Partagez

Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Admin
Ellen Bohan


Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 25
Messages : 408
Points : 175



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Empty
MessageSam 20 Sep - 10:44


Ellen Bohan

I’m not dead, I just stopped living


Infos Personnelles





ft. Grace Phipps


ϟ Nom: Bohan
ϟ Prénom: Ellen
ϟ Âge: 19ans
ϟ Naissance: 11 mars
ϟ Groupe: Blocard
ϟ Arrivée au bloc: 12 mois
ϟ Classe souhaitée: Coureuse !
ϟ Emploi (ou ex-emploi): /
ϟ Particularité: Ellen a une très bonne vue, mais a souvent des migraines à cause de ça. Elle est aussi insomniaque
ϟ De quelle couleur sont les étoiles ? : Validé par le Grand Milo.


Caractère et Physique



Ellen. On l’a connait parce qu’elle est là. On sait ce qu’elle fait, mais on ne sait pas ce qu’elle pense. Ses grands yeux bleus, tout le monde les connait, tout comme les cernes qui les bordent. Ses cheveux noirs, sa peau pâlotte, son corps trop maigre, on la reconnait sans la connaître. Depuis la mort d’un coureur auquel elle était très attachée, sa carapace s’est fermée. Elle se sent incapable de sourire, d’espérer, de s’attacher. L’indifférence est son plus beau masque et elle ne manque jamais de s’en parer. Pourtant, elle écoute toujours, elle retient sans jamais rien lâcher d’elle. Son regard est las, ses yeux semblent tristes et si elle parle, c’est qu’elle y est obligée ou qu’elle en ressent le besoin, se contentant, la plupart du temps, de quelques mots. Et en général, on l’écoute. On la respecte, sans doute parce qu’elle survit depuis longtemps malgré son corps frêle ou parce qu’elle ne montre jamais ses peurs, ni ses douleurs.

Ellen n’a pas vraiment d’amis. Elle peut paraître froide aux premiers abords, avant de se montrer tout simplement désintéressée. Peu, jusque là, on tenté de percer la carapace sous laquelle se cache une femme fragile, apeurée par l’idée de rester ici toute sa vie mais aussi par le sentiment de n’avoir personne qui l’attend dehors. Elle n’a pas d’attache parce qu’elle a peur de perdre les gens qu’elle aime. Seuls les premiers blocards savent qu’elle a un jour été capable de rire, de croire. Ils savent qu’elle est vivante à l’intérieur.



Histoire



« Et toi, t’es arrivée ici y’a combien de temps ? »

Ellen releva les yeux vers la nouvelle, d’abord surprise qu’on lui pose la question, puis blasée de devoir y répondre. Elle la fixa un instant, son éternel air ennuyé sur le visage, avant de répondre de son ton las : « J’sais pas. Y’a longtemps ».

Longtemps, oui. Douze mois, douze long mois qu’elle trainait là, avec les autres blocards. Pas loin d’une année entière et elle s’en rappelait encore, de son premier jour ici, de son arrivée au bloc. Ellen s’allongea au sol, l’air pensif, et se détacha de la conversation. Un soupir lui échappa alors qu’elle fixait le plafond. Oui, elle s’en souvenait très bien. L’obscurité, la poussière, la peur, l’attente dans la boite. Elle se souvenait avoir crié, puis pleuré, avant de frapper dans les cartons, dans les murs. Elle se souvenait même du vide dans sa tête, de ce foutu sentiment que rien n’existait, que personne ne la connaissait. Elle n’était personne et il n’y avait rien. Elle n’avait rien, elle ne se souvenait de rien, et ce vide l’avait bouffé de l’intérieur tout le long de la montée. Cette longue ascension, rapide et lente à la fois, dans le noir complet, et pendant laquelle elle avait fini par se calmer, se recroquevillant dans un coin, jusqu’à l’arrêt de la machine. Elle se souvenait s’être levée en apercevant la lumière, cette horrible lumière qui, lentement, lui avait brûlé yeux, et des premières voix qu’elle avait entendu. Celle de Juliet et d’Alek, et celle d’Amelia, morte peu de temps après. Elle se rappelait aussi de la voix rauque qu’elle avait eue, en leur donnant machinalement son prénom. Ellen. Peut-être la seule chose que sa tête avait réussi à conserver. Ils devaient être six ou sept à l’époque, pas plus. Aujourd’hui, ils étaient bien plus nombreux. Combien exactement, elle ne savait pas, et à vrai dire, elle s’en fichait pas mal.

S’en foutre, c’était sa spécialité, après tout. Ou tout du moins, ça l’était devenu. Depuis son arrivée ici, c’était une coureuse. Parce qu’elle était rapide, peut-être un peu tarée aussi, et surtout parce qu’elle avait un très bon souffle. Lui aussi était coureur. Ils partaient en même temps le matin, rentraient ensemble le soir et ne manquaient jamais de se lancer des piques. C’était l’époque où elle espérait encore. Où elle savait rire. Et puis les portes s’étaient fermées, sans l’attendre. Elle avait hurlé, maudissant les Créateurs. Ses poings avaient longtemps frappés la porte par laquelle il était parti le matin sans que personne ne puisse l’arrêter. « Rendez-le, rendez-le-moi » avait-elle supplié. Mais Nathan n’était jamais rentré.

Pendant plusieurs jours, sans doute plusieurs semaines, elle n’était pas sortie. Elle en avait vu crever, des blocards, mais jamais elle n’avait pensé qu’elle devrait un jour faire le deuil de son complice. Pas lui putain, tout mais pas lui. Ca avait été dur, et elle avait souffert, s’enfonçant lentement dans la dépression. Mais elle avait fini par se relever, un matin, après des semaines de silence. Ca en avait étonné quelques-uns mais les réactions des autres ne l’atteignaient plus. Elle s’en foutait, se contenant de courir, toujours plus vite, après sa liberté, après son passé. Les bribes qui avaient refait surface étaient floues, inexploitables et pourtant, elles prouvaient qu’elle avait, un jour, fait autre chose que courir dans ce labyrinthe. Pourtant, elle était douée dans ce qu’elle faisait. Elle courait, sans relâche, sans ressentir la fatigue dans ses jambes. Ses yeux voyaient bien mieux que la plupart, par elle ne savait quel miracle, et son corps, trop maigre, passait partout. Elle était faite pour courir, et son corps tout entier l’avait ressenti dès l’instant où elle avait passé, pour la première fois, l’immense porte du bloc, à la recherche de leur liberté.


Derrière l'écran





ϟ Prénom/Pseudo: Cyndie
ϟ Âge: 20ans
ϟ Découverte du forum: Grâce à Zephyr sur Facebook
ϟ Avis sur le forum: Beau, agréable et le contexte est juste excellent ! Mais vous saviez déjà ce que j'en pense
ϟ Présence: Tous les soirs, mes choux Heart
ϟ Un dernier mot: Je suis tellement heureuse de vous revoir Yeux qui brillent
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 20 Sep - 10:47

C'est dingue comment sur l'avatar on dirait Willa Holland Lol
Re-bienvenue par minou si je comprends bien Yeux qui brillent
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Milo Kyte


Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 27
Messages : 450
Points : 202
Localisation : A l'infirmerie



Carnet des Souvenirs
Âge : 16 ans.
Relations:
Inventaire:




Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Empty
MessageSam 20 Sep - 10:47

Ravi de te revoir parmi nous, Ellen !
Je te passe les formalités d'usage et te valide de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
https://le-labyrinthe-rpg.forumactif.fr




Admin
Ellen Bohan


Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 25
Messages : 408
Points : 175



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Empty
MessageSam 20 Sep - 11:18

Merci beaucoup Love

Willa Holland tu dis ? Aucune idée de qui ça peut bien être x) Mais non, c'est bien ma petite Grace Phipps Heart

J'ai hâte de RP de nouveau sur ce beau forum Haaan

___________________________________
Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Ellen10
Milo, Lucas et Alek sont les personnes les plus fabuleuses et les plus cool de ce monde ♥
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 20 Sep - 12:31

Elleeeen Heart
Rebienvenue Câlin
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 20 Sep - 15:00

Rebienvenue ici Face
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Coré Williams


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 25
Messages : 527
Points : 440
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Empty
MessageDim 21 Sep - 12:05

Re Ellen Smile

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.

Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Vava_l11

Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ? Signa_10
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Ellen - Vous pensiez vraiment pouvoir vous débarrasser de moi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avez -vous honte parfois ?
» Monsieur D'Erlon, je vous attends de pieds fermes!!!!!
» Ambre Elendil pour vous servir !
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Se souvenir... :: Présentation des Candidats :: Fiches Validées :: Les Candidats :: Les Coureurs-