Partagez

Apocalypse future vous verrez.. apocalypse il y aura. [Flashback Niels ft. Isaline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 19
Messages : 38
Points : 41






MessageMer 7 Fév - 16:59

Niels
&
Isaline
Apocalypse future vous verrez.. apocalypse il y aura.
Le blond était allongé dans l’herbe. Ses yeux étaient fermés, sa respiration légère et ses doigts effleuraient l’herbe encore bien verte. Le vent soufflait et il caressait son visage. Il souriait, on pouvait en effet voir une légère esquisse au niveau de ses lèvres. C’était plutôt quelque chose de rare ces temps-ci. Niels s’était trouvé un coin tranquille dans le parc du lycée. Il voulait échapper à tous ces gens. Il n’était pas comme son frère qui avait systématiquement besoin d’être entouré. Non, le blondinet n’était pas comme ça, il était différent, et le silence lui faisait le plus grand bien. Il évitait de repenser au test de ce matin qu’il avait totalement raté. Manque de sommeil. Migraine. Devenait-il comme les gens qui passaient à la télévision : les infectés ? Non. Niels était juste un adolescent surmené. Il se tourna alors sur le côté et sa main droite agrippa les brins d’herbe comme s’il s’y accrochait à tout prix. Il ne désirait pas retourner en classe, pas maintenant. Il voulait continuer de rêvasser. Ces images qu’il s’inventait lorsqu’il fermait les yeux le rendait heureux et c’était le principal. C’était la nuit qui lui posait des problèmes. Dès qu’il s’endormait, il voyait des images d’horreur et il n’était pas rare qu’il réveille son frère par sa respiration haletante et ses petits cris étouffés de panique. Ils les voyaient tous devenir des monstres, des abominations. La plupart du temps, cela arrivait dans les couloirs du lycée. Les lumières étaient éteintes, les casiers faisaient du bruit et la tension était au maximum. C’était toujours la même chose. Niels courait se cacher dans un des casiers, mais le monstre finissait toujours par le trouver. Il le regardait de ses yeux rouges sang sans pitié qui n’avaient plus aucune trace d’humanité avant de commencer à l’étrangler. Niels tentait alors de se dégager de toutes ses forces, mais en vain. Généralement, le cauchemar s’arrêtait et il se réveillait en sueur. Alors le jour, il se donnait des petits temps comme il était en train de le faire dans le jardin pour penser à des paysages et des choses positives. De cette manière-là, il pouvait tenir et contrôler sa peur.

Mais parfois, même très souvent, il était interrompu. La plupart du temps, c'était par des idiots qui prenaient place juste à côté pour écouter de la musique qu’ils mettaient à un volume élevé sans même faire attention à lui, il était tout simplement invisible. Il ne se posait même plus de questions, il avait l’habitude. Maintenant, il profitait de sa solitude, mais jusqu’à quand ? Les cours n’allaient pas tarder à reprendre. Niels décida de fouiller dans son sac et sortit un livre, son favori. Il parlait d’aventures dans un désert, cela lui faisait un peu penser à ce monde qui partait en vrille, mais il espérait que cela n’en arriverait pas là, cela ne pouvait pas être possible.

« Hey Welligton ! Tu veux pas un peu bouger tes fesses de là ? Tu ne t'ennuies pas ? »

C’était une voix d’un des gars qui étaient venus s’installer à côté. Il ne les aimait pas tellement. C’était des amis à son frère qui n’était pas en ce moment avec eux. Niels ne prit même pas la peine de se redresser gardant son livre devant les yeux et dit d’une voix grave :

« Non. Je lis. »

Et les garçons arrêtèrent de le déranger. Ils n’étaient pas vraiment méchants, mais on aurait dit qu’ils voulaient tout faire pour le tirer de sa solitude. Ils avaient en réalité envie d’être amis avec le petit frère d’Isaac. Mais lui voulait-il être ami avec eux ? Ils étaient toujours bruyants et hyperactifs, lui avait besoin de calme. De beaucoup de calme et de solitude. Il se renfermait dans ses livres et dans ses écritures. C’était mieux ainsi, de toute manière, peut-être qu’un jour, il finirait seul dans ce monde avait comme seul espoir de survivre, alors autant s'habituer non ?  Il ne voyait pas dans le futur, mais il s’imaginait des délires les plus affreux et l’apocalypse en faisait partie. Son frère était septique, et il se souvint de ses derniers mots avant de dormir hier soir.

‘ « Tu verras Isaac. Un jour, tu verras. »
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 19/04/2015
Messages : 360
Points : 294
Localisation : Au bloc, généralement à l'infirmerie
Emploi : Maton des Medjacks



Carnet des Souvenirs
Âge : 18
Relations:
Inventaire:




MessageDim 11 Fév - 11:58






Apocalypse future vous verrez...

apocalypse il y aura.
feat Niels Welligton





Isaline était encore une fois en retard en cours.   A vrai dire, elle l’était presque tous les jours et l’administration ne s’en formalisait même plus. Ils avaient compris qu’il ne fallait pas s’en mêler et que la blonde faisait du mieux qu’elle le pouvait.

Elle arrivait donc enfin à son lycée, ne se pressant désormais plus. Elle savait qu’elle n’avait pas cours l’heure suivante suite à l’absence d’un de ses professeurs. Elle décida donc de passer le temps en allant vers le parc du lycée. Elle espérait y trouver un coin tranquille où elle pourrait à nouveau rester seule. De toute façon, ici, personne ou presque ne la connaissait et c’était toujours mieux ainsi. Elle n’aurait pas aimé qu’on lui pose de questions trop personnelles. Pourquoi avait-elle un énorme coquard par exemple ? Et pourquoi pas ma foi ? Elle soupira doucement avant d’attacher ses cheveux en une longue queue de cheval. Puis, elle remit son sac correctement sur ses épaules avant d’aller s’assoir sur un banc qui venait miraculeusement de se libérer. Elle ne fit guère attention à ce qui se passait autour d’elle malgré le bruit environnant. Cela ne changeait pas grand-chose pour elle de toute manière, elle savait se plonger comme il le fallait au sein de sa propre bulle. Elle s’enfermait dans ses pensées et plus rien, ou presque ne pouvait l’y en sortir.

Isaline se décida finalement à se plonger dans son monde grâce au carnet qu’elle venait de sortir. Elle récupéra dans sa trousse son stylo plume avant de commencer à le faire parcourir sur les pages blanches. L’encre bleue apparaissait, faisant disparaitre le blanc qui était auparavant bien trop présent.

« Douces utopies qui bercent mes nuits
Sombres jours qui me jouent encore un tour
Pleinement et naïvement, je vis
Avant que l’air ne me soit bien trop lourd

Ce même soleil noir s’élève dans le ciel
C’est ainsi que se brisèrent mes deux ailes
Réveillez-moi sans aucun cauchemar
Dites-moi donc que ce n’est pas trop tard

Je sombre. Je tombe. Je n’entends que mes songes
Abattue dans vos terribles mensonges
Je ne vous vois plus que comme des ombres
Puisque vous êtes devenus bien trop sombres

Mépriser. Détester. Oui, je vous hais
Tout cela à cause de tous vos méfaits
Je vous en prie, je veux être vengée
Alors désormais, plus aucun secret

Laissez-moi m’effondrer sans hésiter
Une morte de plus, ça ne change rien
Sous terre, je suis en train de m’enterrer
Pour vous, qui n’êtes rien d’autre que des vauriens

Désormais bien plus haute, je vous vois tous
Souvent méfiez-vous, je suis à vos trousses
Non, n’appelez personne à la rescousse
Si je suis morte, c’est de votre faute à tous. »

Isaline reposa son stylo auprès d’elle relisant ce qu’elle venait de coucher sur le papier. Elle n’aimait pas ce qu’elle venait d’écrire. De toute manière, elle n’aimait jamais mais cette fois-ci tout particulièrement. Elle s’apprêtait donc à déchirer sa feuille pour aller la jeter dans une poubelle un peu plus loin. Cependant, elle n’en eut pas le temps puisque son carnet lui échappa des mains et elle se releva immédiatement pour se tourner vers une autre fille blonde de son âge qui la regardait avec un grand sourire fier.

- Redonne-moi ça.


Isaline se retient de rajouter un « s’il te plait » par habitude mais surtout par politesse. Elle ne devait pas se montrer plus faible qu’elle ne l’était déjà. Elle soupira doucement et fit le tour du banc afin de rejoindre son interlocutrice pour récupérer ce qui lui appartenait. Cependant, cette dernière feuilletait déjà les pages, un sourire moqueur sur le visage. Isaline rougit immédiatement. Personne ne devait lire ça, c’était la honte assurée. Elle se précipita donc à sa suite, laissant son sac seul sur le banc.

Après quelques minutes de poursuite fort futile, Isaline posa sa main sur l’épaule de l’autre blonde et la retourna face à elle. Elle essaya d’atteindre son carnet, sans succès et prit sur elle pour ne pas lui jeter un quelconque regard noir. Elle ne devait pas céder à la violence. Il ne fallait surtout pas. Alors, elle se contenta de la fixer, sans la lâcher et puis sans qu’elle s’y attende, sa camarade de classe leva les yeux au ciel, lui redonna ce qu’elle voulait et la percuta avant de prendre la parole.

- Je ne suis même pas étonnée que tu restes toujours seule.

Isaline la regarda partir. Son cœur s’était légèrement serré à l’entente de ses mots. Mais de toute façon, elle l’avait un peu choisi, elle n’avait rien à y redire. Elle croisa ses bras contre sa poitrine tout en avançant, ne desserrant sa prise sur son carnet pour rien au monde et soupira finalement quand elle revient près du banc, lorsqu’elle se rendit compte que seul son stylo plume était encore présent sur le banc. Son sac avait encore disparu.


©️ Jawilsia sur Never Utopia


___________________________________
Demande moi plutôt ce qui va si tu veux une réponse courte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 19
Messages : 38
Points : 41






MessageDim 11 Fév - 13:48

Niels
&
Isaline
Apocalypse future vous verrez.. apocalypse il y aura
Le jeune homme était toujours allongé dans l’herbe à regarder le ciel bouger. C’était assez dingue de voir que le temps passait lentement. Il n’avait pour le moment aucune raison de s’inquiéter sur ce qu’il se passait autour de lui. Il était toujours simplement perdu dans ses rêves, mais bientôt, son attention fut attirée vers la gauche. Des bruits de pas se faisaient entendre et il était certain de pouvoir capter une respiration assez forte, de légères protestations et d’entendre un rire assez narquois. Niels leva les yeux au ciel, indifférent. Le monde était déjà assez cruel et il était certain que les hommes à la télévision n’allaient pas arranger la chose : le WICKED. Que leur voulait-il ? Niels ne cessait d’entendre des rumeurs sur tout ce qu’il se passait. Des enfants enlevés. Des expériences. Pour le bien de l’humanité, disait-on, mais cela allait-il durer encore longtemps ? Peut-être que ce n’était que le début d’un nouvel enfer ? Il avait peur et sentait le sang se glacer dans son corps quand il pensait à ce genre de choses. Il refusait d’y penser et son poing se mit à taper sur le sol. Des gestes rageux, il en faisait beaucoup ces derniers temps, mais il ne s’en rendait pas vraiment compte. Il avait refermé les yeux pour éviter de voir la scène des deux filles au loin. Que se passait-il donc ? Encore une embrouille ? Il n’y avait que ça de toute manière, pour un oui et pour un non et quand l’humanité serait en danger, ce serait encore pire. Il n’osait même pas imaginer ce que cela donnerait.

« Un enfer » , pensa t-il silencieusement en ayant ouvert de nouveau les yeux.


Cette fois-ci, il ne pouvait pas l’ignorer. Une espèce de blonde semblait menacer une fille qui était plus petite qu’elle avec un carnet. Niels sentit sa colère monter. Rien qu’en voyant ce genre de scène, il pouvait déjà imaginer les dialogues. La blonde avait volé le carnet pour pouvoir mieux se moquer de l’autre. Il connaissait ce genre de carnet, il en avait un lui-même et pour rien au monde, il n’aurait voulu qu’on le lise. Cependant, il était curieux de voir la tournure que la scène prenait. En effet, la blonde redonna le carnet à la plus petite et s’en alla. Que lui avait-elle donc dit ? Niels connaissait des personnes plus tenaces que ça. La propriétaire du fameux carnet reparti alors et Niels se leva d’un seul bond. Il avait vu la blonde se diriger vers le sac posé sur le banc et il avait bien deviné qu’il n’était pas le sien. Ce fut avec rapidité qu'il arriva et qu’il s’empara du sac. Il posa sa main sur celle de la blonde et le regarda d’un air mesquin, voir prétentieux, comme son frère Isaac. C’était lui qui lui avait apprit.

- Ce n’est pas le tien. Et je ne me trompe pas. Lâche ça.

La blonde le regarda de la tête aux pieds avec un sale petit air et fit la grimace.

- Ah oui ? Et tu vas faire quoi sinon ?


Niels avait déjà le sac en sa possession et il fit alors une chose que la personne en face d’elle ne s’attendait pas. Il avait haussé les épaules et avait tourné les talons pour repartir aussi rapidement qu’il était venu. Il savait où il allait. Il allait redonner le sac à la petite blonde au carnet mystérieux. Il était déterminé à bouger ses fesses pour une fois au lieu de rester là à rêvasser et la blondinette ne fut pas si difficile que cela à trouver. Elle cherchait désespérément son sac et ce fut avec un léger sourire que Niels lui tendit. Son air faussement prétentieux qui ne lui ressemblait même pas du tout avait quitté son visage. Il était de retour à la réalité, confronté aux gens qu’il ne connaissait pas.

- Voici ton sac.

Ce fut tout ce qu’il trouva à dire. La petite n’était pourtant pas intimidante, mais elle avait un visage assez blessé. Que s’était-il passé avec elle ?

CODAGE PAR AMIANTE

___________________________________
We'd stared into the face of Death, and Death blinked first. You'd think that would make us feel brave and invincible. It didn't.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 19/04/2015
Messages : 360
Points : 294
Localisation : Au bloc, généralement à l'infirmerie
Emploi : Maton des Medjacks



Carnet des Souvenirs
Âge : 18
Relations:
Inventaire:




MessageDim 11 Fév - 20:09






Apocalypse future vous verrez...

apocalypse il y aura.
feat Niels Welligton





Ok, ce n'était évidemment pas la première fois que son sac était porté disparu ! Il réapparaitrait dans quelques heures et Isaline rechercherait toutes ses affaires qui seraient dispersées à travers tout l'établissement. Une triste habitude dont elle espérait se débarrasser un jour. De toute façon, elle aurait bientôt quitté les murs de l'établissement. C'est ce qu'elle se répétait sans cesse. La jeune fille souffla doucement. Ne pas paniquer. Elle avait le temps de retrouver l'intégralité de ses affaires.

Cependant, elle s'avança un peu plus et s'aperçut qu'un jeune homme était en train de discuter avec la même blonde que tout à l'heure. Elle fronça les sourcils en s'apercevant que son sac était au centre de l'altercation. Elle s'arrêta soudainement de chercher, priant pour le récupérer par la suite. A vrai dire, elle ne connaissait pas le garçon et avec tout ce qui se passait, elle se méfiait de tout le monde. Elle n'avait de toute manière pas trop le choix, du moins, c'est ce qu'elle se disait.

Elle regarda le garçon s'avancer vers elle avec le fameux sac. Elle ne sût pas trop que dire sur le moment, à vrai dire, elle était légèrement honteuse, se doutant qu'il avait sûrement dû voir la scène d'auparavant. Et cela la désespérait presque. Elle tenta de sourire légèrement mais ses yeux se plissèrent et elle grimaça légèrement, son oeil gauche la tiraillant légèrement. Elle ne fit évidemment rien savoir. Parce que cela ne le regardait ni lui, ni elle d'ailleurs. Ce n'est pas comme si elle n'avait pas l'habitude. Puis, elle répondit enfin.

- Hm...Merci beaucoup ...


Elle ne rajouta rien ne sachant rien de l'identité de son interlocuteur. Son visage se baissa ainsi soudainement, toujours par habitude. Elle n'osait plus regarder les autres dans les yeux depuis un moment déjà. Elle profita donc de cet instant pour remettre son carnet dans son sac avant que l'un ou l'autre ne disparaisse une seconde fois. Il fallait absolument qu'elle fasse beaucoup plus attention de toute façon. Surtout par les temps qui couraient. Elle sentait que tout dégénérait. Que tout changerait bientôt. Le monde était en train de changer. Bien que ses parents ne lui parlaient pas, elle savait par son frère que rien n'était de bonne augure. Et elle ne savait pas si elle avait peur de tout ça, si elle était complètement effrayée ou si elle y voyait tout autre chose. Déjà, elle était une des seules à penser au pire, tout le monde se contentait d'avoir de l'espoir. Sauf que l'espoir est réservé aux gens qui foirent. Du moins, c'était le point de vue de la jeune fille. Elle pensait que ceux qui avaient de l'espoir ne se contentaient plus que de cela. Qu'ils n'avaient plus rien d'autre et qu'ils étaient obligés d'avoir ce sentiment afin de ne pas dépérir. Stupide ! Elle ne comprenait pas et elle ne savait même plus si elle essayait encore de comprendre, ou non. Tout ce qu'elle savait, c'était que peu importe  la situation, elle ferait tout pour survivre. Et elle le ferait dans l'unique but de préserver son frère de la mort. Il était trop jeune pour savoir ce que s'était. Elle savait que ce n'était plus un enfant, qu'il n'avait que deux ans de moins qu'elle, qu'elle n'avait pas de le protéger autant, mais après tout ce qu'il voyait, tout ce qu'il entendait, elle ne pouvait faire que cela. Essayer de le préserver. Elle échouait d'ailleurs, sans doute. Isaline s'en voulait énormément pour cela. Elle était fautive dans un certain sens, mais elle n'y pouvait rien. Ou du moins qu'à moitié.

Elle releva finalement son visage, regardant derrière le jeune homme. La blonde de tout à l'heure était toujours présente et lui jeta un dernier regard noir avant de repartir de l'autre côté de l'établissement. Elle serait tranquille pour la fin de la journée, très certainement. Isaline sourit donc légèrement dans le vide avant de se rendre compte qu'elle était perdue dans ses pensées depuis un moment déjà. Cela lui arrivait sans cesse. Elle secoua doucement sa tête pour se reprendre, puis la baissa à nouveau sans savoir si le jeune homme attendait autre chose ou non. De toute façon, elle ne voyait pas vraiment ce qu'il pourrait vouloir. Sûrement le moment pour repartir.


©️ Jawilsia sur Never Utopia


___________________________________
Demande moi plutôt ce qui va si tu veux une réponse courte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 19
Messages : 38
Points : 41






MessageMer 14 Fév - 14:41

Niels
&
Isaline
Apocalypse future vous verrez.. apocalypse il y aura.
S’il y avait bien une chose que son frère lui avait apprit, c’était qu’il fallait toujours se mêler aux affaires des autres. Pourquoi ? Pour se distraire. Mais pour Niels, se distraire n’était que secondaire. Il avait une réelle curiosité sincère dont il lui était difficile de se détacher. Le jeune homme regardait la jeune femme de ses yeux gris clair tandis qu’elle semblait éviter avec brio son regard. Il connaissait ça, il la mettait mal à l’aise. Il l’avait déjà vu évidemment, il connaissait les personnes de vue, car il était du genre à enregistrer les visages des inconnus, mais il n’avait en revanche aucune idée du prénom qu’elle pouvait avoir. Elle était pour le moment « la fille au carnet mystérieux » ce qui était un chouilla trop long comme identité. Niels, qui était en stage dans un cabinet médical en dehors des heures de cours, ne put s’empêcher de regarder le bleu qu’elle avait à l’oeil. Avec qui s’était-elle battue pour avoir ce genre de coquard sur le visage ? Elle venait alors de le remercier, mais elle avait aussitôt baissé les yeux pour ranger le fameux carnet dans son sac. En relevant la tête, elle ne le regarda pas directement, mais s’intéressa à ce qui se trouvait derrière lui. Le blondinet se tourna lui aussi légèrement et vit la fameuse blonde moqueuse et voleuse en plus de ça.

- Un vrai cauchemar cette fille. Elle est avec moi en sciences.

Il ne pouvait pas vraiment la piffrer et elle non plus, au moins c’était réciproque se disait-il.

- Pourquoi elle t’embête ?

Que lui avait-elle fait ? Il devait y avoir une raison non ? Ou bien était-elle comme lui, c’est-à-dire assez seule, si bien que cela ne plaisait pas aux gens. Personne ne pouvait les laisser en paix, il fallait toujours qu’on vienne s’y mêler d’une manière ou d’une autre, comme si être seul était un crime. C’était de toute évidence mal vu et Niels ne saisissait pas très bien pourquoi. Pourquoi l’être humain devrait-il être systématiquement entouré ? Non. Les êtres humains étaient libres de faire ce qu’ils voulaient, et même si son frère le poussait à être un peu plus sociable, Niels savait qu’il affectionnait particulièrement sa propre bulle de confort.

- Ne fais pas attention à elle. Mais tu devrais faire attention à toi. Je peux t’aider avec ça.

Il parlait de son coquard.

- Je peux t’aider médicalement parlant, je veux dire. Personne n’en saura rien. Je suis Niels au fait et toi ?

Il avait trouvé utile de rajouter la dernière précision avant de se présenter, car il la sentait méfiante, mais à la fois désespérée. Se trompait-il ? Pourquoi parlait-il autant alors que ce n’était pas spécialement dans ses habitudes ? Pourquoi avait-il envie d’aider cette personne ? Parce qu’il était un peu altruiste en lui ? Tout le monde ici connaissait Isaac, et tout le monde savait qu’il était populaire et qu’il ne reflétait pas spécialement une image aussi altruiste que Niels dégageait discrètement. La blonde au carnet dont il ne connaissait même pas le nom savait sans doute qu’il était, « le petit frère d’Isaac Welligton », mais c’était toujours comme ça, on ne retenait pas spécialement son prénom à lui, comme si ces cinq pauvres petites lettres étaient la mer à boire.
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 19/04/2015
Messages : 360
Points : 294
Localisation : Au bloc, généralement à l'infirmerie
Emploi : Maton des Medjacks



Carnet des Souvenirs
Âge : 18
Relations:
Inventaire:




MessageVen 16 Fév - 14:33






Apocalypse future vous verrez...

apocalypse il y aura.
feat Niels Welligton





Isaline ne savait pas exactement ce que le garçon en face d’elle voulait. A vrai dire, même sans se mêler le moins du monde à la vie de son établissement, elle savait que son visage lui évoquait quelque chose. Elle ne savait juste pas et espérait que cela ne soit pas important pour la suite. A vrai dire, elle n’avait que faire de savoir ce qui se passait ici, elle avait beau se rendre ici tous les jours, elle ne connaissait personne hormis les élèves de sa propre classe, et les quelques personnes qui osaient venir lui adresser la parole. Isaline savait très bien pourquoi elle était seule et ne s’en formalisait pas. Elle l’avait toujours été alors ce n’est pas comme si quelque chose lui manquait avec la compagnie d’une tierce personne.
Cependant, elle releva rapidement la tête lorsque toujours ce même garçon reprit la parole.  Elle sourit légèrement à sa première phrase et savoir que le jeune homme n’appréciait pas non plus cette peste blonde la rassurait. A vrai dire, elle ne savait pas à quoi s’attendre. Alors même si elle se médiait, elle fût soulagée d’apprendre qu’elle n’était pas la seule à ne pas l’apprécier. Pourtant, son sourire vient rapidement se crisper lorsqu’elle entendit sa question. Pourquoi l’embêtait-elle ? Pourquoi, tiens ? Isaline avait tiré ses propres conclusions face à la question et ne s’était jamais formalisée de ne pas connaitre la véritable raison de cet acharnement. C’était sûrement parce qu’elle était seule. Seule et faible. Les marques de coups présentes relativement souvent l’avait déjà prouvé maintes et maintes fois. Elle se taisait, ne disait rien, et rien que cela, c’était une très bonne raison. Elle s’accoutumait. Cette même blonde continuait car elle se réjouissait de la solitude et de la peine des autres mais ce qu’elle ne savait pas était le fait qu’Isaline en avait que peu à faire. Les mots lui faisaient rarement mal. Et les coups…Elle ne sut d’abord que répondre, mais c’est finalement après un long moment qu’elle reprit la parole.

- C’est sûrement juste parce que je ne tiens pas à me joindre à quelqu’un. Enfin…je veux dire, je suis très bien seule et je ne vois pas très bien pourquoi cela est définitivement vu comme quelque chose d’atroce. Si cela me convient, cela devrait convenir aux autres. Surtout, qu’eux, ne veulent de toute façon pas de ma compagnie….c’est étrange ?

La jeune fille écarquilla presque les yeux en repensant à tout ce qu’elle venait de dire. Depuis quand parlait-elle autant ? Surtout pour dire de telles choses ! Isaline aurait dû se taire et elle en avait conscience. Ne jamais dire ce que l’on pense tout bas. C’était une règle d’or chez elle. Pourtant, cette surprise-là fût rapidement écartée lorsqu’elle entendit la suite des mots du garçon qui se trouvait encore et toujours face à elle.

Isaline n’avait besoin de l’aide de personne et savait très bien s’occuper d’elle-même. Ok…il est vrai qu’on pouvait largement en douter, mais c’était le cas. S’il savait tous les efforts qu’elle faisait, et toutes les marques qu’elle cachait et soignait elle-même. Elle savait faire. Elle n’avait besoin de personne pour cela ou pour quoi que ce soit d’autre. Elle savait aussi que le garçon ne parlait pas de la blonde de tout à l’heure, mais tout simplement de son œil pour lequel elle n’avait rien pu faire avant de partir en cours. Ainsi, elle se contenta de sourire brièvement et de rire un peu.


- Si tu parles de ce que j’ai à l’œil, je suis juste tombée en descendant les escaliers. Et juste avant de rejoindre le sol, j’ai heurté le coin d’une table.

Elle haussa doucement les épaules avant de lui sourire. Elle pouvait désormais mettre un nom sur son visage et même si cela ne changeait pas grand-chose à ses yeux, savoir à qui elle s’adressait l’aidait déjà grandement. Elle poursuivit donc.

- C’est gentil de t’inquiéter pour moi mais ne t’en fais pas. Je suis Isaline.

Il devait arrêter immédiatement de s’inquiéter. Personne ne devait être au courant. Elle le payerait bien trop cher si son père l’apprenait.



©️ Jawilsia sur Never Utopia


___________________________________
Demande moi plutôt ce qui va si tu veux une réponse courte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 19
Messages : 38
Points : 41






MessageDim 18 Fév - 22:50

Niels
&
Isaline
Apocalypse future vous verrez.. apocalypse il y aura
L'aider médicalement. Oui voilà ce que Niels pouvait faire, mais si elle refusait, il n'insisterait pas. Regrettait-il de lui avoir demandé ? Non, pas vraiment. La jeune femme face à lui paraissait un peu perdue et en pleine réflexion. Elle se demandait probablement pourquoi il lui était venu en aide et s'il avait vu la scène d'avant. La réponse simple, il détestait l'autre peste de blonde et le fait qu'elle s'en prenne à des personnes qui ne méritaient pas d'être perturbé.  Niels n'était pas comme son frère qui avait toujours ce qu'il voulait. Le jeune blondinet proposait, mais il ne forçait pas. Peut-être était-il trop gentil peut-être. Le début de la conversation n'était pas trop mal parti, car la blondinette avait légèrement souri à ce qu'il avait dit et elle manifestait son accord par rapport à ce qu'il avait dit concernant la solitude. À vrai dire, il s'était attendu à ce qu'elle reste muette, mais elle venait de déballer son avis d'une seule traite, comme si c'était inhabituel chez elle de s'adresser à quelqu'un. Lui non plus ne comprenait pas pourquoi être seul était mal vue. Elle paraissait aussi à l'aise avec le fait qu'il ne porte pas la peste dans son cœur.

- Je comprends pas non plus. Je suis très bien tout seul, mais pour le monde entier, c'est un crime. Mais oui, c'est juste que ça doit les gêner psychologiquement alors ils aiment bien le faire payer, nous montrer qu'être entouré est supérieur.

Oui, c'était ça, les êtres humains avaient besoin de se sentir supérieur et Niels venait de toucher un point. Niels croisa les bras sur son torse tandis que la blondinette écarquillait les yeux à sa demande qui suivit. Il l'avait surpris. Elle ne s'y attendait visiblement pas et il présentait qu'elle n'allait pas accepter, du moins pas directement. Il pensait savoir pourquoi, il avait entendu des rumeurs, mais s'en mêler n'était pas bon. Son frère lui aurait dit de creuser, mais le blond ne le sentait pas. Lorsqu'elle lui apprit qu'elle s'était blessée stupidement avec une table, cela confirma la rumeur qu'il avait entendue. Il avait bien senti que le grain de sa voix était différent, et elle l'avait fixé droit dans les yeux, or quand quelqu'un mentait, ses yeux ne fixaient pas forcément la personne pendant autant de secondes bien que la plupart des gens pensaient l'inverse. Niels décida de faire comme si de rien n'était, comme s'il l'avait cru. Il n'y avait pas de quoi s'inquiéter disait-elle et elle lui donna enfin son prénom.

- D'accord. Mais je ne t'aurais rien demandé. Ce ne sont pas mes affaires. Je suis juste là pour te soigner si tu as besoin.

Niels lui faisait comprendre qu'il n'était pas du genre à poser des questions indiscrètes, il n'allait pas lui tirer les vers du nez si cela n'était pas de sa propre volonté. Il s'apprêtait à repartir de là où il venait, mais ses paroles sonnaient claires, il était là si besoin. Son ventre se mit à gargouiller et il se rappelait qu'il était temps d'aller manger. Il fit quelque chose à laquelle il ne s'attendait pas.


- Tu veux aller manger ?

Il esquissa un léger sourire. Les paroles étaient naturelles, il ne s'était pas forcé, ni rien. Il voulait juste passer du bon temps avec une personne qui semblait autant apprécier le calme que lui.

 
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


Apocalypse future vous verrez.. apocalypse il y aura. [Flashback Niels ft. Isaline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ce que vous feriez dans une apocalypse de zombies ?
» rapport de bataille apocalypse
» Codex Apocalypse
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: S'enfuir... :: Les Alentours :: Chicago-