Partagez

There is no going back † ft. Jared Howe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
Jocasta R. Banks


Date d'inscription : 23/01/2019
Messages : 29
Points : 30
Localisation : W.I.C.K.E.D.
Emploi : Adjointe du responsable des départements neuroscientifiques






There is no going back † ft. Jared Howe Empty
MessageJeu 31 Jan - 13:32





there is no going back

ft. Jared Howe




Jocasta prend une grande inspiration et remonte lentement la vitre teintée du véhicule avant de s’engager dans l’allée principale. Malgré sa perte indéniable de grandeur, la voie ferrée semble tout aussi impressionnante qu’à son apogée. Il semble que le temps a pourtant fini par ravager les dernières miettes industrielles de ces dernières en remplaçant la somptuosité par de la poussière et des débris. L’employé du W.I.C.K.E.D. s’arme enfin de courage et enclenche le moteur de la voiture. En des gestes calculés, elle avance lentement, le ventre noué. L’enjeu ici-même est d’être le plus discret possible. Dans la mesure actuelle, la vie de Jocasta est en jeu et une seule bavure peut la trahir. Il est vrai que s’aventurer dans les tréfonds de la Terre brûlée n’est pas la plus brillante des idées que Jocasta ait eu. Mais la tâche la plus ardue de son travail se trouvait très certainement dans la prise de risque du retour. En effet, il lui fallait emprunter le seul et unique chemin accessible à la zone saine, passage sinistré du chemin de fer désaffecté.

La voiture roule lentement, bordée d’entrepôts et de débris de conteneurs industriels. C’est en cet instant que Jocasta réalise l’immensité de son erreur. Par un choix peu judicieux, elle avait préféré emprunter un chemin plus rapide en traversant la ligne de chemin de fer et de rejoindre ses collègues à l’autre bout du tunnel, ceux-ci ayant fait passer la sécurité avant le gain de temps. Têtue et pragmatique, Jocasta avait dans l’idée d’économiser plusieurs heures de trajets inutiles en passant par le raccourci le plus rapide, soit la ligne ferrée. Après quelques calculs, elle s’était affirmée que le danger serait similaire au chemin habituel et de ce, bien moins loin. Cependant, ses algorithmes ne prenaient place que dans le cas où ses propres collègues seraient de la partie. A l’évidence, ces lâches avaient opté pour une option plus sûre, sans prendre le risque de mettre leur vie en danger.

Après observation des conditions, Jocasta pense à faire marche arrière mais le moteur de son véhicule ferait alors un vacarme des plus sourds et cela, elle ne pouvait se le permettre. Elle s’engage ainsi sur la longue voie, sans moyen d'échappatoire au vue des longs entrepôts qui entourent cette dernière. Connaissant parfaitement les conséquences d’une moindre erreur, sa jambe reste en suspension au dessus de la pédale d’accélération pendant de longues minutes tandis qu’elle marque plusieurs pauses entre chaque avancée. Néanmoins, vient le fatidique moment où tout ne devait définitivement pas se passer comme prévu. C’est en alternant sa vision entre le volant et la route qu’elle constate que le cadran indiquant le taux d’essence est particulièrement bas. Elle ferme les yeux tout en se mordant la lèvre, empêchant sûrement une vague interne de jurons de se déverser sur le minable véhicule.

Pourtant, elle continue son chemin avec précaution, priant de toutes ses forces. Le tunnel était visible au loin et ses collègues ne devaient sûrement pas être très loin. Les possibilités pour qu’elle se fasse agresser ici ne devaient pas être très grande… N’est-ce pas ? Sa voiture se stoppe alors nette après quelques mètres supplémentaires provoquant un arrêt brutal qui fait basculer Jocasta en avant. La ceinture lui coupe la respiration tant le choc est soudain, ce qui lui indique à cet instant présent la merde actuelle dans laquelle elle se trouve. Elle siffle entre ses dents avant de frapper sur son volant. La première réaction censée qui lui vient à l’esprit est d’attraper son portable afin de composer le numéro d’un de ses collègues. Aucune réponse. Jocasta jure avant de balancer ce dernier contre le siège arrière.

Tandis que l’employée du W.I.C.K.E.D. se convainc que la situation ne peut pas être pire, elle perçoit au loin une ombre bouger. Blême, elle s'aplatit presque immédiatement sur le siège. Elle peut déjà entendre quelques râles signifiants qui ne lui confirme que ce qu’elle redoutait par-dessus tout. Le danger semblant se rapprocher, elle se force à respirer de façon plus lente, malgré son cœur qui bat actuellement la chamade. En une soudaine illumination, elle détache sa ceinture et s’étire de tout son long pour atteindre la boîte à gant. Après quelques tentatives vaines, elle parvient à ouvrir cette dernière qui déverse de babioles diverses sur le sol. Jocasta soupire de soulagement au contact du manche de son flingue. Empoignant avec force cette dernière, elle l’arme avant de se recroqueviller dans le moelleux du siège. Elle scrute l’horizon mais le fondu semble avoir disparu.

Soudain, un claquement sonore retentit à l’arrière du véhicule, tout spécialement au niveau du capot. Sur le qui-vive, Jocasta se retourne avec vitesse et tire une balle. Essoufflée et paniquée, elle donne un coup de pied dans la portière et sort de la voiture, arme en main. Elle contourne la voiture pour vérifier que l’infecté soit bien mort mais il n’en est rien. En un reflex des plus humains, Jocasta tire immédiatement, tuant le fondu une bonne fois pour toute. Le cœur battant à cent à l’heure, elle réalise que la détonation peut en attirer plus et qu’elle n’est plus en sécurité ici. Elle inspecte rapidement les dégâts sur la voiture et n’y trouve qu’un trou moyen sur la vitre arrière, à l’endroit où la balle est passée.

Il s’agissait maintenant de contacter au plus vite ses collègues ( qui se feraient pourtant une joie de l’évincer du W.I.C.K.E.D. ) et de regagner la zone saine. Mais pour le moment, le plus important était de se cacher pour éviter toutes prochaines attaques.

Mais où ?


(c) DΛNDELION

___________________________________
Jocasta Rose Banks
La richesse, la drogue et le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas


There is no going back † ft. Jared Howe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» 07. Back in the reality - this is not just ocean [CLOS]
» Un loup parmi les chiens ▷ m o r d r e d
» I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever
» ~ Back to Liverpool [Anabanana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: S'enfuir... :: La Zone Saine :: Les Plaines Arides :: Chemins de fer-