Partagez

Impossible à cerner celle là. [F.T Lennon Butcher]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageDim 18 Jan - 10:45

- Je dois ranger tout ce bazar. Laisse moi deux secondes et j’arrive.

Je lui sourit et sort de l'infirmerie.

Quelques secondes après, je l'entends crier "attends moi !". Je m'arrête et me retourne, elle courait vers moi. Puis nous avançons.
Je ne savais pas trop de quoi parler avec elle, c'est compliqué quand on connait pas bien la personne, surtout quand on vient d'avoir une discussion de bipolaire avec elle. Je saluai deux trois Blocards au passage que je connaissais. Je trouve ça dommage pour Lennon qu'elle ne soit pas proche des autres Blocards, qu'elle n'ai pas d'amis ici. Le mieux dans cette situation c'est de se faire amie avec le plus de monde possible et pas les mépriser et rester dans son coin, on peut vite en devenir fou. Je me demande si elle m’apprécie.
Après un moment de silence, elle m'adresse la parole:

- Je ne t'ai pas vu souvent à l'infirmerie tout de même, alors désolé de t'avoir traité de maladroite.

Ses excuses me surprennent. Je lui sourie tout de même avant de lui répondre:

- C'est pas grave t'inquiète pas pour ça. De toute façon je suis vraiment maladroite. Seulement dans le Labyrinthe c'est asses différent.

On arrive aux dortoirs. J'y rentre la première, il n'y avait personne. Je réalise alors à quel point mon débardeur est sale. Je m'assois sur le bord de mon lit, prend un haut à manche longue plus propre. Je hôte mon débardeur, et enfile le haut rapidement, il fait trop froid pour que je prenne mon temps.
Je défais ma couette qui ne va plus très bien après cette journée. Je secoue mes cheveux et les démêle avec mes doigts. Je ne les rattache pas de suite.
Personne ne parle depuis que nous sommes arrivé, le silence devient gênant. Je chercher un sujet à lancer mais rien ne me viens. Elle ne parle pas non plus d'ailleurs. J'enleve mes chaussures et m'assois en tailleur sur mon lit refaisant face à Lennon. Je lui lance un sourire gêné qu'elle me renvoie.
Je m'étire avant d'enfin lui parler:

- Au fait ça ce passe comment le boulot de Medjack ?

Ne me regardez pas comme ça je savais pas quoi lui dire de mieux. Des lancements provenant de mon épaule me font grimacer. Je regarde le bandage pour voir si il n'est pas imbibé de sang, mais tout vas bien.





Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 27 Jan - 20:47

Comment se passe le boulot de Medjack ? C'est si gentil de demander. J'étais contente qu'elle pose une question, on était arrivées dans les dortoirs et il y avait un moment vide dans la discussion que je cherchais à combler.
Je ne réfléchis pas avant de donner une réponse :

- C'est presque toujours les mêmes choses qu'on voit, les mêmes personnes quelquefois, mais j'ai eu ce job au hasard, personne n'a vraiment conscience de se qu'il fait. Il faut savoir prendre le coup de main et repérer les types de blessures qu'on a déjà vu.

Il fallait que je parle plus doucement, j'allais un peu vite, je lui tendais un sourire gêné. Au moins, il me semblait que je n'avais pas fait de gaffe...
Elle me souriait légèrement, je pense qu'elle était surprise de voir que je n'avais insulté personne. J'avais envie que ça continue, je conclu ma réponse presque instinctivement.

- Je suis fière des compétences que les medjacks ont réussi à acquérir avec le temps. Je remercie aussi les cobayes qui nous ont pas mal aider, dis-je en lui faisant un petit clin d'oeil.

Je me mordais la lèvre pour ne plus rien dire. C'était suffisant, pas méchant. J'avais réussi à tenir le coup. Je levais les sourcils en la regardant poliment.

- Euh...et toi ? Ton boulot de trappeur, tu t'en sors bien je suppose ?

J'étais assez mal à l'aise, à part avec une amie qui occupait un poste de coureur -et qui avait le même caractère que moi-, je n'avais jamais parlé aussi gentiment à une fille du bloc...C'était étrange, une étrange sensation me parvint à l'estomac. Je passai la main dans mes cheveux, un peu tendue de voir la suite. J'esperais juste qu'elle n'allait pas me rire au nez.
J'avais l'impression que quelque chose allait tourner au vinaigre, c'était mon talent le plus impressionnant après tout.

Elina sourit et s'embarqua dans un petit récit plein de vie qu'elle racontait avec passion, comme si elle y était encore. Je n'écoutais que d'une oreille, je pensais qu'on pourrait peut-être devenir amie...
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 28 Jan - 7:42

- C'est presque toujours les mêmes choses qu'on voit, les mêmes personnes quelquefois, mais j'ai eu ce job au hasard, personne n'a vraiment conscience de se qu'il fait. Il faut savoir prendre le coup de main et repérer les types de blessures qu'on a déjà vu.

Elle s'arrêta de parler pour me sourire. Je lui rendis ne comprenant pas pourquoi elle ne continuait pas de raconter comment se passer son boulot.
Puis elle reprit plus lentement qu'avant:

-Je suis fière des compétences que les medjacks ont réussi à acquérir avec le temps. Je remercie aussi les cobayes qui nous ont pas mal aide.

Elle me fit un clin d'oeil à la fin de cette phrase. J'haussa un sourcil, un sourire flottant sur mes lèvres. Elle est devenue assez polie, bizarrement. On sourit toutes les deux, d'un sourire idiot.
- Euh...et toi ? Ton boulot de trappeur, tu t'en sors bien je suppose ?

Si je m'en sors bien ? Je me suis jamais posé la question. Peut être assez vu qu'il ne me semble pas avoir atterri beaucoup de fois à l'infirmerie. Mais ça veut rien dire. Je sais pas vraiment si je m'en sors bien.
Enfin bon, je devrait peut être lui répondre.

- Hum... et bien ça ce passe euh... assez bien, si je m'en sors bah... surement, je sais pas, c'est dur de répondre à ça.

Je fronça les sourcils. Je réfléchissais à cette question qui m'avais été demandé pour la première fois.

- Sinon après c'est assez différent du boulot de Coureur. En dehors du fait que nous aussi on cours, on est différent. Par exemple Allya ma Coureuse s'occupe de mémoriser les endroits, les allés et de chercher des failles qui pourrait nous conduire à une sortie. Moi en revanche, j'assure en quelque sorte notre sécurité.

J'arrêta de parler, mon regard flottant dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 28 Jan - 18:33

- Hum... et bien ça ce passe euh... assez bien, si je m'en sors bah... surement, je sais pas, c'est dur de répondre à ça.

Merci Elina. Je me sentais stupide à présent. Même quand je suis polie je finis par me planter. Les efforts ne servent à rien. Autant rester comme je suis...
Mes penses se stoppèrent, Elina continuait, je me sentais de nouveau plus à l'aise.

- Sinon après c'est assez différent du boulot de Coureur. En dehors du fait que nous aussi on cours, on est différent. Par exemple Allya ma Coureuse s'occupe de mémoriser les endroits, les allées et de chercher des failles qui pourraient nous conduire à une sortie. Moi en revanche, j'assure en quelque sorte notre sécurité.

Elle parlait avec un naturel qui m'était inconnu, moi, la medjack qui surveillait ses moindre mots dans ce genre de situation. Son regard se perdit un peu, je m'éloignait moi aussi, imaginant le labyrinthe, les allées et les endroits, comme Elina l'avait dit. Je m'imaginais sortir de ce trou. Mais je pris une sorte de petite respiration bruyante en continuant.

-Bon. Euh...

Sujet interressant n'est-ce pas ?

- Tu as beaucoup d'amis ici ?

La question géniale. Bravo Lennon. Si elle me retournait la question je n'aurais pas à réfléchir bien longtemps. Elina était sans doute le genre de fille à avoir des tas d'amis, elle était jolie et m'avait l'air sympathique, elle dégageait quelque chose de malin.
Un sourire se posa sur ses lèvres. Je retint mon souffle, espérant qu'elle ne me rit pas au nez...
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 31 Jan - 8:55

Un blanc règne maintenant dans les dortoirs me faisant presque regretter de lui avoir proposé de m'accompagner.
Je fais mine de regarder mes mains comme si je réfléchissais à quelque chose et que c'est pour cette raison que je ne parle plus.

- Bon euh... Tu as beaucoup d'amis ici ?

Quoi ? Mais c'est quoi cette question ? Je ne peux pas m'empêcher de partir dans un fou rire. Elle me regarde en fronçant les sourcils, gêné et je tente de redevenir sérieuse.

- Desolé... mais c'est un peu bizarre comme question. Je ne sais pas vraiment si j'ai beaucoup d'amis, je connais des gens c'est tout. À part quelques rares personnes que j'adore, le reste on se respecte. Je sais pas si tu vois ce que je veux dire... Le truc c'est que ici vaut mieux avoir le moins d'ennemis possible au contraire, mais on est tous tellement différent et beaucoup on des tas de problèmes que ça devient difficile de s'entendre avec tous le monde. On va dire que j'essaye de supporter tous le monde. Mais après j'ai de vrais amis, mais ils ne sont pas non plus très nombreux.

Je marque une pause réfléchissant à tous ce que je viens de dire. Je ne me suis rendu compte de tout ça que maintenant.  

- Et toi comment ça ce passe avec les autres ? Je ne t'ai pas vu beaucoup avec d'autres blocards.

Je l'écoute d'une oreille distraite. Je pense encore à ce que je lui ai répondu. Je fais le trie dans ma tête de tout ceux que je connais dans le bloc. C'est à dire tous le monde, du moins de vue. Je crée des cases dans ma tête dans lesquelles je range des noms ou des visages par connaissance. Ceux que je connais de vu et à qui je n'ai parlé que une ou deux fois pour poser une question en général... ceux à qui je connais le prénom mais à qui je ne parle pas souvent... ceux à qui je parle régulièrement... ceux à qui je parle tous le temps... ceux à qui je fais confiance... puis les personnes avec qui je suis le plus proche...
En dehors de mes réflexions j'entends la voix de Lennon mais je ne l'écoute pas jusqu'à ce qu'elle le remarque.

- Elina ? Tu m'écoute oui ?

- Hein, quoi ? Desolé tu peux répéter ce que tu m'as dis ?

Je craint sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Impossible à cerner celle là. [F.T Lennon Butcher]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mon impossible amour...
» Bouchon de vernis à ongles collés...
» Il vaut mieux éviter de tirer la queue d'un chat ! Et celle d'un tigre ?
» Comment avec une bouteille de champagne, l'impossible devient possible... Ou pas.
» Elle fuit mieux celle qui fuit seule / Elsa-Mamie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-