Partagez

Have you even find yourself in an awkward situation ? [Isaac ft. Isaline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 952
Points : 97
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageDim 1 Juil - 20:00

Have you even find yourself in an awkward situation ?

Précision : Ce RP comporte en fait deux rps, un au bloc et un autre du passé à Londres. Ce n'est en aucun cas Isaline et Isaac qui se souviennent de ça au bloc vu que Isaline n'a pas subi la Transformation.

Un manque de medjacks lui avait-on dit. Un ordre du maton en chef s’était fait entendre en ce beau matin dans les oreilles d’Isaac. Pourquoi lui bon sang ? C’était son jour de repos en tant que coureur et on allait maintenant le chercher pour aller jouer au doc, chose qu’il ne savait absolument pas faire. Il allait faire plus de mal que de bien à ces pauvres blocards, pensait-il aussitôt ! Il devait absolument aller voir ça avec la maton de la classe concernée. Cela faisait longtemps qu’il n’avait mis les pieds là-bas à part pour un séjour assez rapide en compagnie d’un medjack assez… spécial. Rien que d’y penser, Isaac en frissonna et se disait aussi que l’occasion serait parfaite pour dire à la maton - qu'il n'avait pas vu depuis un bail d'ailleurs - qu’elle ferait mieux de surveiller qui elle embauchait. Parce que bon, un petit garçon sadique aimant la souffrance de ses patients, Isaac ne portait pas spécialement le petit Frankenstein dans son cœur.

L’air bien déterminé, le jeune homme marchait vers l’infirmerie en s’amusant à regarder de la tête aux pieds les personnes qui se demandaient ce qu’il faisait là. À cette heure-ci, Isaac était souvent soit en train de récupérer des heures de sommeil, soit en train de s’entraîner dans la zone exprès vu qu’il ne supportait pas de rester inactif. Le lieu était toujours pareil, à une différence près : il était beaucoup plus calme qu’en fin de matinée ou milieu d’après-midi. Mais il y avait toujours une crainte dans l’esprit du grand blond à bouclettes : tomber sur le petit garçon. Il n’allait pas aller jusqu’à dire qu’il en avait peur, mais il fallait tout de même avouer que si c’était son jour de repos, cela l’arrangerait bien. Si vraiment, il devait passer la journée ici, il était hors de question de redouter le moment où le petit pouvait le surprendre par-derrière avec il ne savait quel outil ! Et puis il ne pourrait pas s’empêcher d’observer ses moindres faits et gestes !

Maintenant qu’il avait franchi la porte, personne ne semblait faire attention à lui, leur principale occupation était probablement d’apporter le petit-déjeuner aux malades qui venaient de se réveiller. Isaac regarda un peu partout dans la salle quand il eut soudainement un mal de tête soudain au niveau des tempes qui venait de le heurter comme un éclair : un flashback. Lui, assis sur une chaise dans une espèce de salle blanche. Un blondinet plus jeune que lui en compagnie d’un homme bien plus vieux étaient en train de discuter tranquillement tandis qu’Isaac ne comprenait rien à leurs termes. Il était encore de retour dans son esprit et à chaque fois qu’un flash faisait son apparition, la douleur dans sa tête revenait, toujours un peu plus forte, comme si tout son crâne le lançait. Sa main se retint à un meuble de l’infimerie, ses doigts s’y accrochaient telle une bouée de sauvetage. Son corps penché vers le meuble, il tentait de calmer sa respiration moitié coupée sous la violence du choc. Ses yeux fermés, sa mâchoire serrée, le blond luttait contre les images trop fortes en couleurs. Elles l’aveuglaient même ! Sa gorge se faisait maintenant sèche, comme du vieux parchemin que l’on n'aurait pas ressortit d’un tiroir depuis la nuit des temps. Ses genoux se mirent à trembler. Isaac était à deux doigts de s’effondrer sur le sol, pour quelque chose qu’il ne contrôlait pas. Pourquoi ces secondes de bonheur de voir ce petit blond devait se transformer en enfer ? La vie n’était vraiment pas juste.


* * * Londres, flashback, 2157 * * *

Un Isaac âgé de dix-neuf ans était synonyme d’un Isaac bien occupé dans toutes ses activités extra-scolaires comme le sport, les fêtes universitaires ou encore les filles. Fêtard, dragueur et en deuxième année de faculté en droit. Son petit frère, Niels était toujours aussi assidu dans ses études au lycée, même encore plus vu qu’il entamait encore une année pour passer ses A-Level. Alors, en ce vendredi soir, le jeune Anglais traînait dans un pub assez réputé pour les étudiants. Parfois, des lycéens ou des lycéennes s’y mêlaient et ce n’était franchement pas pour déplaire au jeune homme. Il pouvait danser, draguer et boire en même temps histoire de se détendre et de profiter de sa vie d’étudiant comme il en avait envie. Oublier toute cette merde de virus américain et le fait que le monde ne soit plus aussi vert qu’avant était parfois difficile.. Spécialité des Anglais d’ailleurs.. faire semblant, étouffer les affaires et donner une belle et saine image sur la scène internationale. Foutaises oui !  Rien ne s’arrangeait même s’ils faisaient tout pour avoir une vie « normale ». Il avait perdu son père lorsqu’il avait seize ans et son frère avait été muet pendant quelques semaines à cause du choc.

Les beaux parcs londoniens n'étaient plus qu'un souvenir lointain d'enfance.. alors la fête le rendait plus heureux. Il avait déjà essayé de traîner son petit frère dans ce genre d’événement, mais ce dernier n’était pas à l’aise dans cet environnement. Il préférait passer la soirée à réviser, à écrire ou encore à aller au théâtre. Son frère ne lui ressemblait pas tellement, mais pourtant, les deux s’appréciaient quand même énormément prêts à tout l'un pour l'autre.

Vêtu d’une chemise bordeaux déboutonnée de deux boutons, le blond était en valeur et allait probablement faire tourner pas mal de tête. La musique était déjà entrainante, les gens étaient arrivés et la bière britannique coulait déjà à flots. Les gens le saluaient, lui souhaitaient la bienvenue et lui donnait cette tape amicale dans le dos. Son sourire malicieux et fier ne le quittait pas. La fête pouvait à présent commencer et Isaac regardait déjà les nouveaux visages qui ne cessaient d’entrer.

 
©️ Crimson Day

___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Admin
avatar


Date d'inscription : 19/04/2015
Messages : 442
Points : 337
Localisation : Au bloc, généralement à l'infirmerie
Emploi : Maton des Medjacks



Carnet des Souvenirs
Âge : 18
Relations:
Inventaire:




MessageLun 16 Juil - 18:16

Prénom & PrénomHave you even find yourself in an awkward situation ?
Si l’on y réfléchissait bien, Isaline rimait presque avec infirmerie. Avec le temps, cette affirmation aurait presque pu se révéler exact. Elle avait l’impression de ne plus en sortir et d’y passer ses journées. Ce qui, en soit, n’était rien que la pure vérité. En tous cas, elle était littéralement épuisée. Et cela se voyait de plus en plus.

La jeune medjack, avaient des cernes qui rivalisaient avec celle de toutes les autres personnes du bloc et perdait des kilos à perte de vue, bien qu’elle était loin d’en avoir de trop à son arrivée au bloc. Pourtant, Isaline devait être la seule à ne pas remarquer tous ces changements. Elle donnait tout. En tout temps. Et ses cauchemars permanents ne lui permettaient pas vraiment de se reposer. Elle ne s’en plaignait pas puisque de toute manière, elle préférait travailler et s’acharner sur ce sujet. Il y avait toujours plus de blessures, toujours plus de maladies, toujours plus de malheurs. Alors tous les medjacks faisaient plus. Tous sans exception et Isaline ne rechignait pas devant n’importe quelle aide. Elle avait même glissé un petit mot au mâton en chef afin d’obtenir de l’aide à l’infirmerie de manière plus régulière. Ils en avaient tous terriblement besoin.

Le jour s’était levée depuis un bon moment déjà mais les quelques personnes présentes à l’infirmerie se réveillaient à peine. Ainsi, Isaline passait de lit en lit, souriant toujours plus, donnant ce qu’il fallait aux différents blessés, leur donnant leur petit déjeuner dans certains cas. Elle se releva après être passé sur un énième lit et sourit à l’un de ses collègues qui faisait de même. Heureusement qu’elle n’était pas seule…Elle serait bien désemparée autrement.

La blonde resserra ses cheveux attaché grâce à un élastique qui lui sauvait la vie tous les jours et arpenta l’infirmerie jusqu’à son entrée en y apercevant Isaac. Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas vu de toute manière. En fait, depuis combien de temps n’avait-elle pas vu quelqu’un en dehors de l’infirmerie ? Un long moment…Elle soupira à cette pensée et vient rapidement à la rencontre du garçon avant de froncer les sourcils en se rapprochant. Il semblait étrangement pâle et sur le point de tomber à tout moment. C’est donc avec le plus de douceur possible que la medjack posa sa main sur l’épaule de son vis-à-vis qui ne semblait pas s’être aperçu de sa présence et appuya sa deuxième contre son bras opposé afin de le soutenir jusqu’au lit le plus proche afin de le faire assoir jusqu’à ce qu’il retrouve parfaitement ses esprits.

Elle vérifia que personne n’avait besoin d’elle de façon urgente d’un coup d’œil et s’assit sur le lit aux côtés du coureur, en silence, s’inquiétant tout naturellement pour lui.


*** Flashback 2157 ***


La mer. Isaline ne l’avait jamais vu et pourtant elle ne faisait qu’en rêver. En effet, la jeune femme passait ses nuits à s’imaginer devant les vagues qui s’échouaient sur la plage, juste à ses pieds. Elle sentait l’eau froide recouvrir légèrement sa peau et elle se retirer juste après. Elle se voyait observer la mer. Majestueuse. Imprévisible. Elle était calme, puis déchaînée. Lisse puis venait juste après rencontrer les rochers. Isaline la trouvait belle, la mer. Contre ses falaises. Frapper. Tomber. Puis repartir. Elle voulait suivre les mouvements des vagues, de l’eau. Isaline rêvait. Elle rêvait trop.

Cela faisait quelques semaines qu’elle avait fêté ses 16ans. Et elle était encore en vie. La jeune femme pouvait presque fêter cela comme une victoire après toutes ses marques gravées à vie sur l’intégralité de son corps, mais aussi dans sa tête. Elle restait droite pourtant. Elle faisait tout pour ne recevoir aucun reproche mais rien n’était jamais assez bien. Elle faisait plus, encore et toujours plus. Elle était loin d’être parfaite, certes. Mais Isaline faisait au mieux. Sauf ce soir-là.

Ses parents n’étaient pas présents. Elle était seule avec son frère et aurait pu en profiter pour passer sa soirée avec lui, chose qui devenait rare avec le temps. Cependant, c’était avec un énorme poids au niveau du cœur qu’elle était entrée chez elle cette journée-là. Elle avait laissé un mot à Raphaël avant de s’éclipser de chez elle. Une chemise blanche sur le dos, un slim noir qui serrait ses jambes déjà si maigres et elle avançait, salissant encore davantage ses chaussures blanches. Raphaël ne dirait. Il savait garder un secret. Et Isaline ne pouvait pas le voir ce soir-là. Sa peine était bien trop grande pour qu’elle ne puisse se tenir face à lui. C’est pourquoi, c’est toujours aussi droite dans son corps qu’elle se dirigea vers l’un des uniques bars dont elle avait entendu parler.

Ce soir, elle voulait enfin s’amuser. Ce soir, elle voulait tout oublier. Ce soir, elle voulait, pour une fois dans sa vie, être heureuse.

Alors Isaline passa la porte, un air presque trop décidé sur le visage. Peu habituée à la musique, celle-ci l’étourdissait. Et il y avait du monde. Trop de monde. Pourquoi était-elle venue déjà ? Sa tête lui tournait. Résiste Isaline. Résiste. Ce soir, tu seras heureuse.

©️ 2981 12289 0

___________________________________
Demande moi plutôt ce qui va si tu veux une réponse courte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 21
Messages : 952
Points : 97
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 17 Juil - 14:49

Have you even find yourself in an awkward situation ?

La douleur que le jeune homme était en train de ressentir dans la tête devenait de plus en plus forte. Ses genoux continuaient de trembler et ses doigts qui s’accrochaient au meuble, glissaient petit à petit. D’une seconde à l’autre, le maton allait tomber sur le sol en suppliant sa douleur de cesser. Les images étaient en train de l’aveugler, lui donnant cette impression de soudains vertiges. Son visage pâle aurait effrayé n’importe qui, sauf cette main qui venait alors de se poser sur son épaule. Était-elle réelle ou tirée de son imagination ? En tous les cas, la seconde d’après, Isaac fut redressé par quelqu’un qui désirait le tirer de cette espèce de transe. Dur se replier ses genoux dans le bon sens, mais ses pieds réussirent à emboîter le pas, même s’il tremblait de partout. Une crise. Elle passerait rapidement. On lui avait déjà dit d’aller l’infirmerie pour ce problème, mais il refusait. Il n’avait jamais été à l’aise à parler de tout ce qui n’allait pas chez lui.

Ses fesses touchèrent alors quelque chose de plus mou : un lit. Sa respiration s’était faite plus rapide et à la seconde où la personne encore trop floue s’installa près de lui, le blond tendit le bras pour tenter de toucher son bras. Cette présence lui semblait familière.. Qui était-elle ? Sa vision troublée ne désirait pas lui rendre la tâche facile alors il se laissa tout simplement choir vers l’arrière. Sa tête atterrit sur une sorte d’oreiller et il ferma les yeux. Se calmer. Reprendre le contrôle et chasser les images qui lui procuraient cette peine physique. Les couleurs bleue et blanche se mélangeaient à vive allure, avant de lui montrer du rouge ainsi que de nouveau de la lumière. Elle lui brûlait presque les yeux. D’un seul coup, les images redevinrent très vives, lui faisant pousser un petit gémissement de souffrance. Elles frappaient tel un éclair au niveau de ses tempes et la lumière floue que ses yeux avaient rencontré en était bel et bien une. Allongé sur une espèce de table en fer, une lampe le fixait, le faisant automatiquement fermer les yeux. Des silhouettes autour de lui avec des sortes de masques apparaissaient. Des bruits de plastique et de métal à la fois résonnaient à ses oreilles.

- Stop.. non.., gémissait alors le coureur.

Son souffle s’empirait et sa langue s’asséchait. La soif était maintenant en train de le tirailler, comme si les souvenirs demandaient à son corps énormément d’énergie.

- De l’eau.., parvint-il à susurrer en espérant que la personne à côté de lui serait encore là.

De la fraîcheur l’aiderait peut-être oui. Remonter à la réalité en noyant ces images qui reviendraient sans doute très vite l’affaiblir de nouveau. En attendant, il devait revenir.

* * * Londres, flashback, 2157 * * *

La chaleur qui régnait dans le bar était plutôt agréable pour le moment. Les jeunes avaient vite fait d’être rafraichis avec de la bière fraîche qui ne tarderait pas à leur faire tourner la tête un peu plus à chaque fois. Des jeunes femmes se frayaient un petit chemin vers le groupe d’amis parmi lequel Isaac se trouvait. Les garçons les accueillirent avec ce grand sourire charmeur et tous commencèrent à parler. La première tournée de bière furent offerte par les gentlemen. Une des femmes avait posé sa main sur la jambe du blond en l’effleurant avant de remonter un peu plus haut sur sa cuisse. Isaac baissa les yeux vers cette main avant de planter son regard dans celui de la coupable. Il se mit à sourire malicieusement, l’observant avec attention. Elle était plutôt jolie et sa tenue mettait ses formes en valeur. En bref, elle avait tout pour plaire, alors pourquoi ne pas s’amuser. Elle serait la première, puis d’autres suivraient très probablement. Isaac posa alors sa main sur celle de la petite coquine afin de la faire remonter un peu plus haut toujours de ce petit air malin. C’était lui qui guidait. Être aux commandes avait toujours été son fort, même s’il appréciait l’initiative de cette inconnue. Une nouvelle musique commença et Isaac qui avait cerner le tampon eut alors la bonne idée de lui demander :

- Tu aimes le collé-serré ?


La jeune femme hocha la tête, les joues toutes rosies.

- Je prends ces magnifiques petites couleurs pour un oui alors ma jolie, fit-il en se levant et en lui tendant la main avant de l’entraîner vers la piste.

Ce fut comme ça que la soirée commença pour le jeune étudiant : un petit échauffement entrainant avec une petite bombe avec qui il pouvait se frotter comme il le désirait. La danse était, en effet, très sensuelle et attirait les yeux des autres femmes qui elles aussi voulaient que quelqu’un les invite à faire de même. Ce fut le cas, mais le duo qui restait celui par excellence n’était autre que celui d’Isaac et de l’inconnue. Les mains baladeuses du blond touchaient les fesses bien fermes de la demoiselle tandis que cette dernière lui caressait le torse. Leurs bas-ventres collés se frottaient aussi sensuellement l’un contre l’autre, excitant peu à peu le blond. De la pure provocation, mais ils étaient anglais et l’occasion de cette soirée était parfaite. Les baisers langoureux et remplis de passion ne tardèrent pas à suivre. Délicieuse.. Oui.. Même si Isaac était un vrai homme à femme, il avait cette sensation très enfouie en lui qui tentait parfois de le piquer afin de le prévenir qu’il manquait.. un petit « je ne sais quoi ». De l’envie, il en avait, mais envie était-il synonyme de vrai désir ? À chaque fois que la piqûre effleurait sa peau, le jeune Welligton l’ignorait royalement en se convaincant automatiquement qu’il n’y avait de toute manière rien de mieux. La danse finit par toucher à sa fin et le jeune homme retourna avec la demoiselle près du bar qui était de nouveau bondée avec.. d’autres jolies petites proies. Une belle chevelure blonde sauta aux yeux de l’étudiant en droit. Il avait l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Un nouveau verre à la main, il décida de se rapprocher un peu plus histoire de voir son visage. Doté d’une confiance en lui incroyable, Isaac ne fut certainement pas effrayé d’interpeller la personne par deux petits tocs tocs à l’épaule de celle-ci, petit signe qu’il était là. Au moment où elle se retourna, il lui adressa ce grand sourire charmeur auquel personne ne pouvait résister. Ce visage. Il le connaissait, et ce soir, il était fort bien à son goût bien que la fille en question semble un peu jeune. Et alors ? Elle était quand même bonne.

- Hello darling
, fit-il de sa voix grave.

 
©️ Crimson Day

___________________________________





                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



Message

Revenir en haut Aller en bas


Have you even find yourself in an awkward situation ? [Isaac ft. Isaline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 08. This is awkward.
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Vivre... :: L'Esplanade :: L'Infirmerie-