Partagez

Let's have some fun ~ [Dmitri Lvov] [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageJeu 18 Sep - 23:05

Eva soupira d'aise en sentant le filet d'eau froide sur sa peau. Même si elle n'avait pas encore l'autorisation de sortir dans le labyrinthe, elle ne chômait pas pour autant. Entre l'entraînement, les vagabondages et l'aide à la vie de camp, la rousse n'avait pas une minute à perdre. Ce qui était plutôt une bonne chose, puisqu'elle détestait l'ennui plus que tout au monde. Profitant du créneau des filles pour les douches qui était avant celui des hommes, elle se lava consciencieusement malgré qui aurait pu être plus chaude, riant de bon cœur aux anecdotes des autres blocardes. D'ailleurs une des sarcleuses se plaignait de ses congénères masculins, un peu trop vantards à son goût.

"Non mais en plus de dire qu'ils travaillent mieux que nous, ils n'arrêtent pas de se comparer leurs muscles pour savoir qui est le plus fort.. Ah les hormones je vous dis pas !.."

Quelques remarques de compassion, d'autres de rébellion lui répondirent. Bien évidemment, Eva qui était entrain de se sécher les cheveux ne put s'empêcher d'intervenir à son tour, tandis qu'une idée se frayait un chemin dans sa tête. Un sourire malicieux apparut sur son visage.

"Ils feraient sans doute moins les malins.. Sans leurs vêtements."

Les autres filles la regardèrent incrédules, avant d'éclater de rire. La rousse était à peine arrivée qu'elle avait déjà une réputation de joyeux trublion, du moins auprès des quelques personnes qu'elle connaissait. D'ailleurs elles semblaient avoir compris ce que l'apprenti coureuse avait dans la tête, puisqu'une osa poser la question.

"Tu ne vas quand même pas ?.."

Elle n'eut pas besoin de finir sa phrase, voyant le grand sourire évocateur de la rousse, qui semblait beaucoup s'amuser par avance. Celle-ci lui fit un clin d’œil, avant de s'adresser à tout le monde en finissant de se rhabiller.

"Rendez-vous dans quinze minutes à la sortie des douches, pour celles qui veulent profiter du spectacle."

Elle partit ensuite ranger ses affaires de toilette près de sa place dans la cabane en bois, attendant patiemment l'heure fatidique. Bientôt ce fut l'heure du tour des garçons pour la douche, et après avoir patienté quelques instants supplémentaires pour être sûre que personne ne risquait d'arriver un peu plus tard et de la prendre en flagrant délit, la rousse malicieuse se glissa sans bruit dans les vestiaires des douches. Elle se mit en devoir de ramasser le plus d'affaires possibles (même les caleçons), avant de s'enfuir les bras pleins de vêtements. Elle passa en trombe devant les filles qui avaient eu l'audace de venir sur place, tandis que les premiers cris indignés commençaient à retentir. Pouffant avec les blocardes, elle leur dit qu'elle allait revenir, le temps de planquer son butin. Les bras toujours chargés, elle continua sa fuite dans les couloirs de la cabane en bois, priant pour ne croiser personne, tout en réfléchissant à la meilleure cachette possible. Sur le toit peut-être ? Ou dans le garde-manger ?
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 19 Sep - 22:11

La fin de journée. La course dans le labyrinthe est terminée, les pièges ramassés, les proies données aux cuistots. Content de cette journée, Dmitri s'est installé dans un arbre et observe ce ciel qui le dérange tant depuis son arrivée. Il ne saurait dire ce qui lui pose à ce point problème. Peut-être le fait qu'il soit si bleu, peut-être le fait qu'il ne pleuve jamais. Il ne sait pas, mais il sent que tout cela n'est pas naturel. Un soupir lui échappe tandis qu'il ferme les yeux. Il imagine un petit vent glacial s'engouffrer dans ses vêtements, glisser dans ses cheveux, sans savoir pourquoi il a de telles pensées. Peut-être s'agit-t-il d'un de ses souvenirs. Peut-être. Il ne sait vraiment pas et cela le blesse de ne pas se souvenir. Encore, cette impression de sentir un vent glacial sur sa peau, ce n'est pas le plus important. Non, ce qui lui fait mal, c'est ce vide en son cœur. Il a oublié quelque chose de très important et personne ne peut l'aider à découvrir ce dont il s'agit. Il soupire, il secoue la tête. Qu'il oublie, qu'il essaye de se concentrer. Tiens, d'ailleurs, en y pensant, il serait l'heure d'aller à la douche. Un sourire amusé étire ses lèvres tandis qu'il se remémore cela. Il a déjà pris sa douche. Quand ? Un peu plus tôt, étant tombé dans le ruisseau. Cela a bien fait rire les autres Trappeurs, et lui aussi...

Retenant un léger soupir, il finit par descendre de son arbre et prendre le chemin de la Cabane en Bois. Il irait bien voler un peu de nourriture dans les cuisines. Un sourire malicieux étire ses lèvres. Si Coré le prend à voler de la nourriture, il aura encore droit à de nombreuses réprimandes. De la part d'une gamine. Un instant, il fait la moue. Une gamine se permet de lui dire ce qu'il a le droit et pas le droit de faire. Ils sont tous deux matons, pour sa gouverne. Qu'est-ce que la petite blonde l'énerve... Il secoue la tête, essayant d'oublier. Ce n'est pas le moment de s'attirer des ennuis, il a sommeil et donc a besoin de se concentrer sur quelque chose, histoire de ne pas pouvoir s'endormir.

C'est plongé dans ses pensées qu'il entend quelques cris indignés et des bruits de course derrière lui. Surpris, il se retourne et se retrouve face à une rouquine les bras chargés de vêtements. Et pas les siens, selon toute vraisemblance. Tu ne la vois pas porter les tenues de ses collègues coureurs. Oui, cette demoiselle est une nouvelle recrue de Bryce. Une jeune coureuse. Quel est son nom déjà ? Eva ? Oui, ce doit être cela. Et lui a deviné ce qu'elle a fait : elle a volé les vêtements des garçons en train de prendre leur douche. Une micro-seconde, il pense à l'arrêter. Mais finalement, une autre idée vient traverser son esprit. C'est pour cette raison qu'il entreprend de poser une main sur le mur, lui bloquant ainsi le passage. Interceptée, la demoiselle. Il semble sérieux, assez mécontent...

-Dis-donc, jeune fille. Je doute que tu ais quoi que ce soit à faire avec tous ces vêtements. À moins de vouloir les laver, évidemment.

Un accent russe à couper au couteau, voilà ce qui frappe le plus dans sa voix. Il ne sait pas d'où il le tient mais ce n'est pas le plus important. Pour l'instant, il se contente de la toiser du regard, du haut de son 1m80. On pourrait se demander de quelle manière il va bien pouvoir la punir pour avoir osé voler les affaires des autres. Mais très vite, c'est un sourire malicieux qui vient illuminer son regard en même temps qu'une étincelle de bonne humeur. Il regarde brièvement derrière la rouquine, surveillant les alentours, vérifiant que personne n'arrive... Puis reprend la parole, baissant d'un ton.

-Si tu veux bien les embêter, je pense que cacher les vêtements au gnouf serait une bonne idée, si tu peux échapper à la surveillance de la Milice. Sinon, en regardant le plancher, certaines planches ne tiennent plus très bien, laissant un bon espace dessous...

Il accompagne ses paroles d'un clin d’œil complice. Oui, il fait parti des leaders mais quelques petites plaisanteries de temps en temps n'ont jamais tué personne. Au contraire.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 20 Sep - 13:00

Et mince. Malgré ses efforts pour éviter de croiser quelqu'un, la rousse vit au dernier moment un bras s'abattre devant elle, et elle pila en sursautant. Il fallait dire qu'avec la montagne de vêtements qu'elle avait entre les bras, difficile d'avoir une vue panoramique. Sous la surprise, elle laissa tomber son butin au sol. Oh la la, celui qui l'avait intercepté n'avait pas l'air très content. Le garçon ne lui disait rien du tout, bien qu'elle l'ait sans doute croisé une ou deux fois. Pour sa défense, cela ne faisait que quelques jours qu'elle était ici, et ne pouvait donc pas connaître tout le monde. Déjà elle savait qui était son mâton, c'était un bon point. Heureusement que ce n'était pas lui qui venait de l'interceptée d'ailleurs. Ou la milice. Ça aurait été le gnouf direct. Beurk, voilà un endroit qu'elle n'était pas pressée de visiter. D'où son envie de ne pas se faire prendre, qui avait lamentablement échoué grâce au jeune homme (qui était vraiment pas mal malgré son expression soi-dit en passant). Mais au moins était-il habillé, ce qui prouvait qu'il ne faisait pas partie des victimes. De toute manière, se faire engueuler par quelqu'un à poil, ça manquait clairement de sérieux. La rousse n'aurait pas pu s'empêcher de rire si ça avait été le cas. D'ailleurs elle s'imagina un instant ce qui se serait passé si l'homme devant elle avait été nu.. Non mauvaise idée. Elle détourna les yeux, un petit sourire en coin.

Pour le fixer droit dans les yeux, lorsqu'il la sermonna. Laver les vêtements ? C'était l'excuse qu'elle avait prévu d'utiliser si jamais elle se faisait attraper. C'était marrant comment il lui parlait d'ailleurs, ce n'était pas vraiment le discours d'un blocard à un autre. Peut-être était-il plus âgé ? Il parlait comme un mâton. Ce qui n'était pas son cas. Avec un accent russe prononcé d'ailleurs. Comment le savait-elle ? Bonne question. La jeune rousse ne put s'empêcher de blaguer un peu, alors qu'elle prévoyait de faire profil bas au début. Mais bon, il la cherchait un peu aussi, non ?

"Evidemment. Tu veux que je lave les tiens aussi ?"

Un sourire malicieux. Puis Eva réfléchit. Elle ne devait pas trop rester là, d'autres risquaient d'arriver rapidement, voir peut-être même des figures de l'autorité. Il était donc temps qu'elle fausse compagnie au jeune homme. Elle jeta des coups d’œil discrets à droite et à gauche, avant de se mordiller la lèvre. Elle oubliait qu'il n'y avait pas vraiment d'endroit où fuir, au bloc. Même si le lieu était assez grand, il serait facile de la retrouver en cherchant un peu. Que ce soit à l'heure du déjeuner, ou encore au terrain d'entraînement des Coureurs. Peut-être devrait-elle songer à emprunter d'autres habits losqu'elle faisait des bêtises ? Inutile, vu sa tignasse rousse flamboyante, elle était repérable à des kilomètres. Mais si elle s'enfuyait maintenant, ce serait sa parole contre celle de l'autre blocard. C'était jouable.

Mais Eva n'eut pas besoin de chercher un stratagème pour s'en aller finalement. Elle regarda l'étincelle dans les yeux du blocard, avant de sourire avec lui. C'était communicatif, et elle venait de comprendre qu'il ne la dénoncerait pas. Mieux, il lui donnait des pistes pour cacher les vêtements. Le sourire de la rousse s'agrandit. Mettre les habits au gnouf aurait pu être vraiment drôle, mais cela la faisait traverser une bonne partie du terrain à découvert. Sans parler qu'elle avait entendu dire qu'il y avait quelqu'un au gnouf, en ce moment. Pour un vol de nourriture, quelque chose comme ça. Pour ce qui était du plancher en revanche, là c'était tout bénéfique. Mais les garçons risquaient de ne jamais retrouver leurs vêtements si elle se débrouillait bien. Non, son idée première la branchait pas mal, et elle se dit qu'elle allait la faire partager à son nouveau complice.

"Il y a quelqu'un au gnouf je crois, du coup la Milice doit patrouiller devant. Pour ce qui est du plancher, c'est une super idée, mais je ne suis pas sûre qu'il retrouve leurs affaires un jour. Le mieux serait un endroit pas facilement accessible, mais tout de même visible. Comme par exemple.. Sur le toit de la Cabane. Tu me donnes un coup de main ?"

Après tout, il avait commencé à l'aider, alors pourquoi ne pas aller jusqu'au bout ? Ça serait bien plus drôle, à deux aussi. Et puis elle ne savait pas trop encore comment elle allait pouvoir monter le tout jusqu'au toit. En attendant sa réponse, elle entreprit de ramasser les vêtements qui gisaient au sol depuis le début de leur conversation. Il s'agissait de ne pas trop traîner malgré tout.

Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Let's have some fun ~ [Dmitri Lvov] [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-