Partagez

Un peu de calme [Feat. Victor][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageMer 20 Mai - 19:15




Un peu de calme- Feat Victor Newton


Lysanna n'avait pas été très utile aujourd'hui. Les autres entraîneurs s'étaient occupés des rares à demander leur aide, et finalement, elle avait fini par s'entraîner elle-même. Enfin, l'après-midi toucha à sa fin, et la petite brune put enfin quitter la zone d'entraînement.

Elle avait la mauvaise impression d'avoir passé la journée complète entourée par du bruit, tellement de bruits, et beaucoup trop de gens. Elle n'avait rien fait de bien spectaculaire, et pourtant elle n'avait qu'une idée : se mettre à l'écart pour décompresser un peu. Assez naturellement ses pas la menèrent au ruisseau, tout proche. Elle avait passé beaucoup de temps, ici, après son accident. Essentiellement à ressasser qu'elle n'était qu'une idiote à s'être blessée aussi bêtement, mais aussi à avouer qu'elle appréciait aussi son nouveau mode de vie, et que dans le fond, elle était heureuse, comme ça. Ce n'était pas ce qu'elle avait prévu à la base, mais ce n'était pas non plus totalement différent. Et ça lui allait parfaitement, maintenant.

Elle alla s'asseoir sur une longue pierre plate, toute proche du ruisseau et cala sa tête dans ses bras croisés, se recroquevillant sur elle-même. L'endroit était très calme, et c'était tout ce qu'il fallait à Lysanna. La nuit n'était pas encore tombée, bien heureusement, mais le soleil n'était plus à son zénith, et la lumière était douce. Pour un peu, Lysanna se serait endormie. Elle se sentait mieux, ici et maintenant.

Elle n'avait jamais été du genre à être oppressée, quand elle était coureuse, elle avait parcouru le labyrinthe chaque jour sans jamais paniquer, mais aujourd'hui c'était juste...un trop plein, peut-être. Et puis le soleil avait tapé fort, au dessus d'eux. Ce n'était que ça, et son mal de crâne avait disparu presque instantanément, maintenant qu'elle était au calme.

Il n'y avait pas plus apaisant que le ruisseau, pensa-t-elle. Enfin...elle releva brusquement la tête en entendant un bruit, tout proche. Quelqu'un approchait. Fin du calme, enfin qu'importe...un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal, du moment que la personne ne se mettait pas à hurler. Elle tourna la tête sur le côté, pour voir arriver le responsable de ce bruit.


Ne t'arrête jamais de te battre


© Halloween




Dernière édition par Lysanna Edwinn le Lun 25 Mai - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 7:21


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« Je marchais vers le ruisseau. J’avais envie de me détendre, de regarder l’eau pendant une heure s’il le fallait. Mes mains et mes bras me faisaient souffrir ; j’avais essayé de finir un peu plus vite, aujourd'hui, alors j’ai tout donné.
Je m’arrêtais un instant, roulant mes épaules en arrière en lâchant un petit soupir : cela faisait énormément de bien. Je continuais alors ma marche, jusqu’à arriver au ruisseau. Je vis rapidement une personne sur une pierre longue et plate, ce qui me fit légèrement froncer les sourcils.

Une fois plus proche, je remarquais que ce n’était que Lysanna. Elle faisait partie des Entraîneurs, si je me souvenais bien. Nous étions plus que des connaissances, sans être des amis. C’était une relation étrange.
Je m’asseyais sur l’herbe, à ses côtés, la regardant du coin de l’œil. Je ne savais pas quoi dire. Le silence commença à s’installer, mais je ne trouvais pas cela gênant : j’y étais habitué.

Je plongeais mes doigts dans l’eau, sans vraiment m’en rendre compte ; je réfléchissais. Je levais la tête vers le ciel et essayais de trouver des étoiles, alors que la nuit ne dominait pas encore. Mes yeux scrutèrent le ciel, avant de tomber sur Lysanna.

« Tu as bien travaillé, aujourd'hui ? »

C’était… banal. Mais je ne savais pas quoi dire, en sa présence. C’était une sensation étrange : j’aimais parler avec elle, mais je ne savais pas quoi lui dire. Alors je disais n’importe quoi.

Je mordillais ma lèvre supérieure en me laissant tomber dans l’herbe, passant une main dans mes cheveux. Je regardais les arbres, le ciel et Lysanna. Je crois que je ne comprendrais jamais notre relation. Elle semblait être l’une des seules personnes censées dans cet énorme troupeau. C’était peut-être cela qui me plaisait chez elle. »
 
© by Laetizya

Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 17:04




Un peu de calme- Feat Victor Newton


Ce n'était que Victor, l'un des cuistots. Lysanna ne pouvait pas dire qu'elle était proche de lui, mais ils n'étaient pas des inconnus l'un pour l'autre, et elle l'appréciait.

Elle était contente que ce soit lui, plutôt que quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Il y avait peu de chances que lui se mette à crier, alors tant mieux. Il vient s'asseoir silencieusement dans l'herbe. Elle avait déjà remarqué qu'entre eux, il y avait souvent ce genre de silence. Elle ne trouvait pas cela dérangeant, et elle ne savait pas trop quoi dire de toute manière, le plus souvent. Et puis, en ce moment le silence était particulièrement agréable.

Après quelques instants, où elle resta blottit contre elle-même, Victor finit par prendre la parole, et elle reporta son attention sur lui. Elle s'était quelque peu perdu dans son admiration des reflets de l'eau et dans la quiétude de l'endroit. Mais elle se sentait mieux, maintenant, et n'était pas contre le fait de discuter.

« Tu as bien travaillé, aujourd'hui ? »

Elle sourit, l'air un peu lasse, consciente que sa journée n'avait pas été très productive...C'était loin des journées qu'elle faisait avant, en tant que coureuse.

« Pas vraiment...Il n'y avait pas grand-monde ayant besoin d'aide, et les autres entraîneurs s'en sont chargés. Je me suis contentée de jeter un coup d’œil sur les autres qui s'entraînaient et de m'entraîner toute seule. Il ne faudrait pas que je rouille, fit-elle dans un petit rire. Je me demande juste si cela veut dire qu'ils ont tous bien progressé ou s'ils sont arrogants...Je n'ai pas envie qu'ils fassent des erreurs bêtes. » conclut-elle, plus sérieuse, avec un regard vers sa jambe droite.

Les erreurs bêtes, elle connaissait bien, après tout. Et c'était son devoir d'entraîner ceux qui le souhaitaient, pour qu'ils soient prêts et au top de leur forme. Enfin, elle n'allait pas s'inquiéter pour si peu, si ça trouve demain, il y aurait pleins de blocards, et pas assez d'entraîneurs, contrairement à aujourd'hui. Elle reprit donc, avec un sourire :

« Et toi ? Tout s'est passé comme tu le souhaitais ? »




Ne t'arrête jamais de te battre


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 17:58


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« J’écoutais calmement Lysanna, hochant la tête en souriant. Je trouvais son rire mignon, si adorable qu’il me faisait sourire. Elle me racontait sa journée ; c’était assez banal, maintenant que j’y repense. Mais c’était ce que j’appréciais le plus chez elle : nous parlions comme des personnes normales. Avec elle, j’étais différent. Je n’avais plus l’impression d’être un pauvre mec de vingt ans enfermé entre quatre murs. J’étais un garçon comme les autres, qui écoutait parler son… amie ? Non. Il n’y avait pas de mots pour décrire notre relation.

Je me mis sur le ventre et posais ma tête sur mes bras, continuant de regarder et d’écouter Lysanna. Elle se mit à regarder sa jambe droite, ce qui me fit froncer les sourcils. Aussitôt, je me levais et me mettais devant elle, prenant son menton entre mes doigts.

« Ne t’inquiète pas, OK ? S’ils n’ont pas besoin d’aide, c’est parce qu’ils ont un superbe Entraîneur qui a fait son boulot à la perfection. » dis-je en souriant doucement.

L’envie de me gifler m’envahit. Pourquoi avais-je dis ça ? Peut-être parce que j’en avais envie. Et parce que je le pensais. Je m’assis une nouvelle fois devant elle, haussant les épaules à sa question.

« J’ai mal aux bras ! Aussi, j’ai bossé super vite ! » rigolais-je, me mordant la lèvre.

Je passais une nouvelle fois ma main dans mes cheveux, regardant le ruisseau. Je n’avais pas rigolé comme cela depuis longtemps. Je me rallongeais dans l’herbe, fixant le ciel.

« Mais sinon, oui, tout s’est passé comme je le souhaitais. Je suis juste un peu fatigué. » Il y eut un petit silence, durant lequel je réfléchissais à une question. Je mordillais nerveusement ma lèvre ; pour une fois, je trouvais le silence pesant. « Tu savais que la pluie, ça mouille ? »

Je rougis violemment en entendant mes paroles, avec l’envie de me frapper la tête contre un arbre. Pourquoi avais-je dis ça ? »
 
© by Laetizya

Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 18:23




Un peu de calme- Feat Victor Newton


Victor vient se mettre devant elle, la surprenant quelque peu, avant de saisir son menton. Un instant, elle se demanda ce qu'il se passait, et qu'est-ce qu'il faisait, mais ne se déroba pas pour autant.

« Ne t’inquiète pas, OK ? S’ils n’ont pas besoin d’aide, c’est parce qu’ils ont un superbe Entraîneur qui a fait son boulot à la perfection. »

Avec son sourire doux, elle avait vraiment envie de le croire. Mais d'une certaine façon, pour elle, elle était responsable de ceux qu'elle entraînait. Et il était impossible qu'aucuns d'eux ne meurent. Malgré tout, le compliment lui mit du baume au cœur, et son sourire s'agrandit. C'était gentil de sa part, d'essayer de la rassurer ainsi. Elle hocha doucement de la tête, pour acquiescer à ses propos, n'osant pas expliquer à quel point elle ne pouvait pas juste penser comme cela. Elle aurait bien voulu pourtant. Victor la lâcha et s'assit devant elle, permettant à la brune de le regarder sans avoir besoin de tourner la tête. Elle reposa sa tête sur ses bras croisés.

« J’ai mal aux bras ! Aussi, j’ai bossé super vite ! » rit-il, et elle sourit.

C'était drôle de le voir rire, il avait l'air heureux, et un instant elle pouvait presque croire qu'ils ne vivaient pas dans un bloc, entouré d'un labyrinthe dont la sortie semblait inexistante. Victor se rallongea dans l'herbe, et elle songea avec amusement qu'il ne cessait de gesticuler. Peut-être était-il mal à l'aise ? Ou pas, si ça trouve, il cherchait juste à bien s'installer.

« Mais sinon, oui, tout s’est passé comme je le souhaitais. Je suis juste un peu fatigué. »

S'il avait bossé vite, il n'y avait rien d'étonnant à cela. Elle ne doutait pas un instant qu'il soit fatigué après tout une journée à cuisiner. D'une certaine façon, elle trouvait cela incroyable...Elle, cinq minutes dans les cuisines suffisait à ce que quelque chose explose.

« Tu savais que la pluie, ça mouille ? » fit-il, après un petit silence.

Ce n'était pas spécialement drôle, mais Lysanna s'attendait à tous sauf ça. Elle ne put retenir un éclat de rire, et il lui fallut un petit instant pour retrouver son calme. Qu'est-ce qui était passé par la tête de Victor pour dire cela ? Lui d'ailleurs avait l'air gêné, rouge comme il était. Elle s'empressa de le rassurer.

« Et il paraîtrait même que le soleil, ça brûle. Tu y crois, toi ? » fit-elle, avec un clin d'œil, joyeuse.

Elle n'allait pas le laisser tout seul dans son embarras, tout de même. Et puis il l'avait fait rire, alors quelle importance ?

« Enfin...il n'a pas plut aujourd'hui, je peux te l'assurer, j'étais dehors toute la journée, sourit-elle. Pfiou...J'ai l'impression d'avoir rien fait, et pourtant je suis morte...Tu crois que je deviens paresseuse ? » fit-elle, en penchant la tête sur le côté, l'air malicieuse.  


Ne t'arrête jamais de te battre


© Halloween




Dernière édition par Lysanna Edwinn le Sam 23 Mai - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 21:08


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« Lysanna rigola, ce qui me fit rougir un peu plus. Je cachais mon visage de mes mains, regrettant ma phrase. Malgré tout, le rire de Lysanna me fit sourire, puis pouffer à mon tour. J’enlevais mes mains de mon visage en la regardant, me remis sur le ventre et posais ma tête dans mes bras.
Elle me lança un clin d’œil après avoir dit que le soleil brûlait. Je secouais doucement la tête en souriant. Je murmurais que c’était impossible, ricanant l’instant d’après. Mes cheveux étaient devant mon visage, mais je m’en fichais. Tant que je n’éternuais pas, aucune raison de les remettre en place.

Lysanna continua de parler, tandis que je mordillais doucement ma lèvre inférieure. Lorsqu’elle finit sa phrase, je haussais les épaules.

« Peut-être. Mais bon, avec tout ce soleil, c’est normal de lézarder. » dis-je avec une voix mielleuse.

Je gloussais comme une dinde, enfouissant ma tête dans mes bras pour cacher mes joues roses. Après quelques minutes, je finis par relever la tête, soupirant. Je n’avais jamais autant ris.
Je fronçais le nez lorsque mes cheveux vinrent le chatouiller. Je mis ma manche devant mon nez, avant de lâcher un petit éternuement. Je relevais ensuite les yeux vers Lysanna, souriant doucement et remettant mes cheveux en place.

« Excuses-moi. » murmurais-je.

Je passais ma langue sur mes lèvres, puis soupirais. Je haussais ensuite les épaules, en pleine conversation avec moi-même, et dis :

« Tu sais que t’es mignonne ? »

C’était sorti comme cela, et je ne le regrettais même pas. Je disais juste la vérité. Je posais ma joue dans le creux de ma main, continuant d’observer le visage de Lysanna. Je faisais cela depuis mon arrivée, maintenant que j’y repense. Je détournais alors le regard, trouvant l’herbe très intéressante. Que m’arrivait-il ? »
 
© by Laetizya



Dernière édition par Victor Newton le Ven 5 Juin - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 21:31




Un peu de calme- Feat Victor Newton


Il joua le jeu, en marmonnant que c'était impossible, agrandissant le sourire déjà resplendissant de Lysanna. C'était bête, n'importe qui les trouverait futiles, mais c'était drôle, et elle s'amusait bien. Victor lui permettait de se détendre et se sortir de la tête ses préoccupations. La vie dans le bloc lui semblait bien moins difficile avec le brun.

Il avait fini par la rejoindre, quand elle avait ri, et elle était contente de le sortir de son embarras. Enfin, là, il mordillait sa lèvre, et Lysanna détourna les yeux, se rendant compte qu'elle le trouvait craquant, et que ce n'était pas là un comportement à avoir avec un ami. Elle n'avait jamais eu de coup de cœur pour qui que ce soit au bloc, il n'était pas temps de commencer, quand même.

« Peut-être. Mais bon, avec tout ce soleil, c’est normal de lézarder. »

Ah non, pas question de paresser juste à cause du soleil. Elle se remettrait au travail correctement, demain. Mais elle n'était pas feignante de toute manière, et il s'agit là d'une simple plaisanterie, alors elle hocha de la tête avec vigueur, comme s'il venait de lui trouver la meilleure des excuses pour ne rien faire. Il se mit à glousser, et Lysanna en entendant cela ne put s'empêcher de rire. Et quand il éternua, elle ne retient que de justesse un autre rire. Elle n'avait pas spécialement envie qu'il croit qu'elle se moquait de lui. Loin de là. Il s'excusa, et elle fit un petit geste de la main, l'air de dire que cela n'était rien.

« Tu sais que t’es mignonne ? »

Lysanna le regarda fixement, un instant, alors qu'il détournait le regard. Autant dire que la brunette s'autorisa cinq petites secondes, à vérifier qu'elle n'était pas en pleine hallucination. Visiblement, ce n'était pas le cas, et ses joues prirent une belle couleur pivoine, alors qu'elle était au comble de la gêne. Non, elle ne savait pas. Elle n'accordait pas d'importance aux regards sur sa personne qu'ils soient intéressés ou méprisants, et personne ne le lui avait dit.

Elle s'arma de courage pour s'allonger sur la pierre, mettant son visage au même niveau que celui de Victor. Et malgré ses joues rouges comme tout, elle esquissa un sourire doux et répondit :

« Ah oui ? On ne me l'avait jamais dit. Merci, Victor...» murmura-t-elle.

Elle posa sa main sur la joue du jeune homme, savoura un bref instant la douceur de ma peau, avant de la glisser sur sa nuque pour rapprocher leurs visages. Et c'est portée par un instinct inconnu qu'elle l'embrassa.


Ne t'arrête jamais d'aimer


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 21 Mai - 21:55


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« J’évitais de regarder Lysanna. Pourquoi ? Parce que j’étais gêné ! Mais, lorsque je vis le visage de la jeune fille juste en face du mien, je ne pu m’empêcher de la contempler, déglutissant. Je fixais ses yeux bleus, sa peau pâle et ses cheveux noirs. J’étais sûrement aussi rouge qu’elle.

Elle me remercia, et posa sa main sur ma joue. Mes yeux se fermèrent un instant, alors que je savourais la sensation de sa main sur ma peau. Je sentais mon cœur battre la chamade ; que m’arrivait-il ? Lysanna posa ensuite sa main sur ma nuque, rapprochant nos visages. Nous n’allions tout de même pas… nous embrasser ?
Elle posa ses lèvres sur les miennes, alors que j’écarquillais légèrement les yeux. Puis je les fermais, posant une main sur sa nuque et répondant tendrement au baiser. Mes joues étaient rouges, et mon cœur battait vite. Trop vite. Mais c’était agréable.

Je ne pu retenir un sourire, continuant d’embrasser la jeune fille. Je caressais ses cheveux doux comme la soie, étrangement heureux de sentir son souffle se mélanger au mien.
Je n’avais jamais ressenti cela : c’était merveilleux. Merveilleux ! Je frissonnais, mais pas parce que j’avais froid. C’était Lysanna qui me faisait cet effet-là. Je devenais niais. Il ne manquait plus que les violons, plus quelques paillettes.

Au bout d’un moment, je m’éloignais, reprenant mon souffle. Je souriais bêtement, regardant Lysanna. Je sentais des papillons dans mon ventre.

« Est-ce que ça veut dire qu’on est ensemble ? » demandais-je, murmurant le dernier mot. Peut-être que ce baiser ne voulait rien dire. J’espérais l’inverse.

Ma main se posa sur la joue de Lysanna, que je ne pouvais cesser d’admirer. Je savais que notre relation n’était pas comme les autres, mais à ce point ? Mes pensées se mélangeaient. »
 
© by Laetizya

Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 22 Mai - 5:55


Un peu de calme- Feat Victor Newton

Le monde aurait pu s'écrouler à cet instant que Lysanna n'aurait pas eu la moindre réaction. Elle était bien à cet instant, rien ne saurait l'arracher à ce bonheur soudain.

Il avait répondu à son baiser, voilà à peu près la seule pensée cohérente qu'elle arrivait à énoncer. Le reste de son esprit s'était perdu, et actuellement elle s'en fichait complètement. Il y avait juste Victor, Victor qui souriait contre ses lèvres, et dont les mains se glissaient dans ses cheveux. Lysanna osa elle-même glisser une main dans les boucles indociles du jeune homme, et laissa ses doigts jouer avec ses boucles, en douceur
.
Lysanna ne s'était jamais sentie aussi bien, et quand il rompit le baiser, elle ne put retenir un sourire tendre, apaisée comme jamais. Elle avait trouvé mille fois mieux que le ruisseau pour se détendre.

« Est-ce que ça veut dire qu’on est ensemble ? » fit Victor, en posant sa main sur la joue de Lysanna.

La brune lui sourit, et souffla, d'une petite voix, mi-gênée mi-craintive :

« Je l'espère bien..

Après tout il s'agissait là de son premier baiser, de ses premiers élans amoureux, enfin des premiers dont elle se souvenait, et elle était loin, très loin d'être assez sûre d'elle pour ne pas craindre un rejet. C'était normal, mais tant qu'il n'aurait pas confirmé, elle se ferait des nœuds au cerveau d’anxiété.

« Crois-tu que j'embrasse mes amis ? » reprit-elle, avec malice, essayant de retrouver son calme.

Elle avait laissé ses doigts dans ses cheveux, et en attendant qu'il réponde, caressa ses boucles, toujours doucement, craignant sans doute de lui tirer les cheveux par inadvertance. Et puis, ils étaient tout doux !

Ne t'arrête jamais d'aimer

© Halloween



Dernière édition par Lysanna Edwinn le Ven 22 Mai - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 22 Mai - 11:30


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« Je caressais doucement la joue de Lysanna, alors qu’elle souriait. Puis elle murmura qu’elle l’espérait. Je mordillais ma lèvre inférieure, souriant à mon tour. Elle me demanda ensuite si je croyais qu’elle embrassait ses amis. Ma réaction ne se fit pas attendre : mon visage devint aussi rouge qu’une tomate, alors que j’avais un petit rire gêné.
Je secouais doucement la tête, frissonnant en la sentant caresser ma chevelure. Il fallait croire que j’étais sensible des cheveux.

« Si tu continues, murmurais-je en fermant les yeux, tu vas me faire miauler… »

Je lâchais un petit rire, nichant ensuite mon nez dans le cou de Lysanna. Elle sentait bon. En vérité, elle devait puer la sueur, mais je m’en fichais. Je frottais doucement mon nez à son cou, la laissant jouer avec mes cheveux. Dire qu’il y a à peine quelques jours, je pensais les couper… Heureusement que je ne l’avais pas fait.
J’étais bien. Est-ce que j’étais amoureux ? Sûrement. Oui, je l’étais. Je redressais mon visage pour l’embrasser sur la joue, puis sur les lèvres. Ce fut doux, plus doux que ce que je pensais. Je ne pensais pas être comme cela. Je glissais ma main froide sur la nuque de Lysanna, me reculant quelques secondes plus tard.

« Normalement, on devrait se dire qu’on s’aime, non ? »

Je ricanais. Normalement. Sauf que rien n’était normal, et pour la première fois depuis longtemps, cela me plaisait.
Comme un idiot, je continuais de fixer Lysanna. J’avais un sourire béat, que je n’arrivais décidément pas à faire partir. Je détournais une nouvelle fois le regard, légèrement gêné. Je n’avais pas l’habitude de fixer quelqu’un avec autant… de sentiments.

« Désolé… Je n’ai l’habitude… » Je rosissais légèrement. « … de ce genre de chose… » »
 
© by Laetizya

Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 22 Mai - 21:20


Un peu de calme- Feat Victor Newton

Lysanna était trop de proche de lui pour louper son soudain rougissement, et elle eut envie de faire courir ses doigts sur ses joues rougies, qu'elle devinait chaudes, à cause de l'afflux sanguin. Cela mettait ses yeux, d'un bleu sublime, en valeur et la brune se mordilla la lèvre inférieure, tout en continuant de lui caresser la tête, appréciant le contact soyeux de ses boucles.

C'était un petit instant parfait, songea-t-elle, avec un sourire. Sous ses doigts, elle sentit Victor frémir, en secouant un peu la tête. Ce n'était cependant pas une mauvaise réaction, avisa-t-elle, quand il prit la parole.

« Si tu continues, tu vas me faire miauler… »

Ce fut au tour de Lysanna de rougir, en imaginant Victor miauler. Elle hésitait entre trouver cela mignon ou amusant, en fait. Lui-même, lâcha un bref rire, en venant glisser son nez contre son cou. Ce fut elle qui fut parcourut d'un doux frémissement quand il frotta son nez dans son cou, et elle laissa ses cheveux, pour replacer sa main sur sa nuque. Son sourire s'agrandit alors que Victor vient embrasser sa joue, puis ses lèvres, déclenchant de nouveau cette étrange, mais délicieuse sensation de bonheur, d'être enfin parfaitement à sa place dans le coeur de Lysa. Elle ne fut pas le moins du monde gênée par la main, froide qu'il vient poser dans sa nuque, en reculant, bien au contraire, elle savourait le moindre contact.

« Normalement, on devrait se dire qu’on s’aime, non ? »

Oui, normalement. Mais pouvait-on seulement parler de normalité dans leur situation ? Elle secoua doucement la tête, pas pour dire non, mais comme pour dire "attends". S'il s'interrogeait, c'était peut-être parce qu'il était tôt pour le dire. Pourtant, les mots lui brûlaient presque les lèvres.

« Désolé… Je n’ai l’habitude… de ce genre de chose… » fit-il, en rougissant un peu.

Elle eut un petit rire, pas le moins du monde moqueur, et se libéra de sa main sur sa nuque pour se glisser contre lui, sous son bras, reposant ainsi contre lui. Là, c'était mieux. Et puis, ça serait plus simple : ainsi elle avait le visage au niveau de son torse et n'était pas obligée de le regarder pour parler. Et l'on pouvait dire ce que l'on voulait, mais si elle voulait dire tout ce qu'elle avait envie de dire, autant dissimuler ses joues rougissantes. Et puis le regard de Victor avait le don de la déstabiliser.

« Tu crois que moi, j'ai l'habitude ? murmura-t-elle. Ce n'est pas...Non, vraiment, j'ai l'impression de nager dans l'inconnu. Mais j'aime bien. »

Certes, elle avait peur de dire des bêtises, ou de faire un erreur, mais elle était bien. Et elle était avec Victor, alors qu'importe le reste ? Elle ne voulait pas se prendre la tête, et il était hors de question de compliquer les choses parce qu'elle n'était pas sûre d'elle.

« Et...oui, nous devrions sans doute le dire, enfin, je sais pas, mais je suppose...Alors, je...» fit-elle.

Et puis, en se donnant du courage, elle releva la tête, pour croiser le regard de Victor, et sourit. Un grand sourire, et elle dit soigneusement, ne le quittant pas du regard.

« Je t'aime, Victor. »

Puis, sans lui lancer le temps de répondre, vient l'embrasser brièvement, souriant contre ses lèvres.

Ne t'arrête jamais d'aimer

© Halloween

Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 22 Mai - 21:50


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« Lysanna se glissa dans mes bras, alors que je souriais un peu plus. Pour la première fois, j’étais niais. Mais cela me faisait du bien : c’était… reposant. Elle murmura qu’elle ne savait pas quoi faire, et cette simple phrase la rendit encore plus mignonne à mes yeux.

Puis elle releva les yeux vers moi, semblant hésiter. Avant de dire qu’elle m’aimait, m’embrassant la seconde d’après. Je répondis tendrement à son baiser, les bras autour de sa taille ; c’était fantastique. Ou merveilleux. Aucun mot ne pouvait décrire ce que je ressentais à cet instant précis. Je coupais le baiser pour reprendre mon souffle, rouge pivoine, puis déposais doucement mes lèvres sur le cou de Lysa.

« Moi aussi je t’aime. » susurrais-je à son oreille.

Je frottais mon nez à sa joue en souriant, embrassant le coin de ses lèvres. Lorsque j’étais avec Lysa, mes soucis s’envolaient. C’était peut-être bête, mais… je l’aimais plus que tout au monde. C’était idiot : peut-être qu’avant le Bloc, j’avais eu une petite-amie.
Tant pis. Cette phrase s’installa dans mon esprit, comme pour me rappeler que le passé n’avait plus d’importance. Maintenant, il fallait que je vive. Vivre dans le présent. Regarder les souvenirs si je le souhaitais, mais ne pas vivre dans le passé. Je me disais cela.

Je commençais à jouer avec les cheveux de Lysa. Ils étaient doux. Plus doux que la soie, au final. Ils étaient d’une douceur inimaginable. Sans savoir pourquoi, je me remis à embrasser le cou de Lysanna, me contentant de légers baisers sur sa peau. Je pris sa main dans la mienne, la pressant doucement : j’avais fait cela instinctivement, sans vraiment réfléchir.
L’un de mes bras était toujours autour de la taille de Lysa. Je la gardais contre moi, comme-ci elle risquait de partir et de ne jamais revenir. D’un côté je me trouvais ridicule, et de l’autre j’avais l’impression d’être un monstre : j’étais heureux de savoir qu’elle ne pouvait plus aller dans le Labyrinthe à cause de sa blessure. J’avais peur de la perdre, comme toutes les personnes m’étant proches, mais à ce point ? Je fis rapidement taire cette partie de mon esprit, me concentrant sur Lysa. Ce soir, je m’occupais d’elle, et de personne d’autre. »
 
© by Laetizya

Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 22 Mai - 22:24


Un peu de calme- Feat Victor Newton

Il répondit à son baiser, achevant de la faire fondre dans ses bras. Elle l'avait dit, et se sentait beaucoup plus légère. Il ne la rejetait pas. Tout était parfait dans le meill...dans le bloc. Et même dans le bloc, elle pouvait trouver quelqu'un d'aussi fantastique que Victor et être heureuse, c'était pas beau, ça ?

Si, oh si. C'était parfait même pensa-t-elle, alors qu'il embrassait son cou, déclenchant de nouveaux frémissements. Elle se retenait de se recroqueviller, pour profiter pleinement des douces sensations, et en même temps, elle ne se serait détachée de Victor pour rien au monde. Qu'importe s'il sentait ses légers tremblements qui la parcourait au moindre de ses contacts, il était hors de question qu'elle quitte ses bras.

« Moi aussi je t’aime. » murmura-t-il, à son oreille.

Il y eut comme une explosion, pleine de douceur, dans le coeur de Lysa, qui put seulement répondre par un sourire, toute heureuse mais incapable de parler tant elle trouvait cela merveilleux. Elle avait de la chance, une chance folle que quelqu'un comme Victor l'aime.

Elle était parfaitement à sa place, il n'y avait pas d'autres mots. Là, dans les bras de Victor c'était comme si elle avait trouvé un petit coin de paradis, son petit coin de paradis. Peut-être que sa vie de coureuse lui manquait, mais en tant que coureuse, elle ne se serait jamais permis ce genre de relations. Perdre des gens était une chose bien trop douloureuse, et elle connaissait bien les dangers du labyrinthe. Trop de coureurs périssaient. Elle avait des ami(e)s, dans le bloc, mais pas des gens à qui elle tenait vraiment. Victor était là, maintenant. Et elle était bien. Et elle serait bien, même plus tard.

Plus tard. Comment allaient-ils faire dans le bloc, avec les autres ? Voulait-il qu'ils restent discrets ? Qu'avec les autres, ils ne soient que des amis ? Lysanna maudit son cerveau, décidé à tourner à plein régime, qui l'empêchait de profiter pleinement de l'instant présent, et demanda, d'une petite voix :

« Comment...comment allons-nous faire, dehors, avec les autres ? »

C'était peut-être bête, mais elle préférait demander...Au moins, elle était sûre de ne pas faire de gaffes après. Comme pour se pardonner de sa question chiante, elle lui sourit doucement, et se redressa légèrement, juste pour pouvoir caler sa tête contre son cou, et parsemer la peau tendre de baisers.

Ne t'arrête jamais d'aimer

© Halloween

Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 23 Mai - 22:42


Un peu de calme.

« Ils finissent par rendre les autres fous. »

« Je sentais Lysa trembler sous mes baisers. Cela me faisait sourire ; j’étais heureux de savoir que je lui faisais cet effet. Après quelques minutes, elle me demanda ce que nous allions faire devant les autres. J’arrêtais d’embrasser son cou pour réfléchir, collant mon nez à sa joue. Mes yeux se fermèrent doucement, tandis que mon cerveau tournait à plein régime.
Que faire ? Nous cacher serait stupide, car quelqu’un pourrait nous surprendre. Mais je voulais éviter les railleries de certains. Qu’est-ce que nous pourrions faire ?

« Je n’en ai pas la moindre idée… On pourrait se montrer plus tard, non ? J’aimerais bien t’avoir pour moi tout seul pendant un petit moment… » finissais-je en pouffant, embrassant la joue de Lysa.

J’embrassais son épaule, jusqu’à ce qu’elle parsème mon cou de légers baisers. Je lâchais un hoquet de surprise, écarquillant les yeux. Je déglutissais, mordant ma lèvre : j’avais envie de gémir.
Je fermais les yeux, soupirant sous le plaisir. Mon poing se refermait dans l’herbe, tandis que j’essayais de contrôler mes tremblements ; Lysa me mettait dans tous mes états.

Je finis par me reculer, embrassant son front, avant de murmurer :

« Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? »

Je lui souris doucement, passant une main dans ses cheveux pour jouer avec. J’adorais faire cela. J’avais l’impression d’être quelqu’un d’autre, avec Lysa, tout en restant moi. C’était étrange. Comment faisait-elle ?

À cet instant précis, je me fichais du Labyrinthe. Tant pis s’il n’y avait pas de sortie, cela m’était égal. Je voulais juste être avec Lysanna, et rester avec elle. La serrer dans mes bras des heures durant. Être avec elle, quoi qu’il arrive. Et, sans promettre quoi que ce soit, la chérir toute ma vie. Et ce jusqu’à ce que la mort nous sépare. »
 
© by Laetizya

Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 24 Mai - 10:42


Un peu de calme- Feat Victor Newton

Il ferma les yeux, et Lysanna le laissa réfléchir en paix, bien qu'elle aurait voulu le taquiner, ne serait-ce que pour voir ses réactions. Mais non, elle resta sage, car après tout il s'agissait là de quelque chose d'assez important, et qu'elle aurait tout le temps pour le taquiner après avoir obtenue sa réponse.

« Je n’en ai pas la moindre idée… On pourrait se montrer plus tard, non ? J’aimerais bien t’avoir pour moi tout seul pendant un petit moment… » fit-il, déposant un baiser sur la joue de Lysa.

Il pouffa, et elle rit avec lui, profitant de l'insouciance de l'instant. La réponse de Victor lui convenait, elle n'avait pas spécialement hâte d'entendre les blocards se moquer, gentiment ou pas, d'eux. Pouvant désormais s'amuser, elle vient déposer des baisers dans son cou. Elle l'entendit hoqueter et sourit contre sa peau. Elle n'était pas la seule à être surprise par l'intensité que provoquait le moindre contact.

Elle ne peut s'amuser de ce fait bien longtemps, puisque Victor recula, venant embrasser son front. Lysanna sourit doucement, et se perdit quelques instants dans les yeux bleus du jeune homme. Bleus comme le ciel. Bleus comme...l'océan. O-cé-an. Qu'est-ce que c'était l'océan ? Elle ne connaissait pas. Enfin, si. Non. La voix de Victor la ramena sur terre, et repoussa ce souvenir au fond de son esprit.

«  Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? » murmura-t-il.

Bonne question. Il était tard, ils avaient sans doute louper le repas, et la nuit tombait doucement, les plongeant petit à petit dans la pénombre. Elle pencha légèrement la tête, appréciant la main qui jouait avec ses cheveux, et ferma les yeux. Voilà, tout ce qu'elle avait envie de faire. Se reposer là, dans les bras de Victor, en sécurité. Elle se blottit contre lui, se recroquevillant un peu, et posa sa tête sur son torse. Son bras enlaçait le haut de son corps, et elle songea qu'elle avait trouvé le meilleur endroit pour dormir, et surtout la meilleure personne. Elle sourit, et répondit, dans un murmure :

« On reste là, et on attends que le sommeil nous emmène. Et on fera de très beaux rêves. »

La voix de Lysanna était quelque peu amusée, et elle pensait sincèrement que là, ils pourraient faire de jolis rêves. Rassurée, contre lui, elle était presque certaine de ne pas faire de cauchemar cette nuit. Elle se redressa un instant pour l'embrasser, comme pour lui souhaiter une bonne nuit et se replaça ensuite contre lui, fermant les yeux. Là, tout était parfait.

Ne t'arrête jamais d'aimer

© Halloween

Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Un peu de calme [Feat. Victor][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Ballade au calme (PV Isaac)
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-