Partagez

Gazal Sander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
Gazal Sander


Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Messages : 407
Points : 331
Localisation : Terre Brûlée/Chicago



Carnet des Souvenirs
Âge : 13 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMar 20 Jan - 16:28


Gazal Sander

"Tu n'aurais pas vu une libellule?"


Infos Personnelles





ft. Ece Cesmioglu

ϟ Nom: Sander
ϟ Prénom: Gazal
ϟ Âge: 13 ans
ϟ Naissance: 21 Mars
ϟ Groupe: Infecté
ϟ Arrivée au bloc: //
ϟ Classe souhaitée: //
ϟ Emploi (ou ex-emploi): //
ϟ Membre du Bras droit //
ϟ Particularité: Possède de nombreuses cicatrices sur la jambe droite et pose souvent des questions idiotes du fait de son innocence exagerée
ϟ De quelle couleur sont les étoiles ? : Validé par une quiche lorraine.


Caractère et Physique




L'apparence, la beauté et la laideur qui en découle, tout ça fait parti de notions encore inconnues pour une enfant. Gazal se souvenait que ses parents disaient souvent qu'elle était belle, mais quels parents ne diraient pas ça à la chair de leur chair? Elle s'en fichait bien elle, ses genoux cagneux lui convenaient ainsi que sa peau sèche et ses pieds aplatis. A vrai dire elle n'avait aucun complexe, ni sa grande maigreur ni les cicatrices boursouflées qui tendaient la peau de sa jambe droite. Elle inventait souvent de grandes histoires à propos de cette cicatrice, elle se les contait à elle même pour s'endormir. Un soir c'était un cadeau qu'un grand dragon d'eau lui avait fait, un autre c'était une marque laissée par un puissant sorcier pour que la confrérie des Sauveurs Blancs la reconnaisse et l'amène au pays des enfants libellules...
Elle avait eu l'occasion quelque fois d'apercevoir son image dans un reste de miroir ou dans un reflet. Son visage avait beaucoup changé depuis la catastrophe, il s'était creusé de part et d'autre rendant son visage anguleux malgré son jeune âge et chassant presque la douceur émanant de ses grands yeux noirs. Elle trouvait ça rigolo d'avoir les joues aussi marquées, ça lui permettait d'agrandir sa panoplie de grimaces.
En soit si il y avait bien une chose qu'elle n'aimait pas chez elle c'était ses cheveux. Leur longueur la gênait souvent quand elle se lançait dans une de ses nombreuses virées d'escalade mais elle n'osait pas se les couper de peur de ne plus jamais ressentir la sensation provoquée par une main passant tendrement dans sa tignasse. Elle avait toujours l'espoir de retrouver ce sentiment, c'était un côté qui la caractérisait le plus, sa grande naïveté.

Gazal a toujours été une enfant calme dotée d'un doux côté rêveur énervant souvent son entourage. Son imagination débordante la coupait totalement du monde réel, elle vivait dans sa bulle, petit papillon dans son cocon.
Son monde à elle était dénué de méchanceté, toutes les choses étaient belles et admirables et c'était peut être ça qui agaçait ses proches. Qu'est ce qu'il y a de plus agaçant qu'une petite fille qui ne veut rien entendre de tous les dangers dont on la protège, qui ignore les avertissements et les mises en garde?
Son comportement infantile et irresponsable mettait souvent tout le monde en danger à un tel point que l’ilot d'innocence et de pureté qu'elle représentait était détesté. Il incarnait une époque révolue que tous essayaient d'oublier. Ils tentaient d'oublier qu'un jour ils s'étaient senti en sécurité mais cette période si lointaine prenait des allures de songe et les dangers alentours empêchaient toute rêverie.
Dans la terre brûlée mieux valait être bien entouré et se tenir à l'affût, prêt à déguerpir. Gazal était un boulet à la survie commune par sa candeur et sa crédulité, c'est ce qui l'a perdue.



Histoire



Anté-Apocalypse
Gazal avait à peine plus de 3 ans, ses souvenirs se résumaient donc à des ombres de sensations et à des moments assez flous.
Parmis eux elle se souvenait avoir eu une nounou. Son père et sa mère n'étaient pas souvent là, ils disaient qu'ils avaient du "travail", encore un concept inconnu.
La dame qui s'occupait d'elle s'appelait Wilma.
Depuis le temps son visage s'est effacé de la mémoire de la petite fille mais l'odeur de ses cheveux noirs de jais persistait. Elle se souvenait surtout d'elle car elle lui racontait souvent des histoires merveilleuses tournant autour d'univers féériques. Wilma avait un talent certain et Gazal était son auditoire le plus fidèle.
Ses paroles prenaient forme dans l'esprit de la fillette qui voyait apparaître les héros des légendes devant ses yeux au fil des mots de le conteuse. Sa voix était comme un outil qu'elle utilisait pour façonner ses récits. Chaque petit mot placé avec son accent aux sonorités gutturales amenait un peu plus de vraisemblance au tableau. C'est ainsi qu'elle fut absorbée par l'histoire du minotaure tendre, de l'oiseau chanteur au bec tordu et beaucoup d'autres encore mais parmi toutes, une la marqua particulièrement : celle des enfants libellules.
C'était pendant une journée ordinaire, bercée par la voix rocailleuse de sa nourrice, que la panique pris le monde.


Post-Apocalypse
Les parents de Gazal vinrent la chercher en trombe, ils partirent tous les trois immédiatement laissant Wilma s’effacer derrière eux. Tout allait trop vite, tous ces souvenirs s’emmêlaient dans des tourbillons de cris et de bruits de destruction.
Quelques heures plus tard ils étaient hors de la capitale. Ils pouvaient encore apercevoir les décombres de la ville à l’horizon. Quelques tours étaient restées debout, s’élançant vers le ciel, comme un signe d’insolence face à la colère de la nature mais le reste n’était que débris. En quelques instants la ville où Gazal avait vu jour avait disparu laissant comme unique indice de sa renommée passée un immense tas de gravats. La minuscule humaine s’endormie vite sur les épaules de son père ; elle ne comprenait rien aux évènements récents mais tout ce remue-ménage l’avait exténuée.

Ils rencontrèrent un vieux couple de fermier en marchant. Ils avaient tout perdu, leur bétail, leur moisson et leur habitation, seules quelques vaches étaient restées. Les parents de Gazal se lièrent d’amitié avec eux, histoire de se serrer les coudes dans la catastrophe ils décidèrent naturellement de faire route ensemble : c’était le début de leur épopée sauvage.
Ils avaient entendu un appel à la radio (ils avaient réussi à en trouver une qui miraculeusement marchait encore) qui disait qu’un centre se mettait en place dans un coin reculé du pays. Les autorités appelaient tous les survivants à se rendre immédiatement là-bas où ils essayaient de reconstruire un semblant de ville. Leur destination fixée, ils partirent immédiatement.

Gazal grandit entourée de ces quatre adultes. Ils vivaient tous dans une roulotte de taille moyenne, tirée continuellement par deux ruminants. En tout ils avaient réussi à en récupérer quatre, du coup ils organisaient des roulements pour préserver la santé des animaux.
Ils étaient partis avec beaucoup de ressources alimentaires de la ferme de Karl et Oda et au fil des années ils avaient réussi à comprendre comment en trouver d’autres dans l’environnement qui les entourait. Il y avait de l’eau dans certains cactus et plusieurs racines étaient comestibles pour ceux qui avaient la patience de les mastiquer assez longtemps. Et puis il y avait les habitations détruites aussi qui gardaient toujours de quoi se mettre sous la dent, les habitants étant partis on ne sait où sans demander leur reste, abandonnant tout derrière eux.
L’étrange troupe croisait également de nombreux groupes de survivants, certains décidaient de reconstruire leur maison, d’autres étaient nomades comme eux. La chaleur étouffante qui était apparue d’un coup transformant la terre autrefois verte et fertile en immense désert interminable rendait la tâche difficile aux sédentaires. Les ressources devenaient tellement rares que le seul moyen de survivre était de bouger pour en trouver d’avantage. C’est pour cette raison que la plupart des personnes ayant décidé de rester sur place décédèrent, et eux, la petite compagnie de cinq personnes qu'ils formaient, passaient après comme des rapaces dans les habitations chercher ce qui avait de la valeur.

La petite fille fut élevée dans cette atmosphère de survie continuelle. Ses parents ne s’occupaient pas ou peu d’elle, ils n’avaient pas su le faire lorsqu’elle était petite et ne surent pas plus le faire quand elle grandit. Ce fut donc Karl, le vieux fermier rabougri qui lui tenu lieu de père durant leur migration. Son visage fripé de rides et creusé par le temps était toujours illuminé par un grand sourire édenté. Même lorsque les jours étaient durs, il amenait la dose de bonne humeur dont le moral de la petite fille avait besoin. Ses imitations et ses grimaces hilarantes lui firent prendre une place importante dans le cœur de Gazal qui ne put vite plus se passer de lui.
Oda était plus distante. La vieille agricultrice avait le même caractère que ses vaches, elle ruminait souvent ses idées noires à l'avant de la roulotte mâchouillant férocement de grosses racines noires. Sa personnalité était un véritable mystère, elle était tout l’opposé de son mari, toujours renfrognée. Lorsque le vieillard illuminait la roulotte de ses sourires rayonnant, elle apportait sa part d’ombre par ses expressions maussades. Oda était bien plus jeune que Karl cependant les années avaient laissées sur elle une trace bien plus marquée. Ses traits s’affaissaient, rendant la peau de ses joues flasque, formant des plis à la commissure des lèvres, la statufiant dans son expression la plus commune, la moue.
Elle n’avait jamais apprécié Gazal, peut-être parce que Karl passait un temps fou avec elle ou alors parce que sa présence lui rappelait constamment qu’elle n’avait pas pu donner à son mari l’enfant qu’il désirait tant.
La fillette prenait l’habitude de se faire gronder sans raison précise par la « mère maussade » comme elle l’avait appelé. Ce surnom était issu d’un des nombreux contes qui fleurissaient dans sa tête, il n’avait aucune visée méchante. Bien que Gazal était incapable de savoir ce qu’il fallait dire et ne pas dire elle était également incapable de penser quelque chose de blessant.
A chaque fois que la gamine l’appelait ainsi Karl éclatait d’un grand rire et lui demandait de lui raconter encore une fois l’histoire de la Dame Maussade, après lui avoir fait promettre de ne pas employer ce surnom devant quelqu’un d’autre que lui. Et à chaque fois, Gazal jurait.

Le quotidien de la petite fille, outre ses grandes discutions avec le fermier, se résumait également à des excursions en pays sauvage. Elle adorait l’escalade. Les gros blocs rocheux qui croisaient souvent leur route étaient son terrain de jeu favori, elle les escaladait en quelques minutes et mettait encore moins de temps pour en redescendre, elle était devenue un petit singe des hauteurs.
Ce qui la motivait c’était les libellules. Il fallait qu’elle en trouve si elle voulait partir au pays des enfants joyeux ! Comme avec leurs ailes ils pouvaient voler très haut elle s’était dit que le pays devait obligatoirement se trouver en altitude. Du coup chaque petite montagne faisait l’objet d’un repérage très sérieux, chaque petite interstice était fouillée avec précautions pour toujours arriver à la même déception, mais Gazal ne perdait pas espoir, comme le petit garçon du conte, il fallait y croire.


L'évènement
Cela faisait alors douze ans que les parents de Gazal, Oda, Karl et elle même étaient en vadrouille en direction du rassemblement organisé. Leur voyage dura longtemps car ils s'arrêtaient souvent quelque mois dans des vieilles cités au début.
Ils perdirent cette habitude par la suite.
Durant de nombreux mois, Gazal les avait entendu parler étrangement. Ils avaient l'air effrayés de quelque chose qu'ils auraient entendu, ils appelaient ça "la Braise". Ce nom semblait assez rigolo pour Gazal, les sonorités lui donnaient envie de chanter, elle avait tout le temps envie de chanter. Portée par ses talents de pseudo "Poête" de onze ans, elle se laissa aller à la chansonnette, ce fut justement le cas ce jour là.
"Regarde cette falaise, Braise !" commença-t-elle à susurrer en observant le nouveau bloc qui lui faisait face.
"Elle n’est pas si mauvaise" continua-t-elle en plantant ses pieds dans la roche et en s'élevant d'un bond de deux bons mètres.
"Chasse donc cet effroi" fit-elle en jetant un regard en bas tout en continuant à s'élever.
"Monte et viens chanter avec moi,
La chanson de la joie"
Elle atteignit le sommet à ce moment-là, victorieuse.
Elle regarda brièvement devant elle et ce qu'elle aperçut la glaça de stupeur.

Sur le sommet aplati du rocher se tenait un fondu. Son visage défiguré couvert de plaies purulentes luisait au soleil. Il avait la tête légèrement penchée sur le côté et un petit sourire malsain à ses lèvres décharnées. Il semblait avoir perdu une bonne partie de la chair de ses cuisses ainsi que son nez à la place duquel tenait lieu un trou béant.
Mais Gazal ne voyait pas tout ça. Elle ne voyait qu’un vieil inconnu à l’air un peu bizarre à qui il avait dû arriver des mésaventures passionnantes. Elle était comme ça la fillette, elle ne discernait jamais le mal même lorsqu’il était évident.
Ce qui avait failli lui arracher un cri n’était pas le personnage repoussant qui lui faisait face mais ce qu’il y avait sur le haut de sa tête. Posée comme une reine sur son trône, une libellule gisait sur le crâne ruisselant du fondu.

"Bonjour monsieur! fit Gazal enthousiaste.
-... Tu as un joli nez. siffla l'homme dans un râle rauque.
- Vous avez la même voix que mon ancienne nourrice c'est rigolo! pouffa la fillette en se tordant. Et vous vous avez une bien belle amie, vous l'avez depuis longtemps?"
Le fondu ne répondit pas, à la place il s'avança d'un pas titubant dans sa direction, comme hypnotisé par son petit museau, le bras tendu en avant. L'enfant ne recula pas, au contraire, elle s'avança elle aussi curieuse de voir de plus près le petit animal qui se tenait tout en haut de l'énergumène.
"GAZAL NON NE T'APPROCHE PAS!"

Le cri déchira le silence du désert comme un coup de tonnerre. Karl arriva en courant la poussant loin du fondu.
"Ne t'approche pas! répéta Karl en haletant. Arrière monstre, arrière!
- Mais Karl, c'est mon ami pas un monstre!
- Ne discute pas, pars, tout de suite. Je vais le retenir pour te laisser le temps de disparaître allez vas y!" Sur-ce il la poussa avec force dans le dos, elle fusa loin d'eux, évitant de tomber en avant de justesse.
Elle n'avait jamais vu Karl comme ça, ses yeux étaient devenus fous et il avait une expression de peur intense sur le visage. Ces adultes s'inquiétaient vraiment pour rien... Mais comme c'était Karl qui lui avait demandé, Gazal partit sans moufter. C'était assez rigolo quand même de savoir que le vieux fermier avait réussi à gravir tout ce rocher en aussi peu de temps, il cachait bien son jeu le bougre!
Gazal marcha quelques minutes puis elle se ravisa.
D'un autre côté il y avait la libellule.
C'était la première fois que Gazal en voyait une en vraie, outre les illustrations faites au crayon qu'elle avait pu se procurer... Les éruptions solaires n'avaient pas dû leur faire beaucoup de bien car elles devenaient de plus en plus rares, c'est pour ça que la fillette ne pouvait se permettre d'abandonner si facilement ce qui avait motivé ses recherches durant toutes ces années.
Elle fit demi-tour derechef, priant pour que le vieil homme n'ai pas eu le temps de chasser son étrange ami.
Lorsqu'elle arriva sur le lieu de la rencontre elle aperçut Karl, sur le sol. Ce vieillard faisait vraiment des siestes à n'importe quel moment, c'en devenait impressionnant.
Elle s'approcha à petits pas légers pour le réveiller en sursaut comme elle en avait l'habitude lorsqu'elle sentit quelque chose lui déchirer la jambe.
C'était le fondu, qui s'accrochait tant bien que mal pour éviter de tomber, et il avait trouvé une prise de choix. Tout son poids était sur la jambe de la petite fille qui s'agrippait de toutes ses forces pour ne pas sombrer dans le vide avec l'homme.
Ses ongles s'enfonçaient dans sa peau, brûlant, déchirant sa chair.
Elle aurait voulu lui crier de trouver une autre prise, qu'il se trompait et qu'elle n'était pas un rocher adéquat mais son souffle était coupé par la douleur et sous l'effet de l'effort qu'elle fournissait pour rester solidement campée à sa place.
Il avait réussi à se hisser la moitié du corps sur la pierre, et mordait la jambe de la fillette de ses vieux chicots, grignotant frénétiquement de petits morceaux extraits avec difficulté. Mais il était fou et aveugle! Gazal ne ressemblait pourtant pas à un morceau de viande et elle n'avait strictement rien d’appétissant!
Sa jambe n'était plus qu'un morceau de chair sanguinolente. Elle avait l'impression qu'on lui versait de la lave en fusion sur tout son membre, jamais elle n'avait connu pareille douleur.
Puis soudain tout s'arrêta; la douleur, la chaleur et tout le reste disparut dans un immense tourbillon noir.

Elle se réveilla dans la roulotte, seule. Elle entendait beaucoup de remue-ménage dehors mais sa jambe saucissonnée dans un bandage peu soigné lui faisait un mal de chien, l'empêchant de se lever pour aller voir, cependant elle pouvait apercevoir à peu près ce qui se passait par l’entrebâillement de la porte.
Ce qui la marqua le plus était le visage d'Oda. La vieille fermière paraissait tout droit sortie d'un mauvais film d'horreur : ses joues flasques et trempées de larmes ne cessaient de valdinguer, ses yeux globuleux étaient écarquillés comme prêts à sortir de leurs orbites et sa bouche se tordait dans un rictus entre la douleur profonde et la colère dévastatrice. Et elle criait, criait à pleins poumons. C'était évident aussi que mâcher toutes ces racines noires ne lui faisait pas du bien mais elle n'écoutait jamais les conseils de Gazal alors après... D'ailleurs cette dernière s'étonnait que les larmes de la dame maussade n'en soient pas noires tellement elle en ingérait des quantités impressionnantes.
Faisant face à Oda, il y avait sa mère. Elle avait les bras croisés et la tête baissée, la fillette comprit aux soubresauts de ses épaules qu'elle était en train de pleurer ce qui arrivait en soit assez souvent mais en principe elle se calmait vite.
Et enfin, à côté de sa mère elle apercevait son père. Il empêchait une Oda en furie de rentrer dans la roulotte avec ses bras écartés.
"IL L'A EU, IL L'A EU ET C'EST A CAUSE DE CETTE MORVEUSE! scandait la fermière. Laisse moi passer George, cette gamine nous met en danger depuis bien trop longtemps et c'est mon aimé qui en a fait les frais! Si seulement il m'avait écouté, si seulement!"
Gazal ne comprenait rien à tout ce charabia. Cependant les mots firent échos dans sa tête.
*Il l'a eu.*
Il n'y avait qu'une seule explication, Karl a eu la libellule, il l'a eue! C'était magnifique pour lui, il avait certainement pu rejoindre le pays des enfants heureux! Il fallait se réjouir pour lui et non pas pleurer son départ, c'était une grande chance, elle tenterait de l'expliquer un jour à sa mère.
Rassurée et toute joyeuse, Gazal se préparait à se rendormir, malgré la douleur lancinante qu'elle ressentait à son mollet, elle était extraordinairement fatiguée.
D'ailleurs il était mieux  pour elle qu'elle se rendormit, comme ça elle ne put voir le regard chargé de haine que son père lança dans sa direction.

Suite et fin : Les au revoir
Le reste peut se résumer très rapidement.
La troupe, amputée d'un membre, continua son cheminement allant au plus vite jusqu'à la "zone saine" promise, cela ne pris que quelques mois sans leurs escales régulières habituelles. Ils auraient put atteindre cet endroit des années et des années auparavant à ce rythme.
Gazal restait cantonnée dans un coin de la roulotte, sa blessure cicatrisait à une vitesse impressionnante mais normale pour son âge. Personne n'osait s'approcher d'elle, même pas ses parents qui lui lançaient des regards en coin dont la fillette n'arrivait pas à déchiffrer le sens. Ils osaient à peine lui parler et les seuls rapprochements qu'il y avait se faisaient aux heures des repas quand ils lui apportaient une ou deux petites racines avec un minuscule gobelet d'eau.
D'Oda, elle ne revit jamais le visage, jusqu'à ce beau jour où ils arrivèrent enfin à la zone saine.
Il ne vaut mieux pas s'éterniser sur cette partie de l'histoire malgré son importance capitale dans la vie de Gazal. Elle même l'a déjà oublié.
Avant de rentrer dans la zone saine, un homme faisait passer des tests pour voir si une personne du convoi avait contracté la Braise. Gazal fut diagnostiquée positive.
Des hommes avec des masques vinrent l'arracher au confort de sa couchette qu'elle n'avait quasiment pas quitté depuis des mois. Ils la lâchèrent sur le sol sans aucune délicatesse comme un vulgaire sac de riz puis s'en allèrent, de même que la roulotte qui partit en couinant. Elle ne vit ni le visage de sa mère ni celui de son père cependant elle aperçut le sourire carnassier d'Oda, qui disparaissait peu à peu dans les tréfonds de la zone saine.
De tout cela elle ne garde aucun souvenir, ni de l'abandon de ses parents ni de l'annonce de sa positivité au test.
Premier symptôme de la Braise : perte de mémoire à court terme.




Depuis, elle erre dans la Terre Brûlée, se nourrissant des denrées qu'elle a appris à dénicher au fil des années.
Cependant elle n'est pas sans but, elle a un objectif.
Dénicher une libellule et rejoindre son vieillard favori sans attendre.






___________________________________________


   
Gazal Sander Le_con10
   
Il était une fois un petit garçon appelé Téos.
   Il avait pris l'habitude de se promener seul au bord d'un lac tranquille afin de retrouver un peu de sérénité au court de ses journées bien tristes.
   Tous les jours à la même heure il venait contempler le reflet du ciel miroitant aux derniers rayons du soleil. Il séchait alors ses larmes et tentait de s'apaiser.
   À force de venir, il s'était fait une amie, elle le réconfortait quand il se sentait chagrin.
   Tous les jours elle l'attendait sur sa petite pierre, ses ailes scintillantes frémissants dans la légère brise ; c'était une libellule.
   Chaque fois, au moment où le soleil venait à tomber, les deux protagonistes étaient au rendez-vous. Qu'il vente, pleuve ou neige ils étaient présents, lui sur son banc en terre et elle sur son rocher.
   Mais Téos malgré son jeune âge connaissait beaucoup de choses et il savait que son amie ne pourrait pas vivre éternellement. Sa plus grande peur était qu'elle disparaisse du jour au lendemain sans qu'il ai pu lui dire au revoir. Il la quittait donc chaque jour la peur au ventre, et la retrouvait la fois d'après le coeur empli de joie.
   Mais un jour, alors qu'il arrivait près de son rocher, il ne vit ni le scintillement de ses ailes gracieuses ni même sa minuscule petite ombre mouvante.
   Il allait se laisser aller au désespoir, la seule présence réconfortante qu'il avait étant perdue, lorsqu'il aperçu une tâche sombre sur la surface du lac.
   Il s'élança alors dans l'eau, fou de tristesse, sauver son amie. Il savait à peine nager mais l'affection qu'il éprouvait pour le minuscule insecte lui avait fait oublier sa peur ; son courage le faisait flotter.
   C'est crachant et toussant, le petit animal dans la main, que Téos retrouva les berges du lac. Il déposa la libellule sur son socle de pierre avant de s'allonger à côté, trempé de la tête aux pieds et tentant tant bien que mal de reprendre son souffle.
   Après avoir récupéré, il observa la libellule. Elle était en piteux état... Ses ailes autrefois tremblantes de vie gisaient désormais de part et d'autre, une d'elles la drapait même comme un linceul funeste.
   Mais le petit garçon ne perdit pas espoir, il ne savait pourquoi mais il sentait que ce n'était pas perdu. Il ne voulait pas accepter l'évidence qui s'offrait à lui, il avait déjà bien trop souffert.
   Il attendit longtemps à côté d'elle, la nuit entière jusqu'aux premiers rayons du soleil. Lorsque ceux ci vinrent frapper la roche où reposait la minuscule amie, un véritable miracle eu lieu. Le torse de l'animal commença à se bomber et à s'affaisser au rythme des entrées et des sorties d'air, et ce de plus en plus vite. À mesure que l'astre solaire les réchauffait, sa joie grandissait. Bientôt, l'insecte recommença à se tenir sur ses pattes, accrochant les doigts du jeune garçon de ses appendices griffus.
   La libellule revint à la vie.
   En guise de reconnaissance, elle donna à Téos ce dont il avait besoin pour s'échapper de sa réalité : ses propres ailes.
   Elle lui en offrit deux et garda les deux restantes.
   Ainsi, tous deux purent partir loin, où plus rien ne pourrait attrister le garçon.

   On raconte que depuis, d'autres libellules envoyées par la Première Amie arpentent la Terre à la recherche d'enfants bons et courageux à emmener avec elles, là où seule la joie est reine.
   Tous ensembles, ils formèrent le pays des enfants libellules.



Derrière l'écran





ϟ Prénom/Pseudo: Vous pouvez me traiter de quiche tant qu'il y a pas lorraine derrière Face
ϟ Âge: 17 ans, bientôt la majorité maggle!
ϟ Découverte du forum: Par Google
ϟ Avis sur le forum: L'idée de regrouper le tome 1 et 2 est super sympa, vous vous êtes donnés!
ϟ Présence: Au minimum deux fois par semaine (avec le bac qui arrive vaut mieux pas plus, sinon vous allez avoir mon échec scolaire sur la conscience)
ϟ Un dernier mot: Je me remets aux forums RPG avec plus de trois ans d'arrêt complet (j'ai pas pu résister à ce forum hehe) du coup vous m'excuserez si je fais ma grosse noobie faut que je me réhabitue un poil ;p
Et au passage votre code pour le règlement est trop meugnooon Haaaaww

___________________________________
Sur la cheminée:
 

The Secret of Kells - Aisling's Song

Liens ; Fiche de RP's ; Présentation
Gazal Sander Signa110


Dernière édition par Gazal Sander le Sam 24 Jan - 1:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 20 Jan - 16:47

Teop fan de ton écriture, trop fan de ton personnage...
wow sérieusement je suis admirative :O
j'espère que tu m'accordera un petit lien Smile
Sinon bienvenue et courage pour la suite de ta fiche Happy
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Gazal Sander


Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Messages : 407
Points : 331
Localisation : Terre Brûlée/Chicago



Carnet des Souvenirs
Âge : 13 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMar 20 Jan - 19:33

Ooow merci c'est trop gentil Happy C'est trop dur de s'y remettre j'ai l'impression d'écrire comme une bourrine j'allais m'excuser pour ça justement hahaha
Avec grand plaisir dès que possible !

Edit :
Et d'ailleurs bravo pour la dédicace membre du staff qui a validé mon code, tu m'as tuée. Et en plus maintenant j'ai faaim Pleure

___________________________________
Sur la cheminée:
 

The Secret of Kells - Aisling's Song

Liens ; Fiche de RP's ; Présentation
Gazal Sander Signa110
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 20 Jan - 20:06

En plus nos deux persos ont le même age Wink On peut baser notre lien là dessus Tongue
Et nan tu écris magnifiquement bien Happy
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Adam Van Strüss


Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 29
Messages : 100
Points : 86
Localisation : Dans mon QG
Emploi : Gérant d'une entreprise .... non légale



Carnet des Souvenirs
Âge : 35
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMar 20 Jan - 20:08

Yoo !! Bienvenue à toi ! Tu es toi aussi une inféctée ? On va bien s'entendre ! On va devoir se faire un petit quelque chose quand on sera validés Wink

Soit dit en passant, je n'arrive pas à croire que je n'ai jamais eu l'idée de mettre ce genre de truc en validation ._. Moi qui suis une lorraine pure souche !

___________________________________
Gazal Sander Tumblr_ms4c1lQY751rsagqio1_500
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 20 Jan - 20:56

Jsuis trop fière de moi, j'ai lancé la mode des infectés *-*
Bref, bienvenue miss, et heureuse de voir que ce groupe va enfin avoir des partisans, parce que les fondus sont les meilleurs!
Hâte de voir ton stade de folie =D
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Adam Van Strüss


Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 29
Messages : 100
Points : 86
Localisation : Dans mon QG
Emploi : Gérant d'une entreprise .... non légale



Carnet des Souvenirs
Âge : 35
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMar 20 Jan - 20:57

On va faire des trucs trop scandaleux à nous trois hihihi

___________________________________
Gazal Sander Tumblr_ms4c1lQY751rsagqio1_500
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 20 Jan - 20:58

Oh oui, je sens qu'on va bien s'amuser MOUHAHA
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Gazal Sander


Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Messages : 407
Points : 331
Localisation : Terre Brûlée/Chicago



Carnet des Souvenirs
Âge : 13 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMar 20 Jan - 21:01

Owaaai on va faire un groupe de petits nenfants! :')

Merci Adam! Je vois bien le rp entre le dealeur et la p'tite innocente dingo, ça va être bien drôle Tongue
Les quiches en force hehe

Et merci Heather ;p
Impossible de résister à l'envie de faire un perso à double personnalité qui finira en semi-zombie je dois avouer
On va se faire un trio infernal,
let the game begin Cool

___________________________________
Sur la cheminée:
 

The Secret of Kells - Aisling's Song

Liens ; Fiche de RP's ; Présentation
Gazal Sander Signa110


Dernière édition par Gazal Sander le Sam 31 Jan - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Jaden Godsworth


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 23
Points : 22
Localisation : Rêvassant dans un champ de fleurs aux milles couleurs.



Carnet des Souvenirs
Âge : 16
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMer 21 Jan - 5:35

C'est moi la quiche lorraine Oh #GrandAlek
C'est un très beau début de fiche et j'aime le personnage que tu nous tisses. Gazal envoie du lourd ! Bon courage pour la suite et hésite pas à contacter le staff si tu as des questions Heart

___________________________________

the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
until the love runs out
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 21 Jan - 8:05

Un Gazal des Gazaux !
Bienvenue petite mouette <3
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Ellen Bohan


Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 25
Messages : 408
Points : 175



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMer 21 Jan - 10:03

Ahahah, je voulais faire la même blague qu'Eden Gazal Sander 176002030

Bienvenue à toi, jeune infectée ! Love Moi aussi je me suis fait marquer par un grand dragon quand j'étais petite Yeux qui brillent

(Et c'est vrai, je m'étonne aussi de ne jamais avoir mis un truc du genre en validation, étant lorraine aussi Sceptic Alek nous a devancé ! *propose de former un clan avec les lorrains du forum* )

En tout cas, bon courage pour la suite de ta fiche, j'adore déjà le début Yeux qui brillent J'en veux pluuuuuuus !

___________________________________
Gazal Sander Ellen10
Milo, Lucas et Alek sont les personnes les plus fabuleuses et les plus cool de ce monde ♥
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Esther Essight


Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 25
Messages : 565
Points : 228
Localisation : Dans la section 5



Carnet des Souvenirs
Âge : 20
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMer 21 Jan - 10:52

( Le pire c'est qu'Alek n'est pas lorrain ... n'est ce pas ? )

___________________________________
Gazal Sander Tumblr_inline_mk4swk50NF1rcheh4Gazal Sander Tumblr_inline_mk4sw5ZhKm1rcheh4

And I'll be waiting for the light,
That guides us through the worst of nights,
And I'll be waiting for the sign,
You're coming back,
And you have found your path.

Merci Lucas ♥:
 

Mp ; Fiche ; Liens ;
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Gazal Sander


Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Messages : 407
Points : 331
Localisation : Terre Brûlée/Chicago



Carnet des Souvenirs
Âge : 13 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageMer 21 Jan - 15:29

Gros merci à vous tous vous êtes trop mignons Câlin

Mais non mais non elle peut pas envoyer du lourd Jaden, elle est minuscule! Trololololjesors.

Hahaha je sens que je vais l'entendre souvent cette histoire de Gazaux, faut dire que je l'ai cherchée aussi j'avoue...
(Eden, tant que je suis pas la mouette mutante moi tout va bien! Gazal Sander 176002030 )

Ellen : Hehe les dragons c'est la classe incarnée aussi, j'approuve totalement ;p

Bon bein je vais me dépêcher pour finir tout ça alors :')

___________________________________
Sur la cheminée:
 

The Secret of Kells - Aisling's Song

Liens ; Fiche de RP's ; Présentation
Gazal Sander Signa110
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 24 Jan - 16:47

Blasé  Blasé  Blasé  Blasé  Blasé  MINDFUCK  Blasé  Blasé  Blasé  Blasé  Blasé  Blasé
Gazal Sander OMG-GIF_2

J'ai eu trop d'émotions quand j'ai lu ta fiche, elle me fait penser à mon ancien double compte (que j'ai tué dans le labyrinthe hahahaha  Gazal Sander 1412511737 ) ta petite Gazal  Oh  Du coup j'ai eu une grosse bouffée de nostalgie comme ça  Potté

Gazal Sander Tumblr_inline_n8r39az0ro1su5ik8
En plus elle est vraiment trop mignonne  Jtm J'veux la manger  Haaaaww

Et ton histoire... Tu voulais t'excuser pour sa longueur...? TU VOULAIS T'EXCUSER POUR TON ÉCRITURE???
Gazal Sander Tumblr_inline_n4inzaa2QK1rqohtg

NAN MAIS SÉRIEUSEMENT?????  Blasé  Blasé  Blasé
Gazal Sander Tumblr_lnydccXvsU1qaa241

J'dis ça parce que j'ai juste trop aimé  Yeux qui brillent L'histoire est juste superbe et tellement originale! Je te jure que je ne me suis pas ennuyée une seconde où demander "nom d'un pâté en croûte, c'est quand que c'est fini?" Puis tout y est tellement bien décrit, je te jure que les scènes défilaient dans mon petit cerveau de poisson  Yeux qui brillent Et j'ai encore plus envie de manger Gazal tellement elle est à croquer  Yeux qui brillent  Yeux qui brillent  Yeux qui brillent Je sais pas si on trouvera quelque chose, mais si on trouve, je veux absolument un lien avec mon DC créateur en cours  Yataaaa

Donc c'est avec très grand plaisir que je te valide, sale petite fondue trop adorable ♥️

Tu es validée


Infectée ϟ Le Staff de The Maze Runner te souhaite la bienvenue sur le forum. Si ce n'est pas déjà fait, dépêches-toi d'aller lire le contexte du forum, obligatoire si tu veux éviter de mourir bêtement au dehors. N'oublie pas non plus d'aller faire recenser ton avatar et surtout amuses-toi bien!

Contexte ϟ recenser son avatar


Un admin viendra te mettre ta couleur :3
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 24 Jan - 18:54

Bravo pour ta validation =D
Allons envahir le mooooonde!
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Adam Van Strüss


Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 29
Messages : 100
Points : 86
Localisation : Dans mon QG
Emploi : Gérant d'une entreprise .... non légale



Carnet des Souvenirs
Âge : 35
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageSam 24 Jan - 19:49

LET'S GO ! Allez vous trois, on se pollue les fiches les uns des autres. Qui lance un rp ? On fait quoi ? Faut que ca bouge !

___________________________________
Gazal Sander Tumblr_ms4c1lQY751rsagqio1_500
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 24 Jan - 20:38

On peut se faire un RPG à trois, c'est super classe comme rencontre.
Parce que rencontrer Heather en tête à tête, en sachant qu'elle parle pas, c'est trop super =°

Le plus rapide ouvre un topic pour nous trois? Ou alors quelqu'un est trop motivé et à de l'inspiration ^^ ?
Mais faut savoir que je quitte pas Chicago (a)
Revenir en haut Aller en bas




Membre
Gazal Sander


Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Messages : 407
Points : 331
Localisation : Terre Brûlée/Chicago



Carnet des Souvenirs
Âge : 13 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageDim 25 Jan - 2:07

Ohoh je pensais que le sujet était verrouillé du coup je peux répondre c'est cooool

Du coup merci Jude pour ton message trop chouki trognon, ça m'a fait trop plaisir, rire et exploser. (Quelle fin de phrase inattendue hihihi)
Bref merci merci merci merci c'est trop chou! Heart
Et bien sur, faudra qu'on se trouve une bonne idée pour Rp, avec grand plaisir!
(J'ai utilisé "trop" trois fois en deux phrases c'est quand même dobczihdon)


Avec nos trois fiches validées on va envahir le monde avec notre maladie toute moche! (Toutes mes excuses j'avais pas d'autres adjectifs en stock là hahaha)
Et jsuis complètement pour l'idée de la rencontre à trois, juste faut y réfléchir mais comme il est 2h00 du mat' jsuis pas en état, on fait ça demain par MP mon pitit trio infernal Love

___________________________________
Sur la cheminée:
 

The Secret of Kells - Aisling's Song

Liens ; Fiche de RP's ; Présentation
Gazal Sander Signa110
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageJeu 29 Jan - 22:23

Oua j'adoooore comment tu présente la en plusieurs parties c'est vachement sympaa à lire !! Happy Ton écriture est fluide et tout c'est un grand plaisir à te lire miss Heart
Hen mon dieu et la fin comment c'est BAM!!! Immune ou pas ? haha mystèèèères suspense oO
C'est trooop triste et c'est trop touchant, bravo Happy

Gazal Sander 200_s

___________________________________
Gazal Sander Gjnz


Gazal Sander Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite




Membre
Gazal Sander


Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 22
Messages : 407
Points : 331
Localisation : Terre Brûlée/Chicago



Carnet des Souvenirs
Âge : 13 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageJeu 29 Jan - 22:40

Merci Zorachou, pour l'avoir lue en entier déjà (hahaha) et ensuite pour mettre des commentaires qui font autant plaisir  Jtm

(L'image de ton personnage, moitié choqué/dégouté moitié impressionné me tue. Je me demande ce que l'acteur pouvait bien regarder pour avoir une tête pareille xDD)

___________________________________
Sur la cheminée:
 

The Secret of Kells - Aisling's Song

Liens ; Fiche de RP's ; Présentation
Gazal Sander Signa110
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




Gazal Sander Empty
MessageJeu 29 Jan - 22:55

Hehe mais de riiien Smile
Et bien moi aussi elle m'étonnes mdr Happy Et nonau fait ce n'est pas ''moi'' mon ame soeur xd, mais vous tous ^ vu que l'image montre du doigt xd Smile

___________________________________
Gazal Sander Gjnz


Gazal Sander Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



Message

Revenir en haut Aller en bas


Gazal Sander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Se souvenir... :: Présentation des Candidats :: Fiches Validées :: Les Non-Candidats :: Les Infectés-