Partagez

Piège de fondus [Pv Thalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 16
Messages : 32
Points : 38
Localisation : La terre brulée






MessageLun 16 Mai - 20:46

ft.
Thalie A. Inglewood
Piège de fondus
Comment se retrouver coincé dans les mines...
Zut ! Comment diable le jeune Peter s'était-il retrouvé ici ! Certes, l'enfant était du genre turbulent, aventureux, espiègle et tant d'autres adjectifs impulsifs ! Mais sa marche trop rapide et entêtée l'avait bien aujourd'hui, mise dans la situation la plus délicate qu'il n'eut jamais à affronter...
C'était en début de journée, Peter avait quitté le Chicago qu'il avait retrouvé depuis quelque temps. Le petit homme ne cherchait qu'une seule chose, à la suite de l'abandon de ses parents : l'aventure ! Aucun but ne traversait réellement l'esprit du gamin. De ce fait, il se mettait fréquemment en quête de nouveaux visages, de nouveaux lieux à explorer, peut-être plus riches en découvertes que la terre brûlée ! C'était là son seul dessein... Mais alors, sa tête bien trop curieuse l'avait aujourd'hui emmenée dans des environs sombres, lugubres... Le jeune garçon avait trouvé, dans les alentours de la métropole détruite, une vieille mine. Il n'avait pas peur, ce sentiment n'existait désormais pratiquement plus dans sa boîte cranienne... Peut-être aurait-il fallu qu'il en éprouve une once ! Une petite inquiétude pourquoi pas ! Mais pourquoi donc voulait-il à tout prix s'engouffrer au plus profond de la cavité ?
Explorant toujours plus les lieux, Peter n'avait pas pu estimer la distance qu'il avait parcourue depuis son entrée dans la mine... Seul un briquet qu'il eut trouvé à Chicago lui apportait un semblant de visibilité. Ce champ de vision très réduit fut la cause de ses ennuis... Tandis que l'enfant traversait le long couloir, les murs, eux, n'étaient pas vides... Une dizaine d'infecté avaient trouvé refuge dans les recoins de la mine, et Peter s'était infiltré parmi le groupe sans s'en apercevoir...
C'est lorsqu'une main squelettique lui attrapa le bras qu'il remarqua ne pas être seul ! Tous les yeux jaunes étaient tournés vers lui... Il n'avait jamais encore pu appréhender des humains si gravement atteints par la braise ! Il était facile de concevoir le bout du rouleau extrêmement proche pour ces gens... Leurs sursauts et leur peau en lambeau n'indiquaient rien de bon sur le futur du garçon. Néanmoins, il ne put s'en préoccuper, retenu par une vieille femme monstrueuse... Aucun mot ne fut échangé, sûrement ne savaient-ils plus parler... Mais la vraisemblable matriarche fit asseoir Peter sur le sol, telle une acceptation de sa venue dans leur meute... Évidement, l'enfant ne voulait en aucun cas de leur bienvenu ! Il souhaitait désormais s'échapper de ce piège sans lumière ! Mais alors qu'il entreprit de se relever, deux hommes vinrent lui mordre les bras... Peter n'était pas prêt de sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 14/05/2016
Messages : 29
Points : 21
Localisation : Dans les Mines avec Peter, à Denver avec Kim & dans le Refuge avec Kelyan
Emploi : Membre du Bras droit : médecin & cartographe



Carnet des Souvenirs
Âge : 28 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 17 Mai - 19:05

    Cela faisait presque une demi-heure déjà qu’un petit groupe de membres appartenant au Bras droit était entré dans les mines. Une mission risquée, certes. Mais non sans intérêt. En tant que cartographe, Thalie avait quitté l’infirmerie ambulante de la résistance pour se joindre à un groupe de stratèges et autres combattants. Un rôle qui lui avait semblé utile jusque-là en Terre Brûlée lui semblait à présent inutile dans les profondeurs obscures dans lesquelles ils s’enfonçaient progressivement. Maintenant sa lampe torche devant elle, comme seul moyen de repère en plus de l’ouïe dans ce lieu peu fréquenté par des personnes non-contaminées, elle s’efforça de suivre.

    Les mines, qui se trouvaient un peu à l’ouest de Chicago, avaient la mauvaise réputation d’abriter des fondus. Une rumeur qui semblait fondée aux vues de certains bruits. Parfois proches ou plus lointains, ces bruits restaient peu rassurant pour autant. Thalie avait eu beau passer de long mois à l’extérieur des barrières à échapper fréquemment à l’attaque de fondus, elle n’était toujours pas habituée.  Comme si c’était possible… Et à chaque fois, l’image d’un homme se dégradant de la sorte la terrifiait plus que le reste. Elle tentait bien souvent de chasser l’idée que sa sœur puisse se trouver dans un tel état. Une vision terrible, même pour un bref instant.

    Alors qu’ils descendaient de plus en plus dans les profondeurs obscures de ce lieu, Thalie se mit encore plus à redouter que cette mission ne soit complètement stupide. Ils ne manqueraient pas de tomber dans un piège de fondus s’ils continuaient. Si c’était le cas, ils pouvaient être certains qu’ils n’auraient pas tous la chance de remonter à la surface. Et tout ça pour quoi ? Rien… Si ce n’est quelques indications et des échantillons de minéraux et autres éléments spécifiques à ce lieu. Et encore, s’il en restait… Les éruptions solaires avaient réussi à tout dévaster. Même aussi loin sous terre.

    Bientôt les bruits de pas de plusieurs fondus se firent bien plus proches et, dans un éclair de génie, leur chef de groupe décida qu’ils feraient peut-être mieux de remonter à la surface et d’abandonner ; répondant enfin aux propositions pressantes que lui faisaient la plupart de ses coéquipiers depuis de longues minutes. Cependant, alors que le groupe remontait en sens inverse, deux fondus surgirent de l’obscurité pour barrer la route à une partie du groupe et les séparer. N’ayant plus le choix, ils se mirent tous à courir. Après une course presque aveugle de plusieurs minutes où Thalie avait seulement cherché à suivre le chemin qui lui semblait le plus incliné et éclairé, elle se cacha dans un renfoncement.

    Un autre ne tarda pas à la rejoindre. Il avait une expression horrifiée sur le visage et ses mots laissèrent Thalie bouche bée. « J’ai vu un enfant. » Thalie crut d’abord qu’il délirait, jusqu’à ce qu’elle voit la ferveur qui brillait dans ses yeux à la lueur de leur lampe. La jeune femme le questionna sans attendre. « Quoi ? Où ? » D’autres bruits de pas… L’homme éteint leurs deux lampes et lui indiqua un endroit non loin. Ils pouvaient en effet entendre des bruits étranges. Avec une impulsivité dangereuse, Thalie s’apprêta à partir en direction de l’endroit qu’il lui indiquait quand il la retint par le bras en lui indiqua de la tête de ne pas y aller. « Non. Il est peut-être infecté… » Il avait raison, mais Thalie devait en avoir le cœur net. Elle avait vu déjà trop de gens innocents mourir. Et si le reste de leurs coéquipiers était perdu, alors elle n’avait plus rien à perdre elle-même. Elle s’avança d’un pas hésitant et l’oreille tendue. Au bout d’un moment, elle ralluma sa lampe et la pointant en direction des bruits. Un enfant se tenait bien là. Elle ne pouvait pas voir son état car il lui tournait le dos. Tout ce qu’elle retint fut le groupe de fondus qui l’entouraient.

    Suivant les indications qu’on lui avait déjà donné, elle sortit son arme, une invention un peu spéciale d'un technicien du Bras droit, et tira dans un coin en évitant que la balle ne puisse rebondir et atteindre l’enfant. Un bouquet d’étincelles, un peu comme un feu d’alerte, se répandit dans l’espace. Ce qui fut suffisant pour distraire les fondus, en toucher certains et surtout en effrayer une partie. Ils n’avaient pas beaucoup de temps avant que l'effet aveuglant ne s'estompe. Tendant une main devant elle, elle cria à l’intention de l’enfant. « Viens ! Vite ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 14/04/2016
Age : 16
Messages : 32
Points : 38
Localisation : La terre brulée






MessageDim 22 Mai - 20:17

ft.
Thalie A. Inglewood
Piège de fondus
Comment se retrouver coincé dans les mines...
Peter se sentait réellement malade. Il le savait et agissait en conséquence ! L'anarchie était désormais son terrain de jeu. En revanche, il était vraisemblablement de certaines personnes ne partageant pas la joie de vivre de l'enfant... Quitte à mourir prochainement, autant en profiter... Ce type-là de fondu, dont l'enfant faisait les frais dans cette mine, ne se tapissait dans l'ombre qu'en l'attente de leur trépas... Peter ne voyait en aucun cas des mêmes yeux, néanmoins, la situation exigeait qu'il reste patiemment assis dans le noir... Le soleil était bien un problème, certes, mais après deux heures coincé dans l'ombre, Peter en conclut que les ténèbres n'étaient pas mieux...
Si ces fondus avaient au moins l'obligeance de converser ! Il n'en était malheureusement rien... L'ennuie était le pire ennemi de l'enfant, et il venait de frapper à grands coups dans sa tête. Il espéra pendant un moment qu'une bonne âme vienne le dégager de cette situation, mais les chances étaient trop minces... Assis entre deux hommes bien déterminés à le garder dans leurs bras, Peter n'avait aucun moyen de bouger... Si l'on pouvait allumer les lumières, il serait fort probable d'apercevoir le gamin totalement dégouté, les bras croisés et les paupières tombantes...
Cependant, une petite lueur d'espoir naquit dans le regard de l'enfant lorsque de lointains échos résonnèrent sur les parois de la mine... Des personnes venaient de pénétrer dans l'entre des fondus, et d'après leur conversation, le stade de leur braise, si braise il y avait, n'était que minime ! La seule chose à espérer désormais, c'est que ces individus prennent la peine de s'engouffrer aussi profond que Peter, afin de l'apercevoir ! L'enfant devrait pour cela se dégager de ses deux gardes du corps, avant de rejoindre la troupe. Il n'oublierait pas de cacher son visage jusqu'à la sortie, où il décamperait plus vite qu'il n'était venu !
Du côté de ses éventuels sauveurs, les choses commencèrent à bouger. D'après les raisonnements des murs, le groupe avait fait la rencontre de fondus, peut-être même à un stade plus avancé que les "nouveaux amis" de Peter. Bien heureusement, quelques pas approchèrent de la position de l'enfant. La liberté était proche ! Tandis que les individus accouraient en sa direction, Peter prit vite une décision ! Il alluma rapidement son briquet, ce qui ne manqua pas de déclencher de nombreux cris de la part de ses ravisseurs. D'un bond, suivit de coup de pied, le gamin s'éjecta de l'emprise des fondus afin de mieux appréhender les nouveaux arrivants ! Ce fut tel un chevalier qu'une femme lui tandis la main, comme si ce sauvetage avait déjà été planifié ! Une balle contre les parois de la mine suffit à insuffler la panique chez les amis infectés, permettant ainsi de gagner du temps ! Une course folle s'ensuivit bientôt. Tandis que les fondus voisins reprenaient leurs esprits, d'autres dangers ambulants vinrent se placer entre les voyageurs et la sortie ! Un second passage, à l'embouchure d'un mur leur permis de ne pas se prendre dans les maillons de ce filet humains. Désormais, seul l'instinct comptait dans ces galeries sans fin... Vraisemblablement, Peter et son sauveur s'étaient retrouvés isolés du groupe, dont les coups de feu raisonnaient sur toutes les parois.
Il fallut continuer la course avant de se sentir complètement en sécurité ! Désormais à une cinquantaine de mettre des premiers fondus, les deux compagnons d'infortune ralentirent le rythme avant de s'arrêter dans un coin, toujours sombre...

-Je vous remercie ! Même s'il semble que nous soyons perdus, ce sera toujours mieux qu'entre les mains de ces fondus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 14/05/2016
Messages : 29
Points : 21
Localisation : Dans les Mines avec Peter, à Denver avec Kim & dans le Refuge avec Kelyan
Emploi : Membre du Bras droit : médecin & cartographe



Carnet des Souvenirs
Âge : 28 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 25 Mai - 14:58

    A la lueur du briquet de l’enfant, Thalie eut un instant l’espoir que son plan marche. Elle n’avait pas beaucoup d’espoir quant au fait qu’ils puissent regagner tous ensemble l’extérieur, certes, mais gagner du temps serait déjà pas mal. Quoi que… Ce qui les attendait était peut-être pire après tout. Elle chassa cette pensée pour ne pas perdre de temps et attrapa la main de l’enfant dont les gestes prouvaient qu’il était assez dégourdi avant de l’entraîner avec elle dans une course dont elle n’était pas elle-même maître. Se laissant guider par les bruits qu’elle fuyait et par les pauvres indices lui donnant le sentiment de ne pas s’enfoncer plus sous terre, elle nota que son idée semblait avoir été partagée par une partie de ses compagnons puisque des bruits semblables à ceux de l’arme dont elle avait fait usage raisonnaient à présent dans les mines.

    L’avantage était qu’ils projetaient par moment une certaine lueur facilitant leur avancée. Ne retrouvant aucun de ses compagnons initiaux sur leur route périlleuse, elle esquiva à plusieurs reprises quelques pièges et ce non sans la participation de l’enfant dont l’aide lui était précieuse. Un peu comme s’il avait une plus grande facilité à se déplacer dans ces mines qu’elle. Et, pourtant, il y avait quelque chose d’étrange. La main de ce dernier était étrangement froide, comme sans vie et la sensation qu’elle procurait était inhabituelle. Trop préoccupée pourtant, Thalie continua à courir en sa compagnie. Au bout d’un moment, certaine qu’ils avaient dépassé le plus grand nombre des fondus, elle le fit passer devant elle pour assurer ses arrières et ils finirent par trouver refuge dans un recoin sombre.

    Thalie se plaqua contre le mur glacé et resta un moment immobile, silencieuse. Prêtant l’oreille aux bruits environnants, elle décida de rallumer sa lampe en entendant l’enfant auprès d’elle lui adresser la parole. Elle ne tarda toutefois pas à éteindre sa lampe sans attendre, préférant l’obscurité suite aux cris retentissant d’un fondu. Ce geste l’empêchant de découvrir l’apparence de l’enfant et surtout l’état de Braise avancée dans lequel il devait se trouver. Les derniers fondus se trouvaient à plusieurs mètres d’eux et elle prit à son tour la parole. « Oui, même si nous ne sommes pas encore sortis. J'en ai bien peur... » Et elle avait le sentiment que ce n’était pas pour tout de suite… Perdus… Oui, peut-être étaient-ils perdus dans ce labyrinthe naturel et l’enfant avait peut-être raison en le disant clairement.

    Toujours sur ses gardes et debout à côté du jeune infecté, Thalie plaça un bras devant lui par réflexe comme pour le protéger et continua à scruter l’obscurité autours d’eux, espérant que ses yeux finissent par s’y habituer. « Que fais-tu ici ? Est-ce qu’il y a d’autres personnes avec toi ? » La gorge de Thalie se serra à cette pensée, espérant que l’enfant ne perde pas un proche dans ces mésaventures. Elle tenta de contrôler les battements de son cœur et de calmer sa respiration. La situation était terrifiante franchement. Bien souvent, elle avait dû fuir face à des fondus. Mais le cadre, ce jour-là, était d’autant plus déstabilisant. L’absence de lumière… Et le reste… Sans qu’elle se l’explique aussi, quelque chose l’alarmait dans le comportement de l’enfant à côté d’elle. La sensation de froid qu’il dégageait. Sa voix aussi. Peut-être consciente, au fond, qu’il cachait un lourd secret, c’était certainement aussi la raison pour laquelle Thalie refusait d’allumer sa lampe ou même de se tourner pour le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


Piège de fondus [Pv Thalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Thalie
» Un virus internet piège un pédophile allemand...
» [UPTOBOX] Piège de feu [DVDRiP]Action
» Thalie, petite muse
» Le piège se referma... [PV: Lysa Manara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: S'enfuir... :: Les Alentours :: Les Mines-