Partagez

“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
Jared Howe


Date d'inscription : 25/11/2015
Age : 25
Messages : 49
Points : 33
Emploi : Ecrivain à ses heures perdues



Carnet des Souvenirs
Âge : 23
Relations:
Inventaire:




“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] Empty
MessageJeu 26 Nov - 21:05

I remember..
I remember everything
Jared Howe & Jared Jameson



 
Un souvenir. Une réalité. Je nageais tout simplement entre les deux. De retour à Chicago. La première ville que j'avais vraiment apprécié. Ses petites cachettes et ses petites rues sombres et étroites. Le danger régnait mais pourtant j'avais l'impression que c'était ici où je me trouvais le plus en sécurité. Jared le rêveur. Toujours assis contre un mur, mon journal était ouvert en plein milieu. Était-ce le milieu de ma vie ? Mes yeux se dirigèrent vers le ciel et un soupir sortit de mon corps. Non, probablement pas. J'étais plus proche des dernières pages que de la première. Tout ce passé, mon passé. Je ne cessais de le ressasser dans l'espoir de ne pas oublier la personne que j'étais. Mais pourquoi ? Après tout ces pages n'étaient pas très glorieuses. Je tournai les pages vers l’arrière comme si ce simple geste suffisait à remonter le temps. Mes yeux lurent les mots -légèrement effacés à cause l'encre, mais toujours gravés comme dans ma tête- y lisèrent

" Cher journal,

Encore une journée pluvieuse aujourd'hui. J'ai perdu l'habitude de ce temps après la belle chaleur autrichienne.Encore une journée pluvieuse aujourd'hui. "

Tout comme moi qui était en train de relire ce vieux souvenir...

" Je ne sais pas vraiment où je suis... C'est à toi d'imaginer. Il n'y a personne, mais pourtant j'ai le sentiment que cela ne va pas durer. Un silence. Des pas. Quelqu'un. "

Je soupirais de nouveau. Allais-je continuer à lire la suite ? Non, cela n'avait aucun sens et puis n'avais-je pas autre chose à faire tel qu'aller partir en quête de nourriture ? Rêveur Jared. Probablement, ce qui m'avait aussi conduit à ce que j'étais en train de devenir.

Mon ventre se mit à gargouiller. La faim. Je l'ignorai, mais il valait mieux. Après toutes ces heures à vagabonder hier pour finalement seulement trouver quelques biens m'avait totalement épuisé. Mon estomac avait crié tellement famine que lorsque j'avais mangé, il m'avait semblé que la libération m'envahissait, mais c'était pire. Dormir. Poser ma tête contre ce mur de pierre, fermer les yeux et rêver d'autrefois... Mais me réveillerais-je ? Je ne dormais qu'à demi chaque nuit de peur de me faire attaquer par les... Autres. Oui, les autres, j'avais en face de moi mon futur, mon futur reflet, de cette personne que j'allais devenir.  Tout à coup, je bondis. J'avais en moi ce mal, cette peste, cette abomination. Je n'allais pas m'en sortir. Puis mon poing se mit à taper contre le mur et des larmes de rare dégringolèrent de mes joues. Le chagrin. La culpabilité. La haine. C'était ma faute. Mon pied frappa le bas et la poussière tomba sur le sol. Je faisais trop de bruit. Quel abruti. En plus d'être totalement bruyant, j'étais totalement stupide. Je m'immobilisai sans lâcher le mur, mes ongles pénétraient dans la pierre. J'avais mal, mais je m'en fichais. Et dire qu'il y avait encore quelques jours, j'étais encore un survivant. Et là.. le début de ma fin. Je n'y croyais pas, c'était même impossible.

- Non, je ne le suis pas, tais-toi, me fis-je à moi-même.

Jamais cette maladie ne m'aurait, j'allais lutter. Tant d'années passées, tant de souffrance pour finalement se noyer dans une désolation. Plus d'espoir. Le monde que je voyais ici n'était plus aussi beau qu'autrefois. Les visages ternes des gens, des peu que je rencontrais étaient finalement lassés de la vie. Le soleil n'existait même plus, qu'il soit dans nos cœurs ou pour nous réchauffer. Seul le froid demeurait. Le froid glacial et la peur. Oui cette peur permanente d'être pris par eux. Et voilà que c'était fait pour moi. Mais j'avais encore peur. Peur de mourir. Peur de mon futur qui ne se dessinait même plus comme un avenir heureux. À présent, les rues vides et détruites semblaient pleurer de chagrin. Elles rêvaient de retrouver leur dignité tout comme le monde qui désirait rencontrer à nouveau la paix et la joie.

Pas question que je devienne un zombie que je ne cessais de croiser. Je n'étais pas comme ça. Un homme qui se laissait abattre si facilement, non ça c'était avant, là-bas, de l'autre côté de l'océan ! Mais si j'étais venu ici, c'était bien pour le chasser, chasser cette homme ! Mon pire ennemi. Alors non. Pas question. Je fermai les yeux et soupirait à nouveau toujours contre le mur. Maudits zombies... En parlant de zombies, j'entendis des bruits de pas. Très loin, mais à monter la garde chaque nuit avait affiné mon oreille. Un seul pas et je me réveillais en sursaut prêt à me défendre.


 
“The past is never where you think you left it.”► Katherine Anne Porter
Code by AMIANTE

___________________________________
“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] Dqxn
Credits : Lucas Reed
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 27 Nov - 23:08

“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] 3067287207_1_5_WPpW34Yx

The Past Beats Inside Me...
                               ... Like a Second Heart




Tic…tic…tic…

Il le sentait dans ses os, sous sa peau, dans les troues de ses chaussures, sous chacun de ses cheveux ; dans sa tête.

Tic…tic…tic…

Ca continuait encore et toujours. Un même disque qu’un dieu ironique et machiavélique s’amuse à jouer et à rejouer, et ainsi jusque la fin des temps. Des fois il l’entendait juste, comme une montre pressée à son oreille ; et par moment il le sentait, un doigt qui le touchait doucement dans un même rythme, un poing qui frappait l’intérieur de son crâne régulièrement.

Tic…tic…tic…

Et des fois, il voulait crier. Il se leva subitement de son enclos pour la soirée, un ancien poulailler il supposait, mais il n’en avait que faire. Il ne pouvait simplement plus entendre, ou plus sentir ; il doit partir, changer d’idée, se distraire. Alors il sortit dans le noir. Sa jambe faisait des siennes et semblait vouloir prendre une direction différente du reste de son corps. Il essayait de se stabiliser en gardant une main dans la poche.

Dehors tout semblait frais à son goût. Il n’y avait pas d’odeur de poules mortes, ou de moisissures dans les recoins, ni même d’enfermement comme un animal vulgaire. Il tournait sur lui-même regardant le ciel, son manteau tourbillonnant à l’arrière de son flanc. Il s’arrêta et prit une grande inspiration les yeux fermés. Puis…

Tic…tic…tic…

Comme des gouttes qui tombaient sur ses paupières. Il se mordit l’intérieur de la joue et continuait d’avancer, il sentait sa dent arrière bouger dans sa gencive qui semblait trop grande. Son pas se fit plus lourd tant sa jambe refusait de plus à coopérer. Il souffla mais n’y fit peu attention. Il arriva dans une clairière et y trouva quelqu’un, il était surpris et y resta planté un instant alors que sa jambe tremblait sans même qu’il le remarque. Puis il dit finalement, surpris, et un peu vague :

« Euh… bonsoir »
Il s’approcha d’un pas pour éviter la gène sur son pied. En se faisant il reconnaissait quelque chose dans le visage de l’homme, une ancienne image réellement, un mirage, une réminiscence ; et il ne pouvait mettre la main dessus. Il cherchait parmi les fragments de ses souvenirs, mais ne trouvait seulement des dessins flous. Avec un touche d’espoir il ajouta, avec un petit sourire :

« On doit se soutenir entre cavalier de la nuit hin ! Je suis Jared »
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Jared Howe


Date d'inscription : 25/11/2015
Age : 25
Messages : 49
Points : 33
Emploi : Ecrivain à ses heures perdues



Carnet des Souvenirs
Âge : 23
Relations:
Inventaire:




“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] Empty
MessageVen 4 Déc - 21:34

I remember..
I remember everything
Jared Howe & Jared Jameson





Je me retournai. Un homme. Un grand brun. Je lâchai mon crayon et le regardais dans la pénombre de la rue. Je le vis avancer et notai aussitôt qu'il avait l'air étrange. Il marchait d'une manière très bizarre. Les images et les espoirs s'envolèrent de ma tête. J'étais de retour à la réalité. Le brun ne tardait pas à me demander des paroles presque inaudibles. Probablement pas inaudible pour de vrai, mais j'émergeais juste, et il me fallait légèrement du temps. Pourquoi donc ? Je me mis à rougir à cause de la panique et je sentis mon cœur battre plus fort. Mon cerveau était-il déjà en train de se ramollir ? Je déglutis avec difficulté et chassai un soudain haut le cœur en repensant aux cadavres dont on avait retrouvé la cervelle coupée en deux. Les images me revenaient et je visualisais à nouveau ce petit-enfant qui avait probablement essayé d'extirper le "mal" de son crâne en le tranchant avec une drague. Ma main se reposa sur le mur, j'avais comme le besoin soudain de me soutenir à quelque chose. Mon visage dû pâlir et je regardai l'homme d'un œil totalement ailleurs. Il parlait de la nuit, peut-être - en tous les cas, ce fut un mot que mon esprit retint- mais mes yeux se levèrent au ciel d'un air interrogateur. Il délirait complètement lui ! Nous étions seulement en fin d'après-midi. Certes, la nuit allait approcher, mais je refusais de croire que nous y étions déjà. Je ne voulais pas. La nuit était le moment où j'étais le plus vulnérable. Que me voulait cet homme ? Je le regardai avec un peu plus d'attention et me rendit compte que son visage m'était familier. Il disait s'appeler Jared.

- Comme moi.., murmurais-je alors.

Mes yeux se relevèrent vers lui très vite et je fis un bond en avant. Que me prenait-il ? J'avais voulu faire un bond oui, mais en arrière ! Mes mains et serrèrent autour de son cou. Était-ce encore moi qui contrôlait mon corps ?

- T'es qui? Tu veux quoi?

La peur et la méfiance montait. Le mec débarquait comme ça au milieu de nul part avec une démarche louche. Devais-je faire confiance à cette sorte de personne? En plus il me rappelait quelque chose sauf que je n'arrivais pas à me rappeler ce qui m'énervait davantage.Mon journal sur le sol était resté ouvert lorsque je m'étais relevé et je regrettai qu'il ne se soit pas fermé. Sentiment d'insécurité. Le silence planait. Je n'aimais pas ça.

- Si c'est une embuscade, je te dégomme, ok ?

Qui était-ce à la fin? Pourquoi m'exprimais-je aussi agressivement alors que j'étais censé être calme ? Mystère. Ce mec me faisait réagir d'une étrange manière et je me doutais que je n'allais pas tarder à en savoir davantage sur lui. Je n'étais finalement pas le seul ici. Oh que non. Cette ville abritait bien des dangers, et la nuit approchait en plus. Que me voulait-il ?

“The past is never where you think you left it.”► Katherine Anne Porter
Code by AMIANTE

___________________________________
“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] Dqxn
Credits : Lucas Reed
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 10 Déc - 21:24

“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] 3067287207_1_5_WPpW34Yx

The Past Beats Inside Me...
... Like a Second Heart





Jared s’arrêta un instant sur ces mots là. Un autre Jared ? Il avait pourtant connu une personne portant son nom. A présent il avait une tête, un nom, mais l’association lui était pour encore impossible. Tic tic tic tic tic tic, continuait dans sa tête et s’accélérait à fur à mesure que ses pensées s’assemblaient. Un spasme et il attrapa ses cheveux pour essayer de se soulager. Ca ne lui revenait pas, et la frustration commençait à le ronger, il le sentait. Il se mordit la joue puis répondit finalement :

« Ah beh appel moi Clay si tu veux, ca évite les confusions ! »
Puis soudainement il fit un bond vers l’avant, un pas vers Jared (Ou Clay si vous préférez). Ce dernier fut pris d’une panique, une ronce venait se planter dans son pied. Et Tic tic tic s’enfonçait de plus en plus. Les mains autour de son cou serrèrent au point de refaire sortir le poison noir dans ses veines. Ses yeux s’ouvrirent grands, des filaments rouges rejoignant ses pupilles depuis leurs pôles jaunâtres. Il entendait à peine les paroles. Mais il entendit le mot embuscade.

C’était comme programmé dans son esprit. Un algorithme fait et conçu pour le faire marrer. Un rire roque sortit de sa gorge et il posa ses mains sur ceux de Jared, il l’agrippa avec ses ongles les enfonçant dans ses poignées. Il le tira vers lui pour commencer puis le regardait avec ses yeux ragueux pile dans les siens.

« Embuscade ? »
Réussit-il à dire à travers ses rires « Embuscade ?! »

Il approche sa tête telle qu’il aurait pu embrasser le garçon. Son visage penché sur le coté il murmura :

« Tu te croyais important petit ? »
Puis le voila. Tic. Un souvenir. Tic. Un autre. Le visage, le nom. Soudain tout lui était revenu. Il lâcha prise d’un coup et recula d’un pas. Il le regarda un instant. Mais c’est lui. Mais oui ! Ses souvenirs le ramenèrent à Londres, il y a quelques temps de cela. Et il s’en souvenait. Il lâcha un rire nerveux et dit :

« Bon oublions les deux interventions là, qu’en dit tu ? »
Il fit mine d’enlever de la poussière de son manteau pour ne pas à avoir à regarder Jared dans les yeux « Tu es le Jared hin. On s’est rencontré à Londres. Je sais pas si tu t’en souviens »
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Jared Howe


Date d'inscription : 25/11/2015
Age : 25
Messages : 49
Points : 33
Emploi : Ecrivain à ses heures perdues



Carnet des Souvenirs
Âge : 23
Relations:
Inventaire:




“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] Empty
MessageSam 26 Déc - 18:21

I remember..
I remember everything
Jared Howe & Jared Jameson





Le jeune homme en face de moi se crispa sous ma poigne. S'il y avait bien une chose qui était certaine, c'était que je l'avais bien surpris. Appelle moi Clav si tu veux avait-il dit. Il se moquait de moi en plus. Un autre Jared à l'accent british aussi ! Trop de coïncidence en quelques secondes que s'en était incroyable. Mes doigts commencèrent à trembler sous son col, je n'avais pas l'habitude de temps de violence. Je l'avais rendu furieux, c'était sûr et j'en vins à regretter mon geste. Il était plutôt imposant. Je cherchais dans ma poche mon couteau, mais je ne réussis pas à l'attraper. Mais soudainement, je vis dans ses yeux que tout changeait. Il n'y avait plus de haine, c'était différent. Que se passait-il ? Il semblait totalement déconnecté pendant quelques instants si bien que je le lâchai automatiquement et l'observais avec attention.

- Jared ?, demandais-je alors inquiet.

Mon cœur se mit à battre plus fort, je pouvais sentir la nervosité s'installer et mon sang circuler dans la moindre de mes veines à une grande vitesse. J'avais un pressentiment, mais j'ignorais encore de quoi. Mais au moment où il semblait se ressaisir, cinq petits mots me laissèrent bouche-bée. « Tu es le Jared hein » et puis ce qui vient après me retournait l'estomac. « Londres ». Il n'avait pas pu inventer cela à part s'il avait entendu mon accent. Je le regardai très suspicieux, oui, il m'avait bien évidemment entendu parler, c'était facile d'inventer quelque chose. Mais son air me disait qu'il ne blaguait pas et ne devait pas être du genre à plaisanter pour rien. Je le regardai encore avec plus d'attention et mon regard se noya dans le vide, mes pensées se mirent à remonter le temps à la vitesse de l'éclair.

*** Londres ***

Je ne voulais pas que l'on m'embête. Je me mis à me masser le poignet et puis l'épaule. J'avais mal. Mon père m'avait encore frappé la veille et cette fois-ci, mon épaule était encore plus endolorie que d'habitude. Il ne faisait pas spécialement froid, et pourtant j'étais vêtu d'un gilet à manches-longues. Ma tête se cognait contre ce mur de pierre. J'étais désespéré. Désespéré oui, et je sursautai soudainement lorsque j'entendis des pas arrivé. Un grand jeune homme brun. Je ne le connaissais pas et il était étrange. « Jared, je suis Jared et toi ? Qu'est-ce qu'il se passe ? » m'avait-il dit ou avais-je cru comprendre. Et puis c'était de là que toute l'histoire était partie.

***

Et puis la suite ? Qu'en était-il de notre relation ? D'où venait-il d'ailleurs ? Et comment m'avait-il trouvé ? Avait-il su trouver les mots pour me consoler ? Avait-il deviné mon lourd secret que je cachais depuis des années aux autres ? En tous les cas, lui comme moi venions de nous souvenir d'un passé qui nous paraissait tellement loin à présent. Comme quoi, les souvenirs n'étaient pas éphémères mais à jamais gravés dans notre tête, ou bien devrais-je dire dans nos cœurs car ce qui allait rester de la tête à la fin... ce n'allait pas être très très beau.

“The past is never where you think you left it.”► Katherine Anne Porter
Code by AMIANTE

___________________________________
“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné] Dqxn
Credits : Lucas Reed
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


“The past beats inside me like a second heart.” [Jared ft. Jared] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un pasteur haïtien en pélerinage kidnappé en Égypte
» Moon Dorian || @moondorian
» Partenariat - Angel Beats
» Did you forget me? The past....everyhting is gone in your mind? [P.V: Pénélope]
» Facing The Past [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-