Partagez

[TERMINE] ♦ Ushuaïa ♦ Feat. Elina Holden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageLun 2 Fév - 22:02






Ushuaïa


Ça devait bien faire une heure. Oui. Ça devait faire une heure que j'étais là. Dans les douches. Cela ne faisait que peu de jours que je m'étais réveillé, me sentant lourd comme une pierre et malgré mon sommeil, j'étais plus fatigué que jamais. J'avais beaucoup rêvé durant ce long moment. Ce trou noir qui avait fini par me relâcher. J'avais rêvé de beaucoup de choses. Cependant il me fallait du temps pour y réfléchir. Il y a tellement de choses aux quelles je dois réfléchir. Il s'est passé tellement de choses ici, au bloc, depuis que je me suis endormis.

J'avais les cheveux mouillés, plaqués en arrière. Adossé contre le mur. Je ne savais pas quoi faire. Depuis mon réveil, la salle des douches est devenu mon endroit favoris. Calme, silencieux et souvent pas très remplie. Je me décidai à prendre appuie sur mes pied, cela demandant une force considérable. Après cela, je pris une serviette que j'enroulai autour de ma taille. Ensuite, je marcha. Lentement.

Alors je commençai à réfléchir. On m'avait parlé de Jonas, des lois et autres durs règlements qu'il appliquait avec force. J'avais entendu beaucoup de choses. Une fois un discours donnant raison et légitimité à Jonas, de la part d'un milicien qui avait crié ça. L'autre prononcé en chuchotant, par peur d'être entendu, parlant d'une révolte se préparant. Dans ces deux cas, je n'aimait pas la situation. Elle avait beaucoup changé. Les gens était plus courroucés, même pas capables de cacher la haine les animant. J'avais oublié quelques petites choses durant mon sommeil, mais maintenant, je me demandais si je n'avais pas oublié moins de choses que la plupart des personnes présentes au bloc. Avaient-ils oubliés combien il avait été dur de réussir à vivre ici ? Avaient-ils renoncé à leur unité ? Bien que celle ci ne paraissait plus qu'inexistante. Certes, je ne suis pas là depuis bien longtemps, mais cela ne m'empêche pas de distinguer les choses. Et celles ci commencent à me déplaire.

Je bouscula quelqu'un. Perdu dans mes pensés, j'avais complètement oublié que je continuais d'avancer. Je laissai ces questions de côté et revenais développer mes sens dans la réalité pour savoir qui j'avais bien pût heurter. Je me recula et m' excusa.

Une agréable odeur. C'est ce que je sentis en premier. Une odeur familière, que je n'avais pas pût sentir depuis longtemps et qui m'avait beaucoup manqué. Malgré mon état, je ne pût atténuer mes sentiments :

- Elina !

Et je me mis à rougir légèrement quand je me souvenu que je me souvenus que j'étais presque nu.





Dernière édition par Aaron Healey le Mer 18 Mar - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 3 Fév - 18:11


USHUAIA Feat. Aaron Healey
Je suis enfin de retour du Labyrinthe. Aujourd'hui il faisait particulièrement chaud dans les couloirs du dédale. Je me sens sale est collante. Je n'ai qu'une envie, prendre une bonne douche. Fraîche, bien sur. De toute façon est ce que j'ai le choix ? Non je ne crois pas. Les gens qui nous ont envoyé ici n'ont même pas été fichu de nous mettre de l'eau chaude. Comment on fait nous, quand il fait froid, hein ? Ils veulent nous rendre malade en fait ? Et si on est malade, comment on fait pour mener à bien nos tâches quotidienne ? Bha on a du mal. Et si on ne mène pas bien nos missions quotidienne, qu'est ce qui va se passer ? On va avoir le droit à la Milice, encore et encore.
J'espère qu'on va vite trouver une sortie dans le Labyrinthe. Et j'espère qu'au bout de cette issue, ces horribles gens qui sont à la cause de cette horrible vie nous attendrons, pour qu'on puisse défouler nos nerfs sur eux. Personnellement, ça me ferai le plus grand bien. C'est ce qui me redonne du courage. M'imaginer en train de les frapper en compagnie des personnes avec qui j'ai partagé ce cauchemar.
Et si en fait personne ne nous avait envoyé ici ? Si c'était l'oeuvre d'autre chose ? On n'en sait rien après tout. On ne sait absolument rien. On ne sait même pas si il y a vraiment une sortie dans ce fichu Labyrinthe. Si ça ce trouve, on perd notre temps. Si ça ce trouve, il y a autre chose qui peut nous permettre de sortir. Mais quoi ? Je n'ai pas la foi de réfléchir à la question maintenant. Et je n'aurai pas le loisir d'y réfléchir demain, ni les autres jours. Tout simplement car je serai en train de courir dans le Labyrinthe.
Je tâcherai d'étudier la question de temps en temps tout de même, on ne sait jamais. Et si je faisais une découverte qui changerai notre vie ? Il y a peu de chance que ça arrive, mais enfin...
Une main qui se pause sur mon épaule me tire subitement de mes pensées. C'est une Blocarde qui me demande si je me sens bien, comme quoi je fixe le sol depuis un bon quart d'heure. Je lui souris en lui disant que j'étais tout simplement perdue dans mes pensées.
J'ai atterri dans les dortoirs sans m'en rendre compte. J'attrape quelques affaires dont j'aurai besoin puis descend les escaliers. J'entre dans des douches sans regarder là où je vais, distraite par un trou sur la manche de mon haut.
BAM. Je percute quelqu'un.

- Eh oh attenti-...

Je lève la tête puis voix le beau visage d'Aaron. Je ne l'avais pas revue depuis son accident. Je suis bouche bée je ne sais pas quoi lui dire, mais je suis très contente de le revoir.

- Elina !
s'exclame t-il.

Je lui souris puis ne peut m'empêcher de lui sauter dans les bras. Je le relâche et vois qu'il rougie. Je remarque alors qu'il est en serviette. J'allais m'excuser avant qu'un fou rire me prenne à la gorge devant l'absurdité de nos retrouvailles.

- Pardon...lui dis-je entre deux gloussements.

Il lâche un petit rire plein de gêne. Il a l'air un peu à l'ouest, surement à cause de ce qu'il lui est arrivé.

- Je suis trop contente de te revoir ! On ne sait pas vu une seule fois depuis que tu es réveillé. Tu vas mieux ?

Je le regarde en souriant en écoutant sa réponse.
©Hélène
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 7 Fév - 16:30





Ushuaïa







Elina me sauta dans les bras. On peut dire que cela me surpris, j'avais perdu l'habitude de voir des gens aussi gais au bloc. En tout cas, j'étais rassuré de voir que elle, elle n'avait pas changé. Toujours aussi belle. Vraiment magnifique, malgré les conditions auxquelles nous sommes confrontés.

Elle me serait et fort, et je fus étonné de constater sa force. Ensuite je compris que c'était moi qui n'avais plus de muscles. Elle se recula et en me voyant rougir sans pouvoir m'empêcher, elle éclata de rire. C'est sur que ce n'est pas commun des retrouvailles dans de telles circonstance, alors je s'efforçai de rire aussi. Je n'avais en plus pas envie qu'Elina se fasse du soucis pour moi.

Après avoir calmer son rire, elle me demanda :

- Je suis trop contente de te revoir ! On ne s'est pas vu une seule fois depuis que tu es réveillé. Tu vas mieux ?

Moi aussi j'étais magnifiquement heureux de pouvoir la retrouver, ma soeur comme je l'appelle parfois. J'étais certes un peu gêné mais j'essayai de paraître calme, et surtout normal. Je voulais cacher ma fatigue pourtant si apparente. Il ne manquerait plus que Elina s'inquiète pour moi !

- Oui, ça va. Je redécouvre un peu mais tu sais que je m'habitue vite !, je lui lançai un clin d'œil. En tout cas ça me fais vraiment très plaisir de te voir ! Ça faisait vraiment un bail !

Je continuais de sourire, les yeux fermés. J'attrapai sa main et je dis quelques pas pour nous éloigner un peu du couloir principal, pour être plus tranquille pour nos retrouvailles. Sa peau était douce et toujours accompagner d'une odeur agréable.

- Et toi, comment tu vas ? Pas trop fatiguée ma soeur ?


Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 10 Fév - 17:43


USHUAIA Feat. Aaron Healey


- Oui, ça va. Je redécouvre un peu mais tu sais que je m'habitue vite ! En tout cas ça me fais vraiment très plaisir de te voir ! Ça faisait vraiment un bail !

Je lui souris. Je ne suis quand même pas très convaincu au fait qu’il aille si bien que ça. Des cernes profondes soulignent ses beaux yeux bleus et il semble plus frêle qu’avant. Néanmoins, il a l’air de tenir le coup ce qui me rassure. Il me prend la main pour qu’on s’éloigne un peu, puis me dis avec douceur :


- Et toi, comment tu vas ? Pas trop fatiguée ma sœur ?

La question ne se posait même pas pour moi. J’étais plutôt épuisé en ce moment, il nous ai arrivé beaucoup de merde dans le Labyrinthe avec Allya. Je sais que j’ai une mine affreuse et j’ai pas mal maigri aussi comparé à avant. Je suis fatigué du Bloc, de Jonas, du Labyrinthe, de tout. Je suis dans une de mes nombreuses périodes de semi-dépression. D’habitude j’essaye de tout encaisser et de sourire, de rire, en espérant réchauffer le cœur des autres Blocards et me persuader que tout va bien. Mais à tout accumuler on finit par exploser et à ne plus avoir envie de faire comme si. Dans c’est moment là je parais déprimé, je perds l’appétit, je dors mal et je réponds sèchement aux autres. Ca dépend avec qui du moins.  Je me fais envoyé au Gnouf pratiquement tous les jours ce qui ne fait qu’accroitre ma haine. Puis je fini par me ressaisir. Ainsi de suite.
Mais je ne compte pas lui fournir cette réponse. Je n’aime pas mentir, mais il est déjà assez mal comme ça pour que je lui balance mes petits malheurs à la figure.

- Ca va comme d’habitude, je lui dis en souriant.

J’espère cependant que mon visage n’exprime rien qui laisserait dire le contraire. Je n’ai pas envie qu’il s’inquiète ou quoi que ce soit. Deux Blocardes passent près de nous en nous dévisageant et en se murmurant des choses à l’oreille. Je lève les yeux au ciel puis reporte mon attention sur Aaron. Je ne sais plus quoi lui dire. D’habitude les mots coulent tous seul de ma bouche quand je suis avec lui mais là il y a comme un blocage. J’espère qu’il ne s’en rend pas compte, je n’ai pas envie qu’il pense qu’à cause de son accident je ne me sens plus aussi proche de lui qu’avant. Ce n’est pas le cas en tout cas. C’est juste que… je sais pas.
De loin on doit ressembler à deux enfants tous timides avec nos yeux qui se pose par tout sauf sur ceux de la personne en face, le fait qu’on ne tient pas en place et les petits sourire gêné qu’on s’envoie.  Je commence à rigoler.

- Pardon mais la situation me… peut importe, je lui dis en le regardant avec innocence.Tu comptes recourir bientôt ? Ou les Medjacks t’ont dit qu’il ne valait mieux pas ? D’ailleurs, c’est qui déjà ton Coureur ?

Je stop mon flot de question en réalisant que je ne ferai que l’embrouiller à lui en poser plus.

©Hélène
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 26 Fév - 12:03





Ushuaïa







Ma question sur son état était un peu mal placée, effectivement, elle paraissait aussi fatiguée que moi. Même plus peut-être, sa voix, bien que joyeuse, laisser ressortir discrètement un sentiment de lassitude et de fatigue. Sa main si douce était froide.

Je ne pouvais plus imaginer ce qu'était la vie de tout les jours dans les labyrinthe. Ce dédale que l'on croirait doté d'une volonté propre : celle de tous nous tuer. Une volonté aussi fourbe et vicieuse que celle de ceux qui nous envoient et nous enferment ici, dans ce faux jardin d'Eden. Car c'était pour moi cette impression la première fois. Après le désespoir naturel du fait de ne se souvenir de rien, j'avais été conquis et impressionné malgré moi par la nature luxuriante qui me faisait face. Je ne pourrais dire pour quelles raisons, mais cela m'avait profondément touché.

Je sentais que Elina essayais, comme moi envers elle, de cacher ses faiblesses. C'est ce que font les frères et sœurs entre eux. Il ne faut pas que l'autre puisse voir ce qu'il ne va pas, il faut que je sois fort ! C'est ce que nous nous disons sans doutes.

- Ça va comme d'habitude, me répondit elle.

Cette réponse me fit un peu peur, car si elle était comme ça tout le temps… Je sentis qu'elle essayais de le cacher, mais sa voix le laisser bien transparaître. Car les gens ne pensent souvent pas au timbre de la voix, à l'énergie mise ou encore aux accents. Cependant je les entends, presque tous. Et bien qu'ils aient l'habitude de  dissimuler les choses extérieurs, l'intérieur en est une autre histoire. Et ce qu'elle voulait me cacher, c'était qu'elle n'en pouvait plus, sa voix à la fin de sa phrase avait diminuer pour qu'au final, le dernier soit même plus audible. Et je me rendis compte. Je me rendis compte que je me plaignais vraiment pour rien. Par rapport à ce que les autres blocards, Elina, devaient faire tous les jours, mes problèmes n'étaient rien.

Deux personnes passent et n'eurent pas l'air d’apprécier notre conversation. Je les ignorais. Je ne saivais quoi dire, quoi répondre pour qu'elle se sente mieux. Mais alors que j'allais sortir une phrase qui n'allait sans doute servir à rien, elle se met à rire.

- Pardon mais la situation me… Peu importe.

C'est vrai ! J'avais complètement oublié le contexte : je sortais de la douche, presque nu. Je dut sans doute reprendre la couleur rouge au niveau des joues que j'avais perdu en réfléchissant. Je ne put m’empêcher de rire aussi.

- Tu comptes recourir bientôt ? Ou les Medjacks t’ont dit qu’il ne valait mieux pas ? D’ailleurs, c’est qui déjà ton Coureur ? 

Cela faisait beaucoup de questions d'un coup ! Mais ça me rassura sur son état. Car quand Elina pose des questions, c'est que ça va mieux !

- Et bien en fait ils ne m'ont rein dit. Du coup je vais sans doute reprendre la course dans le labyrinthe… Bien que je me demande…, je m’arrêtai là.

J'avais hésité mais je me rendis compte. Je n'avais pas le droit d'abandonner moi rôle de trappeur. C'était trop facile ! Combien de gens avaient eu des blessures plus gravent que moi mais qui pourtant avaient repris la course ?!

- Oui, je vais bientôt aller recourir ! Et mon coureur c'est Daryl, tu vois qui ? Un grand brun. Mais toi, tu cours toujours avec Allya n'est ce pas ? D'ailleurs, comment va-t-elle ?

On dirait que parler me faisait du bien, je commençais moi aussi à poser plein de questions.


Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 15 Mar - 19:10


USHUAIA Feat. Aaron Healey

- Et bien en fait ils ne m'ont rien dit. Du coup je vais sans doute reprendre la course dans le labyrinthe… Bien que je me demande…

Il marque un temps de pause. Voyant qu’il ne poursuit pas son récit, je le retire de ses pensées :

- Tu te demandes… ?

- Oui, je vais bientôt aller recourir ! Et mon coureur c'est Daryl, tu vois qui ? Un grand brun. Mais toi, tu cours toujours avec Allya n'est ce pas ? D'ailleurs, comment va-t-elle ?

- Oui je vois qui c’est, Daryl. Mais je ne lui ai jamais parlé.

Je m’arrête de parler, perdue dans mes pensées. Je crois que mon visage n’affiche pas une expression joyeuse, pourtant je suis seulement en train de réfléchir à qui est Daryl, du moins pour être sûr que c’est celui auquel je pense.
Mais bon, j’aurais tout le loisir d’y réfléchir plus tard. En attendant je dois répondre aux questions de Aaron , et puis je ne veux pas qu’il croit que je suis dépressive seulement parce que mon visage parer contrarié.

- Hein ? Ah, oui oui, je cours toujours avec Allya ! Et oui elle va très bien !

J’esquisse un grand sourire. Un silence pesant s’installe alors entre nous deux. Je ne sais pas trop pourquoi ni comment, mais ça devient vite gênant. Je ne sais ni quoi dire, ni quoi faire. Et lui non plus, apparemment. Je ne peux pas m’empêcher de me balancer sur mes deux pieds, en regardant tout autour de moi. J’espère que quelqu’un, un ou une ami de préférence, va débarquer et relancer la conversation. Mais personne ne vient.
On ne va pas attendre là indéfiniment. Et puis, il faut que j’aille me laver. Après tout c’est pour ça que je suis là.

- Bon allez, il faut que j’y aille, maintenant, je lance à l’adresse d’Aaron en montrant d’un signe de tête ma serviette de bain.

Je lui souris. Je ne peux pas m’en empêcher. Je suis censé partir, mais je n’en fait rien. Il m’avait trop manqué. Mais bon, je le reverrai après.
J’hésite puis passe mes bras autour de son coup et le sert contre moi.

- A tout à l’heure !

Je le relâche puis par en direction des douches un sourire niais flottant sur mes lèvres.
©Hélène

Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


[TERMINE] ♦ Ushuaïa ♦ Feat. Elina Holden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Visite de l'aquarium feat Shido Rioko [TERMINE]
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Celty Sturluson [TERMINE]
» L'alcool fait presque le bonheur (pv Raphaël ) - TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-