Partagez

[Flashback] Why won't you let me go? ♣ ft. Phoenix [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageVen 31 Oct - 15:27



   
   Phoenix & Loveela
    Why won't you let me?

L
oveela, enfant rêveuse et ambitieuse, n’aimait pas son rôle de sarcleuse au sein du bloc. Combien de fois ne l’avait-elle pas répété, aux différents matons, comme elle détestait s’occuper de ces champs assommants et de ce bétail accablant ! Loveela, elle rêvait d’aventure et d’évasion ; personne ne le les lui accordait et ses désirs restaient à l’état de songes. La petite fille voulait devenir coureuse ; elle voulait explorer les sombres profondeurs du labyrinthe, elle voulait découvrir ce qu’il y avait derrière ces hauts murs de pierre et de lierre. Mais les réponses étaient toujours les mêmes : « Tu es trop jeune, tu es trop faible, le labyrinthe est trop dangereux, ce n’est pas un endroit pour toi. ». La petite Loveela insistait pourtant, mais rien ne semblait pouvoir faire changer l’avis des plus puissants du bloc. Elle avait pleuré maintes fois face à ces nombreux rejets mais jamais n’avait baissé les bras. Elle se l’était promis, l’avait promis au grand chêne et à Nurh, personnage imaginaire lui parlant constamment dans sa tête : un jour, elle deviendrait coureuse.

Ce jour, cependant, tardait un peu trop à son goût. Impatiente petite fille, Loveela en avait par-dessus d’attendre d’avoir assez insisté pour que l’on lui accorde ce rôle. Combien de temps encore devrait-elle patienter avant de pouvoir s’aventurer dans ce dédale, grande énigme de leur petite existence ? Une semaine, un mois, un an, dix ans si, d’ici là, ils n’avaient toujours pas trouvé d’issue ? Loveela ne tenait plus en place. La jolie métisse n’allait pas attendre dix ans pour pouvoir faire ses preuves. C’est ainsi qu’elle décida, sans en parler à personne d’autre que « Nurh », qu’elle irait, sans demander l’avis d’aucuns, courir entre les murs effrayants du labyrinthe. Pour l’enfant, il n’y avait que ce moyen qui lui permettrait de prouver qu’elle avait sa place au sein de l’élite du bloc.

La petite Loveela se réveilla ce matin-là à l’aube et, comme elle le faisait toujours, elle suivi les coureurs et les trappeurs, les observa de loin, cacher derrière un petit arbre, non loin de l’ouverture béante du dédale. C’était devenu une habitude pour la jeune enfant de les observer tous les jours, les yeux brillants d’une admiration mêlée à une jalousie dominante, disparaître dans l’ombre du labyrinthe. Tant de fois la petite fille s’était imaginé les suivre au travers ces murs titanesques mais jamais elle ne s’était lancé. Une force inconnue, toujours, l’avait empêché de faire comme elle l’entendait. Aujourd’hui cependant, cette force avait disparu et n’était plus là pour retenir Loveela de s’enfoncer dans ces couloirs inquiétants.

« Nurh, murmura-t-elle soudain à elle-même, les coureurs sont partis et personne encore n’est levé. Personne ne me verra partir. Je peux y aller, hein Nurh ? Personne ne va m’empêcher d’aller dans le labyrinthe, n’est-ce pas ? »
Une curieuse voix, fruit de son imagination, l’encouragea à se lancer. Loveela tremblait. Ce n’était néanmoins pas des tremblements de peur qui parcouraient son petit corps, mais des tremblements d’excitation qu’elle avait du mal à contrôler. Elle balaya l’esplanade d’un coup d’œil rapide et constata que celle-ci était encore déserte. Pas une âme qui vive ne frôlait le sol dur du bloc. Pas une personne pour l’empêcher d’accomplir ce à quoi elle aspirait tant.
Loveela tenta de se calmer et inspira plusieurs fois un bon coup, dans l’espoir de trouver le repos dans les petites particules d’air qu’elle inhalait. Une fois dans un état plus paisible, Loveela n’hésita plus : elle prit son élan et partis comme une flèche vers l’immense entrée du labyrinthe. Elle était tout près de son rêve : elle se voyait déjà parcourir les larges couloirs du dédale et une poussée soudaine d’adrénaline envahit chacune de ses veines, enivra tous ses sens.  Elle y était presque, plus que quelques mètres.
« Nurh !, s’écria-t-elle, je vais devenir coureuse ! »

La jeune Loveela, ivre de son nouveau bonheur, ne vit pas l’un des miliciens arriver.


WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas


[Flashback] Why won't you let me go? ♣ ft. Phoenix [ABANDONNÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'était un petit navire ... [Flashback Milan Sethni - Aurora, mer méditerranée]
» [Flashback - Tredë, An 5] Il y a quelques lunes, quelque part entre Carathiel et Orsin... (PV Aridjar)
» Nobody said it was easy | Flashback | Pv. Eirin
» [Flashback] Les loups, le renard et la belette [Rp avec Mike Tay]
» [Flashback] 'Cause you only need the light when it's burning low ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-