Partagez

~ LIBRE ft. Alexander ~ Human relations can be hard sometimes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageDim 27 Sep - 18:39


   
Human relations can be hard sometimes

Alexander ft. Libre  
   
Bien installé sur mon siège, assis devant mon écran avec un morceau de chocolat à la main, je ne cessais de regarder tout ces chiffres. J'étais là depuis des heures et j'étais toujours aussi admiratif. J'aimais vraiment ce travail, une vraie passion. Être bercé par des chiffres toute la journée, que demander de plus ! De temps à autre, je jetai également un coup d'œil aux caméras concernant le dédale. C'était la soirée, tout comme ici. D'un coup, je projetai mon siège en arrière, ce qui me fit reculer. Je voyais à présent les écrans de loin et un rire résonna dans la pièce. Un rire machiavélique, oui c'était ça vu que ça y ressemblait. De l'amusement aussi dedans ! Quels pauvres petits idiots ces blocards avec leurs petites cartes à la noix ! Ils n'étaient pas près de trouver une solution, ça c'était clair.

- Pauvres petits..., fis-je à haute voix d'un ton moqueur.

Je me mis à fermer les yeux pour les rouvrir à nouveau. Il me fallait tout de même une pause, car je sentais le mal de tête me monter aux tempes. Concentré et encore toujours concentré. “ Take some rest Alexander” m'aurait dit ma mère. Oui ma mère... Elle était si loin à présent... à l'autre bout du monde ! L'Europe ! Autrefois, elle vendait du rêve, mais à présent elle était aussi misérable que l'était l'Amérique.

Mes yeux regardèrent toute la pièce avec détail. J'étais seul et il était tard. Il fallait peut-être songer à rentrer non ? Mais je connaissais très bien ma réponse.

- Encore une petite heure, murmurais-je pour moi.

Quelque chose attira mon attention sur la caméra. Un blocard et une blocarde qui s'embrassait.

- Répugnant, chuchotais-je.

Je savais très bien que j'étais un drogué du travail. Je l'avais toujours été. Je fouillai dans ma poche et en ressorti un dollar. Je le levai vers le plafond et l'admirai avec intensité.

- Je t'aime toi tu sais...

Je soupirai d'aise. J'avais tout ce qu'il fallait pour être heureux. Un bon job et de l'argent. Mais je me sentais tout de même seul, mais si je ne l'osai pas très bien me l'avouer. Quoi de mieux que de rentrer à la maison avec une bonne petite femme pour servir mes désirs. Mais ça, je ne l'avais pas encore trouvé... un jour viendrait, j'en étais sûr. Mais avant il fallait régler des choses bien plus sérieuses. Quelqu'un était-il dans les parages ? Où bien étais-je le seul à traîner avec mon dollar à la main ? Mystère, mystère, mais j'appréciais le calme de la soirée.

   (c) made by panic!attack
   

   


Dernière édition par Alexander P. Wilkerson le Dim 15 Nov - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Alessandro Fiorentino


Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 19
Messages : 825
Points : 235
Localisation : Denverdeterre
Emploi : Professeure chercheuse - Directrice du département recherches neuronales



Carnet des Souvenirs
Âge : 27 ans
Relations:
Inventaire:




~ LIBRE ft. Alexander ~ Human relations can be hard sometimes [Terminé] Empty
MessageDim 4 Oct - 17:54