Partagez

Par pitié, achever moi. [Ma soeur siamoise ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageJeu 12 Fév - 0:07



« Par pitié, achever moi ! »





La douleur était toujours là. Chaque jours que je me réveillais, elle semblait ce réveiller aussi. Et comme ci c'était pas assez, je devais rester bien gentiment dans cette infirmerie et regarder les autres passer. Bon. Je suis jamais vraiment rester au bloc complètement et je dois dire que j'en apprend des bonnes. Par exemple cette foutu milice qui n'hésite pas à ridiculiser encore plus les blocards. Pis quand je voyais la sale tronche de Jonas, j'avais qu'une envie c'est de le donner à manger au Griffeurs. Je suis sur qu'ils serait une vermine qu'ils recracheraient aussitôt tellement ils est pas mangeable ce gars là. Peu importe, rester des journées à l'infirmerie et regarder ma meilleure amie partir pour le labyrinthe me rendait triste. Vous voyez, avec Yuki ont parle de tout et de rien, ont ce comprend en un regard et ont penses les mêmes choses. On ce fait aussi engueuler la plupart du temps parce qu'on cause trop au lieu de défendre les trappeurs. Toujours est t-il qu'elle venait me tenir compagnie quand elle rentrait de ses expéditions. Mais là ça faisait un moment que je ne l'avais pas vue, du coup j'avais pas grand monde à qui parler. Je m'amusais à ennuyer Milo pendant qu'il travaillait. Non seulement parce qu'il était craquant mais aussi parce que cela le faisait crier au plus haut point. Du coup monsieur rentrait dans mon jeux et nous nous balancions des petites phrases bien piquantes. Mais là, il était sur un gars qui avait subit la transformation du coup il n'était pas là. Oh moins y'en avais qui s'amusait. J'étais allongé, la jambe en l'air à cause de l'entorse et je regardais le plafond. Oh une mouche. Je sentais mon ventre gronder aussi. Je n'avais pas encore manger mais l'entendre protester ainsi m'obligeais à prendre une résolution. Je me redressais lentement, grimaçant sous la douleur atroce qui continuais de me torturer. Redresser, je regardais à droite à gauche si il n'y avait personne. Mise à part quelque patient, personne à l'horizon. Je pris mon courage à demain et entrepris de me lever. Oui vous avez bien entendu, me lever. J'en pouvais plus de rester à rien faire, je m'ennuyais à mourir. Allya m'avait ramener m'ont épée, j'en fus soulager. Je pensais qu'elle était perdu pour toujours dans le labyrinthe après ma petite escapade qui c'était mal passée. Je me tournais lentement et posais mon premier pied par terre. Puis, je posais la deuxième, la plus sensible. Je grimaçais de douleur en laissant échapper un gémissement. J'attrapais deux espèce de béquille qui était prêt de mon lit et y glissais mes mains. J'avais encore du mal à me soutenir complètement, parce que j'arrivais pas à m'appuyer sur ma jambe qui me faisais terriblement mal. Je pris mon courage à deux mains et mis tout mon poid pour me lever. Ca faisait du bien d'être debout, après tout ce temps.

Un medjack me les avaient déposer et dit de l'attendre pour essayer de marcher avec. Malheureusement la patience ne faisais pas partie de mes qualités. Je tentais d'avancer clopin clopant avec les béquilles. Par chance, il faisait beau au bloc. Un soleil radieux régnait sur un éternel ciel bleu. Comme toujours. On ne mourrais jamais de froid, bizarrement. Je ne me souviens même pas avoir eux froid dans ma vie. Tout ça a cause des créateurs qui m'on pris ma mémoire. Ah si je les attrapes ceux là ! Vous voyez la drôle de fille qui sautille comme un lapin ? Oui c'est bien moi, tentant de m'aventurer vers le réfectoire parce que j'avais faim. Et comme les medjack étaient occupés, personne ne risquait de me courir après. Sauf les autres blocards. Mais il avaient intérêt de ce mêler de leurs travails. Je fis une pause devant la grande cabane de bois et soufflais. Je pris soin de m'appuyer contre le bois, en soulevant ma jambe. Une douleur tambourinais ma tête. Allons bon, ma cicatrice commençais à me faire mal alors que j'avais pris les médocs qu'il fallait ! Super. Encore un petit pas et je serais presque arriver au réfectoire. Je repris ma marche lente et silencieuse, seule le bruit des béquilles sur l'herbe perturbait mon silence. Les blocards s'activaient à leurs tâches et ne semblaient pas remarquer ma présence boitillante. L'odeur de la nourriture fit grogner encore plus mon ventre. Calme toi, ont est bientôt arriver. J'avançais et finis par repérer quelque tête que je connaissais. Enfin, juste des connaissances quoi. Je connaissais pas la moitié du bloc alors. Je m'assis lentement dans le réfectoire et soupirais déjà à l'idée de devoir me lever pour aller chercher à manger. En faite, je me demandais comment j'allais faire tout simplement. Comme j'avais encore du mal à me soutenir convenablement, porter un plateau en plus allait poser problème. Bon. Super. Des idées ? Je m'en doutais. J'aperçus alors un premier groupe qui revenait du labyrinthe. Je les connaissais. Normal, j'étais leurs collègue. Il me semblait avoir repérer Yuki. Si c'était bien elle, elle allait pouvoir m'aider avec le plateau. Ou bien elle allait me gueuler dessus parce que je suis sortis de mon lit.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 13 Fév - 13:59

Yûki sortit en dernière du Labyrinthe, suivant son groupe. Enfin .. Son groupe. Il n'était pas vraiment au complet. L'absence de Hestia se faisait ressentir. Personne à qui parler, personne avec qui rire. En réalité Yûki ne s'était pas encore fait beaucoup d'ami et Hestia demeurait la seule personne en qui elle avait confiance. C'était un vrai modèle pour elle: Hestia était agile, courageuse, maniait l'épée comme personne, était intelligente .. Enfin vous connaissez la suite ! Ils n'avaient toujours pas trouvé plus dans le Labyrinthe, le félin qui avait attaqué Hestia n'avait pas montré le bout de son nez.

Il était l'heure d'aller au réfectoire, la faim leur tiraillait les entrailles. Les autres Blocards ne semblaient pas encore décidés à aller manger.
Cela faisait un moment que Yûki n'avait pas vu Hestia, elle avait donc décidé de manger rapidement pour aller la voir avant de retourner dans le Labyrinthe. Peut-être qu'elle lui en voulait de ne pas être venue plus souvent. Yûki culpabilisait, à sa place, Hestia serait sans doute venue tous les jours, à chaque instant de répit. Elle espérait que sa meilleure amie allait mieux, et qu'elle allait bientôt les rejoindre.

Le groupe traversa le Bloc, et finit par arriver au réfectoire, la fille devant elle poussa la porte, puis ils entrèrent. C'était une pièce immense, remplit de table, de chaises, il n'y avait presque personne dedans, Yûki balayait la salle du regard puis celui-ci se stoppa net: Hestia était seule à une table, assise sur une chaise, des béquilles appuyées contre la chaise qui se trouvait à côté d'elle. Elle ne put s'empêcher de sourire en la voyant, puis elle quitta instantanément le groupe pour la rejoindre. Elle semblait fatiguée, mais elle avait une meilleure mine que les jours précédents, ce qui était plutôt rassurant. Mais que faisait-elle ici ? Les Medjacks en avaient-ils fini avec elle ? Ou s'était-elle «échappée» de l'infirmerie ? Peut importe, le principal était qu'elle était de retour !

Yûki attrapa un plateau en plus du sien, puis fit comprendre à Hestia qu'elles allaient enfin pouvoir passer un peu de temps ensemble en dehors de l'infirmerie. Au menu du jour, il y avait du riz, du pain, de l'eau, presque comme tous les jours. Portant habilement un plateau sur chacune de ses mains, elle repartit plus vite qu'elle était arrivée, s’assit face à Hestia, faisant glisser le deuxième plateau en sa direction.

Puis elle déclara tout sourire:
Alors Tia ! Ce petit stage à l'infirmerie ? Quelque chose d'intéressant ?
Ses magnifiques yeux bleus brillaient plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 16 Fév - 17:41



« Par pitié, achever moi ! »



Le groupe revenait du labyrinthe, je cherchais du regard si Yuki était dans les parages, elle pourrait peu être m'aider pour mon plateau. Je m'amusais à faire tournoyer une petit branche du bout de mon doigt sur la table. J'étais accoudée, l'air complètement blasée. Yuki était vraiment la seule avec qui je m'entendais. Ont était comme deux sœurs siamoises inséparable. La connaissant, elle voudrait en savoir plus sur mon petit séjour à l'infirmerie. D'ailleurs elle était déjà venu me voir mais là ça faisait un moment et sa présence me manquait. Je regardais les blocards défiler un à un avec leur plateau. Je commençais vraiment à avoir faim. Je décidais d'essayer de me lever quand même. Histoire de choper au moins un pain au passage. D'ailleurs j'allais me faire hurler dessus, mais je m'en fichais. C'est quand je préparais ma béquille pour me lever, qu'une silhouette apparu à mes cotés. J'ignore comment elle avait fait, mais elle tenait deux plateaux dans ses mains. Elle avait sûrement du voir mon air effarée et désespérée. Elle m'adressait un grand  sourire et me fit signe que l'on allait enfin pouvoir passer du temps ensemble. Enfin de bonnes nouvelles ! Je pris mon plateau en la remerciant et commençais à manger mon riz. Yuki me demandait comment ce passait mon séjour à l'infirmerie. Je lui adressais mon plus beau sourire sarcastique. Rien que de me rappeler le grand lit dur et blanc me désespérais à l'avance. Mais par contre, il y'a bien une frimousse qui me faisait sourire comme une hippie. Il fallait avouer que l'ancien Mâton Medjack était carrément canon. Je sais pas, je sentais une attirance envers lui et moi. Mais maintenant il n'était plus chef et je peu vous dire qu'il y'en a eu du spectacle avec lui et le nouveau chef ! Je dois avouer que parfois l'infirmerie n'est pas si chiante que sa, il s'y passe des choses bizarres. Milo m'avait assurer que si je savais remarcher je pourrais repartir dans le labyrinthe. Mais j'avais plus l'air d'une empoter qu'autre chose. Je suis sur et certaine qu'en réalité il me laisserait par retourner tout de suite. Rester des journées à rien faire, c'était pas vraiment pour moi. Je mâchais mon riz tout en remarquant que j'avais oublier de répondre à Yuki. Et je suis sur et certaine que mon sourire euphorique lui avait laissée des soupçons. Valait mieux faire vite passée ce visage qu'elle allait faire dans le genre '' Toi ta un truc à me dire.''

« Tu parle ! Je préfère retourner dans le labyrinthe que d'y rester une minute de plus ! Vous avez retrouvez mon épée ? » Demandais-je en raclant la sauce de mon morceau de pain. Je pris un verre d'eau que je portais à ma bouche, buvant à grande gorger. En principe j'aurais du être servis dans mon lit, mais vous me voyez vraiment rester sans rien faire ? Une fois finis, je tentais de trouver une position agréable, mais je ne voyais pas comment. Grimaçant je m’accoudais de nouveau sur la table. J'attendais que Yuki finisse son plateau. Une fois fais ont pourrait peu être aller faire un petit tour dans le bloc. Mais ne valais mieux ne pas passer devant l'infirmerie, ont ne sais jamais. Remarque, si Milo pouvait venir me rechercher en me portant, cela ne me dérangeais pas. Je me voyais déjà rire intérieurement en y pensant. Mais aucun signe du Medjack. De plus il avait l'air d'être du genre ronchon et je m'interesse pas au nouveau. La première fois que j'avais vue son regard sur moi, cela me l'avais fais comprendre. Je reportais mon attention sur Yuki. Elle semblait fatiguer la pauvre, courir toute la journée dans le labyrinthe et devoir protéger les coureurs n'était pas une tâche facile. Parfois, ils allaient dans des endroits dangereux sans penser une minute à nous. Les griffeurs étaient les plus térrible je dois l'avouer. Mais les léopards avec leurs griffes bien aiguiser n'était pas mal dans leur genre non plus. C'est bien l'un deux qui m'a fait une pareil entaille dans le front. D'ailleurs, cela m'était assez douloureux car il m'avait bien enfoncer sa griffe. Si bien qu'ils ont du me recoudre. Chose que je n'avais pas vraiment apprécier. Yuki avait l'air d'avoir finis, je me penchais sur la table en apprend mes béquilles et en lui faisant signe d'y aller.

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 17 Fév - 15:20

Hestia mit un moment à répondre, elle avait l'air pensive.
Yûki et elle mangeaient tranquillement, le réfectoire se remplissait petit à petit de Blocards. Ça faisait vraiment du bien de passer un moment avec elle. Hestia se contenta de sourire. Ses joues auraient même pues se déchirer tellement elle souriait.
Le repas était toujours le même, Yûki n'était pas de nature difficile mais il faut avouer que c'était lassant, mais ce n'était pas la fin du monde non plus.

Hestia s'arrêta enfin de sourire puis sortit : « Tu parle ! Je préfère retourner dans le labyrinthe que d'y rester une minute de plus ! Vous avez retrouvez mon épée ?»
Yûki resta quelque minutes perplexe.
« Hum ? Son épée ? C'est donc ça qui  la faisait autant sourire ? Hestia C. Griffin, serais-tu en train de me cacher quelque chose ? »
Elle était fatiguée, il fallait admettre que courir toute la journée dans le Labyrinthe n'était pas une partie de plaisir, surtout lorsqu'on ne faisait que trouver les mêmes informations que les jours précédents.

« C'est Allya qui l'a récupéré ! Elle comptait la nettoyer avant de te là rendre. Elle est dans entre de bonnes mains ! » finit-elle par répondre.
Elle semblait ravie face à cette nouvelle.
Hestia et Yûki allaient enfin pouvoir repasser un peu de temps ensemble, ça faisait un petit moment qu'elles attendaient ça. En revanche Yûki avait l'intime conviction que Hestia lui cachait quelque chose. Son sourire l'avait troublé, enfin, c'était peut-être un petit peu exagéré. C'était-il passé quelque chose à l'infirmerie ? Peut-être qu'elle avait un crush …
De toute façon si c'était le cas elle lui en parlera tôt ou tard.

Le réfectoire était désormais plein. Certains Blocards riaient, d'autre se faisaient discret.
Les gars de la Milice semblaient toujours en train de d'épier chaque fais et geste de chaque Blocard. Ce poste était admirable, peut-être parfois ingrats, mais tout le monde sait que sans un cadre les choses auraient vite tourné à l'Anarchie.

Yûki faisait beaucoup de crises ces dernières nuits, des cauchemars qui se répétaient. Les bruits l'agaçait, ils lui rappelaient la Boîte, cette descente aux Enfers (enfin pour ce cas il serait plus approprié de parler de «montées aux Enfers.»)
D'ailleurs cela lui fit rappeler que ça faisait un moment qu'elle n'avait pas vu Aaron non plus.
Des cernes creusaient son visage, les nuits étaient courtes, désagréables, les journées étaient fatigantes, lassantes. Mais celle-ci lui donna du baume au cœur, une joie dans son désespoir. C'est l'effet Hestia dirons nous !

A peine Yûki eut elle terminé son assiette que Hestia attrapa ses béquilles et lui fit un signe pour partir.
Elle attrapa le plateau de sa meilleure amie pendant que celle-ci se déplaçait avec ses béquilles, les débarrassa, puis elles sortirent du réfectoire, plus joyeuses que jamais.
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Par pitié, achever moi. [Ma soeur siamoise ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Percy Jackson (B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-