Partagez

Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageMar 19 Mai - 10:29

Une rencontre... particulière.





Coré & Olyver.

Bon sang ! Mais où étais-je ? Pas possible, j'arrivais à me perdre dans le Bloc. De un, je devais me rendre quelque part. De deux, impossible de me rappeler justement... où. De trois, je marchais autour d'un arbre, ce qui me donnait un air... bizarre. D'ailleurs pourquoi je faisais ça ? Je m'arrêtais donc, perdue.

-Olyver, tu es vraiment tête en l'air... tu ne trouverais pas ton chemin, même si une pancarte te l'indiquerait ! m'écriais-je.

Un petit garçon non loin de moi prit peur, sursauta et parti le plus loin possible de ma personne. Youpi, je n'avais pas du tout l'air d'être une folle. Bon alors, je regardais l'endroit. Oh ! Une poule. Le nom de l'animal m'était venu à l'esprit sans même avoir vue la bête avant. C'est mignon une poule. Et... pourquoi y avait-il une poule ?! L'animal à plume était là. Je rêvais, mes pensées ne devaient pas être très claires aujourd'hui. Je ne me souvenais pas en avoir vue auparavant. J'étais réellement perdue, dans mes souvenirs aussi bien qu'au Bloc.

Des blocards allaient et venaient entre des... mais oui ! Entre des enclos. Les animaux étaient mis là alors. L'information fit le tour de mon cerveau et je compris alors où j'étais. Là-bas, on cultive, par-ci, on élève. Ce n’est pas si compliqué finalement. Reste à savoir qu'est-ce que je venais faire ici. Moi, j'étais medjack, j'étais donc vers l'infirmerie ! Bah voilà, il n'y avait plus qu'a y aller. Juste le temps de se rappeler où c'était. D'un bon pas, je contournais les enclos et marchais en direction de... heu... bref. Je marchais. Gauche ou droite, ou encore milieu ? Quelle barbe ! Je ne m'en rappelais plus moi. C'est dur de tout mémoriser, chaque chemin qu'on empreinte, chaque sentier dans la forêt qu'on prend.
Oui, j'ai une cervelle de poisson rouge, oui je ne me souviens pas de tout ! Et maintenant je faisais une mini guerre avec mon propre esprit parce que je me perdais tout le temps, heures et jours ? Si je devais changer ça, ça allait être difficile, très difficile voir trop.
Au pire, je demandais ma route à quelqu'un ? Non, pas besoin de me ridiculiser d'avantage. J'étais déjà assez nouille pour me perdre dans cette espace gardé par quatre murs, alors demander le chemin de l'infirmerie... n'y pensons même pas.

La seule solution qui me venait à l'esprit était celle de se frapper la tête contre quelque chose, jusqu'a ce que la mémoire revienne... m'oui... finalement ce n'était peut-être pas la meilleure de mes idées. Paupières close, j'arriverais sûrement à réfléchir un peu mieux, non ? Je fermais mes yeux pour me concentrer uniquement sur mes pensées. J'oubliais trop de choses, certains blocards me l'avaient dit. Ce n'est pas ma faute ! Pas ma faute si j'ai mis plus de temps pour retrouver mon prénom, pas ma faute si je ne me rappelle de rien et que j'oublie tout ce qu'on me dit. Je n'arrive pas à retenir. Je réfléchissais, en vain car mon cerveau semblait avoir était mis en mode pause.

Je rouvris alors les yeux. Je n'étais pas énervée même si c'était un peu agaçant d'oublier tout... mais je suis toujours joyeuse, même quand quelque chose ne me convient pas, je l'accepte. Perte de mémoire... Alzheimer ? Alors là, je ne savais même pas l'existence de ce mot mais je l'avais pensé. Marrant que j'arrive à me souvenir de mot inconnu et pas du chemin que j'empreinte pourtant tous les jours...
J'entortillais mes mèches de cheveux autour de mes doigts, les yeux dans le vague. Je pensais, comme d'habitude. Je pensais trop d'ailleurs. Je me focalisais dans un monde beau et gentil alors qu'en réalité, j'étais coincée dans l'enfer du Bloc avec une soixantaine, ou plus, ou moins, de blocards. Bon, ce n'est pas ça qui allait m'aider à savoir où j'étais. En fait, j'étais en train de m'éloigner encore plus de l'infirmerie, c'est ce que je pensais. J'avais continué de marcher mais je me trouvais toujours proche des enclos... ce n’est pas si grand, si ? Ah... non, j'avais juste tourné en rond, idiote que je suis. Oui, idiote, car je pouvais me perdre n'importe où. Le sens de l'orientation, c'est pas mon truc.
Le sens de l'orientation... mais comment ils faisaient les coureurs pour se repérer ? C'est fou, ils doivent se rappeler de chaque recoin du labyrinthe, comme on l'appelle, au Bloc. Je continuais donc à marcher quand je vins heurter une fille, une fille avec une chevelure couleur chataigne. Je la regardais, j'étais tombée par terre quand je l'avais percuté, tout comme elle.

-Oh... je suis vraiment désolée, j'espère que je ne t'ai pas fait mal.. je, je suis désolée... disais-je d'une voix presque suppliante.

J'observais alors la jeune fille... elle se tenait à quelque pas de ma personne, par terre, tout comme moi. Je me relevais maladroitement et je tendais ma main vers la fille pour qu'elle puisse se relever. Je suis un danger publique, on devrait presque m'enfermer... presque. Je regardais la fille avec attention la fille et je découvris, par son visage qui me revenait en tête, qu'elle était une matonne... et flûte. Je devais heurter une personne si importante ? Oui, les matons sont importants ! Alors, pourquoi, pourquoi suis-je aussi maladroite ? C'est pire que les pertes de mémoires ! Un sentiment de peur s'installe en moi. Pas que j'avais peur d'aller au gnouf, j'avais juste l'extrême frayeur de me retrouver une nouvelle fois enfermer dans le noir. Merci les cauchemars. Je devais faire plus attention à moi et surtout aux autres ! J'avais l'impression d’être un danger pour tout le monde. J'attendais alors que la matonne déchaîne sa colère sur moi, je l'avais tout de même fait tomber et ma main était toujours tendue vers elle. Je ne voulais faire du mal à personne. Mais ma maladresse finissait toujours pas faire des dégâts.
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Coré Williams


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 25
Messages : 527
Points : 440
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver] Empty
MessageMar 9 Juin - 17:17

Encore ces maudites planches qui avaient été abimées par les éléments ! Elles étaient bonnes pour la poubelle. La maton commençait à en avoir marre qu’elles se dégradent aussi rapidement. Et si on ne les remplaçait pas, les animaux risquaient de s’échapper et de courir dans tout le bloc, voire d’aller dans le labyrinthe. Ils ne devaient en aucun cas quitter leur enclos, la survie de tout le bloc en dépendait. Coré ne fronça pas le nez devant l'odeur de moisissure qui émanait du bois. C'est ce qui arrivait lorsqu'on travaillait sans arrêt avec les bêtes : on finissait par s'accoutumer aux odeurs fortes et nauséabondes. Le fait que les Sarcleurs les nettoyaient tous les jours ne suffisaient pas, elles ne cessaient de revenir. Ainsi, la Sarcleuse ne fit pas attention lorsque la Medjack pénétra dans l’espace dédié aux enclos. Elle ne la vit alors pas cette dernière s’approcher et ne fit pas non plus attention à sa trajectoire, ce qui lui valut d’être bousculée et de tomber par terre. Fort heureusement, la jeune fille était accroupie lorsqu’Olyver lui rentra dedans et avait juste finit de frapper une planche avec son marteau.

-Oh... je suis vraiment désolée, j'espère que je ne t'ai pas fait mal.. je, je suis désolée... Dit une petite voix avant qu’une main n’entre dans son champ de vision.

Coré leva les yeux et aperçut une fille blonde aux yeux bleus, qui devait avoir environ son âge. En revanche, elle n’était pas Sarcleuse, cela elle en était sûre. Son regard se posa alors sur ses mains : elles n’avaient pas l’air d’être rugueuses. La maton sourit doucement puis saisit la main tendue, se releva et s’épousseta avant de se relever.


- Non non ne t’inquiète pas. C’est ma fierté qui a tout pris. Heureusement que tu ne m’as pas heurtée 2 minutes plutôt sinon j’aurais pu me donner un coup de marteau sur le pouce sans faire exprès… lui dit-elle en montrant ses mains un peu égratignées.

Elle remarqua alors la lueur dans les yeux de la jeune fille et son instinct de tendre sa main.


- Au fait, je m’appelle Coré et je suis la maton des Sarcleurs. Et toi tu es Medjack n’est-ce pas ? Je l’ai remarqué à ta façon de regarder mes égratignures. Tu sais, ce n’est pas grand-chose, j’ai déjà vu pire... Continua-t-elle en continuant de sourire puis lui tendit sa main en geste d’amitié.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.

Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver] Vava_l11

Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver] Signa_10
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 12 Juin - 14:30

Une rencontre ... particulière.
  Coré & Olyver.    


 - Non non ne t’inquiète pas. C’est ma fierté qui a tout pris. Heureusement que tu ne m’as pas heurtée 2 minutes plutôt sinon j’aurais pu me donner un coup de marteau sur le pouce sans faire exprès…
 
Je ne me le serais jamais pardonné, la fille non plus d'ailleurs. Je fixais attentivement les mains de la maton, petites coupures et autres les parcouraient. Je fronçais légèrement les sourcils. Etant medjack, je m'inquiétais vraiment pour ses blessures. Elle reprit alors.
 
- Au fait, je m’appelle Coré et je suis la maton des Sarcleurs. Et toi tu es Medjack n’est-ce pas ? Je l’ai remarqué à ta façon de regarder mes égratignures. Tu sais, ce n’est pas grand-chose, j’ai déjà vu pire...
Elle tendit de nouveau sa main, en geste d'amitié. Je faisais un petit sourire et la lui serait avant de lui dire :
 
-Une medjack, oui. Tu es observatrice... Hum. Tu t'appelles donc Coré ? C'est un très jolie prénom ! dis-je en souriant.
 
J'aimais bien faire des compliments. Je lui souriais toujours et regardais le marteau à terre, puis la planche et la clôture.
 
-Tu étais en train de réparer la clôture ?
 
Les animaux et les enclos n'étant absolument pas mon domaine, je n'y comprenais pas grand chose.
 
-Oh ! En fait, je m'appelle Olyver...
 
J'avais oublié de dire mon prénom, quelle cruche... Je marchais alors un petit peu, regardant Coré. J'avais tellement envie de la soigner... ses mains étaient égratignées, cela suffisait à faire revenir mon devoir de medjack.
Je regardais les nombreux animaux qui se trouvaient dans les enclos. Je m’attardais sur une poule, encore, et je la fixais.
J’avais l’air encore plus idiote à faire ça mais je me sentais fautive, vraiment fautive de l’avoir fait tomber. Puis, je regardais de nouveau les mains de Coré et je posais la question suivante :




-Tu es sûre que tu ne veux pas te faire soigner ça ?


Revenir en haut Aller en bas




Membre
Coré Williams


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 25
Messages : 527
Points : 440
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver] Empty
MessageSam 20 Juin - 17:16

Spoiler:
 

La jeune fille sourit de plus belle lorsque l'adolescente lui serra la main en guise d'amitié.

- Une medjack, oui. Tu es observatrice... Hum. Tu t'appelles donc Coré ? C'est un très joli prénom ! Répondit-elle en souriant.

La Sarcleuse apprécia le double compliment.


- Tu sais, il faut être observateur pour être maton. Je cherche continuellement à essayer d'améliorer les conditions de vie et de travail de mes Sarcleurs alors en plus si tu rajoutes le fait que tu doives surveiller les bêtes et vérifier qu'elles soient en bonne santé... être observateur est une qualité indispensable pour ce poste ! Déclara Coré en levant et en remuant l'index à côté de sa tête.

- Tu étais en train de réparer la clôture ? Continua la Medjack en regardant les outils abandonnés sur le sol.

- Oui ! Répondit la jeune fille en souriant. Tu sais, avec les intempéries de ces derniers jours : la pluie n'ayant pas cessé, les planches n'ont pas eu le temps de sécher et ont commencé à pourrir. Ni toi ni moi ne voulons augmenter votre charge de travail, à vous les Medjacks, avec des blessés supplémentaires n'est-ce pas ? Parce que si les planches ne sont pas remplacées, les animaux, en donnant des coups de sabot par exemple, pourraient s'échapper de leurs enclos et semer la confusion parmi les êtres humains, voire les blesser car un animal affolé est incontrôlable... et puis ils pourraient soit rester dans le bloc, soit sortir dans le labyrinthe ! Tu imagines si ça se produisait ? Les monstres qui hantent les dédales de cette infernale prison pourraient les blesser, voire les dévorer tout cru ! Pauvres animaux... je ne souhaiterais pas cette fin même à mon pire ennemi ! Et puis qui dit pas d'animaux dit pas de nourriture ni de matières premières ! Nous finirions par ne manger que des fruits et légumes et par manquer de protéines, ce qui reviendrait à  de la malnutrition ! Déblatéra l'adolescente en bougeant ses mains au-dessus de sa tête.
Hum, excuse-moi. J'ai un peu tendance à m'emporter lorsque je parle de ce qui me tient à cœur... Ajouta-elle en se reprenant puis sourit. Excuse-moi également d'avoir oublié les bonnes manières : tu connais mon prénom mais je ne connais toujours pas le tien. Comment t'appelles-tu ?

- Oh ! En fait, je m'appelle Olyver... Dit la Medjack avec un ton penaud.

La maton sourit. Cela se voyait que la blocarde était gentille, polie et altruiste. Elle devait sans arrêt songer à s'ouvrir aux autres. Celle-là la suivit quand elle fit quelques pas et remarqua alors que son regard n'arrêtait pas de bouger : il montait, puis descendait, puis se relevait et se baissait à nouveau, toujours vers ses mains.


- Tu es sûre que tu ne veux pas te faire soigner ça ? Demanda Olyver timidement.

Coré éclata alors de rire. C'était bien une réaction de Medjack !


- Ne le prend pas mal mais... c'est bien une question que poserait quelqu'un qui soigne les autres ! Bon, puisque tu insistes, tu peux me désinfecter mes écorchures... Tu as de la chance que j'ai fini de réparer cette satanée clôture ! Dit-elle en souriant puis lui présenta ses mains, paumes tournées vers le ciel.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.

Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver] Vava_l11

Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver] Signa_10
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Une rencontre... particulière. [Coré et Olyver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]
» Une cohésion... particulière [pv Ganryû]
» Besoin de compagnie en cette soirée si particulière | Naddon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-