Partagez

Dreams or nightmares? No ideas... [Ft. Isaac Welligton] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 355
Points : 176
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 22 Nov - 14:48



Completely paralysed...

« Between the devil and the deep blue sea. »



Il aurait pu trouver franchement mieux comme paroles. Demander à Isaac s’il n’avait pas froid dans ce genre de situation était certainement la pire chose à faire. Habituellement, il sortait des trucs de ce genre pour se moquer ou simplement détendre l’atmosphère. Mais à ce moment-là, son intention était tout autre ; il avait simplement voulu éclaircir sa voix enrouée par un trop plein de sentiments venus s’emparer de son être. Et aussi car le coureur avait craqué, et qu’il se devait d’être présent pour lui. Néanmoins, ses propos étaient complètement stupides.

Alors qu’il était déjà en train de se flageller mentalement, Isaac fit une chose tout-à-fait inattendue ; il éclata de rire. Drôle de mélange qu’étaient l’hilarité et les larmes. Pourtant, cette étrange attitude détendit considérablement le brun, qui s’autorisa un sourire de soulagement. Après tout, la situation n’était pas dramatique, ils étaient en vie et en sécurité –enfin, tout était relatif– et surtout, ensemble. La peau de son cou le brûlait toujours, mais la douleur était passée au second plan. Désormais, ce qui l’importait, c’était ce que son partenaire vivait.

Celui-ci ne prononça d’ailleurs pas une parole. Ses seuls mouvements furent de venir à sa rencontre et de caler sa tête sur son épaule. Légèrement surpris par ce soudain revirement de situation, Ethan resta quelques secondes immobile. Puis, tout l’amour qu’il ressentait à l’égard du coureur afflua, lui donnant les larmes aux yeux. Fermant ses paupières pour les retenir, il passa ses mains dans les boucles du jeune homme en le serrant contre lui. Ses lèvres déposèrent un doux baiser sur son front, ses bras tendrement enroulés autour de son torse. Isaac avait été très certainement sujet aux mêmes « crises de souvenirs » que lui. Peut-être avait-il déjà eu grandement envie de tuer quelqu’un par le passé, et c’était pour cela qu’il s’en était pris à lui. Rien de volontaire. Ou alors le trappeur ne comprenait décidément rien à la vie.

Quelques instants plus tard, le coureur se relevait, sa main se glissant dans la sienne. Rouvrant les yeux, Ethan se redressa à son tour, son regard se plongeant dans le sien. Il serait incapable de décrire ce qu’il y vit, mais une chose était certaine ; ils allaient devoir oublier cet épisode. Passer à autre chose. Comme toujours, c’était ces espèces de malades qui les contrôlaient. Même s’il n’était toujours pas certain que des gens les avaient envoyés là de leur plein gré, Isaac le lui avait assuré. Et il n’avait pas de meilleure proposition pour le moment.

Il répondit donc par un petit sourire, se laissant entrainer par le jeune homme. Néanmoins, avant de passer les portes de la pièce, il se stoppa, tirant doucement sur sa main.

« Attends… »

Sans un mot de plus, il lâcha ses doigts et retourna dans la cabine qu’ils avaient précédemment occupée. Là, il ramassa les vêtements du blond et ressortit. Une fois retourné auprès de lui, il les lui tendit. Non pas que la vue le gênait, loin de là. Mais il n’avait pas tellement envie que le garçon se promène nu à travers le Bloc.

Une fois qu’Isaac se fut revêtu, le trappeur s’empara de sa main et ils sortirent.
Les alentours étaient déserts. Seule une petite minorité de sarcleurs travaillaient encore dans les potagers, ne leur prêtant aucune attention. La quasi-totalité des blocards devaient être coincés au réfectoire. Là était le dernier endroit dans lequel Ethan voulait se retrouver. Une fille leur jeta un rapide coup d’œil, mais se retourna presque au même moment. Sans une parole, les deux jeunes se dirigèrent vers les dortoirs. Ici, une dizaine de tocards dormaient déjà. Ou, du moins, essayaient.

Hésitant à lâcher la main de son compagnon, Ethan le fixait, son regard mélangeant interrogation, gêne, fatigue et tendresse. Nan parce qu’ils n’allaient tout de même pas rester plantés dans l’entrée toute la soirée. Quelques jeunes s’étaient redressés en les entendant arriver. Désormais, ils les observaient d’un œil curieux. Certainement trop curieux d’ailleurs, puisqu’ils parvinrent à mettre le trappeur dans l’embarras. Il lâcha la main d’Isaac pour venir entortiller nerveusement ses doigts entre eux, fixant le sol. Bon, ils faisaient quoi là ?




Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageVen 4 Déc - 20:14



When the past is coming back into my mind
 


Soirée bouillante qui s'était plutôt achevée d'une manière étrange... C'était le cas de le dire. À présent ma main tenait celle d'Ethan qui avait fini par revenir vers moi. Nous nous dirigions vers les dortoirs et à l'entrée je le sentis tressailler. J'avais compris. Il lâcha ma main et je fis tout pour ne pas le regarder d'un air blessé. À la place, je me contentai de regarder le sol. Je comprenais, les blocards nous dévisageaient avec curiosité et semblaient fixer nos mains d'un air rempli de questions et tentaient de déterminer si ce qu'ils avaient vu l'espace d'une seconde était réel ou bien juste le fruit de leur imagination et de leur fatigue. Il était facile de faire croire quelque chose à un blocard en fin de journée. Tout ce qu'ils leur importait était de se glisser dans leur lit le plus vite possible pour sombrer dans un monde différent de leur journée. Une tâche bien difficile pour certain et déjà une épreuve impossible pour d'autre. Je faisais parti de la dernière catégorie, mais pour une nuit j'avais envie de tester quelque chose d'autre. Ethan. Mes yeux le regardèrent comme si de rien n'était et je m'assis sur mon lit en l'invitant à faire de même. Les blocards nous regardaient toujours avec ce grain de curiosité dans les yeux. Je me tournai vers eux et par un seul regard, la plupart se turent. Je n'avais même pas prononcé un mot. Je souris de mon sourire légèrement satisfait et sadique. Voilà ce que j'aimais dans ma personnalité. Je n'avais pas peur des autres et de ce qu'ils pouvaient penser. Ils avaient très vite compris cela, et au fil du temps j'avais acquis une certaine autorité. Je m'allongeai sur mon lit, du côté gauche, et regardai le plafond.

- Quelle journée aujourd'hui
, soupirais-je. Tant d'images. La vie est étrange hein ?

Ma question n'attendait pas vraiment de réponse et déjà je me sentis plonger dans un sommeil. Mes paupières se fermèrent presque aussitôt et un voile se posa sur moi. La fatigue et l'envie de se détendre...

- Bonne nuit.., soufflais-je. Peut être que je te revois dans mes rêves...

Je souris. Mes doigts s'enroulèrent autour des siens. Je voulais le revoir pendant que je dormais, pour être avec lui même la nuit. J'espérais en effet ne pas me retrouver dehors en train d'hurler à cause de cauchemar, mais sa présence semblait déjà me calmer.

***

Une grande pièce. Un piano. J'étais seul. Enfin, le grand jeune homme assis devant ce piano paraissait rêvasser. Il était plus jeune. J'étais plus jeune. Les rayons du soleil au travers de la vitre se mirent à se refléter sur les cheveux du jeune homme. Cela les rendaient encore plus magnifique. Le silence régnait dans la pièce et bientôt ses doigts vinrent caresser les touches. Il se laissa transporter par la mélodie, quand soudainement il entendit un clac. On venait de refermer le clavier presque sur mes doigts. Grand sursaut. Il se retourna vers la personne et ses sourcils se froncèrent. Le visage lui était évidemment familier même si il avait rajeuni. Il se mit à froncer les sourcils automatiquement. Ce dernier était associé à un sentiment inconnu envers ce visage. La haine.


©WhiteCloud



___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 355
Points : 176
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageLun 14 Déc - 19:05



Completely paralysed...

« Between the devil and the deep blue sea. »



Regard à la dérobée, ni vu ni connu. Isaac n’affichait aucune expression particulière, se contentant de fixer le sol. Bien. Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ?

L’attention que leur portaient les blocards commençait à devenir vraiment pesante. Il avait l’impression d’être passé au laser, et Dieu savait qu’il détestait ça. Comme si cette bande d’ados boutonneux n’étaient pas certains de ce qu’ils avaient pu voir quelques secondes auparavant ; leurs mains enlacées. Eh oui les gars, vous n’avez pas rêvé ! Le coureur et le trappeur ensemble, eh ouais, ça vous en bouche un coin, hein ? Maintenant, vous voulez bien vous mêler de vos oignons ?

Alors que les deux garçons s’installaient sur le lit du coureur, Ethan supportait de moins en moins les coups d’œil pesants qu’ils recevaient. Il s’apprêtait à laisser sortir son agacement en mettant les points sur les i, mais son compagnon s’en chargea à sa place. D’une manière… différente. A vrai dire, en un seul regard, les blocards avaient tourné la tête, s’intéressant de près à leurs oreillers. Quel soulagement de ne plus avoir cette impression d’être une bête de foire !

Isaac avait un sourire légèrement inquiétant sur le visage, mais le brun ne s’en formalisa pas, se sentant beaucoup mieux maintenant qu’il savait qu’ils n’étaient plus le centre d’attention de toute la pièce. Alors que le coureur s’allongeait, Ethan en fit de même, repliant son bras gauche sous sa tête. Il n’avait pas tellement envie de dormir à vrai dire. Ce n’était pas la fatigue qui manquait, au contraire. Ce qui le gênait, c’était plutôt les cauchemars récurrents qui le hantaient. Mais après tout, peut-être que la présence du jeune homme à ses côtés apaiserait son sommeil, qui sait ?

« Quelle journée aujourd'hui. Tant d'images. La vie est étrange hein ? »

Certainement. Ethan ne répondit rien, se contentant de fixer le plafond. Chaque jour n’était qu’une succession d’événements étranges. Tantôt ennuyeux, tantôt dérangeants. L’effet d’un isolement total entre quatre murs, sûrement.
Isaac reprit, ses yeux se fermant déjà ;

« Bonne nuit… Peut être que je te revois dans mes rêves... »

Un sourire étira les lèvres du trappeur même si son interlocuteur ne pouvait déjà plus le voir. Leurs doigts s’entremêlèrent et ce simple geste termina d’apaiser ses craintes quant à ses cauchemars. Il était en compagnie du jeune homme, rien ne pourrait venir troubler son sommeil, pas vrai ?

Après d’interminables minutes de silence, il se laissa enfin aller aux bras de Morphée, sa joue cognant le matelas.

***

Clac !
Le clavier fut brutalement fermé, manquant de peu les doigts qui s’y étaient préalablement posés pour actionner les touches. Un sourire moqueur aux lèvres, Ethan fixait le garçon ayant sursauté, celui-ci positionné sur le siège face au piano. Il connaissait ce regard qui lui était renvoyé ; des yeux brulant de haine et de mépris. Et pourtant, le brun ne ressentait pas la même chose pour le bouclé. C’était plutôt un sentiment d’amusement qui l’animait, comme si ses pupilles pouvaient transmettre le plaisir qu’il prenait à le faire tourner en bourrique. Il venait le taquiner, rire en le voyant se mettre dans tous ses états. Comme un bourreau avec son prisonnier. Sauf qu’Ethan n’avait rien d’un bourreau. Il était simplement railleur avec ce jeune homme qui semblait tout simplement incapable de le supporter.

« Tu veux bien arrêter de maltraiter ces touches ? A ce que je sache, elles n’ont rien demandé, hein ! »

Puéril, dîtes-vous ? Probable. Mais il avait toujours été un gamin dans l’âme, ne cherchant qu’à s’amuser et profiter de la vie temps que cela était encore possible. Qu’Isaac –aucun doute que c’était son prénom– apprécie son humour ou non, cela lui importait peu, finalement.

D’après son expression fortement énervée, il ne devait pas être un grand fan de son sens de l’humour. Tant pis. Alors qu’il semblait prêt à réellement s’emporter, Ethan reprit, tout sourire ;

« C’est Allya qui m’envoie. Elle voulait te parler, je crois ! »

Après une pichenette à but purement provocateur, il quitta la pièce, ravi de constater l’agacement extrême qu’il éveillait. Un vrai chieur ce gamin.

***

Le claquement de la porte virtuelle suffit à réveiller le trappeur. Ses paupières se soulevèrent suite à un bref sursaut. Il passa une main sur son front, remarquant qu’il avait lâché celle d’Isaac pendant son sommeil. Se tournant et retournant, il tenta de se rendormir, ayant déjà oublié son précédent rêve. Rien d’inquiétant, cela arrivait toutes les nuits. Il serait probablement apte à écrire le roman de sa vie si tous les souvenirs qu’il retrouvait en dormant ne le quittaient pas brusquement à son réveil. Excédé de ne pas trouver le bon angle pour dormir, et ayant besoin de chaleur, il se retourna pour passer ses bras autour du torse du jeune homme à ses côtés, posant son front contre sa nuque. Il serra un peu plus le coureur contre lui, tout en veillant à ne pas le réveiller, puis retourna sereinement au pays des rêves.

Néanmoins, cette fois-ci, son embarcation l’amenait en direction de l’antre des cauchemars.





Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 2 Jan - 20:34



When the past is coming back into my mind
 

La vue du jeune homme lui donnait envie de se lever de son tabouret et de venir l'étrangler. Il le détestait. Ethan bien sûr. Toujours à se mettre au travers de son chemin. Isaac n'aimait pas cela du tout. De plus, il avait vraiment l'impression que le jeune homme avait un faible pour sa petit amie Allya, chose qu'il n'accepterait pas du tout. Il aimait de tout son cœur la jolie brune et pour rien au monde il ne désirait la voir dans les bras d'un autre. Il ne le supporterait pas, il le savait. Le garçon devant lui lui faisait entendre qu'il jouait mal, soi-disant il ''maltraitait les touches''. Isaac se mit à rire. Quelle absurdité ! On lui avait toujours dit qu'il jouait merveilleusement bien de cet instrument, alors entendre cela sonnait complètement idiot. Taquin ce Ethan, comme toujours. Isaac se mit à le regarder d'un air supérieur fit d'une voix sûre de lui :

- Tu te prends pour qui Clarke ? Si il y a une personne dans cette pièce qui sait en jouer c'est bien moi. Tu ferais mieux de te garder tes absurdités pour toi. Qu'est-ce que tu fous là déjà ?


Il s'était levé brusquement pour se mettre face à son adversaire. Il faisait une tête de plus que lui d'ailleurs ce qui ne manquait pas à chaque fois de le ravir. Petit Ethan stupide. Bientôt, il lui appris la raison de sa visite. Apparemment Allya le cherchait, mais en entendant cela le grand blond ne le crut pas.

- Tu crois vraiment que  si c'était vrai, Allya t'aurait envoyé ? Pathétique.

C'était logique. Allya savait très bien que Ethan et Isaac se détestaient et jamais elle n'aurait fait cela, alors Ethan taquinait encore et était là pour une autre raison.

- Alors ? Si tu me disais la vraie raison Clarke ? J'ai pas que ça à faire en plus.

* * *

J'ouvris les yeux brusquement et me relevai du lit avec la même violence. Je me frottai le visage totalement perdu. Le noir, mais pourtant je pouvais sentir la chaleur d'un corps de quelqu'un contre moi. Celui d'Ethan évidemment. Je souris de soulagement, mais cette présence me troublait également. Ce que je venais de voir me perdait. J'avais l'impression que mon cauchemar était très spécial. Un Ethan à l'intérieur oui, mais un totalement différent, et puis un .. moi différent aussi. Sous l'image que j'avais pu avoir de moi, j'avais seulement retrouvé quelques points communs avec l'homme que j'étais là actuellement. Ma manière de parler aussi franche  par exemple, mais étrange à vrai dire. Cette façon, je la réservait pour ceux que je n'aimais pas. De plus, le Ethan de mon cauchemar était totalement l'inverse de celui qui était blotti contre moi. De la méchanceté et non de l'innocence. Une voix remplie de sarcasme contre une voix douce. Et puis des traits tirés contre des traits sereins. Où était le problème ?

- Ethan .. ?, murmurais-je.

M'avait-il entendu ? Devais-je me rendormir ? Une sensation étrange émana de mes mains. Une soudaine envie de l'étrangler me vint et je repensai aux douches et l'incident. C'était ce qu'il c'était passé aussi. Cependant dans les douches, je n'avais pas vu un Ethan ennemi, des voix m’avaient juste poussé à accomplir des actes qui n'étaient pas miens. Mais ici, oui ici, je pouvais sentir de la haine monter dans tout mon corps. Il s'était moqué de moi. En silence, je me mis à califourchon sur lui et je me rapprochai très près de lui. L'étrangler ? L'embrasser ? Qu'allais-je faire ? Qui des deux Isaac allait être le plus fort ?


©WhiteCloud



___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


Dreams or nightmares? No ideas... [Ft. Isaac Welligton] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Goldstein • I don't paint dreams or nightmares, I paint my own reality
» A day in the Maze... [Ft. Isaac Welligton] (Terminé)
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» Live your dreams

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Vivre... :: La Cabane en Bois :: Les Dortoirs-