Partagez

♦ Meeting in the infimary ! ♦ Ft. Lyra Walker [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageMer 22 Oct - 14:54



Just the Way You Are by Bruno Mars on Grooveshark

Meeting in the infirmary !


Comme quoi aller à l'infirmerie n'est pas toujours signe de mauvaises choses !

C'était il y a quelques jours, alors que je courais dans la partie Sud du labyrinthe. Cette endroit est remplie d'humidité et les flaques d'eau sont omniprésentes ! Pour courir, ce n'est pas facile, et c'est tout bêtement à cause de ça que je suis tombé. Je courais à une grande vitesse, et j'avais oublié ce fait. Alors que nous allions prendre un virage, mon pied dérapa dans une flaque et je le ne put m'empêcher de tomber à la renverse, roulant puis m'écrasant contre un mur. C'était mon épaule qui avait pris la plupart des coups, j'avais essayé d'encaisser la chute mais le choque ne s'était pas très bien passé.

J'avais réussis à me relever sans beaucoup de problèmes mais je gardais tout de même une difficulté pour bouger mon épaule. Nous avions terminé notre journée sans plus de problèmes et en sortant, je quitta mon coéquipier coureur pour me rendre à l'infirmerie.

Je ne connais pas beaucoup de medjacks et l'infirmerie était un tout nouveau lieu pour moi, n'y étant allé que quelques fois. J'entrai et en me raclant le gorge je demandai :

- Il y a quelqu'un ?



Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 22 Oct - 17:24

J'étais épuisée. Oui, un Medjack ça peut être fatigué ! Faut pas croire. C'est qu'il y avait eu du boulot aujourd'hui, c'est qu'un petit accident en cuisine est vite arrivé. Je m'étirai et m'assis sur l'un des petits lits de l'infirmerie. C'est pas comme si j'avais l'habitude de glander. Il me restais des trucs à ranger, mais maintenant que je m'étais assise, je ne pouvais ( ou voulais ? ) plus bouger. Ça faisait vraiment du bien de ne plus rien faire. Même si je savais que ça n'allait pas durer, vu que le soir tombait et que du coup les Coureurs et Trappeurs n'allaient plus trop tarder à rentrer. Encore une fois, j'allais devoir m'en occuper seule, parce que les autres étaient partit régler ceci et cela ( toujours dans le ''cadre du travail'' par contre ), mais on m'a dit que si j'avais besoin d'aide, si il y avait trop de monde je pouvais aller chercher quelqu'un. Pas de problème. Mais je sais me débrouiller. L'infirmerie est calme, comme il n'y à personne et que je reste silencieuse, c'est assez normal en fait.

Je décide qu'il faut quand même que j'aille ranger le matériel qui traîne avant que les prochains ''blessés'' si il y en a n'arrivent. Péniblement, je me lève et retourne près de la table où j'ai laissé mon bordel. Je remet tout à sa place, bien comme il faut, non parce que ça serait bête de perdre un médicament. Bref, je range les choses unes par unes jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une seule petite chose. Mince, je reconnais ce petit pot. Il se range dans l'étagère ( toute bancale ), celle que je ne peut pas atteindre. Je lâche un juron, c'est vraiment lourd, parfois d'être plus jeune et plus petite que les autres, parce que si on avait tous étés jeunes et petits, eh ben cette d'étagère toute pourrie pour ranger ce fichu pot à la noix, elle aurait pas été aussi haute !
Je soupire et me met en quête du tabouret, qui doit être dans le coin. En effet, je le retrouve sous l'un des lits, je ne sais plus pourquoi il s'est retrouvé là mais je m'en fiche, le petit pot m'attend. Je jette un coup d’œil dehors, j'ai intérêt à me dépêcher, ils ne vont pas tarder.

Mon tabouret mit en place, je me juche dessus, le pot à la main. Je tend le plus possible mon bras avec l'espoir d'atteindre rapidement ma cible. Mais comme l'étagère craque dés que je pose l'objet, je me sens obligée d'essayer de la remettre en place de plus possible. Soudain, j’entends quelqu'un qui se racle la gorge, puis une voix qui demande si il y à quelqu'un. Je fait un mouvement brusque pour tourner la tête dans la direction de l'arrivant ( car c'est une voix de garçon que j'ai entendue ), mais je perd l'équilibre et me casse la figure. Bravo Lyra, la grande classe ! Je me redresse rapidement en m'insultant mentalement et me tourne vers l'encadrement de la porte où se tient un garçon. J'imagine que le bruit que j'ai fait en me cassant la figure répond à sa question.
Il à les yeux clos. Mais je me souvient qu'un gars avec des problèmes de vue et arrivé il y à quelques mois, je le sais, j'étais là, c'est lui.

« Salut, alors, qu-est-ce qu'il y a ? »
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 27 Oct - 14:18



Just the Way You Are by Bruno Mars on Grooveshark

Meeting in the infirmary !


Un bruit retentit, ou plutôt des bruits. Quelque chose tomba à terre, ou quelqu'un. C'était à gauche, et après quelques secondes, la personne ( car j'avais pût apercevoir la forme d'un corps malgré mes yeux ) s'approcha en me demandant :

-  Salut, alors, qu-est-ce qu'il y a ?

Sa voix était calme, même si on pouvait tout de même ressentir un certain agacement, ce qui est compréhensible étant donné que cette blocarde venait de tomber à la renverse. Cette voix me disait quelque chose, on s'était déjà parlé sûrement ou en tout cas je l'avais entendu quelque part. Je lui souris de manière crisper sans le vouloir, mais mon épaule me lança. Je lui répondu :

- Heu... En fait je m'appelle Aaron, je suis trappeur et je suis tombé sur mon épaule dans le Labyrinthe, elle est assez douloureuse.

Je mis ma main sur mon épaule pour essayer de calmer le mal qui venait d'apparaitre et qui ne cessait d'envoyer comme des vagues de douleurs.

Tout d'un coup, le nom de mon interlocutrice me revint, elle s'appelait Lyra. Elle était medjack et avait à peu près le même âge que moi. Je me sentis un peu coupable de ne pas l'avoir reconnu car il était déjà arrivé que l'on se parle et elle, elle m'avait sûrement reconnu. Pour essayer de me ratrapper, je lui demanda :

- Toi c'est Lyra, je me trompe ?



Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 27 Oct - 23:58

Maintenant que je me trouvais devant lui, son nom me revint plus clairement. Aaron, c'était comme ça qu'il s’appelait. Je m'en souvenais bien, c'est difficile d'oublier quelqu'un lorsqu'il arrive et qu'on se rend compte qu'il à des problèmes de vue. Il y à aussi une autre blocarde, Wendy qui garde les yeux clos. Je ne la connais pas, mais je sais qu'elle est là. Je me demande souvent comment ils font, elle pour gérer les cuisines, elle est très forte, et lui pour se diriger dans le labyrinthe … pas de doute, ils sont parmi les plus forts d'entre nous.
Il me sourit, et je remarqua qu'il semblait avoir un petit problème avec son épaule, il me le confirma.
«  Heu … En fait que m'appelle Aaron, je suis trappeur et je suis tombé sur mon épaule dans le labyrinthe, elle est assez douloureuse. »

Il porta ensuite sa main à son épaule, pas pour me la désigner, mais pour vraisemblablement essayer de calmer la douleur. Je lui adressa un sourire rassurant, même si j'ignorais si il pouvait me voir, puis posa ma main derrière son épaule ( pas celle où il avait mal ) et le guida jusqu'aux petits lits où je le fis s'asseoir doucement.
« Toi c'est Lyra, je me trompe ? »

« Yep, tout juste. Et comme tu l'a entendu je suis aussi tombée, je lui souris toujours sans être sûre qu'il me voie, mais c'est de toi qu'on va s'occuper. T'es tombé dans le labyrinthe, moi d'un tabouret. »
Finis-je ironiquement. Surtout que mon poignet ( avec lequel j'avais tenté d'amortir ma chute ) me faisais un peu mal. Mais ça n'était rien comparé à une blessure ramenée du labyrinthe. Ça faisait même pitié, je trouve. Je faisais pitié, pas lui, lui il est tombé dans le labyrinthe, pas en rangeant des petits pots. Je décida alors d'ignorer moi poignet et entrepris d'examiner l'épaule de Aaron.
Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 2 Nov - 20:11



Just the Way You Are by Bruno Mars on Grooveshark

Meeting in the infirmary !


Elle était vraiment sympa ! Comparé à d'autre medjack, certes en minorité mais qui bientôt nous reproche de nous faire mal car cela leur donne du boulot. Elle m'avait invité à m'asseoir sur un lit improvisé mais j'avais accepté avec plaisir, c'est épuisant de courir toute la journée tout de même. Surtout que nous, les trappeur, nous n'avons de cesse de devoir vérifier à droite à gauche si aucun danger ne se présente pendant que notre coureur mémorise les chemins.

- Yep, tout juste. Et comme tu l'a entendu je suis aussi tombée, mais c'est de toi qu'on va s'occuper. T'es tombé dans le labyrinthe, moi d'un tabouret.

Je lui renvoyai son sourire. Elle dut sans doute penser que je ne pouvais pas voir le sien, ce qui est vrai, mais je l'entendais. La voix n'est pas la même quand on sourie, c'est comme avec les syllabes, la bouche change de forme et donc de son.

- Merci, et toi ça va, tu ne t'es pas fait mal ?

Je soulevai mon t-shirt jusqu'à mon épaule, vus la chaleur je n'avais pas trop envie de l'enlever complètement. Je le touchai et je sentis une petite bosse, je ne sais pas si c'était rouge mais en appuyant dessus, une douleur plus grande me pris, je dus sans doute grimacer, mais je ne pus m'en empêcher. Je m'empressai de retirer ma main.



Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 11 Nov - 14:03

Il me renvoya mon sourire, si il ne pouvais pas le voir, il avait tout de même deviné que je souriais. Je ne le connaissais pas vraiment et nous n'avions échangé que quelques mots, mais il me semblait sympa, plus que ceux qui venaient ici pour se plaindre, se plaindre et continuer de se plaindre. Calmer les patients qui paniquent parce qu'ils perdent du sang, d'accord, mais en écouter un se plaindre alors que c'est à peine si il se sont égratigné le coude contre un arbre, non merci. Mais Aaron, lui à l'air sympa !

- Merci, et toi ça va, tu ne t'es pas fait mal ?

-Hein ? Oh, ouais, c'est rien.

Dis-je en me massant doucement le poignet, même si j'avais toujours mal, je continuais de me dire que ce n'était pas de moi qu'il fallait s'occuper. Aaron souleva son T-shirt ( le pauvre, c'est qu'il ne faisait pas bien chaud ! ) et me désigna la zone douloureuse, il grimaça lorsqu'il toucha et endroit, où se formait une petite bosse.
Je me pencha pour examiner cette blessure. Heureusement, ça n'avait pas l'air trop grave, mais tout de même, ça ne devait pas être agréable. Sa peau était rougie à cet endroit. Moi, je penchais la tête sur le côté en réfléchissant à toute vitesse, quel médicament me fallait-il ? Hop ! Éclair de génie ! Mais le petit sourire qui s'était tracé sur mon visage se décompose, je sais ce que je dois aller chercher, mais je sais aussi sur qu'elle étagère il se trouve. Sur celle du haut. Le petit pot que j'ai rangé et qui m'a valu une chute. Génial.

-Je vais chercher ce qu'il faut, je vais faire vite, manquerais plus que t'attrapes froid !

Dis-je doucement, même si cette histoire de petit pot ne me disait rien qui vaille. Je pivota et me dirigea de nouveau vers les étagères. Le petit tabouret attendait toujours tranquillement à côté de la table. « Bon, on va essayer de limiter la casse, cette fois. » Songeais-je. Comme je l'avais fait avant, je me jucha sur le tabouret, puis, souhaitant en finir rapidement, je posa un pied sur la table pour atteindre l'étagère plus rapidement.
Ouf ! Hormis un mauvais mouvement du poignet qui m'arracha une grimace de douleur, je réussi à saisir le pot et à redescendre sans accrocs. Je n'oublia pas  de prendre un pansement ( un bout de bandage, plutôt ) puis retourna auprès de mon patient, qui, je l'espérais ne s'était pas transformé en glaçon. Je lui précisa que j'aillais me dépêcher, pour qu'il puisse remettre son T-shirt.
Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 16 Nov - 16:37



Just the Way You Are by Bruno Mars on Grooveshark

Meeting in the infirmary !


Elle me répondit que ça aller pour elle, et je hocha la tête pendant qu'elle se rapprochait pour examiner l'endroit de ma peau qui était rouge et qui ressortait du fait de la bosse qui apparaissait maintenant.

Elle resta quelques secondes comme ça, réfléchissant sans doute à l'action à faire. Je sentais son souffle sur ma peau, chose indispensable mais assez désagréable en tout cas, surtout avec la température qu'il faisait...

Elle finit par se redresser d'un coup, poussant un léger soupir et l'informant qu'elle allait chercher quelque chose pour moi... Avant que j'attrape froid, si ce n'était pas déjà fait. Je lui souris donc en  d'acquiescement. Au bruits de ses pas, je me rends compte qu'elle départ dans la direction d'où elle était venu. Face à la même étagère me semble-t-il. Espérons qu'elle ne chute pas encore, sinon les rôles pourraient s'inverser... Elle la blessé et moi le médecin. Je souris à cette pensée amusante et en même temps, la jeune fille revient.

Elle l'avertit qu'elle allait faire vite et je lui répondu en souriant :

- Merci, mais es tu vraiment sur que tu vas bien ?

C'était peut-être une impression, mais sa main paraissait  trembler en appliquant les soins.



Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


♦ Meeting in the infimary ! ♦ Ft. Lyra Walker [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Lyra Delauro
» Shiranui & Inari ━ |UC|{Lyra}
» Adrian & Anyes | Hey you have a meeting in four minutes !
» [abandonné] Invitation à diner [PV John]
» 05. Meeting at an unlikely place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-