Partagez

Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
Coré Williams


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 25
Messages : 527
Points : 440
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné] Empty
MessageLun 27 Oct - 11:01

On était dans la deuxième moitié de la journée, au début de l'après-midi même. Un soleil de plomb brulait au-dessus des têtes des Sarcleurs, tous munis de chapeaux afin d'éviter une insolation. Coré essuya une goutte de sueur qui lui coulait sur le front et, au lieu d'aller se rafraichir, monta sur le toit puis cria à ses compagnons :

"PAAAAAAAAAAUSE ! Venez tous vous passer la tête sous l'eau et prendre une petite collation. Et n'oubliez pas de ne pas laisser vos outils traîner n'importe où !

La maton regarda alors ses troupes poser délicatement leurs outils au bord des champs puis se diriger avec un sourire fatigué vers le garde-manger où les attendait une bonne citronnade glacée et quelques biscuits. Par des journées de forte chaleur comme celle-ci, Coré avait instauré trois poses : une en milieu de matinée, une à midi pour déjeuner, puis une vers le milieu de l'après-midi, lorsqu'il faisait très chaud. La Sarcleuse se démenait pour prendre soin de ses compagnons, et cela encore plus depuis que Jonas avait rallongé leurs horaires. Quelle mouche l'avait donc piquée ? Et puis, après tout, n'était-ce pas son rôle de maton que de veiller sur les autres ? Lorsqu'on l'avait nommée à ce poste, la jeune fille s'était promis de ne pas devenir tyrannique. De plus, ce n'était pas dans sa nature. Ayant toujours eu un sens aigu de la justice, Coré n'avait pas vocation à devenir une ennemie mais une amie auprès de laquelle ses Sarcleurs pouvaient confier leurs problèmes. Elle sauta alors sur le sol puis se dirigea vers la table qu'elle avait installée dehors pendant que les autres prenaient place sur les chaises.

- Allons allons allons du calme voyons ! Il y en aura pour tout le monde. Voilà, faîtes passer les assiettes de biscuits. Qui veut un peu de citronnade ? Elle est bonne et rafraichissante, j'ai veillé à y mettre plein de glaçons. Déclara Coré, la gorge asséchée par la soif et sourit devant les verres qui se tendaient vers elle.

Notre jeune amie se mit alors à servir tout le monde en leur adressant à chacun un petit mot gentil.


- Et bien Daniel, je vois qu'on s'est fait de belles griffures ! Tu ira à l'infirmerie d'accord ? Il ne faut surtout pas que ça s'infecte.
- Ah Sarah ! Je vois que tu as perdu ton chapeau. N'oublie pas d'aller en chercher un autre dans la réserve avant de retourner travailler d'accord ?


Après avoir servi tout son petit monde, Coré se servit. Commença alors un goûter dans une bonne ambiance, les contraintes du travail oubliées et le soleil ne donnant plus si chaud que cela.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.

Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné] Vava_l11

Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné] Signa_10


Dernière édition par Coré Williams le Lun 27 Oct - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 27 Oct - 12:55

Cela faisait maintenant une éternité que je ratissais avec les autres, et je commençais à en avoir marre. Déjà, j’avais chaud, ensuite, j’avais soif, et puis, je voulais aller voir Karen. Le temps passait lentement, trop lentement à mon goût. Chaque minute semblait être une éternité. Je me demandais quand allions-nous avoir notre pause. Les sarcleurs parlaient tous entre eux, durant le travail, certes c’était plus agréable, mais cela les essouflait. Au moins, moi, je n’avais pas ce genre de problème. C’est alors, qu’enfin, je peux soupirer et poser mon matériel.

"PAAAAAAAAAAUSE ! Venez tous vous passer la tête sous l'eau et prendre une petite collation. Et n'oubliez pas de ne pas laisser vos outils traîner n'importe où !

Je soupire une nouvelle fois et rattrape mon matériel avant de me dépêcher de le poser sur le côté en le lançant. Je n’aime plus travailler depuis l’accident de Karen, je n’aime plus rien faire de toute façon. Je m’empresse d’aller boire un verre d’eau et essaie d’esquiver les gens, étant le plus discrète possible. J’ai trente minutes devant moi pour aller voir Karen, c’est parfait.
J’aperçois Coré au loin, c’est une personne avec laquelle je parlais beaucoup, avant. Aujourd’hui, je n’y arrive plus, ce n’est pas sa faute, c’est moi le problème, moi moi et encore moi, toujours.

J’hésite à aller la voir, mais à quoi bon ? Pour lui dire quoi ? Je sais très bien que je n’ai rien à dire, car mon esprit est totalement vide, un trou noir, un grand désert. Je remets mes cheveux en arrière et commence alors à me diriger vers le petit bois, bien décidée à raconter, comme chaque jour, mes aventures passionnantes à Karen, qui, comme à chaque fois, ne me répondra pas. Les morts de parlent pas, ce n’est pas nouveau, tout le monde le sait.

Je voudrais marcher plus vite pour me faire plus discrète, mais la fatigue m’en empêche, j’ai de la force, je pourrais être coureur, et je le voudrais, mais les coureurs ne sont pas dépressifs.
Si je le voulais, je pourrais courir jusqu’au cimetière, ce n’est pas uniquement dû à la fatigue, non, c’est en majeure partie dû au fait que je n’ai tout simplement pas envie de courir. A quoi cela va me servir, de courir ? Je gagnerais quelques minutes, rien de plus. Et puis, je me ferais remarquer, en plus, et je veux être la plus discrète possible. Alors je marche tranquillement, comme si je me promenais, telle une innocente.
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 29 Oct - 13:12

Une semaine après mon arrivée

Sept. C'est le nombre de jours qui ont défilé depuis mon arrivée. défilé est un peu vaste comme terme. J'ai passé une horrible première journée, avec la découverte du labyrinthe, de ma blessure et de ce maudit Enfer. J'ai fait ma nuit dans une sorte de fosse. Il fait froid. Je n'ai pas mangé. Charmant comme endroit. Le lendemain une jeune fille du nom de Lyra m'a fait visiter ce qui ils appellent le Bloc. Un grand carré d'herbe entouré de murs. Seulement, les murs sont immenses et le "carré d'herbe"  est en faite gigantesque.  je sais que je fais très pessimiste mais comment ne pas l'être alors que vous êtes enfermé dans un pire que les méandres de l'enfer, que vous voyez bien que vous ne vous en sortirez jamais et que tous les soirs vous ne pourrez vous endormir car le labyrinthe bouge et des créatures redoutable que personne n'a jamais vu, ou du moins n'a pas pu en parler, poussent à tu tête des cris qui vous dechirent les tympans et vous font frissonner,alors, un, expliquez-moi comment ne pas déprimer et voir la vie en noir quand on vous arrache votre ancienne vie et qu'on vous enferme dans cet endroit du jour au lendemain. moi je sais pas. Alors je fais comme tout le monde aurait fait je vis la vie comme un deuil. Peut-être me reprocherais vous ma lâcheté mais sachez qu' en des moments pareils, vous n'avez plus envie de vous battre. votre moral en prend un coup vous n'avez plus envie de rien. Votre esprit stagne et la vie n'a plus de goût. jusqu'à ce que quelqu'un vienne voir et vous tende la main. après, il ne tient qu'à vous de l'attraper et de vous hisser vers les autres et de recommencer à sourire. Hin, je n'en suis malheureusement pas encore à ce point-là. J'ai été mis dans le groupe des Sarcleurs. Sûrement pour la force de mes bras, comme avec ma jambe gauche il m'est impossible de venir Coureur. Il me faut donc travailler dans les champs. Comme hier. Comme ce matin. J'attrape ma machette et l'abat violement sur le tronc de l'arbre pourri qu'on m'a demandé d'enlever. Je ne dis pas un mot et répète mon geste. C'est la même routine depuis qu' on m'a donné ce travail. Une goutte de sueur perle sur mon front et glisse le long de mes tempes. Du revers de la main, je la chasse. Là haut, un soleil de plombs nous frappecde ses rayons brûlants. J'étouffe. La chaleur a entièrement envahie le Bloc. Je repire à grandes bouffées d'air et louche sur l'ombre du bois qui à l'air si fraîche. Pourquoi suis-je atteris dans un endroit pareil? Alors qye je réfléchis, le mâton des Sarcleurs crie :
-PAAAAAAAAAAUSE! Venez tous passer la tête sous l'eau et prendre une petite collation. Et n'oubliez pas de ne pas laisser traîner vos outils n'importe où!
Je regarde tout mes "collèges" se diriger cers Coré, notre Chef. Je n'ai aucune envie de les suivre. Je les regarde s' éloigner. Je fronce du nez, lève l'arme que je tiens dans la main et l'abas avec une extrême violence sur le pauvre arbre qui emet un sinistre craquement. Je souris. Enfin! J'avais presque l'impression qu' il était fait en marbre. He jette un coup d'oeil aux autres Sarcleurs. Ils sont tous en train de boire et de manger. Mon refard repère également l'un deux, ou plutôt l'une, qui s' esquive vers le bois mais mon cerveau n'y prette pas attention. Je continue à m'acharner contre lectronc. Je transpire mais je ne m'arrête pas. Pourquoi? Je ne saurais y répondre. Peut-être pour leur prouver quelque chose a ces Sarcleurs mais je ne sais pas quoi. Je baisse la tête et serre les dents. He frappe tellement fort l'arbre que l'on pourrait croire que je m'entraîne. J'ai les joitures des doigts qui blanchissent. Un autre coup part. Je me blesse légèrement. Ce n'est qu' une simple éraflure. Une petite perle de sang apparaît. Je l'écrase sur mon front. Je n'y prette pas attention. Et je continue ma labeure.
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Coré Williams


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 25
Messages : 527
Points : 440
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné] Empty
MessageSam 1 Nov - 19:29

La collation de l'après-midi était l'un des moments les plus important de la journée pour les Sarcleurs. Coré voulait donc impérativement que tous ses Sarcleurs soient présents à l'appel. Au fond, elles s’inquiétaient pour eux et ne voulaient que leur bien : un verre de boisson fraîche et des petites pâtisseries ne pouvaient pas faire de mal lorsque l'on travaillait sous un Soleil brûlant non ? Ainsi, lorsqu'elle repéra deux de ses Sarcleurs qui manquaient à l'appel, elle se mit à les chercher du regard. Elle eu, donc, juste le temps d’apercevoir un bout de chevelure châtain disparaître derrière un arbre. Alycia... pensa la jeune fille en soupirant et secoua la tête.

La maton se souvenait qu'à son arrivée, la jeune femme était pleine de vie et d'entrain. Elle passait aussi beaucoup de temps avec une autre fille, une coureuse si Coré se souvenait bien. Puis, un jour, quelque chose de terrible se produit : l'amie de la Sarcleuse mourut des suites d'une expédition menée dans le Labyrinthe, expédition qui avait pour but, comme toutes les autres, d'en dénicher la sortie et de permettre aux "habitants" du bloc de pouvoir sortir de leur prison. La Sarcleuse s'était ainsi renfermée, refusant de parler à qui que ce soit, bien que Coré ait essayé différentes méthodes d'approche. La seule chose qui semblait la consoler, ou l'attrister encore plus, était d'aller parler à la tombe de son amie, dans le cimetière. La jeune fille le savait car elle l'avait suivie un jour, bien décidée à savoir pourquoi Alycia disparaissait régulièrement.

Le deuxième Sarcleur qui manquait à l'appel était Nathan. Le jeune homme n'était pas arrivé depuis longtemps dans le bloc : à peine une semaine. Pourtant, il semblait à Coré qu'il était déjà lasse de cette vie, lasse d'accomplir chaque jour des tâches qui servaient à nourrir les autres, des personnes qu'il ne connaissaient même pas. Coré comprenait le Sarcleur : à quoi bon vivre comme ça, en tournant en rond sans avancer dans sa vie ? Et puis, pourquoi étaient-ils là ? Cela était un grand mystère. Néanmoins, s'il continuait à passer sa frustration sur ce pauvre arbre, il allait finir par se blesser. Coré se leva donc discrètement, pris un verre et deux biscuits puis, pendant que les autres Sarcleurs festoyaient, se dirigea vers lui.


- Hey salut ! Dis, tu peux faire une pause si tu veux. Je t'ai apporté de quoi te rafraîchir et te restaurer ! Dit Coré en souriant. Aller, arrête-toi cinq minutes, ça ne va pas te faire du mal tu sais. Tiens, ajouta-elle en lui prenant doucement la hache des mains puis la posa délicatement au sol et lui fourra le verre et les gâteaux dans les mains puis sortit un mouchoir de sa poche qu'elle lui donna avec les biscuits, pour ta joue. Tu ne voudrais pas avoir mal car ta plaie s'est infectée non ? Viens quand tu sera prêt. Ne te presse pas si tu n'en as pas envie. Déclara la jeune fille en posant une main sur son épaule puis retourna à la table.

*Au tour d'Alycia maintenant.* Songea la maton avant de reprendre une dose de boissons et de biscuits puis se dirigea discrètement vers le cimetière.

Elle entendit alors la Sarcleuse murmurer des mots en direction d'une tombe. Coré se déplaça et entrevit des inscriptions sur la pierre : "Ci-git Karen, coureuse. Décédée à cause d'une monstre alors qu'elle agissait pour le bien du bloc. Regrets éternels. Puisses-tu reposer en paix, où que tu sois." Coré s'attrista devant les paroles prononcées par la jeune femme puis, lorsqu'elle eût les larmes aux yeux, la jeune fille s'approcha doucement d'elle et dit :


- Tu sais, je ne pense pas qu'elle aurait voulu que tu vives dans la tristesse si elle venait à disparaître. Je sais que ce n'est qu'une maigre consolation, mais je t'ai apporté des biscuits et un verre de boisson fraîche car, par un temps pareil, on doit boire souvent afin de ne pas se dessécher. S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour atténuer ta douleur, dis-le moi. Dit-elle en la regardant avec des yeux tristes.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.

Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné] Vava_l11

Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné] Signa_10
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Que faire durant l'après-midi ? [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» La democratie ne saurait faire la guerre a la democratie.
» Haïti: Haiti perd 3 places dans les facilités de faire des affaires
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-