Partagez

Un monde à l'envers [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Un monde à l'envers [Terminé] Empty
MessageJeu 25 Déc - 11:52



       
       Isaac ft. Clare
       Un monde à l'envers

   
A
ssis près du talus, j'observais le ciel. Je ressassais les événements de la journée dans ma tête. C'était une fin de journée plutôt ensoleillée et chaude. Cela faisait longtemps ! Après la course du labyrinthe et les cartes, je pouvais enfin profiter d'un repos bien mérité. Cette chaleur me rendait heureux, je nageais dans un bien-être inattendu ! Tous les gens autour était en mouvement, ils semblaient aussi ravis que moi. Certains s'amusaient à courir dans tous les sens, d'autres à faire les idiots.. Mon regard se perdait dans le vide. Je semblais fixer tout et n'importe quoi, alors que j'étais tout simplement perdu dans mes rêves. Des doux instants qui défilaient. Je pensais encore à Leah. Pour rien au monde je ne voulais avoir une mauvaise note qui changerait mon état actuel. J'étais bien et je n'étais pas prêt à accueillir du négatif jusqu'au lendemain.

Tout de même, je ne pus m'empêcher de repenser à la bêtise que j'avais faite aujourd'hui dans le labyrinthe. Je m'étais complément trompé de couloirs que j'avais bien failli y passer. Je m'étais laissé déconcentré et emporté par mes émotions personnelles. Si quelqu'un m'en voulait je comprenais, car moi-même je me maudissais. Mais c'était derrière moi à présent, du passé, certes proche, mais du passé quand même, il ne fallait plus y penser. Je me rattraperai demain !

J'avais envie d'être seul et de m'évader. Je respirais l'air frais. Je souriais pour une raison que j'ignorais, mais je souriais. J'avais même envie de rire ! Voir tous ces gens qui tournaient me semblait complètement impossible ! Étais-je en train de rêver ? Étions-nous au paradis ou était-ce juste une journée de bonne humeur ? Ils me faisaient penser à des enfants trottinant dans l'herbe pour s'attraper. C'était amusant et je laissai échapper un petit rire. Était-il moqueur ? Je n'en avais aucune idée, mais cela me semblait complètement stupide de pouvoir être heureux à ce moment-là. Évidemment j'avais conscience que je me traitais moi-même d'idiot, mais parfois, je ne me comprenais pas. Nous étions tous coincés ici, mais la routine qui nous entraînait semblait de temps à autre nous dépasser. Nous saisissions au vol les instants délicieux de la joie et par la suite nous nous en voulions d'y avoir goûté ne serais-ce qu'une seconde, car nous étions toujours prisonniers ici.

Mais il ne fallait pas se laisser décourager. Je détestais les personnes qui avaient une fâcheuse tendance à râler de désespoir ! Ce n'était pas comme cela que nous allions pouvoir faire bouger les choses, bien au contraire !

Mon regard fut attiré par une silhouette au loin. Elle ne bougeait pas. Elle ne semblait pas partager l'extase de tous les autres. Qui était-elle déjà cette jeune fille aux longs cheveux noirs ? En sept mois, je ne parvenais pas encore à mémoriser tout le monde ! Désespérant ! Je le fixais de plus près. À présent je la reconnaissais, elle m'était familière. Tout à coup, je me mis à rire car, un petit qui n'était pas plus haut que trois pommes venait de renverser une caisse de terre sur les pieds de la fille. Sans doute un sarcleur. La situation était comique, car il semblait terrorisé et à la fois gêné.

Mais la situation changea aussi vite qu'elle n'avait commencée. La fille s'avançait dangereusement à grand-pas vers moi. Qu'allait-il se passer ?



WILDBIRD
     

___________________________________
Un monde à l'envers [Terminé] Gjnz


Un monde à l'envers [Terminé] Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 


Dernière édition par Isaac Welligton le Dim 10 Mai - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageVen 26 Déc - 0:10


Isaac

ft. Clare

Un monde à l'envers

Encore et toujours coincé au Bloc, le genou droit dans un bandage, ainsi qu’un bandage autour de ma taille. Ça fait quand même un moment que je me suis fait ça, j’avais même pu retourner dans les Labyrinthe un jour, mais après mon léger accrochage avec Jude, les Medjacks ont tenus à ce que je fasse une légère pause pour garder mon genou et mes cottes entiers, quitte à me priver de ce que j’aime le plus : mes escapades dans le dédale de pierres. Mes pieds foulant la matière brute, et le claquement. Oui, le claquement de mes pieds  contre le sol de ces couloirs, résonnant sur les murs.

Je suis agacée et en colère, et j’ai une autre caractéristique qui va avec. Je suis désagréable et exécrable. Pourquoi je n’ai pas le droit d’y aller moi aussi ? « Tout simplement parce que la moitié de tes os sont en train d’être ressouder et tu ne peux plus réfléchir correctement » me souffle une petite voix dans ma tête. C’est vrai qu’elle n’a pas tort cette petite voix, les marques bleues sur ma gorge prouvent bien mon incapacité à respirer réellement. Comme si une boule de tissus bloque ma gorge à chaque fois que je prends de trop grande bouffée d’air.

Je sors d’une énième visite à l’infirmerie, pieds nus, et je n’ai rien pu avaler depuis ce matin, donc je commence à avoir les crocs, en plus d’avoir comme l’impression d’avoir une corde autour du cou. Elle ne m’étrangle pas, mais exerce tout de même une légère pression. Mais il n’y a pas de corde. J’ai soudainement besoin d’être seule, de pouvoir respirer au calme et de pouvoir penser de mon côté. Je reste alors debout, accoudée à l’une des barrières des enclos, laissant mon esprit partir loin, mais loooiiin.

Les gens autour de moi m’agace, ils courent, sautent et chahutent alors que moi, je n’ai pas le droit, pourtant c’est l’une de mes passions. Pourquoi je suis obligée de ne rien faire de tout ça ! Je suis comme une enfant à qui on interdit de faire quoique ce soit. Je croise les bras en fronçant les sourcils jusqu’à ce qu’un petit Sarcleur renverse de la terre sur mes orteils. Je sursaute, les bras tendus vers mes pieds, les doigts crispés. Je grimace, changeant peu à peu de couleur, puis je lance un regard horrifié, légèrement agacé et en colère, droit dans celui du petit. MES PIEDS ! Il me répond par un air terrifié et gêné. J’ai fais quoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Je suis si terrifiante que ça ? J’agite mes pieds pour enlever le reste de terre et je me baisse à hauteur du petit, plongeant mon regard dans les sien.

- Hey, c’est pas grave Bud’, maintenant, pars vite avant que je m’énerve. (Je lui fais un clin d’œil)

Soudain je me rends compte qu’un mec rigole en me regardant, appuyé à la Boite. Et là s’est le déclic. Je débloque. C’est un Coureur, il a le droit d’aller dans le Labyrinthe lui ! C’est pas juste ! Et en plus il ose rire de moi, il ose se moquer de celle qui devient folle lorsqu’elle se sent agressée ! Je me dirige vers lui d’un pas rageur, mes cheveux couvrant totalement les ecchymoses de ma gorge s’enfoncent dans ma paume et quand j’arrive auprès de lui, je l’empoigne par le col.

- Comment ose-tu te moquer de moi, enfoiré ?!

Non, je ne vais pas trop loin. J’agis stupidement, c’est tout.



Don't get too close
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Un monde à l'envers [Terminé] Empty
MessageVen 26 Déc - 17:27



       
       L'incompréhension est parfois indéfinissable...
       Isaac ft. Clare

   
L
a fille se ramenait telle une furie. Plus elle avançait vers moi, plus elle allongeait la cadence de ses pas et son visage tournait au rouge tomate de colère. Je n'eus même pas le temps de réagir qu'elle me hurla :

- Comment oses-tu te moquer de moi, enfoiré ?!

Elle l'avait littéralement crier. Était-elle folle ? En tous les cas, sa voix l'était. Mon sourire s'évapora immédiatement. Voyant que je ne bougeai toujours pas je me levai. Décidément je ne pouvais jamais être tranquille ! Quand ce n'était pas quelqu'un qui me demandait de faire ci ou ça, c'était quelqu'un de mécontent! Les gens ne pouvaient donc pas se la fermer ne serais-ce qu'un seul jour !? Un seul jour bon sang, c'était tout ce que je demandais ! Mais non ce n'était pas possible ! Les gens ne pouvaient jamais être satisfaits, ils cherchaient toujours un problème là où il n'y en avait pas. Bon peut-être que je raisonnais un peu trop directement, mais à cet instant là, ce fut ce que je pensai face à cette fille.

- Quoi ?, répliquai-je pas très gentiment enfin. Qu'est que t'as ? Je me moquais pas de ''toi'' si ça peut te rassurer, t'est pas le centre du monde hein je te signale. La situation m'a juste faire sourire, ça peut arriver à tout le monde. C'est pas la peine de s'emporter comme une grosse timbrée comme ça !

Je me rapprochai encore plus près d'elle pour lui faire face la tête haute. Ça y est, elle avait gagné, elle avait réveillé de la colère en moi! C'était tout à fait mon genre de m'emporter aussi facilement face à quelqu'un qui m'agresse comme ça sans prévenir. J'utilisais cela comme un moyen de défense. C'était idiot, la violence des mots et la colère ne résolvaient rien du tout.

J'ignorais si nous avions attiré le regard des autres, mais une fille comme cela se faisait remarquer à des kilomètres à la ronde ! Était-ce normal de s'emporter juste pour un truc qui n'était même pas volontaire de la part de l'autre ? Elle devait vraiment avoir passé une sale journée pour être dans un état pareil, ou bien elle était tout simplement demeurée. Cette solution ne m'aurait même pas étonné, à force d'être tous coincé ici certains finissaient par développer des comportements bizarres, mais ce n'était pas une raison !

Allait-elle me gifler ou me coller contre la boite ? Je ne m'écartai pas pour autant. Je m'en fichais, j'étais curieux de savoir jusqu'où elle pouvait aller ! Elle étincelait de rage que je crus qu'elle allait soudainement se mettre à cracher des flammes. Pour qui se prenait à m'insulter d'enfoiré comme ça ! Cette fille ne me connaissait même pas ! Mes poings se serrèrent! Mon dieu il fallait que je me contrôle un peu plus sinon j'allais finir par frapper quelqu'un !!! Non mais dites-moi que c'est une blague!? La situation était tout simplement pas croyable. Elle ne s'énervait tout de même pas pour ça? C'était bien les filles ça! Toujours à se sentir visée alors qu'elles ne le sont pas forcement et à faire tout un cirque auprès des garçons juste pour obtenir de l'attention. Pathétique. Pensais-je injustement ? Probablement, mais j'étais énervé. La maladresse du petit m'avait amusé tout comme si j'avais été à sa place. Deux personnes susceptibles comme nous deux promettait bien des explosions maintenant que les étincelles avaient commencées...



WILDBIRD
   

___________________________________
Un monde à l'envers [Terminé] Gjnz


Un monde à l'envers [Terminé] Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageLun 29 Déc - 20:07


Isaac

ft. Clare

Un monde à l'envers

La colère coule doucement dans mes veines, je sans mon pouls battre contre ma tempe. Je n’en peux plus qu’on se moque de moi, d’être toujours la petite faiblarde de trappeuse, enfin, je ne le suis pas, mais c’est comme ça que pleins de gens me voient. Est-ce que je suis faible, débile et inutile ? Seulement en partie, je suis plutôt d’accord pour le « débile » mais ça c’est parce que certaines personnes me déteignent dessus. Par exemple, Jude me déteint fortement dessus. Assez pour que je devienne aussi bête que lui. Oui, je suis toujours comme ça. Et je pense que je le serais toujours, jusqu’à la fin.

Alors oui, je ne suis pas contente, mais le fait qu’on se moque de moi n’améliore pas vraiment les choses. Je n’aime pas qu’on se foute de ma gueule, et crois-moi, quand on me le fait, on reçoit la vengeance, on reçoit mes foudres et mes coups.

- Quoi ?, m’agresse-t-il. Qu'est que t'as ? Je me moquais pas de ''toi'' si ça peut te rassurer, t'est pas le centre du monde hein je te signale. La situation m'a juste faire sourire, ça peut arriver à tout le monde. C'est pas la peine de s'emporter comme une grosse timbrée comme ça !

L’enfermement vous rend fou, tous le monde le sait, ici au Bloc, on est tous passé par la Boîte et même si certain, comme moi, n’ont pas montré leur folie en sortant de l’immense cage, mais les autres… Ce n’est pas la même histoire. La plupart des gens sur l’esplanade nous fixent, sans doute pour voir comment notre discussion va évoluée, voir si ça va déraper, comme la plupart de mes discussions en fait. Il s’approche un peu plus de moi, me surplombant de sa grande taille. Il fait quoi, quinze centimètres de plus que moi ? C’est trop nul !

Mes poings se serrent jusqu’à ce que mes ongles se plantent profondément dans mes paumes. Mon regard se pose dans le sien et je le foudroie. Je suis consciente que de son point de vu, les ecchymoses à mon cou ne sont presque pas cachées aux yeux du jeune homme. J’espère que pour lui je ne suis qu’une de ses folles qui se mutilent elles-mêmes. Il ne faut pas qu’il croit que c’est quelqu’un qui me l’a fait. Mes sourcils se froncent légèrement et je relève le nez vers le Coureur. Trop proche, beaucoup trop proche. Je lève un sourcil railleur en sa direction.

- Puis-je au moins savoir qui t’es pour penser que tu peux te moquer, rien que ton nom ?

Je me recule, me déhanchant un peu, et croise les bras en le regardant droit dans les yeux, mon regard et mon léger sourire étant assorti à l’allure de mon sourcil. Mon seul but ? M’amuser un peu, l’énerver (ce qui semble être déjà bien parti) et lui donner envie de hurler. Et de me frapper. Me frapper jusqu’à ce que je rende mon dernier souffle.



Don't get too close
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Un monde à l'envers [Terminé] Empty
MessageLun 29 Déc - 22:10



       
       Et si la folie était-elle devenue une valeur universelle... ?
       Isaac ft. Clare

   
S
es poings se serraient aussi dangereusement que les miens. Elle me foudroyait du regard. Je ne le lâchai pas pour autant. Hors de question que je baisse les yeux. Nos deux visages étaient à présent presque collés en face en face.

- Puis-je au moins savoir qui t'es pour penser que tu peux te moquer, rien que ton nom ?, me lançai t-elle.

Je faillis lui rire au nez. Décidément pour qui se prenait-elle cette petite sauvage ? Dieu ? Elle me faisait penser soudainement à une vipère qui crachait son venin à l'ennemi. Elle m'étonnait tout de même, jusqu'au moment où elle recula. Je faisais une tête de plus qu'elle, enfin elle agissait avec sagesse. Mais aussitôt, alors que je pensais qu'elle en avait terminé, elle croisa les bras, tout en me regardant de la tête aux pieds d'un air railleur comme pour se moquer de moi. C'était trop. Je remarquai que sur son cou s'étalait énormément d'ecchymoses. Vu son sale caractère, elle avait dû en mettre plus d'un ou d'une en colère. Je ne voulais pas lui donner mon nom tout de suite. Cela aurait signifié que je lui offrait la satisfaction qu'elle attendait. Pas question. Ce qui m'énervait le plus c'est qu'elle avait la fâcheuse manie de toute ramener à ''elle'', comme si elle pensait que tous les projecteurs étaient tournés vers elle, la faisant star de leur film.

- T'a quel âge ? T'a quoi ? 12 ans? Pour venir comme ça en mode superwoman !
rétorquai-je fermement.

La colère s'emparait de moi à une vitesse folle, je ne pouvais même pu la contrôler, c'était dingue ! Cela devait être la fatigue. La fatigue de vivre avec autant d'idiots parfois autour de moi ! Je continuais de m'avancer vers elle et je la collais contre le mur, en posant une de mes mains sur le coin le plus haut de fait qu'elle ne puisse pas sortir avant que je ne l'ai décidé. Je voulais juste lui faire peur, histoire qu'elle se calme un peu, car là, elle commençait sérieusement à me taper sur les nerfs.

Je ne comprenais pas vraiment cette fille, ni la situation. Des choses beaucoup plus grave existaient dans le monde ! Elle qui était trappeuse elle devait bien le savoir bon sang ! Concernant mon prénom, je changeai à présent d'avis, pour y rajouter un peu d'effet.

- Et mon nom c'est Isaac. Isaac Welligton. J'te conseille de bien le retenir si jamais ça te reprend l'envie un de ses jours de venir m'attaquer au lieu de m'appeler enfoiré ok!

J'avais fini par perdre toute ma patience et mon sang-froid, que j'avais fini par hausser la voix. J'ignorais pourquoi mais j'attendais qu'il se passe un truc. Quelque chose, qu'elle réagisse.

- En plus tu te crois intelligente et drôle, t'est pathétique.


J'avais bien insisté sur le dernier mot, juste pour l'énerver. Je la fixais dans les yeux, tout en gardant un visage neutre du mieux que je le pouvais, même si je sentais mon cœur qui battait à la chamade dans ma poitrine. J'avais chaud !!! Je la tenais toujours prisonnière. Je n'avais pas vraiment envie de la laisser partir de mon plein-gré. Où allait le monde ? Moi-même j'avais l'impression de devenir fou...

___________________________________
Un monde à l'envers [Terminé] Gjnz


Un monde à l'envers [Terminé] Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageJeu 1 Jan - 19:11


Isaac

ft. Clare

Un monde à l'envers

C’est bon, il commence à être énervé autant que moi je suis agacée. Je sens ma patience s’éroder autant que celle du mec en face de moi qui s’évapore, elle part en fumée. Oh oui, ça va être drôle, on va presque tout faire exploser, je sens qu’il est aussi susceptible que moi et ça donne une bonne raison à mettre le feu aux poudres. Je sens son fort caractère cogner contre le mien, abîmant à chacun nos égos. Je ne sais pas si le sien est aussi surdimensionné que le mien, mais à force d’évoluer en compagnie de Jude, je ne peux qu’avoir un égo énorme.

Je continue de lui tenir tête même si je me suis légèrement écartée pour continuer de le détailler. Bon je ne vais pas vous mentir, il n’est pas trop mal physiquement. Mais pour l’instant je ne vois qu’un caractère de chien, et ça ne me plaît que moyennement. Mais j’aime bien que pour une fois, quelqu’un ose me tenir tête. Sans me taper dessus, c’est bien aussi.

- T'a quel âge ? T'a quoi ? 12 ans? Pour venir comme ça en mode superwoman !

Je fronce le nez en signe de dédain en plantant mon regard froid dans le sien qui est énervé. Dans mon esprit, je commence à prendre compte du danger. Il n’aurait absolument aucun souci à me casser en deux. Il s’approche de moi, me faisant reculer petit à petit contre le mur, puis il pose sa main à un coin supérieure de ma tête, m’empêchant de partir. Je pourrais bien lui donner un coup de genou dans son entrejambe, mais ça ne ferait qu’attiser le feu de la colère qui est entre lui et moi.

- Et mon nom c'est Isaac. Isaac Welligton. J'te conseille de bien le retenir si jamais ça te reprend l'envie un de ses jours de venir m'attaquer au lieu de m'appeler enfoiré ok!

Je grogne en retour et lève le nez vers lui, je pourrais presque l’embrasser à cette distance, et ça en a presque le don de m’agacer encore plus. Pourquoi tout le monde se souvient de son nom de famille, et moi pas ? Comme seul souvenir de ma vie d’avant, j’ai « Clare », seulement ça. On ne nous a même pas laissé notre âge, et pourtant, ce n’est pas vraiment quelque chose de très important. Je regarde avec insistance son visage neutre.

- En plus tu te crois intelligente et drôle, t'es pathétique.

Un autre grognement rauque s’échappe de mes lèvres pendant que je le fixe, le regard éteint. Devrais-je lui dire mon nom ? Peut-être attendre au moins un peu, je ne réagirai même pas de ses paroles qu’il m’a adressé. Je passe une main dans mes cheveux, faisant une petite tresse, avant de diriger mes doigts vers son avant-bras, tendu au dessus de ma tête. Mes doigts fins se posent dessus.

 - Est-ce que Monsieur Isaac aurait bien l’obligeance de poser son bras autre pars ? Je n’aime pas être enfermée.

Mes ongles se plantent doucement dans sa chaire, pas jusqu’à ce qu’il saigne, mais assez pour faire une légère marque. Ce n’est pas réellement vrai, pour le fait d’être enfermée, mais je n’aime pas qu’un jeune homme puisse autant prendre le pouvoir sur moi.



Don't get too close
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Un monde à l'envers [Terminé] Empty
MessageJeu 1 Jan - 22:53



       
       Deal with me. Entre apaisement et vengeance
       Isaac ft. Clare

   
T
andis que je la retenais prisonnière, la fille me tenait tête tout en s'amusant à grogner à chaque fois que je lui adressais la parole. Elle se contentait de me fixer ardemment sans répondre à ce que je disais. C'était pire, car j'aurais préféré la voir me crier dessus plutôt que d'avoir à affronter ses regards et grognements glacial. À un moment, la tension était si haute, que nos visages se retrouvaient si près l'un de l'autre. De l'extérieur, la scène devait ressembler à un garçon qui flirtait avec une jeune fille en essayant de l'embrasser.

J'en avais clairement assez pour la journée. Les pensées s'accumulaient et brûlaient dans ma tête.

- Est-ce que Monsieur Isaac aurait bien l'obligeance de poser son bras autre part ? Je n'aime pas être enfermée.

Elle avait lâché cela d'un trait après un long moment de lourd silence et y avait ajouté un certain dédain. Ses mots ne firent qu'accentuer mon action. Je me resserrai encore plus proche d'elle, que nos corps se collaient. Je pouvais sentir son pouls sous sa poitrine. Si elle n'aimait pas être enfermée, elle était servie vu qu'elle ne pouvait plus bouger un poil à cause de notre proximité.

- Et moi je n'aime pas être insulté
, fis-je très sèchement tout en reprenant son expression. C'est quoi ton nom ?

J'avais envie de la baffer, mais je m'en empêchai. Nous étions à présent si près qu'elle aurait pu avoir l'occasion de me donner un coup de pied pour me faire bien reculer. Une baffe n'aurait fait qu'empirer la situation. J'allais tout de même éviter si je ne voulais pas finir au Gnouf. De l'autre côté, je m'en fichais complètement des règles. Mais qu'est-qui m'arrêtait donc ? Peut-être que derrière cette facette meurtrie et féroce, la fille faisait probablement face au désespoir et à la peur comme nous tous. Peut-être en faisait-elle probablement partie aussi. Tandis que mes pensées semblaient s'adoucir, elle était toujours occupée à grogner. De plus, comme si cela n'était pas suffisant, elle s'amusait à se tresser les cheveux comme si elle m'ignorait. Je sentis soudainement quelque chose de désagréable se planter dans mon bras droit. Je laissai échapper un souffle d'étonnement. Ses ongles. La gamine m'avait planté ses maudits ongles dans la peau pour se débarrasser de moi. Elle m'avait pris par surprise. Elle était maligne. Elle me faisait songer à un prédateur tournant tranquillement autour de sa proie, pour ensuite être prêt à bondir d'un coup pour le tuer à coup de dents. Une vraie hyperactive. Je repoussai son bras en lui donnant une tape pour la faire lâcher prise et bondis sur elle. Qu'allais-je faire maintenant ? J'hésitai entre la violence ou partir. À vrai dire je décidai de la laisser faire. Je respirais un grand coup et m'écartais sur le côté.

- À toi de voir la Miss, c'est simple, expliquai-je d'un faux calme. Soit tu continues ton petit jeu et je vais te faire jouer, soit tu prends sur toi et tu fiches le camp de mon chemin. Réfléchis vite parce que je n'ai pas que ça à faire de me coltiner des espèces de gamines sorties d'un zoo.

Je n'avais aucune idée de ce qui allait se produire. Allait-elle disparaître ou se venger de plus belle ?

___________________________________
Un monde à l'envers [Terminé] Gjnz


Un monde à l'envers [Terminé] Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageVen 2 Jan - 12:32


Isaac

ft. Clare

Un monde à l'envers

Je commence à émettre des doutes, ses doutes commencent à éroder ma volonté de lui crier dessus tout ce que je sais et la colère qui me bouffe de l’intérieur. Est-ce que j’ai bien fait de venir ainsi lui hurler dessus ? Sans doute pas, mais s’en est presque drôle. J’esquisse un sourire qui ne peut être que mal prit et je continue de fixer ses yeux. Vais-je m’excuser ? Surement pas ! Clare, petite trappeuse folle et rancunière que je suis ne s’excuse jamais, même si ça vie est en danger. Mais si c’est la vie de quelqu’un d’autre, c’est une autre histoire.

Soudain je sens son corps se presser contre le mien, et je sursaute à peine, relevant la tête vers son visage. Trop.proche. J’affiche une grimace de parfait dégoût quant à notre soudaine proximité. Ce n’est pas que je déteste être collée à un jeune homme plutôt sexy, mais quand on est en pleine accrochage, c’est plutôt étrange.

- Et moi je n'aime pas être insulté, crache-t-il en mimant mon expres​sion(s’en est presque touchant qu’il me recopie comme ça) C'est quoi ton nom ?

Mon nez se fronce de dégoût en entendant sa dernière phrase. Il croit vraiment que je vais lui dire mon nom comme ça ? Il est pas sérieux ? Il me prend pour qui, une fille facile ? Une pause s’impose dans mes pensées durant laquelle un sourire amusé s’étale sur mes lèvres roses. Je vais laisser un petit mystère sur ce point là. Après avoir enfoncé mes ongles dans sa peau, il laisse un souffle étonné sortir de ses lèvres et en échange il me donne une tape dans la main pour que je le lâche, puis ile me plaque encore plus sur le mur, me faisant pousser un petit de cri de surprise. Il s’écarte un peu de moi, se mettant un peu sur le côté. J’y vois un moyen de prendre l’avantage, donc je ne bouge pas.

- À toi de voir la Miss, c'est simple. Soit tu continues ton petit jeu et je vais te faire jouer, soit tu prends sur toi et tu fiches le camp de mon chemin. Réfléchis vite parce que je n'ai pas que ça à faire de me coltiner des espèces de gamines sorties d'un zoo.

Je pousse un long râle avant de lui attraper le poignet, reprenant l’avantage sur lui. Je me décale à peine pour le plaquer à son tour contre la surface lisse, et de mon autre main, le bloque son autre poignet. Telle une prédatrice, je me glisse contre lui, puis me glisse sur le bout des orteils, pour compenser les 25cm qui nous séparent. Je glisse mes lèvres à son oreille pour y glisser quelques mots. Je suis consciente que mes cheveux couleur encre lui caresse la joue, mais bon.

 - C’est bon, j’en ai fini avec toi, pour l’instant. J’avoue que tu m’as bien diverti. Mais j’espère qu’on ne va pas se revoir, sinon ça risque d’exploser. et moi c'est Clare, juste Clare.

Je me recule un grand sourire aux lèvres laissant Isaac là, contre le mur et je sautille en direction de la Cabane en Bois. Les mains croisées dans mon dos, j’en retire une pour lui adresser un signe de la main en le regardant du coin de l’œil. Il est drôle ce type là. Mais je l’aime pas…



Don't get too close
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Un monde à l'envers [Terminé] Empty
MessageVen 2 Jan - 18:37



       
       Le monde n'est juste que le reflet de l'humanité
       Isaac ft. Clare

   
S
es petits sourires, ses petits regards de dégoût lorsque je m'approchais d'elle, juste insupportable. Elle inspira un grand coup au moment où je lui imposais un choix. Elle réfléchissait. Soudainement, elle m'attrapa le poignet et me plaqua contre le mur. Pris de cours, je sentais presque ma respiration se couper au moment où mon dos rencontra la pierre. La détresse se lisait sur mon visage. Pour arranger les choses, elle se saisit de mon autre poignet et se pencha sur moi. Elle était à son tour très proche. Elle se haussa sur la pointe des pieds de manière à être de la même taille que moi. La jeune fille, en même temps, se mit à me chuchoter à l'oreille.

Mon cœur se mit à accélérer et mes mains à devenir moites. Je ne pouvais m'empêcher de ressentir quelque chose lorsqu'une fille se collait à moi comme cela. Je fus de mieux pour contrôler ma respiration qui s'accélérait dangereusement. Ses cheveux aussi noirs que le jais me chatouillait le visage. Mais la sensation disparut presque immédiatement au moment où ses mots arrivèrent à mon oreille.

- C'est bon, j'en ai fini avec toi, pour l'instant. J'avoue que tu m'as bien diverti. Mais j'espère qu'on ne va pas se revoir, sinon ça risque d'exploser et moi c'est Clare, juste Clare.

Elle se recula en esquissant un énorme sourire moqueur, me laissant comme un idiot contre le mur encore un peu chamboulé.  J'expirai, soulagé qu'elle m'est enfin lâché. Que pouvais-je lui répondre ? C'était fini, tout comme elle l'avait dit. Bien que j'avais envie de ne pas la laisser gagner comme cela, je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus, à part la frapper. Cela aurait pu être une option, mais je me voyais mal me mettre à faire ça, le combat n'aurait pas été très juste, je faisais deux têtes de plus qu'elle.

Presque aussitôt, elle m'abandonnait ici, croisait ses mains dans son dos et se mit à courir telle une petite fille heureuse d'avoir eu sa récompense. Je sentis la rage m'imprégner encore plus lorsqu'elle me fit un signe de la main, mais au lieu de le la lui montrer, je lui adressai à la place un sourire aussi rempli d'ironie que le sien. Nous étions quittes.  Je n'avais pas pu la retenir, elle avait choisi de partir. J'allais enfin pouvoir être tranquille. J'étais soulagé qu'elle n'ait pas opté pour l'autre option, elle m'avait fait déjà assez perdre de temps. Elle n'avait pas désiré goûter à mon jeu, heureusement et tant pis pour elle, souris-je intérieurement.

Clare, juste Clare, me répétais-je. J'avais fait une drôle de rencontre aujourd'hui. Je ne désirais pas me souvenir de cette fille. Elle ne m'attisait pas la sympathie et je ne l'appréciais pas du tout, encore moins ses manières de communiquer. J'allais oublier tout cela et j'allais continuer ce que j'avais commencé avant d'être dérangé. Me perdre dans ma tête, goûter à la chaleur, sentir le vent tiède cogner s'abattre doucement sur mon visage, la joie des gens autour de moi contagieuse.

Malgré les instants de haine, j'avais appris quelque chose. Parfois, un sourire, ou encore un rire, même innocent et involontaire possède le pouvoir de blesser une personne et la pousser à révéler une part d'elle-même qu'elle espérait cacher. Et oui, même un être humain qui veut se montrer fort et digne, qu'il soit faible ou non, à toujours tendance à se laisser emporter dans le tourbillon des émotions un jour ou l'autre... Ces mots demeurent toujours bien abstraits, car cela ne reste que subjectif, guidé par une vision bien unique de chacun. Le monde, un monde heureux, remplit d'amour et d'extase, peut d'une seconde à l'autre être bouleversé et se mettre à devenir colérique et malveillant. On dit souvent que le monde reflète l'être humain lui-même. Ceci est bien réel... C'est alors la naissance d'un monde à l'envers...



WILDBIRD
[/center]
   

___________________________________
Un monde à l'envers [Terminé] Gjnz


Un monde à l'envers [Terminé] Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



Message

Revenir en haut Aller en bas


Un monde à l'envers [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tout le monde s'en fout...
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]
» Les multinationales dans le monde
» MI7 ► à la conquête du nouveau monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-