Partagez

EVENT EXTÉRIEUR N°3 : INVASION AU WICKED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Admin
avatar


Date d'inscription : 30/03/2014
Messages : 162
Points : 128
Localisation : Au Centre WICKED
Emploi : Grand manitou des Créateurs



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageVen 29 Juin - 11:51



Invasion au WICKED

EVENT EXTERIEUR


Post explicatif



Les tensions continuent et l’heure devient grave au WICKED. Alors que les créateurs les plus hauts placés continuent d’avoir des doutes vis-à-vis de plusieurs membres du WICKED, certains sont menacés d’être placés en quarantaine. Un virus au sein même du WICKED ? Personne ne peut se fier à son voisin qui est peut être infecté. Mais ceci est bien le dernier de vos soucis aujourd’hui, car un bug général éteint tous vos précieux ordinateurs vous laissant dans la panique. Que se passe t-il donc ? Qui est là ? Les caméras ne montrent rien aux personnes qui se chargent de votre sécurité et alors qu’un individu vêtu d’une capuche noire est en train de se faire son propre chemin dans le hall d’entrée afin de neutraliser les obstacles qui mènent à vous, un groupe d’infectés le suit. Certains sont ici parce qu’ils ont été entraînés par les rumeurs du Bras Droit. Une escapade au WICKED. Oui, cela sonnait bien alors, alors ils se sont réunis en ce jour-là afin de venir vous faire une petite surprise.

Mais si vous pensiez que c’était pire.. une cage de fondus a réussi à être piratée par le Bras Droit lors du bug informatique. Trois fondus sont maintenant en liberté au sein même du troisième étage.

Membre du WICKED : Prenez garde. Vous devez tout faire pour les arrêter et les repousser afin d’éviter qu’ils contaminent la totalité des employés. Rappelez-vous aussi que certaines personnes ont des avis différents au sein même du WICKED. Tout peut changer d’un moment à un autre, car on ne sait jamais ce que vos faits et gestes pourraient provoquer.. L’heure est délicate pour les employés immunes. Ne pas se faire découvrir trop rapidement. Des actions suspicieuses voir suicidaires peuvent vous être fatales.

Infectés : Vous devez tout faire pour anéantir le plus de personnes possibles tandis que le Bras Droit se charge de récupérer le plus d’informations possibles durant le bug informatique. Cependant, le temps est compté. Le bug ne va pas durer éternellement, car le WICKED possède eux aussi des pirates merveilleux capables de remettre en ordre le système. Une fois que ce dernier sera remis, les caméras fonctionneront à nouveau et les membres du WICKED seront bien plus aptes à venir vous trouver et à vous chasser.. Prenez aussi garde : ils manquent de fondus pour leurs expériences, alors il n’est pas impossible qu’ils veuillent vous garder ici pour toujours..

Survivants : Et enfin, vous chers survivants, vous vous baladez dans la zone saine et vous vous rendez compte de l’émeute aux portes des monstres. Vous êtes curieux et vous détestez cette bande de privilégiés. Il n’est pas non plus impossible d’aller y mettre votre grain de sel.

Avis aux joueurs !



Après le post de l'Errant, à vous de faire parler votre imagination. Une fois qu'un ordre de réponse est établi, respectez-le afin que tout le monde puisse s'y retrouver. Bien sûr, il est tout à fait possible pour un nouveau joueur de venir s'incruster en plein event, ce qui modifiera de nouveau l'ordre.

Par ailleurs, lorsque vous quittez l'event, si par exemple votre personnage a définitivement fini ses actions, veuillez l'indiquer en spoiler à la fin de votre dernier post.

À vos plumes, et surtout.. bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 27/06/2018
Messages : 4
Points : 8
Localisation : Partout
Emploi : Traquer, voler, errer..






MessageVen 29 Juin - 11:55

The death game.
Le WICKED. Y pénétrer. L’Errant marchait d’un pas naturel vers la grande tour, mais sous sa capuche, l’on pouvait y lire la détermination qui brillait dans ses yeux. Plus il s’approchait et plus son cœur battait à la chamade dans sa poitrine. L’excitation. Mais aussi la crainte. Le plan fonctionnerait-il comme prévu ?

Il connaissait tout sur le bout des doigts. Le fonctionnement de l’entrée. Les tests. Le nombre de marches entre le dehors et la porte principale, mais aussi combien de garde allait se trouver à cette heure-ci. Midi. Heure parfaite pour venir se taper une petite incruste dans le sanctuaire des monstres.. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’était l’heure des distractions et de se remplir le ventre pour être de nouveau bien actif après la pause précieuse.

Même s’il était seul, il ne l’était pas vraiment. L’organisation le soutenait : le Bras Droit. C’étaient eux qui allaient l’aider à faire une entrée des plus discrètes pour qu’elle devienne par la suite fracassante.

Tic tac tic tac. L’Errant regardait sa vieille montre qui indiquait 11h59. Ses yeux se concentraient sur la trotteuse et se mirent à compter quarante-cinq secondes. Après cela, il franchirait la porte et aurait précisément quinze secondes de risques avant que le Bras Droit n’agisse.

Quarante-trois… Quarante-quatre… Quarante-cinq.. L’Errant finissait de franchir les marches et arriva alors face à deux gardes.

« Votre bras Monsieur. Pour le test », fit aussitôt la voix grave d’un garde.

Personne ne passait aussi aisément au WICKED, surtout que depuis que les tensions régnaient. L’Errant n’avait toujours pas relevé la tête, il fixait ses chaussures, semblant réfléchir, mais en vérité, il comptait. Dix… neuf.. huit..

« Votre bras Monsieur. Je ne vais pas le répéter. », reprit le grand costaud avec sa petite machine dans les bras.

Sept.. six.. cinq.. quatre.. trois..

« C’est un ordre ! »

L’Errant releva alors avec lenteur la tête et les fixa avec haine tandis que les trois dernières secondes venaient de s’écouler. Il avait le feu vert. Il dégaina alors sa grande lame qu’il avait recouverte d’un poisson et sauta sur le premier pour lui trancher la main.

Bug général au WICKED. Le système informatique ne fonctionne plus. Les écrans deviennent grisés, avant d’être noirs totalement. Que se passe t-il ? Les caméras n’affichent plus rien du tout et le son est lui aussi coupé. Les pirates du Bras Droit ont bien fait leur devoir et récupérer des infos est maintenant la clé.

Il est maintenant l’heure d’agir. L’Errant tranche le cou de l’autre qui tombe à terre. Le garde blessé se tient la gorge en gémissant tandis que son crâne heurte le sol maintenant baigné de flaque de sang. C’est cette fois-ci d’un pas déterminé que l’Errant commence son aventure.

Se venger.
©️ 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Messages : 280
Points : 256
Localisation : QG du Bras Droit ou au WICKED
Emploi : Externe médical au WICKED



Carnet des Souvenirs
Âge : 19
Relations:
Inventaire:




MessageDim 1 Juil - 13:33

Niels
&
Event
EVENT EXTERIEUR : Invasion au WICKED
Un jour comme les autres non ? Pas tellement. Le jeune homme avait participé à une mission l’avant-veille et y avait retrouvé quelqu’un qu’il n’avait pas vu depuis si longtemps que ça : Morgan Collins, un infecté. Niels, qui désirait aider tout le monde, n’avait pas tellement écouté sa raison, mais son cœur.. Grave erreur. Il avait en effet décidé de ramener l’infecté au WICKED pour l’aider tout en lui promettant des soins. Si ses collègues avaient imaginé que le jeune homme mentait à l’infecté dans le but de le manipuler afin de se le mettre dans la poche, ils avaient vu faux. Le jeune Welligton désirait vraiment lui venir en aide, sauf que ses plans avaient été quelque soit modifiés.

Un Morgan enfermé dans une cage pour subir des expériences. Comment pourrait-il se pardonner une telle erreur à moins de tout mettre en oeuvre pour le sauver ? Portant la casquette de double-agent, Niels avait évidemment entendu parlé du plan du Bras Droit, organisation à laquelle il faisait partie derrière le dos du WICKED. Une invasion et un piratage. Récupérer le plus d’informations possibles via le système informatique leur paraissait être une grande avancée dans leur futur plan de sauver tout les pauvres innocents enfermés dans cette prison de monstres, tous aussi corrompus les uns que les autres. Une élite oui. Une élite sur laquelle Niels Welligton voulait cracher dessus pour la simple et bonne raison qu’ils détenaient probablement son grand frère, coincé dans un de leur maudit labyrinthe de malheur ! Sauvez les autres aussi. Après tout, ils subissaient le même sort qu’Isaac et rien que d’y penser, le blond en était malade.

Niels avait donc prit le soin d’indiquer au dernier moment le lieu où se trouvait Morgan afin que le Bras Droit puisse faire quelque chose s'ils le pouvaient. Maintenant, il n’avait plus qu’attendre midi, l’heure fatale, qui était arrivée bien trop lentement à son goût. Il avait agi le plus naturellement possible toute la matinée afin de ne pas mettre la puce à l’oreille de qui que ce soit et avait réalisé ses tâches normalement.

Midi.

Son ordinateur s’était éteint et au lieu d’esquisser un petit sourire qu’il retenait, Niels fronça les sourcils, se tournant vers son collègue.

- Que se passe t-il ? Pourquoi ça s’est éteint ?

Il se mit à taper légèrement sur les touches du clavier, comme si cela pouvait refaire fonctionner l’ordinateur. En vain. Rien du tout. Pourquoi ? Voilà ce qu’il se forçait à se demander intérieurement afin de se mettre dans le personnage. Le théâtre. La comédie. Les personnages. Voilà ce que Niels adorait après la médecine.

- Ça marche pas ! Ça a dû perdre toutes mes données que j’étais en train de taper !
, fit-il agacé.

En tous les cas, le Bras Droit était ponctuel et le gars qu’ils avaient envoyé pour semer la zizanie en bas devait être lui aussi en pleine action. Il remonterait jusqu’ici pour les chercher très probablement. Le WICKED avait à s’en faire. Le gars ne serait pas seul, Niels le savait et il n’avait pas peur de se retrouver parmi des infectés, mais son coeur était embêté. Morgan. Si le Bras Droit ne parvenait pas à pirater la sécurité de la cage, il allait devoir trouver une autre solution pour réparer son erreur : avoir fait Morgan prisonnier.

 
CODAGE PAR AMIANTE

___________________________________
We'd stared into the face of Death, and Death blinked first. You'd think that would make us feel brave and invincible. It didn't.”
by wiise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 08/02/2018
Messages : 290
Points : 183
Localisation : Chicago
Emploi : Ex-Illusionniste



Carnet des Souvenirs
Âge : 24
Relations:
Inventaire:




MessageDim 1 Juil - 18:58

❝ et on s’fait bouffer par les lions, viens qu’on reprenne ce pouvoir aux grands en lisant une aventure hors du commun ❞A la reprise de notre liberté
“Fondu”.

À présent c'était ma seule appellation. Putain de monstre juste bon pour être charcuté, étudié comme un rat de laboratoire. Au contraire de mes compagnons de cellules qui gueuler comme des pas permis, j’ai cessé de pousser mon mécontentement, ma rage et ma haine contre ces scientifiques qui n’ont jamais vécu hors de leur petit confort. Non pas que j’ai abandonné toute résistance, je reste toujours aux aguets d’une porte de sortie, mais je ne suis pas de la même trempe que les autres infectés. Gardant mon énergie pour pouvoir m’éclipser au bon moment, je me terre au fond de la cellule tandis que les deux autres continuent de s’acharner sur la baie vitrée. On nous avait affublé d’une sorte de robe médicale et clipsé un espèce de bracelet autour du poignet. Pucés comme des chiens, nous étions exposés comme des animaux aux yeux de scientifiques qui nous reluquaient tel leur prochain sujet d’expérience.

Putain, si j’avais su la merde qui m’attendait quand le blond s’était pointé. Et moi qui l’avait cru de A à Z comme le parfait des bleus. Cependant, malgré une haine qui bouillonne en moi, je reste stoïque, adossé contre le mur tout en fixant le sol. La principale cause de ce calme qui ne me convient à présent guère est bien entendue une drogue bien connue et prisée à présent. Une dose que j’avais pris juste avant cette rencontre avec Niels, juste avant qu’on m’embarque comme une bête en cage. Néanmoins, je n’avais pas oublié de dissimuler ce sac que nous avions jadis subtilisé derrière une dune de sable. Je ne suis tout de même pas suicidaire. Toujours une option pour survivre.

Survivre. Cette option semble alors se présenter à moi. Mes camarades semblent soudainement s’agiter encore plus qu’à l’habituel, gueulant de les laisser sortir, frappant la vitre sans prendre en compte les plaies qui se dessinent lentement sur leurs articulations. Je lève lentement la tête, plissant les yeux suite à leur réaction. Me levant alors du sol froid et grisâtre, je m’avance vers les deux infectés et les pousse sans ménagement pour inspecter la cause de ce tumulte. C’est un spectacle plutôt agité qui s’offre alors à moi. Les employés se lèvent de leur siège dans une confusion totale, fronçant les sourcils tandis qu’ils donnent de petits coups répétés sur leurs ordinateurs. Puis un des employés du W.I.C.K.E.D. passe devant notre geôle improvisée. Je cogne alors à plusieurs reprises contre la vitre en regardant avec insistance ce dernier.

- Eh, toi là, qu’est-ce qui se passe merde ?

Mais ce dernier ignore ma demande en continuant son chemin.

- Putain, t’as pas un gars qui peut répondre dans cette prison ...

Une agitation au premier abord discrète se fait ressentir dans les locaux. Les quelques scientifiques qui nous gardaient ici depuis déjà quelques jours se levaient, faisant alors des aller et retour qui n'annoncent rien de bon.

- EH ! je gueule, suivi par mes congénères, voulant savoir ce qui se trame.

Je fronce les sourcils, me sentant soudainement bien plus haineux. Je m’étire, craquant mes articulations au passage, sentant le virus enfler de plus en plus dans mes veines. L’effet de la drogue s’estompe peu à peu et je ressens cette absence qui me peine de plus en plus. Je serre les dents et crispe les poings. de nouvelles idées m’habitent à présent. J’dois me casser de là coute que coute. J’vais tous les avoir ces scientifiques de merde.

© 2981 12289 0 & M. Collins

___________________________________
+Take me to church+
Because I'm a sinner + Morgan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 27/06/2018
Messages : 4
Points : 8
Localisation : Partout
Emploi : Traquer, voler, errer..






MessageSam 8 Sep - 11:45

The death game.
Du sang sur ses mains. Il avait réussi sa première entrée avec brio et il pouvait en être fier. L’Errant, vêtu de sa fidèle capuche commençait alors à avancer vers le premier étage. Il allait commencer dans l’ordre, les massacrer un par un. Il venait d’ouvrir le chemin aux alliés du Bras Droit qui commençaient d’ors et déjà à franchir l’immense porte maintenant non gardée. L’aventure pouvait aussi commencer pour eux.

Derrière leurs ordinateurs, les hackers du Bras Droit avaient le contrôle sur tout. Avoir le plus d’alliés possibles était essentiel et un homme en particulier n’avait pas oublié une précieuse information donnée par leur fidèle agent à double casquette : Welligton.

« Ouvrez-moi ces putains de cages à infectés qu’ils aillent tous les bouffer nom de Grand Isaac ! »

Aussitôt dit, presque aussitôt fait. Des petits tapotements sur les claviers et les portes s’ouvraient soudainement comme par magie. Le contrôle à distance était parfait, mais ils avaient parfaitement conscience qu’il ne durerait pas longtemps. C’était probablement la chose qu’ils allaient perdre le plus rapidement même, car ils étaient certains que des informaticiens tentaient déjà de reprendre le contrôle. Guerre des ordinateurs. Quelqu’un était déjà en train de rager sur son écran en s’exclamant haut et fort :

« Ces petits bâtards nous envoient un virus »

Mais la première étape de libération d’alliés venait d’être faite. S’il y avait des infectés comme Morgan qui possédait encore toute leur tête, il y en avait d’autres qui fonçaient simplement sur de la chair fraîche de scientifique. Un délice.

À partir de ce moment, les informaticiens du Bras Droit n’avait qu’un seul but : récupérer et se transférer le plus d’infos possibles. Tous les autres avaient le feu vert pour semer la zizanie le plus possible afin d’acheter du temps. Récupérer les informations était essentiel pour le futur de ce monde et faire tomber un jour tomber le WICKED.  
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Messages : 280
Points : 256
Localisation : QG du Bras Droit ou au WICKED
Emploi : Externe médical au WICKED



Carnet des Souvenirs
Âge : 19
Relations:
Inventaire:




MessageSam 8 Sep - 11:49

Niels
&
Event
EVENT EXTERIEUR : Invasion au WICKED
Morgan. Il fallait absolument réparer son erreur. Des erreurs.. il en avait fait beaucoup depuis le début de son parcours, mais beaucoup moins que la plupart des gens. Mais il n’empêchait que pour le moment, le jeune Welligton avait une occasion en or pour se racheter auprès d’un « vieil ami » Qu’est-ce qu’il avait pu être naïf ! Il avait eu l’espoir que le WICKED aide Morgan alors qu’il savait parfaitement que ces derniers étaient des monstres. Mais alors pourquoi le jeune homme n’avait-il pas réfléchi à ça avant ? Il avait tout simplement eu ce moment incroyable où il avait senti son influence en réalité inexistante. Il avait cru que s’il demandait à ses camarades scientifiques d’aider cet homme, que ces derniers le feraient. Grave erreur.

Les gens à côté de lui tapotaient sur leurs claviers dans l’espoir de rétablir la connexion perdue, en vain. Le WICKED n’était-il pas censé être infaillible ? Si, mais le Bras Droit avait élaboré ce plan depuis des semaines, et si les monstres possédaient de très bon techniciens, le Bras Droit avait recruté des hacheurs dignes de ce nom ! Le virus se propageait encore plus rapidement que la Braise, figeant les scientifiques dans un chaos total.

Niels savait ce qui se passait au rez-de-chaussée. Il en avait été averti et savait aussi qu’il ne faudrait pas longtemps avant que cette salle ne devienne un sanctuaire de panique et de cris dans tout les sens. Il devait s’éclipser et vite ! L’alarme d’urgence se déclencha alors, baignant les employés dans l’angoisse. Chose parfaite pour le Bras Droit. Quoi de mieux que d’attaquer des hommes en blancs courant partout ? Ce serait facile ! Ils avaient un énorme avantage : l’effet de surprise.

S’il y avait bien une chose délicate ici pour le jeune médecin, c’était qu’il ne fallait pas se faire découvrir par le WICKED. La tâche lui était largement facilitée encore une fois grâce aux caméras qui n’enregistraient plus rien. Le Bras Droit avait bien pris la précaution de ne laisser aucune manière possible pour ces scientifiques de malheur de revitaliser l’attaque et d’enquêter. Personne ne ferait attention à lui. Le mouvement de panique le laissa libre de sortir de la pièce. Il savait où il allait aller. C’était sa seule et unique chance de dire à Morgan qu’il n’y avait été pour rien dans cette histoire. Il savait très bien qu’il y risquait sa vie, car la colère d’un infecté pouvait se révéler intense, mais il ne se laissait pas le choix. Niels Welligton était déjà en train de dévaler les escaliers pour se rendre au sous-sol des prisons de verre.


 
CODAGE PAR AMIANTE

___________________________________
We'd stared into the face of Death, and Death blinked first. You'd think that would make us feel brave and invincible. It didn't.”
by wiise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
avatar


Date d'inscription : 08/02/2018
Messages : 290
Points : 183
Localisation : Chicago
Emploi : Ex-Illusionniste



Carnet des Souvenirs
Âge : 24
Relations:
Inventaire:




MessageMer 12 Sep - 16:11

❝ et on s’fait bouffer par les lions, viens qu’on reprenne ce pouvoir aux grands en lisant une aventure hors du commun ❞A la reprise de notre liberté
Les deux autres détenus dans la cellule en verre s’agitent contre les parois comme ils le font si bien depuis mon arrivé. Mais ces acharnements n’ont guère d’aboutissement à part celui de m’agacer au plus haut point. Poussant alors les deux fondus agglutinés au verre, je m’offre ainsi une meilleure vue ayant dégagé le passage. Quelques scientifiques qui se hâtent dans les locaux, l’air affolé, se précipitent vers les ordinateurs en essayant en vain de les rallumer et de les remettre en marche. Au bout d’un moment après une attente interminable, les lumières viennent à clignoter à plusieurs reprises dans la cellule. Puis, après de longs appels de lumière me laissant plus ou moins perplexe, un bip sonore empiète sur la panique générale. Hommes et femmes se figent tout en retenant leur respiration. Sans connaître le système de ce laboratoire aux expériences douteuses, je comprends presque immédiatement. Cliquetis qui résonne tel un hymne à mes oreilles. Un voyant vert remplace ainsi le rouge sinistre en tout de la porte ferrée de notre geôle. Ces deux idiots trépignent comme des lapins derrière moi lorsque la porte s’ouvre en une lenteur insupportable. Cependant c’est moi et moi seul qui franchit le pas de cette dernière en premier. Presque magistralement, je passe un pied puis attrape d’une main le battant de la porte avant de le pousser lentement. Et tel un démon soufreux avide de vengeance, je pénètre dans l’antre du diable, prêt à assouvir cette revanche qui approche à grand pas. Une vengeance contre les scientifiques qui m’ont contenu dans cette cage, une vengeance contre ces hommes qui m’ont pris Shyla et une dernière vengeance contre un homme en qui j’avais la plus grande confiance.

Je dessine avec soin de longues enjambées et tel un noir corbeau, je vole entre les hommes et femmes terrifiés par la venue d’un nombre important des miens. Des atteints, fondus et divorcés avec la vie depuis bien trop longtemps. Et la rage qui peste dans les couloirs, et les coups savamment appliqués des fondus qui s'abattent en rafale sur les peureux. Ils pleurent, animaux ! Les damnés courent tandis que je ne localise toujours pas l’origine de cette bénédiction. Quel est l’acteur de ce défi ? Quelque étrange magicien ? Quelque étrange jeteur de sort, damneur, démon frivole est ce béni ? Je marche parmis des blessés, des affolés, des agonisants ou des cadavres parfois. Je n’ai pas la force d’en rire. Je n’ai pas la force de me battre. Je pousse seulement ceux qui foncent pour passer. Parfois je frappe en un coup sec et précis. Je dois me défaire de cet endroit et aller plus haut. A chaque arrêt, les allées s'emplissent de scientifiques en blouse blanche. Certaines tachées par ailleurs. Du sang des fois. Je bouscule. Je parais sain et je me fais donc moins remarquer que les deux imbéciles qui se sont fait avoir dès leur libération. C’est alors que sans timidité, j’empoigne fermement le col d’un de ces rats de laboratoire lors d’une bouscule. Je l'assomme. Puis, nous cachant tous deux du tumulte environnant, je lui ôte sa blouse et l’enfile rapidement. Je me relève mais dans la précipitation je trébuche avant de me reprendre rapidement et d’adopter une mine contrariée. Je trace mon chemin telle une flèche, m'efforçant de ne pas regarder dans les yeux les employés du W.I.C.K.E.D.

Je vois alors une porte. Une de ces larges portes d’hôpital. Une de ces portes encore inconnues par les fondus. Alors je la pousse. Lentement. Le couloir est long. Blanc et seulement habité par la panique. L'ascension vers la revanche a sonné. Il y a du monde. Des jeunes. Des vieux. Puis je regarde autour de moi. Ils me prennent tous pour uns des leurs.

© 2981 12289 0

___________________________________
+Take me to church+
Because I'm a sinner + Morgan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 20
Messages : 280
Points : 256
Localisation : QG du Bras Droit ou au WICKED
Emploi : Externe médical au WICKED



Carnet des Souvenirs
Âge : 19
Relations:
Inventaire:




MessageJeu 13 Sep - 11:28

Niels
&
Event
EVENT EXTERIEUR : Invasion au WICKED
Tandis qu’il descendait les escaliers en allant plus vite que le rythme des alarmes, le blondinet commençait à ressentir la peur s’emparer de lui. La situation ressemblait à : un piège, une trahison même. Il avait longuement proposé à Morgan de le suivre pour qu’il puisse l’aider et ces salauds l’avaient mis derrière du verre incassable. Il n’avait pu rien dire, car sa couverture serait tombée, et ça, il ne pouvait pas se le permettre. Alors, oui, la seule et unique chose dont Morgan mourait d’envie de faire était très probablement de passer ses gros doigts autour de sa gorge pour l’étrangler de toutes ses forces. Niels allait devoir faire vite, agir vite, parler vite ! Tout faire vite ! Il n’aurait pas beaucoup de temps devant lui après que Morgan se serait jeté sur lui. Il connaissait en plus sa faiblesse : sa respiration. Ca allait être seulement la troisième fois qu’il le verrait dans sa vie, mais c’était déjà comme si l’homme connaissait tout de lui, un peu comme les données du WICKED stockées dans leurs ordinateurs. Niels n’avait pas vraiment réussi à se faire des « amis » ici. Ces gens-là étaient juste ses « collègues monstres » comme il le pensait si bien et le tout s’arrêtait ici. Il n’était pas rare qu’il se sente seul, mais il avait l’habitude. Ca avait toujours été comme ça dans sa vie de toute manière. Le pauvre petit lycéen qui ne parvenait pas à socialiser et qui restait dans son coin.. Le seul endroit qui avait vraiment compté pour lui était le cabinet médical dans lequel il avait bossé. Ici, tous les médecins voulaient le bien des autres avant cette atroce apocalypse. Maintenant.. il ne restait plus que le WICKED et ses affreux démons.

Surprendre un scientifique fou, la blouse tâchée de sang et le scalpel en main avec un air vicieux ne surprendrait même plus personne.. Le monde était devenu chaos, et il ne leur restait plus beaucoup de temps avant qu’il ne soit englouti par les flammes une bonne fois pour toutes, ne laissant aucun survivant. Car bon, il fallait se l’avouer, les survivants, dans leur monde, c’était la merde. Les survivants étaient égaux à WICKED, et WICKED était égal à la merde du monde. Alors bon, quitte à vouloir éradiquer tout le monde, autant supprimer les créatures de l’antre d’Hadès, non ?

Le blondinet se prit une dose de ventoline, sentant la panique et l’atmosphère oppressante lui compresser la poitrine. L’avantage de ce nouveau traitement bien complet était qu’il faisait vraiment effet. Le WICKED avait bien pris soin de ce petit détail qui changeait beaucoup de choses dans son quotidien. Bien sûr, il ne fallait pas non plus qu’il aille courir un marathon, mais Niels vivait mieux. Il avait récupéré une certaine hygiène de vie agréable. Rien que le fait de pouvoir prendre sa douche lui donnait une énorme liberté. Bien évidemment, les gestes quotidien de pouvoir se brosser les dents ou encore les cheveux lui évitaient des maux bien désagréables maintenant partis - encore grâce aux médecins du WICKED - et une allure de fou décoiffé. C’était avec ce contraste qu’il se rendait compte que le minimum du quotidien représentait TOUT dehors.

Arrivé à la fin des escaliers, Niels vit alors l’œuvre du Bras Droit qui avait tenu sa promesse plus pour avoir plus de gens qui iraient distraire le WICKED que pour réparer l’erreur d’un petit blond, mais tout de même le travail avait été fait. Cependant, les cages étaient déjà vides. Morgan était parti, mais un bruit de dents claquantes et de gorge grognante se faisait entendre pile derrière lui. Niels s’empara de l’objet le plus proche de lui - un gros classeur - avant de pivoter rapidement vers l’origine du bruit. Un méchant fondu était resté planté ici à observer les lieux. Il observait Niels étrangement et deux longues secondes passèrent avant que le fondu grogne de nouveau avant de vouloir sauter sur le jeune médecin. Ce dernier, préparé, lui envoya le classeur dans la figure avant de prendre la fuite par les escaliers. Retrouver Morgan sans maintenant savoir où il se trouvait.. Super..

Le blondinet s’aventurait maintenant dans les labyrinthes blancs du WICKED, remplis de scientifiques tout tâchés, paniqués ou essayant en vain de donner des ordres. La zizanie venait d’être semée, et des membres venus de l’extérieur se frayaient un chemin absolument partout petit à petit, donnant l’impression d’un volcan qui grandissait avant d’exploser.


 
CODAGE PAR AMIANTE

___________________________________
We'd stared into the face of Death, and Death blinked first. You'd think that would make us feel brave and invincible. It didn't.”
by wiise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



Message

Revenir en haut Aller en bas


EVENT EXTÉRIEUR N°3 : INVASION AU WICKED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» COMME DU CHOCOLAT, DUR À L'EXTÉRIEUR, MAIS AU COEUR FONDANT À L'INTÉRIEUR - 02/10 À 18H07
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Description & Plan de table
» Théâtre Mogador

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Survivre... :: Le Centre WICKED-