Partagez

[TERMINE] Comment faire les commères en deux leçons [PV Elina Holden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageDim 30 Nov - 17:46



❝Comment faire les commères en deux leçons❞
Toi & Moi
Enfin sortie de ce foutu labyrinthe! Je soupire puis baille tout en m'étirant une énième fois. C'était pas trop tôt. Je craque de partout! En même temps à force d'être trop tendue et de courir à longueur de journée voilà ce qui arrive. Et avec ce Jonas, on est pas gâté!

Je fonce dans les dortoirs pour me changer. J'enfile un pull assez chaud et un pantalon propre avant de sortir en direction du petit bois. Cela fait longtemps que je n'y suis pas allée, faute de temps. Il y a toujours quelque chose à faire et quand j'ai tout fait, je suis en train de réfléchir  pour faire des coups foireux à la Milice avec Jude. En ce moment je n'arrête pas d'aller au gnouf, mais c'est simplement par ce que je dis ce que je pense. Le bloc n'a jamais été de la démocratie, mais là c'est carrément de la dictature. Ces fous nous ont rallongé des heures de travail et ne nous permettent plus d'exprimer nos opinions: c'est dingue! Pour moi il devrait avoir un chef mais pas un tyran! Cela n'avance à rien, il veut quoi? Qu'on se tue à la tâche? En tout cas c'est bien parti pour. Tout le monde ou presque se plaint  mais ne fait rien.
Ça m'agace au plus haut point: si ils veulent que ça change, ils n'ont qu'à tout faire pour! La liberté ne va pas tombée du ciel! Enfin, c'est un bien grand mot. Je veux simplement dire, avoir moins de restrictions: c'est trop demander?

Heureusement, avec Elina, on s'éclate toujours autant. On est arrivées il y a longtemps et on sait toutes les deux qu'avant c'était différent: moins strict et plus chaleureux.
Je saute sur quelques brindilles et grimpe à un arbre pour voir ma trappeuse préférée arriver. C'est ma meilleure amie mais aussi ma soeur et ma confidente. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle! On se dit tout, on rit et on fait les commères. Je ne vous raconte pas le nombre de beaux gosses qu'on à accoster toutes les deux, rien que pour rire!

Des bons souvenirs, j'en ai énormément avec elle! Et il me faudrait plus d'une semaine pour tous les citer! En plus nous sommes ensembles partout, au labyrinthe comme dans le bloc alors bien sûr ça rapproche. Ils nous arrive même d'être hilare en plein milieu d'un couloir.

J'observe attentivement les environs puis voit arriver une silhouette feminine et une longue crinière blonde se balançant au rythme du vent.

- Je suis là! je hurle comme une folle, tout sourire.

Elina se met à accélerer tandis que je descends de mon arbre le plus rapidement possible. Dès que je l'ai rejoins je lui lance:

- Et bien tu en a mis du temps!

J'essaye de montrer que je suis énervée mais il n'y a pas de quoi me prendre au sérieux, vu que j'éclate de rire à la fin de ma phrase. Ma trappeuse me rejoint dans mon fou rire et nous ne pouvons plus nous arrêter.

© Pando


Dernière édition par Allya Moore le Dim 26 Avr - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 1 Déc - 0:03

Ça doit faire une demi heure qu'on est sorti du labyrinthe, et voilà que je me suis endormi. Par terre. Je me réveille en sursaut en entendant les portes se fermer. Je me redresse péniblement, couverte de feuilles. Et je me rappel alors que je dois rejoindre Allya dans le petit bois... ça doit faire un moment qu'elle m'attend. Je me lève d'un bond et retombe aussitôt que j'ai atteris sur mes jambes. J'avais oublié que j'avais passé une journée à courir. Je relève la tête en espérant que personne ne m'a vu mais deux blocards passent devant moi en rigolant. Je leur lance un rire faux, puis quand ils sont partis je soupir en me relevant.
Une fois sur mes deux jambes, je m'étire comme je ne me suis jamais étiré, en poussant un cri étrange. Je m'arrête dans mon étirement en voyant que certains blocards me regardent bizarrement. Décidément...
Je laisse retomber mes bras le long de mon corps, et me met à marcher en direction des dortoirs. Je ne me presse pas, je marche tranquillement.

Une fois arrivé aux dortoirs, j'abandonne mon haut sale pour me mettre un t-shirt plus léger et je fais de même pour mon pantalon. Je refais aussi ma couette qui commençais sérieusement à se défaire. Une fois à l'aise, je re sors pour rejoindre ma coureuse.

J'arrive au niveau des bois, toujours avec une allure tranquille. Je regarde partout pour essayer de la trouver, quand je l'entend crier:

- Je suis là !

Je lève les yeux en direction du crie et je la vois, percher sur un arbre, le visage souriant. Je souris moi aussi, en secouant ma main au dessus de ma tête comme une idiote, ravie de la voir dans un autre endroit que dans le labyrinthe.
Je l'aime tellement Allya... c'est ma meilleure amie dans cet enfer, ma confidente, ma soeur de coeur... ça fait peut être un peu "gnangnan", mais c'est la vérité. On se comprend mieux que quiconque. On rigole ensemble comme on s'engueule. Et puis j'aime tellement cet esprit enfantin qui règne quand on est toutes les deux, à rigoler pour n'importe quoi. Sans parler de nos commérages incessant ! On ne peut s'empêcher de parler des autres blocards !
Je m'elance en courant dans sa direction tandis qu'elle descend de l'arbre. Je cours, je cours, et quand j'arrive à son niveau je me laisse tomber par terre en rigolant.

- Et bien tu en as mis du temps ! me dis t-elle avec son ton faussement autoritaire.

Elle part alors dans un fou rire et m'entraîne avec.

Une fois qu'on s'est calmer, elle m'aide à me relever.

- Desolé d'avoir mis du temps je me suis euh... endormi...

Elle me regarde puis explose de rire. Je proteste par un "quoi" rapidement étouffé par mon rire de folle. Puis je lui raconte la honte que je me suis prise devant les blocards ne tombant et en m'etirant. Elle rigole plus fort encore, une larme scintillant au coins de son oeil. Puis mes lèvres se mettent à trembler, et c'est répartit pour un fou rire. Je sens que ça va être une grande partie de rigolade ce soir.
Une fois calmé, je lui propose en pointant du doigt les arbres:

- Ça te dis une petite course d'escalade ?

Elle sourit et acquiesce.
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 1 Déc - 20:25



❝Comment faire les commères en deux leçons❞
Elina & Allya
- Desolé d'avoir mis du temps je me suis euh... endormi...

Déjà que je riais là je suis carrément hilare et impossible pour moi de m'arrêter. Elle me raconte alors ses mésaventures avec les blocards tandis que je suis pliée en deux contre le sol. J'en ai mal aux côtes.

- J'aurais trop aimé voir leurs têtes!

C'est vrai qu'elle n'a pas été discrète sur le coup, mais ça c'est bien ma Elina! Le contraire serait étonnant!
Je rigole encore un peu avant de pincer les joues, elles commencent à me faire souffrir un peu. Je me calme par la suite, suivit de ma trappeuse qui ne tarde pas à retrouver un semblant de sérieux. Pour moi, il ne suffit que d'une petite chose pour que je ne me remette à rire.

Elina me lance ensuite les yeux brillants:

- Ça te dis une petite course d'escalade ?

Je souris puis déclare les yeux pétillants de malice:

- La première en haut de cet arbre à gagné!

Ni une ni deux je fonce vers les branches basses de l'arbre désigné avant de la grimper le plus rapidement possible. Ma trappeuse est agile et ne tarde pas à me rejoindre. Nous sommes côtes à côtes durant toute l'ascension.

Mais soudain une branche craque sous le poids d'Elina qui hurle de surprise, les yeux écarquillés. Je l’attrape de justesse par le bras avant de la remonter et de l'aider à se poser sur une branche.

- Il s'en ai fallut de peu! je dis après un court instant de silence, le temps qu'elle se remette de ses émotions. Ca va?

Elle acquiesce mais tremble toujours. Elle se tient un peu avant de recommencer à monter. La compétition continue. On grimpe de plus en plus vite mais l'étau se resserre. Les branches deviennent plus fines et j'ai peur qu'elles ne tombent sous mon poids. Non pas que je sois aussi grosse qu'un éléphant hein, c'est juste que cela paraît peu probable qu'elles tiennent le coup. J'essaye quand même et c'est au tour d'Elina de me récupérer, par la main.

- C'est bon! je fais lorsque je suis sur un endroit assez solide.

Ma trappeuse est maintenant devant moi, mais tout n'est pas perdu et je finis par arriver ex aequo avec elle. Le vent souffle plus fort en altitude et j'aime ça, alors j'en profite un peu avant de redescendre puis de sauter.
Nous croisons alors deux blocards, sans doute des sarcleurs vu leurs magnifique muscles. Le premier est brun aux yeux bleus et l'autre chatain aux yeux marrons.

- Ca te dit?

Je lance un sourire en coin à ma trappeuse et les montre de façon discrète. On va voir si on sera toujours célibataire à la fin de cette journée!


© Pando
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 31 Déc - 12:14

Je rassemble le reste d'énergie que le labyrinthe ne m'a pas volé aujourd'hui et je fonce vers l'arbre désigné. Allya à prit la branche la plus accessible et je me retrouve à devoir sauter pour en atteindre une autre. Elle a prit un peu d'avance, je vois ses cheveux noir et lisse se balancer derrière son dos mais je ne tarde pas à la rattraper. Nous sommes désormais à la même hauteur et la course continu.
Mais alors que je la dépasse, ne faisant pas attention à là où je met mes pieds, une branche trop frêle pour supporter mon poid craque sur le coup m'abandonant dans une chute libre. Un cri de surprise mêlé à la peur s'étouffe dans ma gorge.Puis ma chute s'arrête d'un coup, Allya m'a rattrapé de justesse. Elle m'aide à me poser sur une branche plus ou moins stable. Elle me laisse un petit de temps de répit le temps que je reprenne mon souffle et mes forces.

- Il s'en ai fallut de peu!  Ca va? me demande t-elle.

Je lâche un bref "oui" dans un souffle, à peine perceptible et je hoche la tête. Elle me laisse encore me reposer une petite minute puis on repart. Plus je monte plus je me sens mieux plus je vais vite. Nous avons largement dépassé la moitié de l'arbre, et à la vus des branches de plus en plus fines, je ralentie en faisant bien attention à où je met mes pieds.
Seulement, je vois Allya qui elle continue d'aller vite même si elle a ralentie un peu. Je crains qu'elle subisse la même chose que moi. Alors que je m'apprête à la mettre en garde, la voilà à son tour en train de tomber. Je le rattrape de justesse, l'assistant jusqu'à ce qu'elle soit bien posée sur une branche épaisse. Voilà la différence entre elle est moi, malgré qu'il y ai un danger elle foncé tête baissé tandis que moi je fais attention. Je me demande ce qu'aurait pensé Jonas si on était morte en chutant. Il nous prendrait sûrement pour des insouciantes, je me demande même si il ne serait pas dit "tant pis pour elles".

- C'est bon! me dit elle pour qu'on puisse reprendre la course me ramenant au moment présent.

Un seconde fois la course reprend. Elle a prit un peu de retard mais ne tarde pas à me rattraper. Elle est très abile.
On n'arrive en même temps à un point où l'on le peut plus aller plus haut. Je m'assois sur une branche solide posant ma tête contre le tron principal, profitant des rayons de soleil filtrés par les feuilles se reflétant sur mon visage. J'entends un bruissement de feuilles, ma Coureuse redescend. Je savoure une dernière fois la brise fraîche qui me caresse les joues puis je redescend avec précaution.
Un fois avoir atterri en bas, je commence à m'etirer, tous mes os craquent. Puis j' entends des feuilles qui craquent, et Allya me donne un léger coup de coude dans les cottes pour attirer mon attention.

- Ça te dis ?

Je lève les yeux et là je vois deux magnifiques mecs qui passent juste devant nous. J'en remarque un brun aux yeux bleus. Je sais pas trop si ça me tente ou pas, vu notre état après le labyrinthe et l'ascension, on transpire on est crade on a même des feuilles dans les cheveux... mais bon, ça peut être drôle ! Et puis j'ai rien à perdre, si ça ce trouve demain je vais mourir. Il vaut mieux tenter tout ce qu'il y a à tenter !
Je laisse planer un moment d'hésitation:

- Je prend celui aux yeux bleus ! je m'exclame.

Je me recoiffe à la va vite et je pars en courant les rattraper.

Une fois à leur hauteur, je pose un coude sur l'épaule du brun.

- Salut toi ! Tu fais quoi dans le coin ?

Je parle avec ma voix de dragueuse pour camouflé mes paroles ridicules. Des craquements de feuilles m'indiquent que Allya nous a rejoint. J'entends qu'elle aussi parle à l'autre garçon mais je ne perçois que des sons.
Alors le garçon à qui j'ai adressé la parole se retourne vers moi et plante ses yeux bleus dans les miens. Je frissonne, il a un regard dur.

- Je bosse ça ce voit pas ? me dit il d'un ton sec.

J'ouvre les yeux en grands surprise et je fais la moue. Il a pas l'air très content. Je balbutie en cherchant rapidement ce que je compte lui répondre.

- Oui mais euh... je sais pas moi tu fais quoi dans la vie ? Euh non c'est pas ce que je voulais dire euh... pourquoi vous êtes dans les bois là ? J'imagine que tu es sarcleur, lui dis je en lançant des regards sur ses muscles un sourire en coins.

Je suis ridicule. Il ne se gêne pas pour me le faire comprendre. Il lève les yeux très haut vers le ciel puis me répond.

- Bien vu je suis Sarcleur. Et je fais mon boulot de Sarcleur. Tu veux savoir quoi de plus ? On a tous la même vie ici, y a rien de bien différent.

De l'exaspération. Du mépris. Sa voix en ai remplie. Du moins, lorsque qu'il me parle. Je sens que je suis toute rouge. Je sais vraiment pas quoi lui répondre. En tout cas il m'énerve. Il me prend trop pour une débile ! Pourtant je suis plus ou moins intelligente...
J'aimerai lui prouver, mais comment ? Il me méprise déjà.

- Oui bah je peux pas trop savoir, moi je suis une Trappeuse, et elle c'est ma Coureuse, je dis en désignant Allya du doigt. On fait partit de ceux qui vont nous sortir de là.

C'était la phrase de trop. Je le pense même pas, du moins pas de cette façon. Je parle trop vite, c'est un de mes plus gros défauts. Je sens qu'il est encore plus en colère. J'ai envie de partir en courant.

- Bon tu vas te calmer directe, t'arrives en faisant ta belle avec ta copine, tu nous ralenti dans notre travail et en plus tu insinue qu'on sert à rien ?

On s'est arrêté de marcher, plus il parle, plus il se penche sur moi, plus il hausse le ton, plus je me baisse. J'ai l'impression qu'il va pauser son index sur mon crâne et m'enfoncer dans le sol en quelques secondes. Son regard est noir, plein de haine.

- Tu sais même plus quoi dire hein ? Pff. La prochaine fois que tu viens avec tes grands airs en me disant que les Sarcleurs ne servent à rien je te jette dans le labyrinthe avant que les portes se ferment.

Puis il attrape son copain et ils s'en vont. Je suis encore figé, j'ai envie de riposté de lui dire que c'est pas ce que je voulais dire mais c'est trop tard. Allya vient devant moi et je lui dis:

- Eh bah, il avait pas l'air très content le miens.
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 28 Jan - 18:59



❝Comment faire les commères en deux leçons❞
Elina & Allya
Ca y est, Elina a flashé sur un jeune sarcleur brun aux yeux bleus. Je me tourne vers son partenaire et m'avance vers lui tout en passant ma main dans ma chevelure brune. J'enroule une mèche autour de mon doigt et lorsque je l'atteins, je lui lance, d'une voix que je souhaite entraînante:

- Salut! Besoin d'aide?

Le jeune homme est chatain aux yeux verts et sa musculature transparaît à travers son t-shirt gris moulant. Je me retiens de faire tout commentaire dessus pour éviter qu'il ne parte en courant et place une main devant ma bouche pour ne pas qu'l voit que je suis littéralement en train de baver sur ses magnifiques abdos de travailleur acharné. Le Sarcleur, peut après avoir entendu ma question, lâche un petit grognement et déclare:

- Si tu veux mais ne me dérange plus, d'accord?

Je hausse les épaules et saisis un gros sac qu'il portait jusqu'alors sur ses épaules. Je grimace, sentant qu'il est plus lourd que je ne le pensais, puis cours pour le rejoindre. Je lui donne mon plus beau sourire et il me répond avec un peu plus d'entrain que tout à l'heure. Je fais alors un clin d'oeil à ma Trappeuse Elina qui ne l'a sans doute pas vu, trop occupée à loucher sur le beau brun qu'elle a choisie.

- Poses le là, reprend le garçon qui me fait face, son visage s'épanouissant peu à peu.

Je lui obéis immédiatement puis renoue mes lacets qui s'étaient défaits. Je lui pose ensuite quelques questions sur lui. Comment il s'appelle par exemple. Celui-ci me regarde étrangement et rétorque:

- Pourquoi tu veux le savoir?

Je lève les yeux au ciel mais ne lui dis rien, attendant que sa langue se délie d'elle-même et qu'il m'annonce en fait son prénom. Ce qu'il fait au bout de trois minutes de silence lourd et embarrassant.

- Lewis. Et toi?

Mon sourire reviens et mon entrain avec, je reprends la discussion et lui donne les réponses qu'il veut, tout en essayant de faire des petites pauses assez sexy.

- Allya.

Lorsque Lewis s'aperçoit ce que je suis en train de faire, il me regarde avec dédain et s'éloigne.

- C'est bon j'ai compris, t'es encore une de ces allumeuses desespérées qui va nous voir pour nous draguer. Tu peux t'en aller pauv' fille, moi, tu ne m'auras pas.

Je rougis mais ne me laisse pas démonter pour autant. Je suis indignée contre lui et en même contre moi-même. Même si ce n'est qu'un jeu, sa réaction m'a sérieusement énervée. Il pense que je suis une fille qui ne pense qu'au sexe? Je tourne alors les talons et lui déclare de loin:

- Au lieu de m'insulter, tu devrais regarder où tu es. Déjà qu'on est enfermé, tu veux ensuite qu'on passe notre temps à bosser? Moi je m'amuse aussi ici, bien que tu n'es pas l'air de l'avoir percuté. Je ne cherche pas à t'envoyer dans mon lit, simplement à me changer les idées de façon agréable alors si tu l'as pas compris, je comprends pourquoi tu n'es qu'un sarcleur. Ton intelligence a été effacée en même temps que tes souvenirs je présume?

Lorsque j'ai terminé mon petit discours, j'éclate de rire et rejoins ma Elina qui me connaît mieux que personne.

- Eh bah, il avait pas l'air très content le miens, me dit-elle une fois éloignée.

J'esquisse un petit sourire complice puis soupire, pour lui montrer que ça a été pareil pour moi et finit par me demander si c'était vraiment une bonne idée, comme jeu. Surtout qu'aujourd'hui, tous le monde bosse. Enfin comme tous les autres jours quoi. Mais soudain j'ai une sérieuse envie de me dépenser. Je jette un petit regard espiègle à Elina et me mets à courir vers la zone d'entrainement où se trouvent les mannequins.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 29 Jan - 20:27

Allya me raconte ensuite sa conversation avec l'autre sarcleur. Elle n'est pas tombé sur une perle elle non plus.
Je rigole puis baille en me frottant les yeux. Cette journée a été éprouvante. Je crois qu'on est les seules capables de se faire subir d'autres exercices physique après une journée dans le labyrinthe.
Je m'apprête à lui proposer de rejoindre les autres et de se poser quand son regard m'arrête dans mon élan.
Oh non. Son regard veut tout dire. Je sais ce qu'il va se passer maintenant. C'est le genre de regard qu'elle me lance quand on arrive devant l'allée final du Labyrinthe, quand on est en avance.
Mes craintes sont confirmés, car Allya fonce devant moi en direction de la zone d'entraînement me défiant de la rattraper.
Je lève les yeux aux ciel exaspérée puis me met à mon tour à courir après avoir lâché un juron.
J'enchaîne les foulées avec lassitude. Qu'elle gagné la course si elle veut ça m'est égale. Mais en tout cas je suis fatiguée.
Elle fini par arriver à la hauteur d'un des mannequins de la zone d'entraînement et s'arrête. Je la rejoins une dizaine de seconde après et me laisse tomber par terre. Me tournant sur le dos en fixant le ciel.
Je m'attendais à ce qu'elle s'assoit à côté de moi mais j'entends que quelqu'un frappe sûrement les mannequins.
Je me relève et la voie faisant quelques attaques à un mannequin. Je grimace et lui dis:

- Ça t'arrive jamais d'être fatiguée ?

Je me relève puis lui demande si elle peut me prêter son poignard pour m'entraîner. Elle acquiesce et me le tend.
Je commence alors à enchaîner les attaques en me défoulant sur le mannequin. A côté de moi Allya l'attaque à coups de pieds et de poings. Et tout ça à tour de rôle. Comme si on était en train de se battre contre quelqu'un.
J'imagine que c'est la personne qui nous a envoyé ici. À cette pensée je lance le poignard sur le côté et me déchaîne sur lui a grands coups de poings.
Je me met en garde en sautillant sur place. Allya est à peu près dans la même position que moi.
Un coup de poing dans la tête et deux dans le ventre. Je fais mine d'éviter une attaque, laisse ma coéquipière donner elle aussi des coups puis donne un coup de pied dans la tête du mannequin.
Et ce jusqu'à ce que nous tombons de fatigue. Allongé, je me redresse un peu sur lescoudes quand je sens une pointe contre mon avant bras. Je m'assois et ramasse le poignard d'Allya qui vient de me faire une coupure. Je lève les yeux puis le fait glisser vers Allya en soufflant.

- Fais chier..., je dis en regardant le sang couler le long de mon bras. Sinon avec Dany ça ce passe bien ?

Je lui souris en écoutant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 24 Fév - 12:37



❝Comment faire les commères en deux leçons❞
Elina & Allya
Ni une ni deux je fonce le plus rapidement possible en direction des mannequins de la zone d'entraînement. J'esquisse un sourire en entendant Elina se plaindre derrière moi. Elle me fait rire car par rapport à moi qui suit hyperactive et qui ai toujours besoin de bouger, elle pourrait s'allonger par terre et ne rien faire pendant des heures. Ma Trappeuse me suit de près et je ralentis à la fin de ma course pour être à sa hauteur.

Lorsque nous arrivons, mes yeux brillent face aux équipements. J'aime tellement me défouler après une longue recherche soldée d'un échec et d'un profond ennui. Surtout après m'être faite rembarrée par ce foutu sarcleur. Je me place devant un mannequin au hasard et lui donne des coups de poings, des.coups de pieds. Je cogne, je frappe, je tape. Je fais la même chose encore et encore, le souffle court et les mains rouges. Mais alors que j'allais attaquer une énième fois, j'entends la voix d'Elina me demandant de lui prêter ma dague. Je lui tends sans hésiter, j'éprouve une confiance aveugle envers elle. Ensuite je me remets dans mon combat. Je sens mes muscles faiblir au fur et à mesure du temps et la fatigue finit par avoir raison de moi. J'ai du trop forcé pour une pauvre journée enfermée au bloc.

Ma Trappeuse s'allonge et je fais de même. Mes paupières sont lourdes et j'ai une féroce envie de dormir. Non, un besoin de rattraper toutes mes heures de sommeil perdues.  Mais je me retiens, lorsque j'écoute la question d'Elina.

-Sinon avec Dany ça ce passe bien ?

J'esquisse un nouveau sourire et mon visage s'épanoui. Je lui réponds en soupirant béatement.

- C'est magique, génial. Je me sens tellement bein avec lui et hier au bord du ruisseau...Je ne sais pas comment te l'expliquer clairement mais...

Je me retiens de glousser comme une idiote et pose une main devant ma bouche. Je dois avoir l'air vraiment niaise. Mais Dany... Et voilà je suis repartie. je me passe en boucle ma soirée de la veille passée en sa compagnie. Il me tarde de le revoir, de le serrer dans mes bras et de ne plus jamais en ressortir. Il me manque.

Mais qu'est-ce qu'il prend? Moi qui d'habitude critique ce genre de fille, me voila à en devenir une! Et pas qu'un peu d'ailleurs. Je rougis, sentant le regard d'Elina posé sur moi et j'enroule alors mécaniquement une mèche de ma chevelure brune autour de mon doigt; comme un tic.

Finalement nous nous relevons et nous nous dirigeons vers la civilisation quittée un peu plus tôt. La journée est terminée, le soleil vient de se coucher. Nous rejoignons alors les dortoirs.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


[TERMINE] Comment faire les commères en deux leçons [PV Elina Holden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Comment pourrir une fête en deux leçons
» L'arnaque du déblocage de la participation
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Une hydre de la Garde Imperiale en passant
» mes décorations en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-