Partagez

L'heure du goûter (Feat Brian L. Planers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Modo
avatar


Date d'inscription : 08/12/2014
Age : 18
Messages : 167
Points : 273
Localisation : Dans l'Bloc ._.
Emploi : Courir dans le labyrinthe ?



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageMar 21 Avr - 18:25

J'avais bien besoin d'être un peu seul. Et bizarrement, le garde manger était le premier endroit auquel j'avais pensé. En entrant dans la salle, je remarquai qu'il n'y avait personne, à mon plus grand soulagement. Je m'avançai vers une table et m'y installais tranquillement avant de fermer les yeux. Ici, ça sentait toutes sortes d'odeurs que j'adorais. Je sentais la fraîcheur des légumes autour de moi et j'eus soudainement envie de piquer une tomate. Mais ce vol de nourriture pourrait me coûter cher même s'il ne s'agissait que d'une tomate. Cependant, je n'écoutai que moi, me levai et prenais une tomate qui traînait dans un panier non loin et croquai dedans. Je frissonnai, elle était plutôt amère celle là mais je souris. Elle était merveilleusement bonne!
Je jetai quelques regards par la fenêtre, guettant les arrivées, vérifiant que personne n'arrive par ici, prenait une deuxième tomate et finis par m'asseoir sur la table de la salle, face  la fenêtre en soupirant.

J'esperais qu'ils ne faisaient pas l'annuaire de la bouffe en comptant fruits et légumes parceque sinon ils remarqueraient qu'il leur manquerait une carotte et deux tomates. Ce n'était pas énorme mais en ces temps, valait mieux ne pas gaspiller trop de vivres, on ne savait jamais si il en restait assez pour la suite. et puis je me mis à observer les grandes portes du labyrinthe, tout au fond. Je secouai la tête, doucement.

-Labyrinthe..Labyrinthe...Révèle nous ton grand secret...Ouvre toi à nous...

Je parlai tout seul. Comme beaucoup de fois en ce moment. Au fond, le labyrinthe m'intriguais bien plus qu'autre chose. Il y avait forcément une sortie! Sinon comment serions nous entrer ? et il nous fallait sortir...Il nous le fallait! Puis j'entendis des pas, pas loin, ils se rapprochaient. Pourvu qu'ils ne viennent pas par là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageDim 24 Mai - 14:06

Brian s'était endormi sous un arbre sans s'en rendre compte. Peu de temps avant, il fuyait sa Matonne car il en avait marre de bosser, et s'était assit dans le petit bois en attendant que le temps passe.

Lorsqu'il se réveilla, il mit du temps à comprendre où il était et qu'est ce qui lui était arrivé. Il venait également de faire un drôle de rêve, comme quoi il avait trouvé la sortie du Labyrinthe. Il ne se rappelait plus exactement à quoi ressemblait l'extérieur du dédale dans son rêve.
En tout cas, il voulait maintenant plus que tout entrer dans le Labyrinthe.

Et il savait qu'il finirait par le faire.

Mais pas aujourd'hui. En tout cas, ses pensées furent vite balayé par l'horrible faim qui lui tiraillait l'estomac. Il savait que le vole de nourriture était puni dans le Bloc, mais il s'en contre fichait. Il avait faim, c'est tout ce qui lui importait. Et au pire, que pourrait-il bien lui arriver ? On l'enverrait dans le Gnouf ? Il n'avait pas peur du Gnouf. Alors pourquoi se priver ?

Sans hésiter il se leva et pris la direction du garde-manger. Le soleil commençait à se coucher et il songea aux Coureurs et Trappeurs qui devaient courir en direction d'une des portes du Labyrinthe, le souffle court et en sueur. Il en imaginait certains en train de stresser parce qu'ils étaient trop loin des portes où parce qu'ils sont blessés. Il imagina les Medjacks qui commençaient à s'activer autour des premiers arrivés. Il aurait temps aimé faire partie des Coureurs, il regrettait de ne pas avoir essayé de convaincre les Matons un peu plus.

<< J'irai dans le Labyrinthe qu'ils le veuillent ou non. Il me tarde de voir leur gueule quand ils verront que je leur aurais désobéi. >>

Il se dit ça à lui même sans se soucier des regards des Blocards qu'il croisait et lâcha un rire.

Il arriva finalement devant la porte du garde manger. Il lança des regards furtifs par ci par là pour vérifier que la voie était libre, puis il pénétra dans la salle.

L'endroit n'était pas très bien éclairé, mais une délicieuse odeur flottait dans l'air. Brian respira toutes ces odeurs de nourritures ce qui le fit saliver. Il passa entre les caisses remplis de nourritures en les scrutant attentivement. Il fini par saisir une pomme qu'il frotta contre son t-shirt avant de l'observer à la lumière du jour. Mais lorsqu'il la rapprocha de sa bouche pour les croquer, il aperçu un garçon au fond de la salle assit sur une table..

Tout deux s'observèrent sans dire un mot. Le garçon en question devait avoir seize ans, pas plus.

- Qu'est ce que tu fous là gamin ?

Brian savait qu'il n'avait rien à craindre de celui là et ne se gêna pas de croquer sa pomme. D'autant plus que le garçon tenait une tomate dans sa main.

- Toi aussi tu t'amuses à faire le délinquant ? lui dit Brian un sourire en coin. Tu sais que tu peux être puni pour ça ? Fait gaffe à toi. Et puis, comment est-ce que tu t'appelle ?

Il s'approcha du garçon puis s'assit par terre en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas




Modo
avatar


Date d'inscription : 08/12/2014
Age : 18
Messages : 167
Points : 273
Localisation : Dans l'Bloc ._.
Emploi : Courir dans le labyrinthe ?



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageLun 25 Mai - 10:26

Je n'appréciais pas trop que l'on me qualifie de "gamin" comme venait de le faire le nouvel arrivant mais en le jaugeant de haut en bas, sa carrure et sa haute taille me dissuada de répliquer. Avant qu'il n'arrive, je m'apprétais à croquer dans ma tomate mais finalement je la fit lancer en l'air avant de la rattraper.

-J'ai pas peur d'avoir des ennuis.Dis je avec un sourire en coin Moi c'est Kalis et toi ? Juste au cas ou...Si je me fais prendre, c'est quoi la punition ? Le labyrinthe ? Ou on me tuera ?

C'est vrai oui, je respectais très rarement le règlement et franchement ça ne me gênait pas plus que ça mais tout de même, au risque de se faire attraper... Je n'avais pas forcément envie de mourir ou d'être envoyer dans le labyrinthe à la tombée de la nuit, sachant très bien qu'il n'y avait presque aucune chance pour que je survive jusqu'au lever du jour. Mais la faim me tiraillait en ce moment et pour tenir, je devais aller voler dans les réserves même si je risquais beaucoup. En faisant ça, j'avais l'impression de trahir les autres mais parfois...La trahison est nécéssaire. Je finis par croquer une fois dans ma tomate et dévisagea le garçon qui s'était assis devant moi, par terre.

-En fait t'es quoi toi ? Un coureur ? Trappeur ? Si tu te demandes, moi je suis coureur.

Encore une fois, je sentais cette envie irrésistible de tout savoir de lui, de qui il était, même si je savais qu'il ne pourrait pas beaucoup m'éclairer sur la question, tout ça dans le but de savoir s'il pourrait être un allié ou un ennemi. Dans un sourire, je le détailla de nouveau puis croqua une nouvelle fois dans ma tomate en attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSam 4 Juil - 22:24

-J'ai pas peur d'avoir des ennuis. Moi c'est Kalis et toi ? Juste au cas ou...Si je me fais prendre, c'est quoi la punition ? Le labyrinthe ? Ou on me tuera ?

Le garçon sourit à Brian. Celui ci aimait bien la façon de parler du garçon. Il percevait une touche d'arrogance dans sa voix ce qui l'amusa beaucoup.

- Moi, c'est Brian. Et pour ce qui est de la punition mon cher Kalis, j'en ai absolument aucune idée et je t'avoue que ça m'importe peu. Je pense qu'ils nous enverraient au Gnouf en nous privant de manger ou une connerie dans ce genre.

Brian s'assit par terre contre des caisses en bois empilés les unes sur les autres qui contenaient diverses légumes. Il y eut un moment de silence qui régna dans la pièce quand Kalis, après avoir pris une bouchée de sa tomate, repris la parole.

-En fait t'es quoi toi ? Un coureur ? Trappeur ? Si tu te demandes, moi je suis coureur.

Brian écarquilla les yeux lorsqu'il lui annonça qu'il était coureur. Brian vénérait et détestait à la fois les coureurs. Ils les jalousait énormément de pouvoir se balader librement dans le Labyrinthe. Brian tenta de reprendre une attitude normal pour pas montrer à Kalis qu'il l'avait légèrement déstabilisé avant de lui répondre.

- Moi, je suis Sarcleur. Un boulot bien nul je te l'avoue. Je m'ennuie profondément.

Il marqua un temps de pause avant de reprendre.

- Donc tu es coureur ? Intéressant. Je voulais être coureur moi aussi, mais les Mâtons n'ont pas voulue. Il paraît que j'ai quelques tendance suicidaire, et ils pensent que ce serait inutile de me donner un poste aussi important si c'est pour que je me fasse mourir volontairement. Du coup je suis un Sarcleur à présent. Comment c'est dans le Labyrinthe ? Tu t'es déjà blessé ? Il y a beaucoup de créatures ?

Il avait terminé sa phrase d'un ton plus précipité qu'il ne l'aurait voulue.
Revenir en haut Aller en bas




Modo
avatar


Date d'inscription : 08/12/2014
Age : 18
Messages : 167
Points : 273
Localisation : Dans l'Bloc ._.
Emploi : Courir dans le labyrinthe ?



Carnet des Souvenirs
Âge :
Relations:
Inventaire:




MessageLun 6 Juil - 17:01

Ok. Alors pour commencer, on a un point commun: Lui non plus ne prête pas beaucoup attention au règlement. Ensuite, sa réaction m'a un peu étonné lorsque je lui ai annoncé que j'étais un coureur. Il a ouvert grand les yeux en mode choqué puis je lui ai souris.

-C'est peut être ennuyant mais c'est déjà beaucoup moins dangereux qu'être coureur. Mais t'a l'air d'être un mec qui aime prendre des risques toi. Pourquoi des tendances sucidaires?

Sur ces mots, j'attrape une seconde tomate et l'observe quelques instants en réfléchissant à si je devais la manger ou la reposer puis finis par croquer dedans.

-Blesser oui. Après pour les créatures, certainement qu'il y en a mais vaut mieux ne pas croiser leur chemin. Le plus dur c'est de se demander si tu vas survivre évidemment mais si aller dans le labyrinthe sert à quelque chose au final. On y va chaque matin mais le soir est ce que ça a servi à quelque chose qu'on risque notre vie pour tenter de trouver la sortie ? S'il y en a une évidemment. C'est mon point de vue. Après tout le monde ne le partage pas. Ce que je veux dire c'est que j'ai peur d'être inutile en allant dans le labyrinthe et en revenir le soir, parfois sans rien n'y avoir trouver.

J'observai de nouveau le garçon, souriant légèrement.

-Et pour te répondre, le labyrinthe est beaucoup plus grand qu'il ne devrait l'être.Parfois, j'ai même peur de me perdre...

je soupirai et n'ajoutai rien, attendant ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


L'heure du goûter (Feat Brian L. Planers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'heure du goûter (Feat Brian L. Planers)
» Original - Brian L. Planers
» Prisonniers dans la folie, c'est ce qui nous réunit [PV Brian L. Planers]
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» [RP] Bureau de Maël O'brian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Vivre... :: Les Plantations :: Le Garde-manger-