Partagez

J'ai besoin d'aide. {Laurel ft Kathleen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 9
Points : 22



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageMar 2 Aoû - 22:41

L'infirmerie a toujours été l'endroit qui influence le plus sur mon humeur. Quand elle est calme, je me sens tout de suite apaisée et j'ai l'impression que je pourrais m'endormir à tout moment. En revanche, quand il y a plus de monde et que l'ambiance est plus agitée, je me sens en forme et j'ai l'impression que je pourrais faire n'importe quoi. Ca avait été le cas le jour de mon stage ici, et c'est sûrement ce qui m'avait fait rester car je m'étais directement sentie utile.

Aujourd'hui, c'était plutôt un jour calme. Il y avait juste deux ou trois blessés qui n'avaient plus spécialement besoin de beaucoup de soins. Au fond de la pièce, il y avait quelques Medjacks qui discutaient tandis que d'autres vérifiaient l'état de certains blessés. Personnellement, j'étais assise sur un tabouret pas loin de l'entrée, attendant désespérément un peu d'action dans ce lieu. Cela pouvait paraître égoïste - un peu d'action ici signifiant presque automatiquement quelqu'un de blessé - mais au moins ça permettait de se sentir utile. Même si un peu de calme fait toujours du bien, trop de calme donne l'impression de ne rien faire de la journée et donc de n'aider à rien au bloc. Et franchement, je détestais ça.

Soudain, comme si une divinité m'avait entendue - bien que je doute de leur existence depuis mon arrivée ici - une jeune fille poussa les portes de l'infirmerie. je me souvenais déjà l'avoir apperçu une ou deux fois ans le bloc mais une chose était sûre : ce n'était pas une Medjack. Je m'en souviendrais un peu plus sinon. Bon, elle ne semblait pas bessée - et je ne m'en plains pas - mais elle n'avait pas non plus l'air de s'être trompée de chemin. Je m'approchai d'elle afin d'en savoir plus.

- Bonjour. Tu as besoin de quelque chose ?

Je ne faisais pas forcément attention aux personnes qui m'entourent en général. Peut-être que cette fille était arrivée il y a peu de temps, ce qui expliquerait pourquoi son visage m'était familier. oui c'était sûrement ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 37
Points : 39
Emploi : Chercheuse à mi-temps, pile électrique à plein-temps



Carnet des Souvenirs
Âge : 17
Relations:
Inventaire:




MessageMar 2 Aoû - 23:31


Je soupirais. La plante qui se trouvait devant moi avait l'air d'être tout ce qu'il y a de plus normal... Hormis qu'il valait mieux éviter de mettre ses doigt ou tout autre partie de son corps entre les deux feuilles qui se trouvaient sur le haut de la tige, au risque de voir ses doigts gonfler et se couvrirent de cloques. Sympathique donc. Ils sont barjos quand même les Créateurs de nous avoir envoyé dans un endroit pareil. Comment je savais que cette plante provoquait de tels dégâts ? Bah déjà j'ai pas essayé moi-même. Non, plus sérieusement, on récupère la peau des animaux qui est retirée avant que ceux-ci soient cuits. Quoi ? Je vous l'accorde, ça peut paraitre barbare et ça n'a pas toujours le même effet sur les animaux que sur les humains. Mais quoi ? Vous préféreriez qu'on coupe un doigt à chacun des blocards ou aux morts ? Je trouve que c'est encore ce qu'il y a de moins horrible. Si on peut parler de valeur d'horreur quand on parle de découper un être vivant. Bon, à mon avis, je tirerais rien d'autre de cette plante aujourd'hui. Je la rangeais avec précaution dans un bocal en verre que je bouchais rapidement, étiquetais ce dernier avant de retirer mes gants de protection. Je déposais mon attirail dans le sac qui m'étais réservé et attrapais ma veste en me détachant les cheveux, avant de sortir.

J'inspirais un grand coup une fois dehors. Ah... Qu'il était agréable de sentir le vent frais après une journée quasi-complète enfermée ! J'étais sortie une heure plus tôt avec l'autorisation de mon maton. En effet, je voulais commencer à m'entrainer mais avec mon problème respiratoire, je risquais de pas aller très loin. Voilà pourquoi il fallait que j'aille voir les medjacks. Je nouais rapidement ma veste autour de mes hanches en me dirigeant vers l'infirmerie. J'entrais et m'aperçus qu'il n'y avait pratiquement pas de blessés. Une medjack que j'avais croisé une ou deux fois dans le bloc m'interpella. Je lui souriais et répondis :

"-Bonjour. Voilà, j'ai un petit problème. Dès que je fais un effort un peu trop intense ou trop long, je m’essouffles, mais j'ai vraiment l'impression que c'est beaucoup plus rapide et virulent chez moi que chez les autres. J'ai presque l'impression que ma trachée se resserre. Alors du coup je voulais savoir si vous pouviez m'aider."

J'avais dis ma tirade quasiment sans reprendre ma respiration. Quoi ? On me laisse plus parler alors je me débrouille comme je peux ! Soit disant que je suis chiante. Mais est ce que je leur demande leurs avis déjà ? Non ! Si j'ai envie de parler, je parles, voilà tout !

___________________________________
love the way it hurts
I wonder how it got this way, I swear it felt just like yesterday. We were fearless and unafraid. Take me back to younger dreams, when times were easy and we believed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 9
Points : 22



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageMar 9 Aoû - 15:50

La jeune fille devant elle parlait à toute vitesse et je du me concentrer un bon coup pour comprendre ce qu'elle disait. Un problème comme celui-là c'était la première fois que j'en voyais un et j'hésitais à aller chercher Isaline ou un autre Medjack plus expérimenté. Mais non. Ce n'était pas parce que je m'étais occupée seulement de bandages depuis mon arrivée ici que je ne pouvais pas m'occuper d'autre chose. De plus les symptomes évoquées par la rousse me disait quelque chose, sans que je puiss mettre un nom sur la maladie.

- Je veux bien t'aider mais je ne te promets rien... C'est pas comme si les créateurs avaient jugé utile de nous envoyer certains médicaments. Mais bon ça ne nous empèche pas de chercher. Il doit y avoir certains livres qui pourraient nous aider !

J'avais dit les deux dernières phrases sur un ton enjoué avant de lui faire signe de me suivre vers une petite pièce à côté. Celle-ci contenait une table au milieu et il y avait quelques meubles calés contre les murs. Justement j'ouvris un de ces meubles - qui était un petit placard - et en sortis deux/trois livres que je posais sur la table.

- Voilà, on a plus qu'à chercher. Tu peux me rappelers les symptomes déjà ?

Je ne m'arrêtais plus de parler. J'espérais ne pas faire peur à la jeune fille en face de moi - peut-être que c'était trop tard mais bon - et je m'assis à la table en attendant qu'elle fasse de même.

- Au fait je m'appelle Laurel ! Désolée mais quand on me parle de tout ça j'ai tendance à lègèrement me laisser emporter...

Légèrement, bien sûr. On a vu ça, Laurel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 03/07/2016
Messages : 52
Points : 61
Localisation : Zone d'entrainement ou à l'infirmerie.
Emploi : Medjack à temps partiel



Carnet des Souvenirs
Âge : 20
Relations:
Inventaire:




MessageMar 9 Aoû - 23:48





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

A little help for the ladies ?Björn ft. Laurel & Kathleen



La journée était plutôt calme pour le moment, ça changeait vraiment de la folie habituelle. On pouvait même appeler ça la jungle tellement cet endroit était bruyant. Il ne fallait pas avoir peur de ressortir le soir avec un mal de crâne. Mais bon, après des semaines ici je m'y étais largement habitué et puis je pouvais toujours aller me défouler le soir dans la zone d’entraînement. Oui, ça avait été vite officiel, j'étais aussi devenu entraîneur et j'y étais même très bon. Enfin, c'était ce que disait les autres de moi, pas moi de..moi, je n'étais pas non plus narcissique contrairement à certains ici. Je venais de soigner la blessure d'un trappeur et il venait à présent de s'endormir. J'étais donc aller me poser sur une chaise avec d'autres medjack afin de souffler un peu, mais aussi parler. Ça faisait tellement du bien de se poser ne serait-ce quelques minutes. J'observais les blessés allongés dans leur lit et je fus soulagé de voir qu'ils ne gémissaient pas de douleur. Non, ils étaient calmes cette fois-ci.

Je décidais de me lever après quelques temps pour checker les blessés. Je ne pouvais pas m'en empêcher même si je savais qu'ils allaient bien. Ce fut le cas et je décidais alors de retourner avec les autres medjacks mais quelqu'un attira mon regard. Laurel était là avec une personne que je connaissais, c'était Kathleen la jeune chercheuse. Que faisait-elle ici ? Était-elle blessée ? Elle n'en avait pas l'air. Je m'approchais discrètement et j'entendis des bribes de la conversation. Mais bien sûr ! Avais-je déjà oublié ? Non pas du tout et j'étais soulagé en quelque sorte que la demoiselle vienne ici. Elle cherchait ce qui se passait avec elle. Elle avait des problèmes de respiration c'était clair et je lui avais conseillé à son entraînement d'aller voir à l'infirmerie. Lui avais-je dit que je travaillais ici ? Non, pas à ma connaissance. J'écoutais encore un petit peu et je me dis que ce n'était pas très correct. Soit je m'en allais ou soit j'y prenais part. Bien évidemment je choisis d'y prendre part. J'apparus alors doucement devant les deux jeunes femmes.

- Bonjour, fis-je avec entrain.

Je laissais le silence planer et je me dis qu'il me fallait dire autre chose, parce que un simple bonjour, hm voilà quoi.

- Je peux vous aider dans vos recherches si vous souhaitez. Un de plus et on gagnera du temps, qu'en pensez-vous ?

Toujours aussi direct moi. Je souris légèrement. Je cherchais à me rendre utile, tout était si calme ici, et j'étais curieux de savoir ce qui se passait avec ma petite élève. J'étais par contre certain qu'elle ne s'attendait absolument pas à me voir ici et encore moins dans ma tenue de medjack. S'il y avait une chose qui était certaine c'était que le Björn medjack était totalement différent du Björn entraîneur, la jeune rousse n'allait rien comprendre.

- Ne t'inquiètes pas, il y a une solution à tout.

Kathleen devait probablement être inquiète, qui ne le serait pas à sa place ? À sa place, je le serais en tous les cas. Il fallait donc la rassurer tout en étant honnête lorsque nous aurions trouvé ce qu'elle avait. Cacher les choses aux gens n'étaient pas non plus quelque chose de bien.

- Si ce n'est que pendant les efforts c'est du au rythme cardiaque et aux poumons qui manquent d'air à ce moment-là. Il suffit de chercher dans ces livres-là…

Mes yeux se baissèrent vers une étagère de grands livres. J'avais baissé les yeux vers là-bas, car ceux qui détaillaient le cœur et les poumons se trouvaient en bas, je le savais vu que je les avais rangé la veille.




© Jawilsia sur Never Utopia


___________________________________

I train you, but
I can also heal you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 37
Points : 39
Emploi : Chercheuse à mi-temps, pile électrique à plein-temps



Carnet des Souvenirs
Âge : 17
Relations:
Inventaire:




MessageMer 10 Aoû - 16:08


Je souriais lorsque la jeune femme me répondit. Elle avait l'air plutôt contente de m'aider. Dans ses yeux flottait la même flamme qui animait les miens quand j'étais passionnée par quelque chose. Ca faisait plaisir à voir quelqu'un qui comptait vraiment m'aider ! J'étais ici sur les conseils de Björn à la fin de mon entrainement. C'est vrai qu'il avait dû être un peu inquiet de me voir presque étouffer. En tout cas, moi j'aurais été plus qu’inquiète ! Je la suivis et me postais près de la table tandis qu'elle allait chercher quelques livres dans les placards. J'en profitais pour observer les alentours. Je n'avais jamais mit les pieds dans cette partie de l'infirmerie. C'était une petite pièce très simple avec quelques placards et une table au centre. Pas de quoi fouetter un chat, mais c'était peut-être ici qu'était rangé les rares livres sur les différentes pathologies pouvant apparaitre dans le bloc. Si c'est le cas, alors cet endroit est beaucoup plus important que ce que je pensais. Je répondis rapidement à Laurel :

"-Je m’essouffle très vite lorsque je fais un effort un peu trop long ou un peu trop intense. Ça m'empêche presque de respirer et j'ai l'impression que ma trachée se resserre."

Je souriais malgré ce dont nous étions en train de parler. Je sentais que cette fille était intéressée voir passionnée par ce qu'elle fait et pour moi, c'est quelque chose de très important. En tout cas, elle me semble très sympathique et j'aimerais bien faire sa connaissance lorsqu'on aura finit tout ça. Je répondais avec un sourire :

"-Je m'appelle Kathleen ! Et ne t'inquiètes pas, je suis un peu pareille voir même pire parce que moi je suis bavarde tout le temps ! Ca fait plaisir de voir quelqu'un d'aussi passionné."

Je lui souriais avant de saisir un des livres sur la table. Alors que j'allais l'ouvrir à la table des matières, j'entendis une voix devant moi, une voix que je connaissais, c'était même elle qui m'avait conseillé de venir ici pour me renseigner et obtenir l'aide des medjacks. je relevais la tête et aperçus des cheveux blonds et un visage sympathique. Je le détaillais, étonné de le voir ainsi. Ok. Que mon entraineur soit là, pourquoi pas. Mais qu'est ce qu'il fout dans une tenue de medjack ?! Bon, puis il était plus sympa que pendant l'entrainement mais ça encore, je pense que c'est normal. Mais zut, j'suis tombée où moi ?! Dans la dimension X où les gens sont un jour dans une classe et quelques jours après dans une autre sans même prévenir leur pauvre entourage qui ne comprend plus rien ?! Mon cerveau resta déconnecté quelques instants et lorsque il réussit à remettre les connexions dans le bon sens, Björn avait déjà posé quelques livres sur la table lui aussi. Ma première réaction fut :

"-Mais je suis où là ?!"

Hum. Un peu violent là. Reprenons notre cours de logique pour enfant de six ans Kathleen. Avant de dire des conneries, on demande des explications et on pose une question intelligente ! Mais c'est trop dure pour ton petit cerveau de poule hein sale gosse ! Oui bon bah ca va !... Faut vraiment que j'arrête de transformer ma conscience en prof et de discuter avec elle. Je finis par reprendre d'une voix plus calme et posée:

"-Euh désolé. Donc Björn, qu'est ce que tu fais là ? Et habillé en medjack ?"

___________________________________
love the way it hurts
I wonder how it got this way, I swear it felt just like yesterday. We were fearless and unafraid. Take me back to younger dreams, when times were easy and we believed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 9
Points : 22



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageLun 10 Oct - 18:01

Je suis vraiment, vraiment désolée. La rentrée, manque de motivations, tout ça... >< Et en plus c'est vraiment pas super mais bon.

J'écoutais avec attention ce que me disait Kathleen, espérant de tout coeur pouvoir l'aider. En effet on avait beau être Medjack cela ne voulait pas forcément dire que l'on conaissait tout ce qui se rapportait à la médecine. Et desfois, on n'arrivait pas à trouver une solution malgré les livres qui sont là pour nous aider. J'avais peur de ne pas trouver ce qui n'allait pas chez Kathleen - car c'est comme ça qu'elle s'appelle - et de la décevoir. Celle-ci avait beau être probablement la blocarde la plus bavarde, son côté "pile électrique" me faisait rire et j'étais contente de passer du temps avec elle. Je souris à la rousse pour lui cacher mes craintes avant de me plonger également dans un bouquin espérant trouver une solution. Mais nous n'eûmes pas le temps de nous lancer dans notre lecture qu'une voix se fit entendre. Je ne pris pas longtemps à reconnaître la voix de Björn et Kathleen sembla la reconnaître également, bien qu'elle ne devait pas s'attendre à l'apercevoir ici vu sa réaction. Je ris un peu avant de lui expliquer.

- Björn est aussi Medjack ici.

J'adressai un sourire à Bjön, heureuse qu'il soit venu. Je n'étais définitivement pas douée pour rassurer les gens et quelqu'un qui le fasse pour moi me rassurer aussi d'une certaine manière. Surtout que Kathleen et Björn avait l'air de déjà se connaître ce qui pouvait être réconfortant pour la rousse. Je soufflais un "merci" au jeune Medjack en désignant les livres, bien que je le remerciais aussi pour avoir tenter de rassurer Kath. Je m'assis à la table en saisissant un des livres que le Medjack avait sorti.

- Bon il faudrait peut-être s'y mettre ! Tu restes avec nous Björn ?

Je n'attendis pas réellement sa réponse et me plongeai dans le sommaire du livre en espérant trouver un chapitre en rapport avec les symptomes de Kathleen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


J'ai besoin d'aide. {Laurel ft Kathleen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je n'ai pas besoin d'aide... Ok, peut-être juste un peu... [pv Saros]
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Besoin d'aide
» Besoin d'aide pour choisir une base!
» Besoin d'aide pour achat slack polyvalente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Vivre... :: L'Esplanade :: L'Infirmerie-