainaient. Elle en fit une barricade, et y attendu les fondus. Les fondus qui ne tardèrent pas à montrer le bout de leur nez - que la plupart avait à défaut d'ailleurs. Hélène cria à ce moment là :

- Feu à volonté.

Plus les minutes passaient, plus Hélène commençait à douter quant au fait de garder la ville en état. Car il ne fallait pas non plus voir mourir tout les soldats du WICKED. Les fondus n'étaient pas les seuls ennemis du Gouvernement, celui ci les considéraient même comme les moins dangereux en terme d'attaque. Sans doute sous-estimés, ils avaient frappés fort.





___________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageMer 30 Déc - 17:19


"Time to attack"
"Kyle ft. event"



Les fondus sur le terrain de baseball n'avaient pas eu le temps de régir, ils se faisaient déjà canarder par les sniper sur les toits, et les petits groupes au dessus des tribunes. L'attaque dura plusieurs minutes sous un tonnerre de balles, jusqu'au moment où le terrain n'était fais que de corps morts, une vision mortelle.

Ils étaient encore une bonne centaine, tous armée jusqu'au dents, mais la plupart épuisés. Kyle le ressentait, ils n'allaient pas tenir bien longtemps si ils continuaient sur cette lancée. Kyle regardait d'un air menaçant l'est de la ville, toujours au mains des fondus.

Le jeune créateur ordonna de laisser quelques dizaines de soldat surveillant le terrain de baseball qui servira de campement rapide, pendant qu'une autre équipe se dirigea vers l'est de la ville. Ils descendaient des tribunes, ils entendaient des coups de feux et des explosions à l'est. Quand son équipe aura fini le travail de nettoyer l'est de la ville des fondus, ils viendront en renfort pour bloquer les infectés à l'ouest. Il espérait juste que son plan marche, et qu'il reste vivant.

D'un pas rapide, ils se dirigèrent vers l'est de la ville, les premières rues étaient désertes. Un silence de mort régnait dans cette partie là de la ville, alors que l'ouest semblait très agité. Les premières rues comptaient quelques infectés que les soldats de Kyle s’empressèrent d'éliminer facilement, pendant que certains montaient sur les toits des bâtiments, suivant de prêt la traversée au sol des équipes.
Mais arrivé vers l'US Post Office ( la poste ), les choses risquaient de changer ...
Les fondus étaient bien plus nombreux, un grand groupe étalé sur plusieurs rues se dirigeait vers le sud est prêt du centre du Wicked. Ils étaient certes, très nombreux, mais c'était la dernière ligne droite pour libérer enfin libérer l'est de la ville ...

Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


[EVENT EXTERIEUR] Le début de la fin... La Bataille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: S'enfuir... :: La Zone Saine :: Denver-