Partagez

[Flashback] So you can talk? (PV Heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageLun 26 Jan - 22:56


"Je pensais que tu étais muette."


Toc, toc, toc. Mon stylo frappe à un rythme régulier contre le bois de mon bureau scolaire, il est bientôt l’heure pour moi de rentrer à la maison en ramenant la petite muette brune qui est en réalité ma voisine. C’est un long moment de marche dans le silence lui plus barbant, c’est si ennuyant. Je ne la regarde pas, je ne lui parle pas et je ne l’écoute pas puisqu’elle ne me parle pas. Boring.

La cloche se met à sonner contre le mur, le faisant vibrer ainsi que légèrement nos tables. Je vais enfin pouvoir partir, rentrer chez moi et rien faire, comme à ma grande habitude. Je sors de la salle de cours, sans demander mon reste et me dirige vers la porte principale de la Middle School, par laquelle je sors sans hésitation, le sac sur qu’une seule de mes épaules. Une fois dehors, je m’appuie au mur à côté de l’entrée et je passe une main dans mes cheveux, leur donnant un peu plus d’altitude.

Un groupe de fille style pintades passe à côté de moi en me lançant des regards et des sourires malicieux et je réponds par un sourire enjôleur mais un regard froid. C’est comme ça, c’est ma petite technique pour appâter les filles. De toute façon, les faux sourires, je connais ça à force, même si je n’ai que quatorze ans.

La petite Heather Logan sort enfin par la grande porte et je l’attrape par une des épaules sans même la regarder, chuchotant faiblement un « Je suis là », un peu sec. Je ne lui adresse même pas un sourire et j’enfonce profondément mes mains dans les poches de mon jean. Basket complètement morte, jean un peu trop grand avec des troues partout, t-shirt simple, sans motif, veste noire en cuir, bref le B-A-BA. d’un ado un peu rebelle mais pas trop.

Je réajuste le sac sur mon épaule et soupire, déjà agacé par le voyage silencieux qui va se passer. Soudainement, je lâche l’épaule de la petite Logan et commence à marcher en direction de notre rue. Je ne lui adresse ni un regard, ni une parole. Je ne vois pas l’intérêt de parler à un mur. Autant crier dans le vent, ça donne la même chose. Mais c’est étrange, ce n’est qu’en compagnie de la petite Heather que je reste le vrai moi-même, qui ne sourit jamais et qui ne trouve pas à quoi ça sert. Cette petite voisine toute mimi que j’aime autant que je déteste, est comme un point d’ancrage qui révèle mon vrai visage mais en adoucissant les traits, les douleurs. C’est absurde ce que je dis.


Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 1 Fév - 19:22


Enfin une conversation...
Heather & Stephen




Passé - 10 ans

La sonnerie retentit, annonça la fin du cours, mais aussi la fin de la journée. Assise au premier rang, Heather finit de noter ce que son professeur vient d'ajouter au tableau, sort son agenda pour noter ses devoirs, et range ensuite toute ses affaires.

Quand la Logan sort la tête de son casier, la salle est vide, seul le professeur attend qu'elle est terminée. Et oui, à croire que notre petite brune veut passer la nuit ici! En même temps, personne ne l'attend chez elle. Sa mère est actuellement en tournée, et son père sur une affaire des plus sérieuse... Alors oui, elle s'ennuie seule chez elle, ce n'est pas avec la nounou qu'elle a, qui est même pas capable de venir la chercher, qu'elle va s'amuser! Mais voyons le bon côté des choses: Heather allait rentrer avec le mec le plus cool et le plus sexy de toute la Middle School! De la chance? Oui, on pouvait dire ça... C'était d'ailleurs pour ça que la plupart de ces filles tentaient de devenir son amie, juste pour se rapprocher de Stephen. Mais Anna ne lui trouvait rien. Pour elle, il était juste son voisin, et quelqu'un qui la surveillait lorsqu'ils faisaient la route ensemble.

Une fois sortie de l'école, une main presque rassurante se posa sur son épaule, et elle n'eut pas besoin de se retourner pour comprendre que c'était Stephen qui venait de l'attraper comme ça et l’amenait sur le chemin du retour. En même temps, il avait une voix si particulière qu'elle... ne l'oubliait pas. Même si au final, elle ne l'entendait pas beaucoup parler. Il faut dire aussi qu'Heather n'est pas une grande bavarde, et que depuis ses 5 ans elle ne parle plus beaucoup. Allez savoir pourquoi d'ailleurs!

Silence... oui, c'était un drôle de silence. Brisé par les bruits de pas des deux jeunes gens et parfois par le bruit d'un moteur de voiture qui passe à leurs côtés. Réfléchir? C'est ce qu'est actuellement entrain de faire la demoiselle, se demandant quelle matière elle allait pouvoir travailler en rentrant. Le travail, toujours le travail en tête, et pourtant elle n'avait que 10 ans!

Finalement ses pensées revinrent sur le cours qu'elle venait d'avoir, et plus particulièrement sur ce que le professeur lui avait annoncé au début du cours...

Professeur : Demain vous commencerez exceptionnellement une heure plus tard, je dois m'absenter.


S'en était suivit des cris de joies, mais pas pour Heather. C'est alors qu'elle tourna la tête, pour observer Stephen. Ben oui, si elle devait aller en cours une heure plus tard le lendemain, elle devait le lui dire non? Qu'il ne l'attende pas au matin et arrive en retard de sa faute? Mais parler était si... compliqué! Et pourtant elle devait faire un effort, pour son bien à lui aussi. Sinon, il lui en voudrait de ne pas l'avoir prévenu non?

Demain je commence une heure plus tard.


Ben voilà, elle avait parlé... En espérant que le garçon ne fasse pas un arrêt cardiaque en entendant sa voix, parce qu'elle ne connaissait pas les gestes de secours pour le réanimer!

© Loukoum

Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 2 Fév - 23:04


"Je pensais que tu étais muette."


Mes poings enfoncés dans mes poches, le torse légèrement gonflé et penché en arrière, le regard fixé sur les nuages et la cime des arbres, le regard vide, je pourrais presque tomber en continuant comme ça. Aucun sourire insolent étire mes lèvres et c’est même le contraire, je commence petit à petit à tirer la gueule. J’aime bien penser, au calme, penser à tout et à rien. Et quand je dis « rien » je parle en réalité de mon père. Rien que de penser qu’on a un lien de sang me met hors de moi, j’ai envie de hurler, mais je n’en fais rien, je serre les poings en grognant un peu.

Un silence seulement troublé par le bruit de mes pas lourd sur le bitume et celui beaucoup plus léger de la petite Logan, mais aussi par quelques uns de mes grognements et de mes soupires, ainsi que quelques voitures qui passent. Tout ça m’empêche de finir de penser à tout et rien et surtout à qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pour m’occuper en rentrant chez moi pendant que ma mère ne s’occupe pas de moi. Faire mes devoirs ? Surement pas tous ! Non mais, faut pas croire que je suis prêt à tout pour ne pas me faire chier !

 - Demain je commence une heure plus tard.

Petit à petit, je ralentis le pas, traînant des pieds contre le trottoir. Elle… Elle m’a adressé la parole ? Elle ne semble pas s’être rendu compte que je me suis arrêté, donc j’accélère un peu, trottinant derrière elle.

 - Eh ! Heather attend !

Je l’attrape par le poignet et la force à s’arrêter, la tournant donc vers moi. Je la regarde avec des yeux écarquillés et une bouche entrouverte. Je remets une de ses mèches derrière son oreille en essayant de me souvenir de la mélodie de sa petite voix.

 - Pourquoi tu ne m’as jamais parlé ? Je croyais que tu étais muette ! En plus t’as une jolie voix, c’est bête de la faire taire. Et pour demain, je passerais quand même t’amener à la Middle School, je commence toujours une heure plus tard.

Je lui adresse un petit sourire, un peu gêné d’avoir autant parlé avec ma voix un peu enraillée par la puberté. Je lui ébouriffe doucement les cheveux et je pars en direction de chez nous, beaucoup moins rapidement qu’auparavant. C’est vrai, à chaque fois, le mercredi, je commence une heure plus tard, mais à part ma classe, personne ne le sait. Je me levais plus tôt rien que pour emmener Heather, être sûr qu’elle est bien en cours, saine et sauve. Hors du danger qui nous entoure.

Mon pas commence instinctivement à accélérer et je le force à ralentir de nouveau, essayant de rester à côté de la petite brune. Je repasse une main dans mes cheveux les redressant sur mon crâne. Je la repose ensuite sur l’épaule d’Heather, comme un grand frère.

 -Heath, tu fais quoi une fois que t’es chez toi ?

Je lui adresse le premier vrai sourire depuis des lustres

Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 19 Fév - 21:48

HRP:
 


Enfin une conversation...
Heather & Stephen




Passé - 10 ans
Les yeux rivés sur le sol, presque de honte d'avoir parlé, Heather attendait une réaction de Stephen. Qu'allait-il lui dire hein? Qu'elle devait aller se faire voir et qu'elle devrait faire la route à pied? Alors là... elle n'irait certainement plus à l'école si il l'envoyait balader comme ça. Ou alors elle accepterait de se la péter et d'y aller en limousine, bien que ce genre de voiture trop grande qui ne peut pas passer par les petites ruelles pour prendre des raccourcis ne lui conviennent pas.

Stephen : (...)


Anna n'eut pas le temps de réagir que le garçon lui attrapa le poignet, la forçant à s'arrêter plus vite qu'elle ne l'aurait imaginé, et lui faisant faire par la même occasion un demi tour presque aussi rapide, qu'elle n'aurait encore une fois pas réalisé si vite.

Stephen : (...)


Pourquoi elle ne parlait pas? Alors là il suffisait de demander à ses parents... Si elle ne disait jamais un mot, c'est qu'elle ne voyait pas l'utilité. Parler le soir de sa journée au repas était quelque chose qu'elle ne connaissait pas. Sa mère rentrait toujours avec une collègue, et son père lisait les affaires sur lesquelles il travaillait. Alors les deux femmes parlaient ensemble, son père lisait en poussant des petits jurons de temps en temps, et elle elle gardait le regard rivé sur son assiette, disparaissant même très rapidement de la table pour aller travaille sans que personne ne s'en rende compte.

Stephen lui passa une main dans les cheveux, et le fait qu'elle se retrouve avec les cheveux quelque peu décoiffé, elle s'en fiche. Elle garde ses deux mains sur les lanières de son sac à dos, comme elle l'a toujours fait. Son image, ce que peuvent voir les autres d'elle, elle s'en fiche. Elle ne s'aime pas de toute façon, et comme sa mère ne lui cesse de répéter à longueur de journée - c'est les seuls moments où elle lui parle - qu'elle est une enfant magnifique qui devrait se lancer dans le cinéma ou le mannequinat, et bien elle s'est persuadée qu'elle était laide comme un pou et que jamais elle ne trouverait de petit copain, comme toutes les filles aiment en avoir d'ailleurs.

Stephen : (...)


Je travaille, puisque j'ai personne qui veut jouer avec moi. Pourquoi tu ne travailles pas toi?


Ah ah, quand vous avez dix ans, le mot travaille est bien grand et vous ne savez pas encore ce qui vous attend plus tard... Mais pour Heather, le travail qu'elle avait actuellement était trop simple, beaucoup trop simple, et parfois elle essayait de travailler quand même sur des trucs qu'elle avait compris, juste pour passer le temps.

D'ailleurs, notre brune n'avait pas relevé le fait que Stephen venait de lui donner un petit surnom. Ça devait d'ailleurs être le premier à lui parler ainsi... Et peut-être même le premier à qui elle répondait au final.


© Loukoum

Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


[Flashback] So you can talk? (PV Heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Heather Stevens Williams
» Pour être heureux, pensez à manger un carré de chocolat par jour ! [Pv Heather-Emily ♥]
» C'était un petit navire ... [Flashback Milan Sethni - Aurora, mer méditerranée]
» [Flashback - Tredë, An 5] Il y a quelques lunes, quelque part entre Carathiel et Orsin... (PV Aridjar)
» heather + désinvolte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-