Partagez

Rapports de compagnons d'infortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 16
Messages : 32
Points : 38
Localisation : La terre brulée






MessageDim 17 Avr - 22:10

ft.
Peter Wilde
« Souvenir d'un "fils" »
Maria Wilde
J'écris à partir de ce jour sur ce bout de papier car je sais que mon fils ne le fera pas. Aucune façon de connaître réellement la date d'aujourd'hui, en revanche, il y a dans ce monde, certaines choses en lesquels nous pouvons encore croire. Peter n'en fait malheureusement plus partie. Mon mari et moi savons à quel point cet enfant était turbulent, dans notre ancienne vie. Il ne pouvait jamais dormir, et ne pensez même pas le garder en intérieur. Il vous arrachera les rideaux comme le ferait un animal. Ses notes au collège étaient peut-être la seule chose nous raccrochant encore à notre fils. Étonnement, celles-ci étaient tout à fait bonnes. Malgré ce dur caractère, pour nos petits esprits pacifiques, Peter restait un être doux, aimant la joie et l'affection. Cela, nous l'avions remarqué. Mais aujourd'hui, cet enfant-là est parti. Nous pensons que la chose a commencé à grandir en lui au moment des éruptions. C'est à ces moments-là que ressort le vrai visage des démons, et le mal avait facilement trouvé refuge en notre fils. Et aujourd'hui même, nous en avons vu les fraies.
Peter était un enfant très sociable. Ses nombreuses bandes d'amis nous le confirmait chaque jour. En revanche, jamais il ne se montrait violent envers ces personnes. Certains parents retrouvent leur enfant couvert de bleus, en rentrant le soir. Malgré nos nombreux problèmes, ce n'était pas notre cas. Mais en cette fin d'après-midi, le vent avait tourné. Un chien errant. Ce fut là la première victime du malin, caché en notre fils. Nous avons peur. Nous sentons qu'il nous en veut. S'il n'avait pas dans l'intention de se venger, pourquoi avoir crucifié l'animal dans ce cas-là ? Quoi qu'il en soit, le diable est ce soir sous le bras d'un gendarme. Ces gens nous gardent en sécurité, et cet enfant peut gravement nuire à cette paix.

 

---------------------------------


Cela fera maintenant deux jours que je n'aurais pas écrit. Les choses vont mal pour cet enfant. Pourquoi continuer à surnommer la bête par "notre fils". Nous n'avons pas pu lui donner la bonne éducation. Le diable l'avait en vue depuis bien trop longtemps. Il était voué à ce destin de pécheur.
Lorsque moi et mon mari sommes allé le rencontrer, attaché à un arbre et gardé par le gendarme, l'enfant nous décocha un large sourire. Ce n'était pas là un joli sourire. Ses yeux de démon montrait tout le mal de son esprit. Nous avons parlé avec le diable. Il a fallu être fort, car l'entité était puissante. Les innombrables blasphèmes de ce petit corps trop énergique laissèrent mon mari s'écrouler à terre, ne manquant pas d'amuser plus que jamais le démon. Le gendarme n'osait pas forcer l'enfant. Peut-être aurait-il du en venir aux mains. Il n'y a jamais de mauvaises manières avec cet être du mal. Quoi qu'il en soit, j'ai moi-même réussi à tenir tête à la bête. J'en suis fier, malgré le fait qu'il fut un jour mon fils. Ainsi lui déclarais-je à quel point il était faible, et tant il n'avait pas sa place ici. Ce à quoi cette vermine me répondit que sa seule place était. Sa seule place était dans mon derrière. D'ici peu, moi et mon mari abandonneront ce corps du mal. Le soleil a depuis quelque temps créer un grand désert. Tout à fait propice à accueillir ce genre de démon.


Dernière édition par Peter Wilde le Dim 17 Avr - 23:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 16
Messages : 32
Points : 38
Localisation : La terre brulée






MessageDim 17 Avr - 23:22

ft.
Peter Wilde
« Rapport pour médecin »
Rick McAlister
Ses observations pourraient bien servir un jour ! Pour la science, j'entends bien. Je suis le professeur McAlister. Vous ne me connaissez pas . Personne ne me connaît... Ma carrière de scientifique stagna jusqu'à la fin de notre civilisation au rang de simple prof de lycée... Risible non ? Pour quelqu'un d'aussi bon que moi... Enfin bon. Peut-être en ses mots réussirai-je à trouver un vaccin contre ce virus si étrange...
Pour l'instant, la population laisse passer la maladie comme une simple grippe... Suis-je le seul à apercevoir qu'il s'agit de tout excepté d'une simple grippe ? Non, non... C'est complètement fou ! Et je suis sûr que les symptômes ne s'arrêteront pas à ce que je vois en ce moment. Malgré cela, les malades semblent gravement atteints, que ce soit sur un plan physique ou moral !
Il y a maintenant quelques semaines, un couple s'est installé dans notre camp, accompagné de leur enfant. Ce dernier est aujourd'hui accroché à un arbre... Pour quelle raison ? Le fameux virus évidemment ! Ces andouilles de parents remettent ça sur le dos du diable... Risible ! Je me demande même si ces deux guignoles ont une quelconque pensée pour la souffrance de l'enfant... Enfin... Ce n'est pas là le principal ! Je compte aujourd'hui m'attaquer à cette jolie infection que contracte l'enfant sur son visage, puis continuerai sûrement demain sur un interrogatoire afin de comprendre un petit peu mieux ce charmant cerveau !
Très bien ! commençons par l'aspect physique de la maladie :
le jeune garçon semble avoir de grandes douleurs aux dos. Il tourne sa tête très rapidement, comme des tics, à la manière d'une chouette. Ses yeux sont enveloppés de larges cernes, comparables à du charbon, mis en évidence par sa peau blanche maladive et ses pupilles nuageuses... La bouche toujours ouverte prête à sourire de ses dents étonnamment blanches (pas pour longtemps) est surmontée de lèvres bleues et gercées...  Pourquoi comparer ces symptômes à la grippe ? Mais quels crétins... Non... Je mettrais cela sur le dos d'une lèpre évoluée. En effet, un point crucial semble être une grave cause de ce virus sévère ! Le jeune homme arbore depuis peu de grandes veines noires autour de la bouche, sur le front et les pommettes. Sa peau semble séchée et rongée, ne laissant qu'un visage zombifique et dénuée de bons sentiments.


---------------------------------


Je me rends aujourd'hui au plus près de l'enfant afin de lui poser quelques questions. Je n'espère rien de merveilleux aux vues de la façon dont il jeta sa mère la veille (quoi que cela fut assez drôle). Je noterai la réponse sur ce carnet, peu importe sous quelle forme elle se présentera (et la retranscrirai mot pour mot)

Comment t'appelles-tu ?
C'est à moi qu'vous parlez . *rire* Vous faites un documentaire sur moi, ou c'est quoi l'truc ? (après une répétition de la question, celui-ci me répondra simplement d'un Peter...)
Quel âge as-tu ?
quatorze ans...
D'où viens-tu ?
Sérieux !? J'la sentais venir à des kilomètres cette question ! C'est quoi la prochaine . Comment s'appellent tes parents ? T'es franchement pas drôle...
Une question plus intéressante, très bien : Comment ça se passe dans ta tête ?
Waw, t'es bizarre comme gars, vraiment... Mais si t'as des médicaments, j'ai très mal à la tête !
Quel genre de mal ?
J'ai des frelons plein la gueule ! Des mantes religieuses qui m'arrachent les yeux, des araignées qui me mordent les oreilles, et des punaises dans les dents...
Tu as mal autre part ?
Beh oui crétin ! J'ai mal partout ! Suffit que j'égorge un chien, tout va mieux, et puis on me pourrit la gueule et on m'envoie dans ce trou ! Hey... Dit comme ça, j'ai l'air vraiment con !
Comment trouves-tu tes parents ?
*rire* comme tout le monde ici ! On les trouve tous couillons ! M'enfin ! C'est quand même chouette de se prendre pour Satan devant ses crétins si crédibles ! Suffit de quelques insultes et hop ! Le diable est parmi nous !
Ta relation avec les animaux à l'air étrange non ?
Mouaaa ?! J'adore les animaux ! Pourquoi tu dis ça ! T'es méchant ! Vas-t'en ! Oops... Pardon... J'adore les chats... En revanche, les chiens... C'est des suceurs... Ils sont même pas intelligents et ils feraient tout pour des câlins ! Les chats, z'on même pas besoins de bouger pour qu'on leur en fasse !

Le prénommé Peter ne répondra pas à mes prochaines questions, préférant me rire au visage.
J'espère grâce à ce journal trouver un jour ce fameux remède, face à cette maladie naissante sortant de nulle part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Rapports de compagnons d'infortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée de la compagnie de bois doré et de ses compagnons
» Rapports psychiatriques.
» Sauvons nos compagnons!
» Quand l'infortune est repoussée par les cieux [Terminé]
» Salaire maximum et rapports salariaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Se souvenir... :: Le Panneau d'Affichage :: Quand le Passé refait surface-