Partagez

Te laisse pas abattre ~ [Feat Ethan S. Clark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Modo
avatar


Date d'inscription : 08/12/2014
Age : 18
Messages : 167
Points : 273
Localisation : Dans l'Bloc ._.
Emploi : Courir dans le labyrinthe ?



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageMer 22 Juin - 14:29


La motivation s'acquiert de la volonté. Pour avoir la volonté , il faut le vouloir. Kalis le voulait lui , sortir du labyrinthe pour retrouver sa liberté , il marchait d'ailleurs le pas pressé le long des hauts murs de pierre , Ethan derrière lui qui traînait un peu. Même pas dix minutes s'étaient écoulées depuis qu'ils avaient franchis l'entrée du labyrinthe - le silence s'était installé , encore plus pesant à chaque pas. C'était trop calme , mais comme chaque matin , Kalis devait sans doute se faire des films car il ne se passait presque jamais rien. Ethan marchait quelques mètres derrière lui , le pas lent , sa lance qui traînait sur le sol. Kalis se retourna et s'arrêta pour l'attendre. Depuis quelques temps , son camarade coureur ne vivait plus comme il le devrait. C'était à peine s'il dormait , s'il se mettait un truc sous la dent ou s'il acceptait de bouger. Kalis était bien l'un des seuls à être rester près de lui durant toute cette période de difficultés - c'était normal  , tout le monde avait le droit à ses moments de coups de mous. Le jeune homme se devait bien de le remettre dans le droit chemin par moments et de le motiver un peu sinon Ethan restait aussi mou que d'habitude. Et dans l'enceinte du labyrinthe , c'était tout ce qu'il fallait éviter au maximum. Ethan ne survivrait pas à une attaque de coureur s'il restait autant dans les vapes , c'était certain. Kalis souffla un bon coup et croisa les bras , la mâchoire crispée.
- Ethan, bouge toi ! gémit il d'une voix forte en tapant un bon coup sa lance sur le sol. On a du boulot sur la planche , c'est pas le moment de traîner , t'es lent , ça va te coûter cher si un griffeur attaque tout de suite.

Il avait du lui répéter ça des centaines de fois depuis ces dernières semaines , et il ne cesserait jamais de lui dire tant que ça ne sera pas rentrer dans son crâne une bonne fois pour toutes. Le malheur de Ethan faisait le sien ; ce genre de dépression pourrait très bien lui tomber dessus aussi un jour ou l'autre. Mais là , c'était trop. Ethan ne pouvait pas se permettre de rester comme ça , dans cet état critique éternellement.  Aussi Kalis s'approcha t-il de lui et l'attrapa par les épaules en le secouant un peu.
-Eh mec. Réveille toi là un peu , ok ? Fit il d'une voix qui se voulait calme. Mais bientôt , il perdit patience. Tu peux pas rester dans cet état là , le labyrinthe est en train de prendre le dessus sur toi , rouvre les yeux , t'es pas dans un jeu ! Vociféra t-il , hors d'haleine. Je serai pas toujours là pour toi , n'oublie pas ça , un jour tu seras seul , et tu vas faire comment si personne n'est là pour te soutenir ?!

Kalis s'en voulait de lui parler aussi froidement et aussi brusquement mais c'était une manière de le réveiller et de le remettre sur le droit chemin  - parce que actuellement Ethan fonçait droit dans le mur. Chose qui pourrait lui être fatal.



___________________________________
Vous pouvez me contacter sur ma messagerie privée si vous avez une question et si un petit RP vous tente, venez jeter un coup d'oeil sur ma fiche de liens et sur ma présentation ! ~Kalis~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 19
Messages : 355
Points : 176
Localisation : Dans la forêt, ou en train de parcourir le Labyrinthe.



Carnet des Souvenirs
Âge : 17 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 16 Juil - 23:30



Don't let it get to you.

« I need a break from the loneliness ; that is totally consuming me. »


Oté de toute volonté quelconque, le trappeur trainait la patte. A quoi bon ? Il ne comprenait même pas pourquoi on l’envoyait encore dans le Labyrinthe malgré son état. Il n’était qu’un poids, un boulet accroché au pied de Kalis. Et ce, tous les jours. Le pauvre coureur lui répétait toujours, inlassablement, qu’il devait se ressaisir. Et, chaque fois, Ethan hochait la tête tout en sachant pertinemment qu’il n’en ferait rien. Il avait déjà essayé. Il avait tenté la méthode qui avait toujours fonctionné jusque-là ; se réfugier dans un arbre et méditer. Sauf que la solitude lui avait bien vite fait oublier cette alternative. Rendez-vous au centre d’entrainement. Se défouler l’aiderait peut-être à oublier. Mauvaise idée. Le défilé de sportifs faisant des allers et retours lui avait donné mal à la tête et n’avait fait que renforcer son besoin de s’éloigner des êtres humains. La seule personne qu’il voulait voir ne lui adressait plus la parole depuis des jours. Certes, il l’avait évité du mieux possible, mais c’était pour son bien. Le manque commençait à se faire cruellement ressentir, et ce, particulièrement les nuits agitées où il se réveillait complètement terrorisé, seul dans son arbre. Les grands bras rassurants n’étaient plus là pour le protéger des mauvaises ondes et l’apaiser.

Pourquoi est-ce qu’il continuait ? Pourquoi se levait-il tous les matins, marchant encore vers les grandes portes ? Pourquoi ne restait-il simplement pas recroquevillé en haut de son arbre, jusqu’à ce que la Milice du Bloc finisse par le trainer de force, à moitié mort, à l’infirmerie ? S’il arrêtait de se nourrir du peu de pain qu’il volait, il ne survivrait pas malgré des soins de la part des medjacks. Il quitterait enfin cet endroit de malheur, cette cage étouffante. Par chance, il ne manquerait à personne ; les blocards étaient habitués aux pertes, c’était presque comme s’ils en étaient immunisés. Alors, pourquoi pas ?

Excellente question à laquelle Ethan n’avait tout simplement pas de réponse. Mais il travaillait dessus, bien que son cerveau soit bien trop embrouillé pour que ses idées aient désormais de l’ordre. Soudain, alors que les dix premières minutes de leur escapade s’étaient déroulées dans le silence le plus complet, Kalis stoppa sa course pour l’attendre. Surpris, le trappeur s’arrêta également à sa hauteur, un sourcil relevé en signe de questionnement.

« Ethan, bouge-toi ! On a du boulot sur la planche, c'est pas le moment de traîner, t'es lent, ça va te coûter cher si un griffeur attaque tout de suite. »

Ah oui, bien sûr. Il aurait dû se douter qu’il avait cessé de courir pour lui faire la morale, une fois de plus. A quel moment comprendrait-il qu’il se coltinait un trappeur inutile et incapable de faire des efforts pour ses amis ? Le coureur le secoua violemment par les épaules, tirant un grognement mécontent de la part du petit brun.

« Eh mec. Réveille-toi là un peu, ok ? Même si, au départ, sa voix était plutôt maitrisée, il ne tarda pas à perdre patience. Tu peux pas rester dans cet état là, le labyrinthe est en train de prendre le dessus sur toi, rouvre les yeux, t'es pas dans un jeu ! Je serai pas toujours là pour toi, n'oublie pas ça, un jour tu seras seul, et tu vas faire comment si personne n'est là pour te soutenir ?! »

Alors là, il avait appuyé sur le point faible. Sur la seule chose qui avait encore le pouvoir de le faire réagir ; la solitude. Son éloignement avait entrainé la perte de tous ses proches. A commencer par ses rares amis, qui, voyant le trappeur se réfugier dans ses retranchements, avaient bien vite écarté l’idée d’un possible dialogue. Puis, à force de fuite, il avait fini par perdre l’être aimé. Et il regrettait amèrement. Comme Kalis venait si bien de le rappeler, il était seul désormais. Son partenaire d’excursions labyrinthiques était le seul qui le supportait encore, qui persévérait et qui voulait vraiment le voir sortir la tête de l’eau. Cette pensée entraina un profond élan d’affection de la part d’Ethan. Il plongea son regard dans les yeux de son interlocuteur, ses pupilles lui transmettant toute la reconnaissance qui l’habitait. Mais il ne dit rien. Kalis était son seul ami désormais. Le seul qui s’inquiétait encore de son état. Mais il avait raison ; qu’allait-il faire le jour où la dernière personne qui se souciait de lui s’en irait ? Le coureur finirait bien par abandonner à son tour, comme tous les autres précédemment.

« Eh bien, commença-t-il en haussant les épaules, son attitude distante reprenant le dessus. Quand plus personne ne sera là, je n’aurai plus aucun remord à être dans cet état. »

D’une certaine manière, c’était vrai. Car, même s’il ne le montrait pas, il culpabilisait de se trainer ainsi derrière Kalis. De n’être qu’une charge inutile et imbuvable. Tentant vainement un petit sourire sans joie, il donna une tape affectueuse sur l’épaule de son ami.

« Merci Kal’. Merci d’être là. Mais, tu sais, tu n’es pas obligé de faire ça. Ça n’en vaut pas la peine, je n’en vaux pas la peine. »

Sans un mot de plus, il reprit sa course sans motivation aucune, faisant signe à son camarade de le suivre.

« Qu’est-ce que tu penses qu’il m’arriverait si je refusais de venir courir un matin ? »


Code by Wiise sur Never-Utopia



___________________________________
groupe1 groupe1
EthanThere are only shadows around me.

By Isaac d'amour ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Modo
avatar


Date d'inscription : 08/12/2014
Age : 18
Messages : 167
Points : 273
Localisation : Dans l'Bloc ._.
Emploi : Courir dans le labyrinthe ?



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageMer 20 Juil - 19:56


Se traîner Ethan dans le labyrinthe alors qu'il est dans cet état là , et que Kalis sait parfaitement que c'est particulièrement dangereux de le prendre avec lui, c'est un risque qu'il a accepté de prendre. Comme une tentative pour voir s'ils pourront recommencer ça une autre fois. Malheureusement, pour le moment c'est pas gagné. C'est loin de l'être mais le coureur refuse de baisser les bras. Après tout, c'est lui qui l'a traîner jusque ici. Au moins, Ethan n'est pas encore complètement fou. Il arrive à le remercier, à lui donner une tape sur l'épaule et à approuver entièrement ce qu'il dit. Mais l'agacement de Kalis se réveille de nouveau. Bordel, pourquoi il dit ça ? Il est vraiment obligé de le dire ? Ils en ont déjà parlés cinq cent fois ! Avant de répondre, le jeune homme l'observe longuement et se demande si tout ce qu'il dit à son camarade n'entre pas par une oreille et ne ressort pas par une autre. Il se demande souvent si ça sert à quelque chose de l'aider. Pourtant c'est pas faute d'essayer.
- On en a déjà parlés et je pense que tu en vaux la peine. Nous en valons tous la peine, retiens ça Ethan. Répond t-il d'un ton qui se veut calme et posé. Crier ne servira à rien. Ne serait ce qu'à empirer les choses qui ne sont déjà pas très faciles. Si j'avais voulu te laisser tomber, il y a longtemps que je l'aurais déjà fais.

L'instant d'après, Ethan prend les devants et lui fais signe de le suivre. Sans plus attendre, Kalis lui emboîte le pas puis se mord la lèvre. Si tu refusais de venir courir mon pote, il y aurait de grandes choses que d'autres blocards qui veulent devenir coureur prennent ta placeconclut il d'un air sombre. Ca serait dommage que j'perde mon compagnon de course. Tu penses pas ? Et puis, être coureur certes, c'est dangereux mais tu ferais quoi au Bloc si tu te lèves plus le matin pour aller courir ?

Ecoutant sa réponse , Kalis lève la tête et observe les  lianes qui montent tout en haut. Elles sont vraiment hautes ; à l'en croire qu'il n'y a pas de haut. Ils ont de la chance de ne pas être encore tombés sur des griffeurs. En attendant, et tout en restant concentrés, Kalis veut bien prendre un peu de temps pour écouter Ethan. Savoir ce qu'il a sur le cœur. Parce qu'il a pas envie de le laisser tomber.

___________________________________
Vous pouvez me contacter sur ma messagerie privée si vous avez une question et si un petit RP vous tente, venez jeter un coup d'oeil sur ma fiche de liens et sur ma présentation ! ~Kalis~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


Te laisse pas abattre ~ [Feat Ethan S. Clark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Everybody wants to be a cat ! - feat. Ethan Schwartz
» C'est toujours agréable de dénicher un morceau de sa famille. [Ethan S. Clark]
» Présentation Ethan S. Clark [Terminée]
» [Flashback] "An idiot that makes me laugh..." Ft. Ethan S. Clark
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Survivre... :: Le Labyrinthe Est :: Bloc 3-