Partagez

[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

MessageVen 27 Fév - 16:40



 
 

 

 
Ou comment se reconstruire en détruisant les autres.

 
"LIBRE"

 

 


     Je m'entraîne. Je ne fais que m'entraîner en ce moment. Tout le temps. Depuis la rébellion. Depuis que l'on m'a fouettée parce que je suis tombée au mauvais endroit, au mauvais moment. Depuis que cette peste de blondasse de Mâtonne de Milicienne de Pearl m'a torturée pour que je crie. M'a torturée pour m'enfermer au Gnouf. Non. M'a torturée pour s'amuser. Je n'ai pas remis le pied dans le Labyrinthe depuis. Parce que les Medjacks ont dit que j'étais trop faible. Alors je suis allée me prendre une nouvelle arme, une dague, et je m'entraîne avec. Autant faire ça que ne rien faire. Je suis dans une colère noire. Bon, d'accord, ça dure depuis que ces guérisseurs ont décrété qu'il ne fallait pas trop que je bouge. Je leur ai annoncé que je m'entrainerai et j'ai filé avant qu'ils ne me l'interdisent. Ok, passer son temps enfermée au bloc, d'accord, mais ne pas s'entraîner et glandouiller, non merci ! Je ne suis pas née pour ça.
Rectification ; je ne suis pas ici pour ça.
Je m'avance en m'efforçant de ne pas claudiquer. Cette peste m'a fouettée à la jambe droite, à la main gauche (ça, ce n'est pas grave) et trois fois au ventre. Ce qui m'empêche de bouger trop rapidement et réduit ma souplesse. Heureusement que je ne suis pas raide de nature sinon je ne pourrais même pas me pencher.
La dague, dans ma main, est légère et équilibrée. Longue et fine, effilée, aiguisée et en argent, moi, j'e suis fière de l'avoir cette arme. C'est autre chose que ma machette. Cette dernière est lourde, large et non pas pointue, en métal et pas assez aiguisée. Elle peux trancher un doigt si on ne fais pas attention (moui, ou alors j'exagère) mais pour moi elle n'est pas assez aiguisée. Bref.
Je commence par des étirements. Je grimace dès que mon ventre me fais mal - c'est à dire les trois quarts du temps - et met beaucoup de temps à terminer le début. Puis je passe aux mouvements de lancer. Je révise mes lancers droits, mes lancers courbes avec ma machette, avant de les essayer avec la dague. Celle - ci file comme le vent. Je suis émerveillée : ça, c'est une arme ! Mes conclusions sont les suivantes ; j'ai perdu de la force du bras gauche, il faut que je révise mes lancers courbes de la droite. J'aiguise mes lames et je révise mes attaques de base. Renverser un adversaire pour le vaincre. Désarmer. Feinter. Esquiver. Contre le vide, ce n'est pas grand chose mais en temps réel, ça peux sauver une vie. J'essaie de plus en plus rapidement, mas pas assez à mon goût. Elle m'a bien amochée la Milicienne ! J'ai des espèces de tressautements bizarres à chaque fois que j'esquive en penchant le buste et je n'arrive pas à bondir du pied gauche. Aaaaaah, ça m'énerve ! Furieuse, j'enchaîne une feinte, une esquive puis un saut en forçant sur ma jambe pour me forcer à réussir.
Le résultat est que je m'écrase par terre. Honteuse, je me relève et m'époussète. J'ai failli m'embrocher sur ma propre lame. Sur ma propre dague. De dépit et de rage, je lance l'arme au loin. Elle se plante dans un arbre. A l'endroit précis où s'était trouvé une main un instant avant. Une main humaine. Oups ...





 
 


 
©Didi Farl - copie interdite -
 


Dernière édition par Nyrah L. Rainbow le Sam 21 Mar - 17:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageVen 27 Fév - 20:35

Joyeux lancer !× ft. Nyrah & Isaac [libre]


Après une longue journée dans le labyrinthe n'importe qui aurait eu l'idée d'aller se reposer ou d'aller prendre une douche, n'importe quoi qui pourrait détendre mais, ce soir-là pour moi c'était différent. Je désirais dépenser encore l'énergie qui me restait. Je décidai alors de me rendre dans la zone d'entraînement. J'étais plutôt de bonne humeur et je me mis même à chantonner des petites mélodies que j'inventai. J'étais heureux pour une raison que j'ignorais mais, je jubilai intérieurement. Je notai que je sautillai presque en marchant, respirant l'air qui m'entourait tout joyeux. Je ne faisais pas attention aux blocards déprimés et à leur tête d'enterrement, non je voulais entièrement profiter de ce moment si rare qui s'offrait à moi. Je ne savait pas qui j'allais trouver en me rendant à l'endroit où j'avais décidé d'aller mais, je m'en fichais. Du moment que je pouvais communiquer et m'entraîner, tout m'allait parfaitement. Pourquoi n'avais-je pas choisi un autre endroit comme le ruisseau ? La réponse était que je le trouvais trop nostalgique. Il me rappelait de tendres moments tout comme des mauvais que rien que le fait d'y penser me fit déglutir avec difficulté. Je commençai déjà à sentir une petite boule dans mon estomac que je chassai immédiatement. Hors de question de question de me remémorer toute ma vie maintenant, non ! Je n'étais pas malheureux pour une fois et je voulais réellement de ce moment. Ma lance en main, ma dague dans ma chaussure et mon épée à la ceinture, j'avais jugé utile de tout m'emmener pour m'entraîner, l'on ne savait pas vraiment ce qui nous attendait à chaque fois.

Arrivé à la zone, je traînai vers l'entrée. Une fille était en train de s'entraîner. Une dague à la main, elle faisait des lancers courbes dans l'air, l'air très déterminé. Elle était rapide mais, je notai immédiatement quelques anomalies dans ce qu'elle était en train de faire. Sa rapidité était bien mais, ses gestes ne restaient pas très précis. Fine, elle était donc agile et ne devait avoir aucun problème à manier une arme aussi légère qu'une dague. Néanmoins, lorsqu'elle tenta de faire la même chose mais, de la main gauche cette fois-ci, je remarquai immédiatement qu'elle avait beaucoup moins de force. Le manque de puissance se repérait très facilement. Avait-elle été blessée ? À chaque fois que je voyais quelqu'un, j'étais toujours en train d'étudier ses points faibles et ses points forts sans même m'en rendre compte ! C'était devenu un tic ! Jusqu'à présent je ne m'étais concentré que sur ses gestes, sans découvrir qui c'était. Je levais les yeux vers son visage. C'était Nyrah, mon amie trappeuse. Je décidai de m'avancer tout sourire. J'avais envie de m’entraîner avec elle et de lui donner des conseils. Alors que je m'avançai en sautillant, je l'observai une dernière fois. Elle ne m'avait pas encore remarqué. Je posai une main contre l'arbre pour m'appuyer, ayant décidé d'admirer le spectacle encore quelques secondes. Elle devint de plus en plus rapide comme si elle se laissait emporter par la colère. Ses traits de visages se crispèrent, ce n'était en effet pas un bon sentiment. Tout à coup, je vis son pied déraper. BAM trop tard, elle s'était déjà étalée sur le sol, se plantant presque sa propre dague dans la chair. Furieuse, elle la ramassait et la lança au loin. BAM. Je retins ma respiration et retira ma main aussitôt. J'avais vu la lame partir dans ma direction. La jeune fille avait bien failli m'embrocher la main ! Encore choqué, je me repris et ramassai l'arme. Je m'avançai vers elle tout sourire :

- Joli lancer belle demoiselle ! Ça te dit de t’entraîner ?

Ma voix était très enjouée tout comme mon expression. Je ne semblais pas le moins du monde encore secoué par ce qui venait de se produire.

 
code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageSam 28 Fév - 14:34



 
 

 

 
Ou comment se reconstruire en détruisant les autres.

 
"LIBRE"

 

 


    Je lève la tête pour rencontrer le regard encore choqué d'Isaac. Ouf, ce n'est pas un Medjack. J'inspire et j'expire pour recouvrer mon calme. Il ramasse l'arme et se dirige vers moi, son sourire réapparaissant. Comme par magie.

- Joli lancer belle demoiselle ! Ca te dit de t'entrainer ? fait - il, enjoué.

Comme sil ne venait pas de faillir perdre sa main. Je lui prends la dague des mains. Elle est intacte. Je voulais réussir mon lancer, je n'ai fait qu'embrocher un arbre et une main, ou presque. Ou comment se reconstruire en détruisant les autres. Je fixe Isaac en fronçant les sourcils, amusée, et lui dis ;

- Oui, j'adorerais m'entraîner avec un si beau Coureur !

Mon ton est ironique. Qu'il ne s'y méprenne pas. Je fais tourner mon arme entre mes doigts et continue ma phrase.

- Tu veux qu'on s'entraine à quoi ? Aux lancers ? je demande en regardant malicieusement sa main.

Je positionne ma dague, vise une branche et la lance dessus. Elle fuse vers la branchette et se fiche dedans. Comme une flèche. Mais ce n'est pas une flèche. Si j'avais un arc, je ne serai pas fichue de tirer une flèche à deux mètres. La dernière fois que j'ai essayé j'ai faillit décapiter mon Entraîneur ... Qui étais derrière moi. Pas de commentaire s'il vous plaît. Bref. Je vais rechercher ma flèche en grimaçant quand je saute pour la déloger (Pearl, un jour tu vas le regretter) et je retourne vers Mister Welligton qui n'a toujours pas effacé son sourire. Je reprends ;

Ou on se combat ? Enfin, ... Si tu n'a pas peur de perdre contre une jolie fille "fragile" et blessée, qui plus est ! je lance en désignant mes bandages d'un geste désinvolte de la main.

Je ne voudrais pas accentuer mes blessures. Ce ne sont que des coups de fouet. Ca m'empêche juste de faire quelques mouvements. C'est tout. Pour montrer que je ne suis pas si faible à battre que ça, je lui fais un croche patte inattendu et lance ma dague vers le sol. Elle se fiche juste à coté de sa tête. A environ dix centimètres. Mortelle. Je souris au Coureur et l'aide à se relever. Bon, d'accord, je l'ai pris par surprise, et ce n'est pas du jeu. N'empêche que les hommes ont tendance à sous - estimer les filles. Et ça, ça m'énerve. Il n faut pas qu'il se méprenne sur ma physiologie fine et fragile parce que s'il essaie de jouer son macho avec moi je n'hésiterai pas à lui trancher un doigt. Je sais, c'est excessif, mais je déteste ça, les mecs machos et pour l'instant je n'ai pas rencontré un seul mec qui ne soit pas protecteur envers les filles. Aucun ne fait exception à la règle. Même Jeff me soûlait à me dire de faire attention. Bref. Je lève les yeux vers Isaac (lever les yeux, pas pour dire que je regarde son visage, non, je lève vraiment les yeux, et la tête, il est grand. Plus que moi. Grmbl.) pour attendre sa réponse.





 
 


 
©Didi Farl - copie interdite -
 
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageSam 28 Fév - 19:41

Pile au milieu, touché !× ft. Nyrah & Isaac


Aussitôt, la jeune fille s'avança vers moi d'un pas déterminé et me retira sa dague des mains. Elle fronça les sourcils et me répondit d'une voix ironique:

- Oui, j'adorerais m'entraîner avec un si beau Coureur !

Je souris. C'était bien une réponse à la Nyrah. J'aimais bien cette fille. Elle était franche et directe. Ce n'était pas le genre de personne à cacher ce qu'elle pensait en passant par cinquante chemins, non elle, elle allait droit au but comme moi.

- Tu veux qu'on s’entraîne à quoi ? Aux lancers ?
, me demanda-elle.

Au même moment, elle lança sa dague dans l'arbre. Cette fille était drôle.

- Ou on se combat ?, repris-elle. Enfin, ... si tu n'as pas peur de perdre contre une jolie fille "fragile" et blessée, qui plus est !

C'était ce que j'espérais. J'avais besoin de bouger ! Elle me montra ses nombreux bandages. Elle aussi avait été martyrisée par la sale fouetteuse de Pearl !

- On peut commencer par les lancers, puis finir par du corps à corps comme ça on pourra s’entraîner au complet, proposai-je amicalement.

La plupart des gens accordaient une plus grande importance au maniement des armes en oubliant parfois que le corps à corps l'était aussi. Si pendant une bataille, le monstre ou la personne jetait ton arme loin de toi et que tu te retrouvais à mains nues totalement désarmé, un coup de pied ou de coude bien placé pouvait toujours te sauver la vie.

- Oh et pour la fille ''blessée'' ne t'inquiètes pas, tu as aussi un garçon ''blessé'' devant toi, fis-je amusé tout en soulevant légèrement mon tee-shirt pour lui montrer rapidement mes blessures.

Puis elle s'avança vers moi et me fit un croche-patte qui me déséquilibra. Elle me tendit aussitôt la main comme si elle voulait m'aider à me "relever''. Pour qui se prenait-elle ? C'était bien du Nyrah tout craché, je n'allais sûrement pas m'énerver. Encore une de ses ruses pour montrer son soi-disant ''pouvoir'' sur moi. Je me penchai et récupérai ma dague dans ma chaussure droite. Je me tournai alors vers une cible qui se trouvait sur le côté et me positionnai de la meilleure manière pour tirer. Je calculai et lançai. Elle atterrit pile au milieu de la cible.

- Halala j'adore les lancers de dague !, m'exclamai-je en me retournant vers Nyrah l'air fier.  À ton tour ! Il n'y a personne, donc tu ne risques pas de trancher une main !

En tirant et en allongeant mon bras j'avais noté que la douleur dans mon dos était toujours aussi présente. Je m'avançai vers Nyrah quand je me rendis compte que sa position pour tirer était plutôt pas mal mais, il y avait un petit truc qui clochait. Je ne doutais pas des capacités de mon amie, car je l'avais vu combattre durant la rébellion, elle était plutôt tenace et ne se laissait pas avoir comme cela. En repensant à cet événement, je souris au souvenir de ma vengeance faite à Pearl avec les menottes mais, grimaça quand je songeai de nouveau aux nombreux coups de fouets qu'elle m'avait affligé quelques jours auparavant.

- Ton corps est trop crispé, fis-je à son attention. Tiens-toi légèrement plus droite et rééquilibre tes épaules pour une bonne trajectoire, lui conseillais-je.

Je fis quelques pas pour me positionner derrière elle et posai délicatement mes mains sur ses épaules pour ne pas la surprendre. Je lui touchai le bras pour bien lui montrer le mouvement. Je remarquai qu'il était légèrement tordu. Ce n'était probablement pas intentionnel mais, sans doute à cause de ses blessures. Néanmoins, il n'était pas préférable qu'elle commence à prendre des mauvaises habitudes aussi légères qu'elles soient pendant cette période de faiblesse.

- Tu vois, comme ça et cela te permet d'y mettre un peu plus de puissance, expliquai-je gentiment en lui montant la technique.

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageSam 28 Fév - 20:21






Ou comment se reconstruire en détruisant les autres.

"LIBRE"




- On peut commencer par les lancers, puis finir par du corps à corps comme ça on pourra s’entraîner au complet. Oh et pour la fille ''blessée'' ne t'inquiètes pas, tu as aussi un garçon ''blessé'' devant toi, fait - il en me montrant ses blessures.

Mon regard se durcit. Cette garce martyrise tout le monde comme si c’était normal. Si un jour je la croise et qu'elle est seule ... Je serre les poings.
- Va pour ton programme ! je lui dis.
Il récupère sa dague et se positionne pour tirer. Quelques secondes et il tire. Parfait ! Elle se plante à un endroit qui me semble être pile là où il voulait. Il me confirme cela en se tournant vers moi tout fier.
- Halala j'adore les lancers de dague ! À ton tour ! Il n'y a personne, donc tu ne risques pas de trancher une main ! fait -il, joyeux.
Je lui tire la langue. Ce n'est pas ma faute, je ne savais pas qu'il était dans le coin. S'il n'y avait eu personne, je n'aurais "failli" blesser personne ... Et personne ne serai venu s'entraîner avec moi. Je me positionne pour tirer. Je vise le même endroit où j'ai planté ma dague (et faillit embrocher une main) tout à l'heure. J'ai un petit peu mal au bras gauche (merci Pearl). J'entends Isaac qui se rapproche de moi.
- Ton corps est trop crispé, fait - il. J'essaie de me détendre. Tiens-toi légèrement plus droite et rééquilibre tes épaules pour une bonne trajectoire, me conseille t - il.
Il pose ses mains sur mes épaules, les rééquilibre avant de me toucher le bras pour m'aider. Je me suis laissée faire seulement parce qu'aussitôt, la douleur dans mon bras s'est évaporée. Je souris et lui adresse un signe de tête pour le remercier.
- Tu vois, comme ça et cela te permet d'y mettre un peu plus de puissance, dit - il en me montrant.
J'inspire un bon coup et lance mon arme en expirant. Elle se fiche elle aussi pile au milieu. Je me tourne vers le Coureur.
- Alors, tu trouves ça comment Musclor ? je lui dis en lui faisant un clin d’œil avant d'aller ramasser mon arme.
Je reviens vers le centre du terrain d'entraînement et me positionne pour une petite attaque que j'adore. J'ai combiné deux astuces que m'avaient montré un entraîneur assez doué pour en inventer une autre. Je fais semblant de viser un point avec ma machette qui est dans ma main droite et au moment où je m'apprête à la lancer, je pivote pour envoyer en réalité ma dague qui se fiche à quelques centimètres du lieu où je voulais qu'elle aille. Bon, tout le monde n'est pas parfait. Et si j'avais visé quelqu'un elle serai quand même fichée dans son ventre. Je vais récupérer mon arme puis me tourne vers Isaac.
- Tu saurais faire ça, Musclor ? je lui demande en souriant.
Comme il n'a qu'une lame courte à lancer je lui prête ma machette (Pourquoi pas ma dague ? Parce que pas question !). Il se positionne comme moi, prêt, mais je remarque aussitôt qu'il y a un défaut dans sa position. Pas un défaut technique comme moi tout à l'heure - c'est qu'il sait bien observer le gaillard - mais un défaut d'attaque. Il tiens sa dague de la mauvaise façon ; si on observe bien, on devinera qu'il va plutôt lancer cette lame au lieu de celle qu'il voudrait faire croire.
- Tu es trop prévisible, je le préviens. Si on observe bien, on devine quelle arme tu va lancer. Essaie de tenir ta dague du bout des doigts, je lui suggère.
Bon après il fait ce qu'il veut, s'il est rapide l'adversaire n'aura pas le temps de vérifier ni d'observer. En tout cas cela me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à avoir des défauts. Moi, j'ai un problème de force, lui, de détail. Bref. Je m'arrache de mes pensées et je regarde le Coureur faire.







©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageSam 28 Fév - 21:19

Perfectionniste dans l'âme × ft. Nyrah & Isaac


Je lâchai mes mains pour la laisser tirer à présent qu'elle était bien placée pour. Elle tira et je notai sans surprise que la dague se planta pile à l'endroit exact que la mienne quelques secondes auparavant. Touché !

- Alors, tu trouves ça comment Musclor ?, me sortit-elle tout en m'adressant un clin d’œil.

Je ris en entendant ce nouveau surnom. Pour une fois que ce n'était pas un désagréable.

- Parfait miss Nyrah !, m'exclamai-je pour la féliciter.

Elle trottina en direction du milieu et se saisit de deux armes. Une machette et une dague. Je me demandai bien ce qu'elle allait faire. Je la regardai attentivement, intrigué de la voir avec deux lames en même temps. Elle semblait avoir l'habitude et paraissait parfaitement à l'aise. Elle allait tirer avec sa machette mais, au dernier moment, je fus surpris lorsque je vis que ce fut la dague qui s'était plantée dans la cible. Comment avait-elle fait ce geste aussi rapidement ? J'avais déjà essayé cette technique une fois mais, mon point faible sur celle-ci était le détail. Je laissai bien trop voir mes gestes à mon adversaire que cela me faisait échouer à chaque fois.

- Tu saurais faire ça, Musclor ?
, me cria-elle au loin.

Je m'avançai vers elle, encore impressionné. J'avais très envie qu'elle le refasse pour que j'essaye de revoir.

- Tu ne voudrais pas me montrer par hasard ?, demandai-je enjoué et amusé de ma propre question qui laissait clairement comprendre que je ne savais pas.

En guise de réponse, elle me tendit sa machette pour la réalisation de l'exercice. J'essayai alors de reproduire ses gestes en cherchant tout d'abord la bonne position. J'avais toujours le sens de la précision mais, cette fois-ci j'étais un peu moins à l'aise que d'habitude, je n'étais pas dans mon style d'attaque habituel. Mes doigts se resserrèrent sur le manche de ma dague. J'avais choisi quelle arme j'allais lancer mais, apparemment, Nyrah l'avait également deviné avant même que je fasse l'action. Ses mots me le confirmèrent.

- Tu es trop prévisible. Si on observe bien, on devine quelle arme tu vas lancer. Essaie de tenir ta dague du bout des doigts.


Elle avait raison, ma main tenait bien trop fermement la dague, tandis que l'autre tenait simplement la machette avec un peu trop de facilité. Je fis de mon mieux pour détendre mes doigts et je tirai. BAM. Mauvais endroit. Très mauvais même. Je n'avais pas pour coutume de viser avec les mains aussi détendues. Je faisais toujours en sorte d'équilibrer le tout en détendant mon bras à la place et cela marchait toujours. Chacun avait sa technique pour atteindre son but et la perfection. Néanmoins, la mienne ne marchait pas pour l'exercice de Nyrah, il fallait que je comprenne le truc et m'entraîne. Ne me décourageant pas, je fis plusieurs essais sans perdre ma patience. Au bout du quatrième, je lui jetai un coup d’œil et un sourire se dessina sur mes lèvres. Le résultat était beaucoup mieux. Je tentai un cinquième essai, restant bien concentré, j'atteignis presque le centre. Comme j'étais un perfectionniste et un compétiteur dans l'âme je fis un autre essai. Sixième. Bien long mais, nécessaire pour y arriver. Quand je vis que l'arme s'était plantée comme je voulais je serrai les poings tout content et levai les bras vers le ciel en signe de victoire. Je savais que mes gestes étaient encore probablement bien trop visibles pour mon adversaire mais, je ne m'étais pas planté au niveau de la cible. Ayant soudainement quelque chose à lui montrer, je me tournai vers elle. J'avais envie moi aussi de travailler la vitesse mais, sous un autre angle. J'étais certain qu'elle apprécierait cette méthode que je trouvais plutôt géniale. Je voyais déjà la tête de Pearl à la place du mannequin et je souris à Nyrah. Pour réaliser ce que je m'apprêtais à faire, il me fallait une troisième arme courte.

- Nyrah ?, commençai-je doucement. Me prêterais-tu ta dague pour l'espace de quelques secondes s'il te plaît ?, demandai-je très gentiment. Tu vas aimer j'en suis certain !, rajoutai-je tout excité et enjoué avec un grand sourire qui montra toutes mes dents.

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageDim 1 Mar - 12:45






Ou comment se reconstruire en détruisant les autres.

"LIBRE"




Isaac se concentre et tente de détendre ses doigts. Je le vois bien que ça le déconcentre un peu, mais le résultat est de surprendre son adversaire. C'est le point essentiel. Désolée Musclor ... Il attends quelques secondes puis tire. BAM ! Hum. Mauvais endroit, ça. Très mauvais même ... Je ne ferai pas de commentaire. Il n'a pas l'habitude, ça se voit. Je ne lui en tiens pas rigueur, j'ai raté je ne sais combien de fois mon coup pour y arriver. Bon, moi, je n'avais pas de modèle, alors c'était plus dur. Il réessaie. Une fois. BAM. Deux fois. BABAM. J'ose regarder. Il en est encore loin. RE-BAM. Presque. BAM. Aaaaah, ça commence à être bien. Isaac regarde a son tour et un sourire se apparaît sur ses lèvres. Ben voilà, tu commences à piger le truc !
Il continue. Cinquième essai. BOUM. Il l'a envoyée fort mais elle s'est plantée à seulement dix ou quinze centimètres de la cible. Comme moi tout à l'heure. Eh bien voilà ! Non, ça ne le suffit pas, Isaac le perfectionniste veut réussir. Je fais un demi sourire. Il se concentre. Longtemps. Très longtemps. Je me retiens de bailler pour le taquiner. Puis il lance sa dague. Comme une flèche, elle fuse et se plante pile dans sa cible. Bravo ! Assez impressionnée, j'applaudis tandis qu'il lève les bras au ciel.
- Eh bien, je dois dire bravo, je lui fais. Je pensais que tu abandonnerais au cinquième essai mais je vois que tu es un perfectionniste, Iz'. je continue.
Ouah, c'est le quatrième surnom que je lui donne. J'adore surnommer les gens, un seul prénom à la fin ça devient barbant - par contre je détesterai que l'on m'appelle Ninie - et les miens sont toujours parfaits. Musclor, Iz', Monsieur Welligton, et Isaac. Puis il se tourne vers moi en me souriant et je fronce les sourcils. S'il ne me demande pas quelque chose, je veut bien que l'on m'appelle Ninie jusqu'à mes 74 ans. Si je survis jusque là.
- Nyrah ? Me prêterais-tu ta dague pour l'espace de quelques secondes s'il te plaît ? Tu vas aimer j'en suis certain ! demande t - il (gagné !) très gentiment pour être sûr que je ne vais pas refuser.
Ou encore pour ne pas me forcer. Il a bien deviné que je déteste ça. Je fais semblant de réfléchir avant de lui tendre mon arme en riant.
- D'accord Musclor ! Fais ce que tu as à faire. Essaie juste de ne pas abîmer ma dague. je laisse passer quelques secondes puis j'ajoute en riant ; D'ailleurs, tu n'a pas beaucoup d'imagination. Je me creuse la cervelle pour trouver des surnoms comme Iz' ou Musclor et toi tu est toujours à m'appeler Nyrah ! C'est barbant !
Je m'assoie sur une pierre pour l'observer. Je n'ai aucune idée de ce qu'il va me montrer. Il observe un mannequin avec un grand sourire. Comme si c'était son ou sa pire ennemi(e) qu'il voyait à la place. Qui est - ce ? Jonas ? Pearl, peut - être ? Je n'en sais rien mais il a l'air surexcité d'un gamin qui joue une farce à la personne qu'il hait le plus au monde. En tout cas ce n'est pas mes oignons. J'arrête d'y réfléchir et je me concentre pour bien voir toute sa technique.







©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageDim 1 Mar - 20:43

1, 2, 3 boum, le secret× ft. Nyrah & Isaac


J'étais heureux. J'avais réussi à atteindre le bon endroit au bout du sixième essai. Nyrah m'accompagnait dans ma joie en m'applaudissant.

- Eh bien, je dois dire bravo, me félicitait-elle aussi enjouée que moi. Je pensais que tu abandonnerais au cinquième essai mais je vois que tu es un perfectionniste, Iz' !

Iz ? Comment m'avait-elle appelé cette fois-ci ? Un diminutif pour Isaac ? Bizarre mais sympa ! Cette fille était toujours pleine de surprise. Lorsque je lui demandai sa dague elle fit mine de réfléchir un instant et un sourire s'afficha sur son visage. Je sus que mon charme avait fonctionné. Elle me la tendit et je la lui pris en souriant.

- D'accord Musclor ! Fais ce que tu as à faire. Essaie juste de ne pas abîmer ma dague.
- Je te remercie bien !, m'exclamai-je d'une voix marrante.
- D'ailleurs, tu n'as pas beaucoup d'imagination. Je me creuse la cervelle pour trouver des surnoms comme Iz' ou Musclor et toi tu es toujours à m'appeler Nyrah ! C'est barbant.

Elle n'avait pas tort. Depuis le début, la demoiselle était toujours en train d'inventer une quantité de surnoms qui m'impressionnaient et moi j'étais là à continuer de l'appeler normalement, sans doute un truc de fille. Néanmoins, la trouvaille de petits noms sympa comme cela n'était pas vraiment dans mes coutumes et je ne possédais qu'un talent limité pour cela contrairement à elle.

- Je suis pas très doué pour ça tu sais, avouais-je. Hm..., fis-je en me creusant la tête pour lui faire plaisir. Miss Nyrah ? C'est pas original hein ? Nyny ? Rara ? Très peu pour moi, cela ne te sis guère tu sais ! L'écraseuse de mains te conviendrait bien mieux !, m'exclamai-je en riant. Ah oui et n'oublie pas de regarder bien mes yeux à la fin miss !, la prévins-je.

Je continuai à rire en espérant qu'elle ne le prenait pas mal, en tous les cas je trouvais ça très amusant. Je me rapprochai du mannequin prêt à lui montrer ce que je préférais faire. Sans doute connaissait-elle mais, un entraîneur m'avait dit que j'étais très bon à cela. Ne possédant pas trois armes identiques, j'allais commencé par la plus lourde. Alors que je mis les deux dagues dans ma main gauche et que j'étais prêt à lancer la machette, je changeai d'avis. Je plaçai alors l'arme la plus lourde dans ma main gauche et m'emparai de ma dague. Je pris une grande inspiration et mes épaules de détendirent. J'observai bien le mannequin. Sa tête, sa poitrine, ses jambes. Je m'imaginai Pearl. Je mis au moins une minute entière à calculer ce que je voulais.

Prêt, je fermai les yeux pour ensuite les rouvrir. À ce moment-là tout se passa en quelques secondes. Avec un geste rapide et puissant, la machette atterrit en un grand fracas au milieu du cou du mannequin. Une seconde s'écoula lorsque je lançai à son tour la deuxième dague tout aussi vite cette fois-ci dans la poitrine pile dans le cœur. Puis aussitôt après, mes mains saisirent la machette, sans même calculer, car je l'avais déjà fait avant, je fixai une dernière fois le point et fermai les yeux immédiatement. Cette dernière alla se planter... pile entre les deux yeux. J'avais réalisé le tout en seulement quelques secondes. Trois éclairs venaient de s'abattre presque simultanément sur ma victime, sans même qu'elle eût avoir le temps de ciller. Je me retournai vers Nyrah.

- Pearl est bien morte là, foudroyée !, lançai-je avec un goût de victoire dans la bouche. À toi ! Je vais te montrer le secret de la rapidité !


code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageLun 2 Mar - 21:00






Ou comment se reconstruire en détruisant les autres.

"LIBRE"




Il hésite un instant avant de se lancer.
- Je suis pas très doué pour ça tu sais ... Miss Nyrah ? C'est pas original hein ? Nyny ? Rara ? Très peu pour moi, cela ne te sis guère tu sais ! L'écraseuse de mains te conviendrait bien mieux ! rit - il. Ah oui et n'oublie pas de regarder bien mes yeux à la fin miss !
Je me suis figée dès le deuxième surnom. J'ai envie de lui faire avaler ma machette. Ninie ? NINIE ? NINIE ?!!!!!!!! Bon, il a atténué l'effet bombe en disant qu'il ne me convenait pas. Je me force à me racler la gorge.
- Je ... Miss tout court ça me va très bien. Mais si tu m'appelles Rara, je t'appelles Zazac, et si tu m'appelles Ninie, je te tranche la gorge. ma voix est calme mais j'ai tout fait pour qu'il comprenne que je ne plaisante pas sur "Ninie".
Puis il se met en mouvement et je me concentre pour bien observer tous ses mouvements. Il hésite sur l'ordre de ses armes. Puis il se place devant un mannequin et se détends. Je sais que c'est important. Si tu ne te détends pas, tu te crispes et tes mouvements sont soit lents soit faibles. Il ferme les yeux quelques secondes - bon moyen de concentration - avant de les ouvrir. Je plisse mes yeux pour mieux observer. Généralement, c'est à ce moment là qu'un guerrier - ou un combattant - passe à l'acte.
Isaac tire de la main gauche. Éclair. Une machette plantée dans le cou du mannequin. Je n'ai pas le temps de m'y attarder. Deuxième éclair. Une dague dans le cœur. Puis dernier éclair. Je me retrouve avec un mannequin aux trois armes plantées simultanément dans le cœur, le cou et les yeux. Ou pile au milieu des yeux. Rapide Musclor, je ne m'en serais jamais doutée !
- Pearl est bien morte là, foudroyée ! dit - il en se tournant vers moi. À toi ! Je vais te montrer le secret de la rapidité !
Je souris avant de lui prendre les armes.
- Bravo Musclor ! Je pensais que tu étais trop lourd pour être rapide, mais tu viens de me prouver le contraire ! je dis en lui faisant un clin d’œil. Je veux bien essayer. Et j'espère bien que la première victime de ta technique ce sera, oui, Pearl !
Je me place comme lui, face à un mannequin neuf cette fois ci, celui qui représentait Pearl est déjà trop abîmé. Je met chaque arme au même endroit que lui, contrairement à Jeff je ne tourne jamais les technique à ma façon. Je reproduis. Je me détends, me concentre, ferme les yeux jusqu’à planer dans les nuages. Mon bras se met en mouvement un quart de seconde avant que j'ouvre les yeux, sortant de mon apaisement. Quelques battements de cœur et je n'ai plus rien en main. Je ferme les yeux avant de les ouvrir un par un. Ouf, le résultat est moins pire que ce que je m'y attendais. Une dague à dix centimètres du cœur, l'autre par terre, ayant éraflé une partie du crâne et la machette pile où je voulais, sur la gorge. Un écart de 15 centimètres chaque fois, ce n'est pas si mal ! Je recommencerai bien mais j'en ai marre des lancers. Je vais ramasser les armes, envoie sa dague à Isaac, plante ma machette par terre. Puis je lui dis :
- Ouais, c'est pas terrible, je sais, mais je trouve que je eux encore progresser, non ? Mais en attendant j'en ai un peu marre des lancers, pas toi ? Je préfèrerais passer aux combats. Tu préfères avec ou sans armes ? Si c'est avec, je peux poser ma machette si tu veux.
J'ai vraiment envie de bouger, là, pas de poireauter cinquante ans à lancer des armes. Déjà que ce ne sont pas des armes de jet, enfin d'habitude. Et puis je m'ennuie un peu, d'accord il est fort, moi aussi, mais je suis bien plus puissante au corps à corps avec les armes ... Sans ... Sans armes il faut compter sur la force, et c'est pas trop mon truc, mais je ne suis pas mauvaise. Quoique avec un gabarit comme ça comme adversaire, je ne vais pas tenir longtemps à moins de tout baser sur l'esquive ... Et là je teindrais une chance. Solide.







©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageMar 3 Mar - 19:19

Which one are you going to choose ?× ft. Nyrah & Isaac


Nyrah avait toujours une sacrée répartie.

- Je ... Miss tout court ça me va très bien. Mais si tu m'appelles Rara, je t'appelles Zazac, et si tu m'appelles Ninie, je te tranche la gorge.


J'avais ris rien qu'en entendant ceci et hoché tête en guise de signe pour montrer que j'avais compris. Après mes trois lancers plutôt fabuleux, elle semblait impressionnée et surprise.

- Bravo Musclor ! , s'exclama-t-elle. Je pensais que tu étais trop lourd pour être rapide, mais tu viens de me prouver le contraire ! Je veux bien essayer. Et j'espère bien que la première victime de ta technique ce sera, oui, Pearl !

Elle m'avait fait un clin d’œil. Elle était d'accord avec moi sur Pearl ! Cette espèce de psychopathe méritait même bien pire ! Elle nous avait fait tant souffrir et tout ce que nous voulions c'était nous venger. Je ne supportais plus de me pencher en serrant les dents lorsque mes blessures me tiraient. J'en avais marre de croiser le regard de pitié des autres lorsqu'ils se rendaient de l'état de mon dos, surtout dans les douches. Je voulais la voir bien pire que blessée cette folle ! Nyrah s'empara des armes et essaya à son tour à un autre mannequin. Elle ferma les yeux et se concentrait. Le goût de la fierté restait dans ma bouche, c'était agréable. J'avais réussi à viser le dernier point en fermant les yeux ! La trappeuse se détendit comme je lui avais montré qui commença à lancer les armes, les trois à la suite. Je notai que ses gestes n'étaient pas aussi rapides et précis que les miens mais, c'était normal pour une première fois. Une était tombée à quelques centimètres du cœur, une sur la gorge-très bon endroit pour blesser d'ailleurs-, et une autre par terre. Elle se contenta des les ramasser et me tendit ma dague. Elle n'allait pas réessayer, dommage, car elle aurait pu très bien faire j'en étais certain.

- Ouais, c'est pas terrible, je sais, mais je trouve que je peux encore progresser, non ? Mais en attendant j'en ai un peu marre des lancers, pas toi ? Je préférerais passer aux combats. Tu préfères avec ou sans armes ? Si c'est avec, je peux poser ma machette si tu veux.


Je lui adressai un petit sourire.

- Bien sûr que tu peux encore progresser Miss !, l'encourageai-je. Pour une première fois, c'était plutôt pas mal ! Même mieux que moi à vrai dire, avouai-je amusé tout en repensant que ma troisième dague avait atterri sur la cible d'à côté. Et bien... ,réfléchis-je. On commence par corps à corps avec des armes pour finir sans armes, ça te dit ?

Déjà, sans même attendre sa réponse, je me plaçai devant elle avec mon épée que je dégainai fièrement de ma ceinture et attendit qu'elle soit prête et je fis mine de l'attaquer. J'ignorai si elle avait emmené avec elle des armes plus longues, je l'espérais. Sinon nous allions devoir nous battre à coup de dague. Je sortis la mienne et attendit qu'elle choisisse son arme. J'étais plutôt bon à parer et à attaquer en toute rapidité, elle allait donc avoir du mal. Je me demandais bien qui allait gagner.


code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageMer 4 Mar - 15:26






Ou comment se reconstruire en détruisant les autres.

"LIBRE"




Il me fait un petit sourire.
- Bien sûr que tu peux encore progresser Miss ! Pour une première fois, c'était plutôt pas mal ! Même mieux que moi à vrai dire. Et bien... dit -il en réfléchissant. On commence par corps à corps avec des armes pour finir sans armes, ça te dit ?
Je souris. Il se place devant moi en dégainant d'abord son épée puis sa dague. Puis il fait mine d'attaquer. Je lève mon bras qui tiens la dague et pare le coup. Il est plus fort que moi mais bon.
- Okay pour ton programme ! Au fait, tu peux garder ton épée si tu veux, je me fiche de ton type d'arme. Moi je prends ma dague ! je dis en souriant.
Puis je relâche ma pression sur mon arme et fait un pas sur le côté pour esquiver le coup d'Isaac. Je me met en garde, le pied gauche un poil plus en avant que mon pied droit, un peu penchée, les yeux plissés pour bien observer mon adversaire. Mes cheveux sont comme un rideau, posés sur les épaules et descendant sur les bras. Inconvénient pour bien voir quand ils sont détachés, ils permettent à l'adversaire de moins discerner les mouvements des muscles des bras, réduisant leur prévision. J'analyse mon type d'adversaire. Grand ; Plutôt fort ; pas forcément agile mais tout de même rapide ; je ne dois pas le sous - estimer. Ce n'est pas un milicien qui se bat comme d'habitude ; c'est un Coureur.
Je mise toujours tout sur ma vitesse, ma rapidité et ma précision. Facile à voir, avec ma physiologie. Peu forte, j'esquive plus que je ne pare. De temps en temps, j'utilise cependant ma maigre force pour parer un coup dans les manoeuvres délicates. Je laisse presque toujours l'autre attaquer en premier. Mais avec lui, contrairement avec les Miliciens, il faudra que j'attaque cette fois ci moi la première.
Je n'utilise pas seulement mes armes, même quand je ne suis pas désarmée. Beaucoup de gens ne se servent que de leurs armes quand ils les ont en main et n'imaginent pas leur adversaire se servir de ses coudes ou de ses genoux alors qu'il a des lames tranchantes. Contrairement à eux, je me protège contre tout. Si je devais me comparer à un élément, je ne serai pas le rocher, ni les lianes : je ne serai pas le feu ; je serai l'eau ou l'air, insaisissable.
Je commence à faire ce que j'appelle contrôle du souffle. Inspiration, expiration. Je ferme presque les yeux. Un. Deux. Trois. Quatre. Je passe à l'attaque. Un saut. Je fais comme si j'allais atterrir sur Isaac ; je me pose juste devant lui en m'accroupissant pour prévoir le coup d'épée circulaire. Presque tout le monde fait la même chose. Je n'ai pas le temps de voir si lui il l'a fait ; je me met derrière lui et trace une entaille sur son flanc, peu profonde tout de même ; on est juste en entraînement. A peine deux millimètres de profondeur. Elle ne fera même pas mal.








©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageJeu 5 Mar - 20:58

Méthodes de combat× ft. Nyrah & Isaac


Elle se plaça face à moi avec un grand sourire étirant ses lèvres. Elle semblait m'analyser. Je l'avais déjà fait pour ma part quand je l'avais regardé se battre contre le vide.

- Okay pour ton programme ! Au fait, tu peux garder ton épée si tu veux, je me fiche de ton type d'arme. Moi je prends ma dague !, s'exclama-t-elle toute contente.

Elle était très rapide aussi et précise, je l'avais bien vu et elle me l'avait même dit. En faisant nos exercices, nous avions à la fois montré nos points faibles et nos points forts. Quelle arme allais-je garder ? Si j'optais pour l'épée elle avait moins de chance d'esquiver à cause de la longueur et n'avait qu'une petite dague pour parer tandis que moi l'esquive ne serait pas un problème. Mais de l'autre côté, un énorme inconvénient surgissait, qui pouvait jouer en sa faveur. L'épée allait forcément plus me ralentir que ma dague. Quelle option ? À toute vitesse dans ma tête j'analysai le pour et le contre. La rapidité n'était pas quelque chose que l'on pouvait changer comme cela, sauf évidemment en s’entraînant alors que je pouvais toujours esquiver d'une manière ou d'une autre sans l'épée. Les genoux et les bras étaient toujours très utiles. J'avais bien dit du corps à corps par la suite non? Mais je n'avais justement pas précisé à quel moment... !

Malin ! Va pour la dague ! Petit effet de surprise pour elle qui s'était attendu à la longue lame. Je posai ma épée, avec un sourire mesquin qui montrait toutes mes dents. Je n'allais pas attaquer le premier, c'était une méthode bien stupide des toutous de Jonas. J'attendis qu'elle le fasse et je parai le coup aussitôt et attaquai cette fois-ci en retour avec force au niveau de ses côtes. Au fur et à mesure de la bataille nous semblions toujours plus rapide et plus précis. Je sentis la lame me déchirer le flanc. Je me cillai même pas, je n'avais presque rien senti. Le but n'était pas de blesser l'autre mais de s'entraîner et s'aider. Les entailles que nous nous affligions ne devaient jamais être bien profondes. Alors qu'elle savourait ce petit moment de victoire, je tournai mes pieds et fis un demi-tour sur moi-même très rapidement. Un de mes petits trucs "à la Isaac" favoris. Je me retrouvai alors derrière elle et au moment où elle commença à se retourner je l'attaquai et lui assénai une petite entaille sur le bras. Bien joué. Je pris de la vitesse et esquivai ses coups. À un moment, elle jouait sur son agilité ce qui me dépassait ne l'étant pas autant et je ripostai en lui donnant un coup de genou vers le ventre. Pas trop fort, je ne voulais pas la mettre K.O ! Mes doigts se resserrèrent fermement autour de ma dague et je bondis sur elle profitant de sa surprise pour lui passer la lame sous le cou. J'étais dos à elle. Qu'allait-elle faire ? Bien sûr mes gardes, je me méfiai et j'étais prêt. Coup de pied ? De coude ? Ou bien coup de manche en bois de la dague ? Mystère.

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageSam 7 Mar - 9:55






Ou comment se reconstruire en
détruisant les autres.

"LIBRE"




Le combat démarre de plus en plus vite. A ma grande surprise, il change d'arme pour prendre sa dague. Bon, il a eu raison, même si ça ne m'arrange pas ; il aura plus de rapidité et donc plus de place pour des coups. La dague, c'est le mieux ! L'épée, c'est le moins. Du moins pour moi. Je crois que je ne saurais même pas la tenir plus de 10 minutes ! Aaaaaaah, si seulement j'avais passé plus de temps à me muscler les bras au lieu de me rendre plus légère ... Mais bon, je ne le regrette pas trop, il aura bien plus de mal à me rattraper ! Et question agilité ... C'est moi la boss ! Il se retourne très vite et en une fraction de seconde, se retrouve derrière moi. Je pivote aussitôt. Bien que je sois très rapide, il a le temps de m'entailler le bras avant que je le pousse en arrière. Le combat reprends, plus fatiguant. Je passe mon temps à esquiver en virevoltant, ce qui est facile, en guettant des ouvertures, ce qui l'est moins car sa garde est presque impénétrable. S'il est moins agile que moi, il n'en reste pas moins assez rapide et je le suis a peine plus que lui.
Mais bon, ceci est un entrainement, et c'est seulement dans les combats réels que ce "à peine" a de l'importance, car il peut bien vous sauver la vie ! Je décide de passer à l'offensive. J'enchaine pas sur pas, avançant, tournoyant en essayant de le toucher. Mais sa petite victoire lui a donné de l'assurance et un regain d'énergie et il esquive tous mes coups, ou presque. Je change une nouvelle fois de mon mode d'attaque. J'en connais trois ; rapidité, stratégie et agilité. Là, je met le curseur sur agile, et il se retrouve un peu dépassé. Pour contrer un de mes coups un peu vicieux, il me surprends en me donnant un coup de genou qui me déstabilise. Je me reprends vite, mais pas assez pour Musclor qui saute sur moi, me passe la dague autour du coup en se mettant derrière moi. Okay. Pas de panique on est pas en vrai combat. Je profite de la pause pour souffler un peu en me remettant les idées en place. Il faut que je le surprenne. Vraiment. Il faut que je prenne un coup stratégique. Et puis un coup que je n'ai jamais eu le loisir d'utiliser en combat me reviens à l'esprit. J'avais vu Jeff l'utiliser contre moi un jour où je m'entrainais à la machette. Alors j'avais tenté de l'imiter et je m'étais entrainée nuit et jour, me levant même parfois à minuit. Quand il avait disparu dans ce foutu Labyrinthe, j'avais arrêté mon entrainement. Et me voilà la parfaite occasion de l'utiliser. Je donne un petit coup de coude à Isaac et lance ma dague en l'air. Surpris, il lève la tête vers mon arme et je me dégage en esquivant son coup. Et il fait ce que j’avais fait la première fois que Jeff a utilisé ça contre moi ; il tends la main pour attraper mon arme. Je souris et bondis vers sa main armée. Au moment où il attrape ma dague, je lui arrache la sienne. Il étais en déséquilibre et je l'ai surpris ; s'il savais ce que j'allais faire, il m'en aurait empêché très facilement,vu qu'il plus fort que moi ; mais je l'ai surpris et étonné. Profitant de ce moment, je bondis derrière lui pour lui passer à mon tour la dague sur la gorge. Mais j'ai prit mes précautions ; ma dague appuie fermement contre son cou (bien que je doive me mettre sur la point des pieds pour l'atteindre - je ne fais qu'un mètre 70, c'est nul), mon autre main tiens fermement son bras armé et je lui marche sur un pied.
Certaine de ma victoire, et surtout très contente d'avoir réussi un tour des plus dur, je laisse échapper un grand cri :
- Youhouuuuuuuuuuuuuuu ! J'ai enfin, enfin, réussi cette attaque ! Ouf ! Alors, Musclor, tu aimes la surprise ? C'est à ton tour de me montrer ce que tu sais faire !
J'ai tort de le mettre au défi, il va essayer de se dégager plus efficacement encore ; mais je ne peux pas m'en empêcher, je suis trop contente pour cela. Bien qu’essoufflée, j'ai tellement d'énergie que je pourrais affronter un Pisteur ; de l'adrénaline a remplacé mon sang dans mes veines.








©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageDim 8 Mar - 20:39

Cela ne fait que commencer !× ft. Nyrah & Isaac [libre]


La dague sous la gorge, Nyrah sembla calculer ce qu'elle allait faire pour se dégager. Coûte que coûte, j'étais prêt à tout., prêt à parer ! Je savais qu'elle allait tenter quelque chose, c'était dans sa nature. Comme prévu, elle me frappa en me donnant un petit coup de coude, mais aussitôt après j'aperçus sa dague voltigé en l'air. L'avait-elle fait exprès ou pas ? En tous les cas, c'était l'occasion de la prendre. Désarmée, ce serait difficile pour elle. Tout à coup, je vis Nyrah me bondir dessus et m'arracher la dague des mains. Voilà que nous avions inversé nos armes. Peut-importe, c'était des dagues toutes les deux ! Bonne technique mais, à quoi cela servait-il vu que j'avais moi aussi attrapé la sienne ? S'y attendait-elle ? Il ne fallait pas que je me lasse déconcentré par ces questions, mais je devais avouer qu'elle m'avait bien surprise. Je compris. C'était juste un moyen de distraction et non une tentative de vraiment me piquer mon arme ! Malin ! Pourquoi m'étais-je laissé distraire comme un idiot ?Puis, je sentis quelque chose de froid sous ma gorge. Une lame. Non ! Elle m'avait prise elle aussi ! Elle appuyait fortement et je jurais que je pouvais voir une goutte de sang couler. J'étais totalement immobilisé. Si je faisais n'importe quoi je risquais de lui faire faire un faux geste qui me coûterait peut-être cher. Il fallait que je sois plus malin.

- Youhouuuuuuuuuuuuuuu ! J'ai enfin, enfin, réussi cette attaque ! Ouf ! Alors, Musclor, tu aimes la surprise ? C'est à ton tour de me montrer ce que tu sais faire !
, s'exclama-t-elle à son tour victorieuse.

Je ne voulais pas la laisser gagner, je désirai lui montrer que je pouvais moi aussi avoir des petits tours de malins dans ma poche. Un autre coup ''à la Isaac '' ! Allez ! Jusque-là, le combat avait été rapide et plutôt équilibré. Nous avions tous les deux joué sur la carte de la vitesse. Légèrement plus agile que moi, je ne mettais tout de même pas laissé démonter par cet inconvénient. Je lui avais fait une petite entaille et elle m'avait fait la même chose par la suite. Nous avions été à égalité et il ne fallait pas que ça s'arrête maintenant, pas le moment qu'elle attendait le plus ! J'inspirai un grand coup intérieurement. Je pouvais le faire. Elle me tenait fermement la main droite bien sûr ! Elle savait sûrement que j'étais droitier ! En revanche, mon autre main était libre. Malheureusement je n'étais pas gaucher, mais j'avais quand même de la force, plus qu'elle, je pouvais le faire. Je ne grimaçai même pas lorsqu'elle m'écrasa le pied, mes chaussures étaient assez épaisses pour ne rien sentir. Je fis mine de ne rien faire pendant quelques secondes puis soudainement en un éclair, ma main gauche se posa fermement en haut de son bras. Partie presque molle, car elle n'avait pas beaucoup de muscle. Je souris. D'un coup sec, je le retournai vers l'extérieur afin de le faire basculer. Cela marcha ! Cela fit écarter la dague de ma gorge pendant quelques secondes et je roulais sur le sol. J'étais dégagé ! Je l'avais gagné aussi ! Ce coup n'était pas à tenter contre quelqu'un de plus musclé que vous, car cela pouvait s'avérer très dangereux et produire le contraire de ce que l'on voulait au départ. Je me postai face à elle, posai ma dague et je bondis sur elle. Le corps à corps allait commencer !

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageMar 10 Mar - 16:36






Ou comment se reconstruire en
détruisant les autres.

"LIBRE"




Il attends quelque secondes et en profite pour réfléchir. Cela a un avantage et un inconvéneient pour moi. L'inconvénient c'est que l'adrénaline retombe et ma fatigue revient, l'avantage, c'est qu'elle disparait par la pause qu'Isaac m'accorde. Mais je le surveille et le tiens fermement, quitte a appuyer un peu trop fort mon arme sur sa gorge. Désolée ! Puis sa main, gauche, jaillit et se pose en haut de mon bras et appuie dessus pour écarter la dague. Je lutte deux ou trois secondes mais il est beaucoup trop fort. En une fraction de seconde, il se dégage et je reprends de justesse mon équilibre. Puis il se met en garde en posant sa dague, pardon ma dague, par terre, pour un combat corps - à - corps. Je note qu'il arbore un petit sourire, sûrement parce qu'il a sentit que je ne suis pas bien musclée. Vexée, je me mords la lèvre avant de déposer mon arme à mon tour. Puis je me remet en garde de justesse. Il vient de me sauter dessus ! Un peu déstabilisée, j'évite de justesse qu'il ne m’immobilise et fait de même avec ses autres coups. Au début il a l'avantage car je n'ai pas une seconde de pause. Puis je vois une ouverture. J'esquive son bras droit, passe dessous et lui envoie un coup de coude dans les côtes avant de faire un pas en arrière. Au même moment, je sens un impact sur ma hanche. Un partout !
Je virevolte en guettant une ouverture. C'est toujours dans cette situation là que je me retrouve à un moment où à un autre. Contrainte à esquiver, ce qui n'est franchement pas difficile, mais sans pouvoir toucher l'adversaire, ce qui est bien plus rageant. Isaac est trop expérimenté pour baisser la garde et ne me sous - estime pas contrairement à certains mecs comme Théo dont je ne citerai pas les noms. Ah, pardon. Mais je suis plus expérimentée que lui. Il est arrivé i y a quoi, 7 mois ? Ce qui me laisse deux mois d'entrainement de plus que lui. Et je sens que j'ai quand même une plus grosse chance que lui de gagner.
Mais non. Pas forcément. Parce que c'est beaucoup plus facile de vaincre en combat mortel car il suffit de tuer. Un coup dans le cou, pile au bon endroit en c'est terminé. En entraînement, il faut mettre l'autre ne danger de mort et l’assommer ou le mettre hors d'état de nuire. Ce qui est plus dur. Je me vois mal réussir à assommer par la force quelqu'un du gabarit du Coureur en face de moi. Bon sang, les Coureurs sont censés être petits et frêles ! Lui est énormissime et quand même assez grand. Je suis sûre que les gens qui nous verraient ensemble me prendraient pour la Coureuse. Et lui pour le Trappeur. Tandis que lui, il a juste à forcer et il m'assomme. Donc même si je suis plus expérimentée il est plus puissant.
Nos chances sont donc a égalité. Mais moi je ne veux pas seulement prouver que je suis forte ni gagner ce combat. Chaque entraînement je le prends comme preuve. Preuve que je ne suis pas une frêle jeune fille tout mimi.
De toute façon quiconque me connaît me qualifierai de grosse brutasse.
Haha.
Ou alors de fille brisée par la vie.
Hm.
Je préfère le premier qualificatif.
...
J'esquive un coup de poing et me sert de sa grosse main pour me donner de la force. Je lui donne un coup de coude dans les poumons et il se plie en deux. Enfin l'ouverture que j'attends ! J'en profite pour balancer un coup de poing qui lui cogne le nez. Le nez.
Oups.
Soudain inquiète et un peu prise de remords je baisse les gardes et me penche sur le Coureur. Je n'ai pas frappé très fort et je suis plutôt frêle mais je me demande si je lui ai pas trop fait mal. Non mais quelle idiote, j'ai oublié que c'était un entrainement.
Répète après moi, Nyrah, en - traî - ne - ment.
Entrainement.
C'est bien.
Ça va ? J'ai pas frappé trop fort ? je demande au Coureur. Désolée, je suis vraiment une grosse brutasse ...
Je me mords la lèvre inférieure en frottant mon pied droit contre le gauche.








©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageMar 10 Mar - 20:52

Tu veux jouer ? × ft. Nyrah & Isaac [libre]


Nyrah m'imita immédiatement en jetant ma dague sur le sol, elle était prête elle aussi. Déjà, je me ruais vers elle et je commençai à lui donner des coups tout d'abord au niveau des épaules, puis dans le ventre. Elle était rapide mais, pas assez pour m'esquiver. Pendant quelques instants, ce fut comme si elle se laissait faire et qu'elle avait perdu le contrôle. Je profitai de sa faiblesse pour l'immobiliser en lui serrant fermement les poignets, puis tout à coup, alors que je sentais la victoire monter, je reçus un coup de poing dans les côtes. Ouille pas au très bon endroit ! Je ne lâchai pas prise mais, la desserrait, ce qui lui laissait évidemment le temps de se dégager. Je lui infligeai un coup en plein dans les hanches. Cette fille n'était pas du tout à sous-estimer, elle savait très bien faire ses preuves et rien qu'avec toutes ses méthodes, je savais très bien qu'elle était expérimentée. Pour moi, c'était une ancienne. Elle était arrivée deux ou trois mois avant moi. C'était un peu plus difficile que je ne le pensais. Certes, j'étais fort et rapide mais, Nyrah avait un don incroyable pour esquiver. J'attaquais donc sans pouvoir la toucher, ce qui commençait à me fatiguer physiquement. Lorsqu'elle voulut m'atteindre, je la bloquai avec mes bras en les croisant et la repoussant. Si quelqu'un nous aurait observé, j'étais prêt à parier que nous avions l'air d'être à égalité. C'était sans doute le cas, car l'un comme l'autre nous ne faisions que tourner l'un autour de l'autre sans vraiment s'amocher. Bordel Isaac, cela ne devait pourtant pas être très compliqué ! La fille faisait deux têtes de moins que moi ! Mais si j'avais bien appris quelque chose, c'était qu'il était plus facile de vaincre un mec plutôt qu'une fille. Tout d'abord, il y avait quelque chose en nous qui nous limitais. Nous n'osions peut-être pas frapper trop fort, puis les réactions des filles étaient totalement différentes de nous. Imprévisibles. J'aimais cogner n'importe quel mec en entraînement mais, là c'était différent, nous cherchions autre chose : la stratégie.

Assez proche d'elle, j'en profitai en un éclair pour lui donner un coup de poing dans le ventre mais, elle l'esquiva encore ! Décidément ! J'étais en train de baisser violemment ma garde. Lorsque je m'en rendis compte, je me reçus un coup dans les poumons. Je toussai et me penchai en avant ! La garce, elle m'avait eu ! Je me redressai, prêt à riposter en retour en me servant cette-fois-ci de mon pied. Il atteignit son genou et elle se plia elle aussi en deux ! Encore égalité ! Elle se vengea et bondit sur moi, soudainement remplie de fureur. Sûrement l'adrénaline. BAM. Je vis des étoiles danser devant mes yeux et une atroce douleur me déchirer toute la mâchoire. Puis, en quelques secondes ce fut tout mon visage. Les moindres membres de ma tête me lançaient. Je serrais les dents, c'était pire. Je portai mes doigts à la source de la douleur et j'y découvris un liquide rouge couler. Oh bon sang, du sang ! Le nez ! Elle m'avait frappé au nez. Aoutch endroit très sensible et très douloureux ! Je déglutis avec difficulté tout en essayant de rester discret. J'adorai et je jubilai lorsque le sang de mes ennemis coulait mais, lorsqu'il s'agissait du mien, j'avais plutôt tendance à être dégoûté. La trappeuse se pencha vers moi, soudainement revenue sur terre. Elle s'était rendu compte de ses actes.

- Ça va ? J'ai pas frappé trop fort ? Désolée, je suis vraiment une grosse brutasse...


J'inspirai un grand coup et me redressai. Je décidai d'ignorer le sang. Il le fallait bien de toute manière m’entraîner à cela ! Qu'allais-je faire une fois dans le labyrinthe confronté aux monstres ? Et bien, c'était ici qu'il fallait s'y habituer.

Je fis non de la tête pour lui répondre en affirmant que tout allait bien. Je me ravançai et repris le combat en lui donnant un coup dans le bas du ventre. Je me retournai aussitôt derrière elle et je la poussai fortement pour qu'elle atterrisse sur le sol. Je l'écrasai de tout mon poids sur l'herbe verte. Comment allait-elle s'en tirer cette fois ? Immobilisée, plaquée au sol ! C'était maintenant à elle de jouer. Mes mains s'occupaient d'immobiliser ses épaules et sa tête et mes jambes bloquaient les siennes. Mon corps totalement collé au sien la réduisait à manger l'herbe, j'étais amusé. Si quelqu'un nous avaient vu l'on aurait probablement pensé que nous allions d'une seconde à l'autre nous retourner pour s'embrasser. Quel combat ! Nous avions commencé debout à lancer des couteaux et nous continuions toujours et encore en expérimentant la lutte au sol !

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageMer 11 Mar - 17:55






Ou comment se reconstruire en
détruisant les autres.

"LIBRE"




      Il inspire en grand, se redresse, la main plaquée sur son nez. Il saigne. Je me mords la lèvre. Puis il me fait signe que ça va. Je suis trop surprise pour réagir. Ça va ? Alors que tu pisses le sang ? Tellement surprise que, quand il se jette sur moi pour continuer le combat, je suis trop étonnée pour réagir. Je me retrouve donc allongée sur le ventre, écrasée sous le poids du Coureur qui m'a plaquée au sol. Il est tellement lourd qu'il me coupe presque le souffle. Ma tête est contre la terre. Je sens les brins d'herbes dans mes narines, c'est horrible, et ma bouche est collée au sol terreux. Je met quelques secondes à retrouver mes esprits. Un Coureur est censé être léger, nom de dieuu ! C'est sûrement la trentième fois que je le dis mais c'est vrai bon sang ! Léger, pas lourd et hyper costaud ! Je ne sais absolument pas comment me dégager. Parce que je suis bien plus frêle. Et rapide. Et agile. Mais bien moins costaude. C'est pour ça que si je lance une dague dans le bois, elle a une chance sur trois d'être trop faible pour s'y ficher. C'est pour ça que je perds tout le temps aux bras de fer. C'est pour ça que je n'ai aucune idée de comment me dégager du poids de l'hippopotame appelé Isaac qui m'écrase.
Comparée à cette situation, la dague sous la gorge, c'est du bidon. Être visée par un couteau aussi. Être lâchée à mains nues contre un Jonas armé d'une épée aussi. Parce que là je suis honteuse. Je me sens sans défense, impuissante.
Impuissante.
Je déteste ce mot. Je n'en ai ressentis que l'importance vitale que deux fois. Une avec Pearl et une avec Isaac.
Impuissante.
Première fois, dans le Labyrinthe. Coincée face à un Pisteur qui m'avait déchiré le ventre, brisé ou fracturé cinq côtes dont l'une qui avait failli, je dis bien faillit, me percer les poumons. Esther était venue à notre secours et avait été blessée aussi. Je les avais suppliés pour qu'ils m'abandonnent et sauvent leur peau. J'étais impuissante. Et je souffrais. Bien sûr ils ne m'avaient pas écouté et m'avaient sauvée en échappant au Pisteur. J'avais été impuissante. Impuissante !
Deuxième fois, au ruisseau. Pendant la bataille rebelles contre Jonas, il y a même pas deux jours (c'est d'ailleurs à cause de cette bataille que je suis ici au lieu d'être dans les murs du Labyrinthe.). Pearl avait ordonné à deux de ses Miliciens de me tenir et m'avait fouettée. Quand le fil noir avait mordu ma peau, j'avais compris que je ne m'en sortirais pas sans avoir crié au moins une fois. J'avais été impuissante. Et cette sale Pearl, cette sale Mâtonne des Miliciens, cette sale blonde folle psychopathe, elle avait rit devant ma douleur.
Bien sûr, dans ces deux évènement j'avais été la seule blessée. Ou presque. Du moins la seule impuissante.
Et là, je suis écrasée sous le poids d'un mec moins expérimenté que moi.
Raaaaaaaaah !
Ras le bol !
Il faut que j'utilise mes qualités pas m’appesantir sur mes défauts.
Il faut que j'agisse.
Plus de réflexion !
Go !
Je me fait la plus petite possible, rentre mon ventre, colle plus ma tête contre la terre, fait corps avec elle.
En trente seconde, je suis sortie de sous Isaac. Je me relève, un peu sonnée, tandis que ma vision se brouille pour se réajuster. Un étourdissement. Sauf qu'Isaac en a profité pour se relever aussi. Tandis qu'il bondit sur moi, je décide de laisser faire ce que je sais le mieux faire. Esquiver, puis contre attaquer. Plus de temps pour la réflexion. Le corps est une partie de l'esprit, mais mon esprit est libre et infini, alors mon corps aussi. Je suis fatiguée mais je ne le sens plus. Je continue d'esquiver les coups. J'ai l'impression que le vent me porte. Je ne réfléchis plus, j'agis, et c'est ce qui fait toute la différence. Comme tout à l'heure, l'adrénaline afflue, pas comme tout à l'heure, elle reste, jusqu'à remplacer mon sang dans mes veines. Je virevolte, esquivant, contre attaquant, jusqu'à ce que je sois vide de souffle, jusqu'à ce que je sois crevée, que l'adrénaline disparaisse.
Alors je continue pour qu'elle revienne, pour l'énergie, pour m'épuiser parce que ce n'est pas mes défauts qu'il faut ressasser mais mes qualités.
M'améliorer.
Toujours.
Finalement, je ne sais comment cela est arrivé, Isaac se retrouve dos au sol, et moi un pied appuyé sur sa gorge. Je suis à bout de souffle. Je reprends doucement mes esprits. Mon cœur se calme. Je ne sait pas trop ce qui s'est passé. J'enlève mon pied de sa gorge, l'aide à se relever, puis dit :

- Euh ...

Oui, je sais, mon éloquence habituelle. C'est la première fois qu'une quelconque fatigue me coupe la parole. La première fois que je n'ironise pas ou ne me vante pas après une petite victoire. Oulah, je dois être vraiment fatiguée.
Pourtant je ne le sens pas.

- Euh ... je reprends, mes paroles entrecoupées de respirations. Ça te ... va ... comme ... technique ? J'ai ... gagné ... ou on .. continue ... ta ... revanche ? Juste ... une ... petite ... pause, je termine en m'asseyant, pardon, m'écroulant, sur une souche.

Puis je le regarde d'un air endormi. Oui, juste une petite pause, le temps de dormir deux ou trois jours ... euh, minutes, pour reprendre mon souffle. J'étouffe un bâillement.









©Didi Farl - copie interdite -


Dernière édition par Nyrah L. Rainbow le Jeu 12 Mar - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageMer 11 Mar - 23:13

La solution de notre jeu× ft. Nyrah & Isaac [libre]


Je sentis Nyrah luter sous moi. Elle tentait de se faire petite. Finalement, j'avais gagné, combien de temps allais-je la laisser encore manger la terre ? J'aimais bien ce petit sentiment de puissance ! Puis mon esprit se mit à vagabonder ailleurs. J'aurais tellement voulu que ce soit une autre personne, face à moi et non de dos, collé à moi, à cet instant-là. Je ne savais même pas pourquoi j'étais en train de penser à des trucs comme ça, mais j'avais tellement envie en ce moment d'avoir une sorte de contact humain qui pouvait me rassurer. Je comptais dans ma tête encore cinq autres petites secondes juste pour le plaisir, puis je desserrais mon emprise de ma manière à ce qu'elle se libère plus facilement. J'étais clément. Aussitôt debout, elle se releva pour me foutre un autre coup. Je ripostai moi aussi. Et voilà que nous reprenions notre danse de combat passionnante à égalité ! Néanmoins, je sentais que ses mouvements se faisaient moins précis et plus lents. Tout à coup, encore trop emporté dans notre duel, je notai que mon nez continuait à saigner ! Comment j'avais pu oublier ? Au moins j'en étais capable ce qui était une bonne nouvelle !

Mais, quelques étoiles commencèrent à surgir devant mes yeux tandis que je l'avais frappé un peu fort au niveau de l'estomac. Il allait vraiment falloir que je m'arrête. Je posai les yeux sur mon tee-shirt. Aoutch. Mon visage ne devait pas être très beau à voir si même le tissu avait fini par récolter du liquide rouge. Tandis que mon esprit était distrait en pensant à cela, je reçus un gros coup dans le ventre qui me donna la nausée. Je tombai, mon corps tout entier rencontrai la terre et ma tête heurta le sol. Aoutch. Mauvais ça. Je sentis quelque chose se poser contre ma gorge. Le pied de Nyrah. Argh déjà que je ne voyais pas et respirai vraiment pas très bien, c'était pire. Je fermai les yeux pendant quelques secondes et je réalisai que je ne rêvais pas. Non le paysage était bel et bien en train de tourner. Je me redressai doucement, chassant le pied de Nyrah et je crachai sur le sol. Je portai ma main à son nez. Je déglutis. Mon tee-shirt était lui aussi tâché. Mon visage ne devait sans doute pas très beau à voir. J'inspirai afin de retrouver un peu d'air pour chasser mon malaise soudain, je commençai à me déshabiller. Je retirai l'unique vêtement que je portai à part mon pantalon, mon tee-shirt, tant pis et je le pressai contre mon nez. Nyrah me laissa reprendre mon souffle puis me tendit la main pour m'aider à me relever.

- Euh.. euh..., bégaya-t-elle en reprenant elle aussi son souffle. Ça te ... va ... comme ... technique ? J'ai ... gagné ... ou on .. continue ... ta ... revanche ? Juste ... une ... petite ... pause.

Elle m'amusait.

- Euh.. oui une petite pause, riais-je. Haha, gagné gagné ? Naaan égalité miss ! Si je n'avais pas légèrement desserrer mon emprise tu serais encore en train de dévorer toute l'herbe ma belle !

Elle alla s'asseoir sous une souche d'arbre tandis que j'étais en train d'essuyer le sang sur mon visage tout en tentant de stopper le saignement. Elle se mit à me regarder d'un air totalement absent, comme si elle rêvait. Je fis de même, entièrement ailleurs. Aujourd'hui je m'étais bien entraîné contre une trappeuse bien coriace et nous avions bien appris. Il ne suffisait pas d'être fort ou encore agile, non il fallait bel et bien un mix de tout. En tous les cas, notre combat avait été beau. Je levai la tête et regardai Nyrah dans les yeux. Un sourire se dessina sur mon visage. J'étais heureux.


code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageJeu 12 Mar - 14:40






Ou comment se reconstruire en
détruisant les autres.

"LIBRE"




Il enlève son t - shirt pour se presser le nez avec, tellement il saigne encore. Après ma brève poussée d'énergie, j'ai l'impression d'être une coquille vide. Tandis qu'il me regarde faire cet air idiot d'endormie droguée, que je n'arrive pas à combattre, il finit par dessiner un sourire sur ses lèvres. C'est vrai que là, l'entraînement s'est transformé en duel redoutable. Je me fiche d'être juste assez puissante pour égaler un homme moins expérimenté que moi mais il faut admettre qu'Isaac est tout de même plutôt fort pour son expérience. J'ai appris des trucs, aujourd'hui, genre, il ne faut pas rester plantée sur ses convictions et ses remords mais faire avec ce qu'on a. Isaac finit par répondre à ma proposition :
- Euh.. oui une petite pause ! fait - il en riant. Naaan égalité miss ! Si je n'avais pas légèrement desserrer mon emprise tu serais encore en train de dévorer toute l'herbe ma belle ! continue t - il.
Je fait la moue, un peu vexée mais il a raison. Je ne me serais pas dégagée s'il ne s'était pas un peu relevé. Mais il faut avouer que si nous avions été en combat mortel je crois que je l'aurais tué depuis longtemps. Parce que faire des coups vicieux quand on ne doit pas tuer, c'est plus dur que lorsque qu'on se bat pour sa vie. Car on doit faire attention à ne pas blesser l'autre. Au fur est a mesure du temps, je reprends peu à peu mon souffle et les battements de mon cœur se calment. Ouf ! Je peux à nouveau respirer convenablement. Les blessures de mon ventre me font mal, elles sont rouges sang et prêtes à se rouvrir. Les Medjacks ont peu être raison concernant mon état de santé.
Naaaaaan, j'arrive à me battre avec Isaac (même amicalement) sans problème, alors me battre pour de vrai et courir, c'est pareil. Pourquoi je reste cantonnée dans ce Bloc étroit et puant ?
Môssieurs et Mêsdames les médecins sont vraiment, vraiment, vraiment trop prudents. Ou trop peureux. Ou trop lâches. Ou trop raisonnables. Du moins à mon goût. Je suis restée une journée à l'infirmerie pour qu'ils soignent les éraflures. Les coups de fouet pardon. Je suis restée deux jours de plus là - bas pour que ça cicatrise. Puis un jour avec un entraineur pour me réhabituer à faire des mouvements quotidiens sans s'arrêter sur ma souffrance. Et maintenant je suis sortie et je ne peux pas revenir dans le Labyrinthe. C'est vrai quoi laisser moi me rendre utile ! Je déteste l'impuissance.
Impuissance.
On revient toujours sur ce mot pas vrai ? Parce que je le déteste. Encore un peu tremblante depuis mon éclat d'énergie de tout à l'heure, je me lève tranquillement pour aller ramasser mes armes. Je prends ma machette, puis ma dague - différente de celle d'Isaac par le manche, la mienne est noire et j'ai gravé un N dessus - avant d'aller les poser sur la souche sur laquelle je me suis assise tout à l'heure. Puis je m'étire un peu en grimaçant quand mes blessures me font trop mal. Puis mes sens de fille Labyrinthique (en gros, Coureuse ou Trappeuse, pour moi, Trappeuse) repèrent un bruit.
Un craquement de brindille.
Je me fige, avant d'aller m'approcher à pas de loup vers le bruit. On me pousse en arrière au moment où j'arrive près du "bruit", je tombe sur le dos avant de me relever et de me mettre en garde, méfiante. C'est le glissement d'une lanière qui me donne envie de partir et qui fait que tout les muscles de ma colonne vertébrale se crispent. Une lanière qui apparaît bientôt, noire, que je connais.
Une lanière de fouet.
Portée par une main.
Que je connais.
Celle de ...


Pearl.






[C'est arrangé par Pearl et moi, laisse la répondre avant de poster Isaac siteplé Yeux qui brillent]





©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 12 Mar - 15:04


On ne se moque pas impunément de moi !
 

ft. Nyrah & Isaac & LIBRE



Aujourd'hui, je devais aller m'entrainer. Mais quand je suis arrivée sur le Terrain d'entrainement, une jeune fille s'y entraînait déjà. Elle a bientôt été rejointe par un garçon et ils s'y sont entrainés ensemble. Nyrah et Isaac. Une victime et mon pire ennemi. Au début ils ont fait des lancers. D'abord des simples, puis un lancer feinte, puis un lancer fulgurant venant d'Isaac. Accompagné par contre d'une phrase que je n'ai pas aimée :
- Pearl est bien morte là, foudroyée ! À toi ! Je vais te montrer le secret de la rapidité !
Suivie de la réponse de Nyrah qui ne m'a pas plue non plus.
- [---] Et j'espère bien que la première victime de ta technique ce sera, oui, Pearl !
A partir de là, je me suis crispée et j'ai observé tous leurs mouvements pour bien décerner leurs défauts et leurs qualités. Je suis plus rapide qu'eux deux : mais je suis moins forte qu'Isaac et moins agile que Nyrah. Même si de temps en temps je me force à utiliser mon énergie pour des petits tours de force. Nyrah privilégie l'esquive et la stratégie, quitte à faire des coups vicieux, tandis qu'Isaac préfère la défense et les tours de force, même s'il est rapide. Mais moins que moi. Puis ils passent aux combats d'abord avec les armes. Ils sont habiles et forts. Ils connaissent leur affaire. Ils enchainent les coups et tout, et tout, comme de véritables guerriers. Avec un pincement au cœur je réalise que je suis moins forte qu'eux à l'épée ou au poignard. Mais je suis plus puissante, plus forte, plus rapide, plus tout qu'eux, je suis libre, dépourvue de tout sentiment.
Je sait que Nyrah était amoureuse d'un Coureur qui est mort dans le Labyrinthe et qu'Isaac est claustrophobe et a peur de son sang.
J'ai des armes contre eux. Je peux les briser. J'aimerai voir le regard brûlant, furieux et impuissant d'Isaac sur moi et les yeux indigos et brouillés de larmes de la Trappeuse. Je veux les voir à mes pieds.
Je continue de les regarder. Ils passent au corps à corps. Là encore, chacun l'emporte une fois. Puis ils s'assoient, essoufflés, épuisés. Je rit. C'est le moment d'entrer en scène. Je fait craquer une brindille exprès sous ma chaussure tandis que Nyrah va ramasser ses armes. Elle les pose avant de se diriger silencieusement vers le bruit. Au moment où elle arrive, je la pousse un arrière et fait un pas en avant, ma main accrochée à mon fouet qui est pendu à ma hanche. Elle tombe avant de se relever. Ses beaux yeux violets s'écarquillent de stupeur quand elle me reconnaît. J'y lis de la haine, une envie de vengeance et un peu de peur. Ha.
De la peur.
Génial.
Je fais un pas nonchalant vers eux, ma main négligemment appuyée sur mon arme.
Ils sont épuisés, désarmés.
Je suis armée, en pleine forme.
- Bonjour, ça vous dirai un duel ? Un contre un, chacun à notre tour. Je veux bien affronter n'importe lequel de vous deux, avec ou sans armes, je propose avec un sourire narquois.
Puis je me plante devant les deux compères, un grand sourire sur les lèvres.
Je vais bien m'amuser.

   
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageJeu 12 Mar - 18:12

Beu duel & stupéfaction× ft. Nyrah & Isaac [libre]

Je sentis Nyrah luter sous moi. Elle tentait de se faire petite. Finalement, j'avais gagné, combien de temps allais-je la laisser encore manger la terre ? J'aimais bien ce petit sentiment de puissance ! Puis mon esprit se mit à vagabonder ailleurs. J'aurais tellement voulu que ce soit une autre personne, face à moi et non de dos, collé à moi, à cet instant-là. Je ne savais même pas pourquoi j'étais en train de penser à des trucs comme ça, mais j'avais tellement envie en ce moment d'avoir une sorte de contact humain qui pouvait me rassurer. Je comptais dans ma tête encore cinq autres petites secondes juste pour le plaisir, puis je desserrais mon emprise de ma manière à ce qu'elle se libère plus facilement. J'étais clément. Aussitôt debout, elle se releva pour me foutre un autre coup. Je ripostai moi aussi. Et voilà que nous reprenions notre danse de combat passionnante à égalité ! Néanmoins, je sentais que ses mouvements se faisaient moins précis et plus lents. Tout à coup, encore trop emporté dans notre duel, je notai que mon nez continuait à saigner ! Comment j'avais pu oublier ? Au moins j'en étais capable ce qui était une bonne nouvelle !

Mais, quelques étoiles commencèrent à surgir devant mes yeux tandis que je l'avais frappé un peu fort au niveau de l'estomac. Il allait vraiment falloir que je m'arrête. Je posai les yeux sur mon tee-shirt. Aoutch. Mon visage ne devait pas être très beau à voir si même le tissu avait fini par récolter du liquide rouge. Tandis que mon esprit était distrait en pensant à cela, je reçus un gros coup dans le ventre qui me donna la nausée. Je tombai, mon corps tout entier rencontrai la terre et ma tête heurta le sol. Aoutch. Mauvais ça. Je sentis quelque chose se poser contre ma gorge. Le pied de Nyrah. Argh déjà que je ne voyais pas et respirai vraiment pas très bien, c'était pire. Je fermai les yeux pendant quelques secondes et je réalisai que je ne rêvais pas. Non le paysage était bel et bien en train de tourner. Je me redressai doucement, chassant le pied de Nyrah et je crachai sur le sol. Je portai ma main à son nez. Je déglutis. Mon tee-shirt était lui aussi tâché. Mon visage ne devait sans doute pas très beau à voir. J'inspirai afin de retrouver un peu d'air pour chasser mon malaise soudain, je commençai à me déshabiller. Je retirai l'unique vêtement que je portai à part mon pantalon, mon tee-shirt, tant pis et je le pressai contre mon nez. Nyrah me laissa reprendre mon souffle puis me tendit la main pour m'aider à me relever.

- Euh.. euh..., bégaya-t-elle en reprenant elle aussi son souffle. Ça te ... va ... comme ... technique ? J'ai ... gagné ... ou on .. continue ... ta ... revanche ? Juste ... une ... petite ... pause.


Elle m'amusait.

- Euh.. oui une petite pause miss, riais-je. Haha, gagné gagné ? Naaan égalité miss ! Si je n'avais pas légèrement desserrer mon emprise tu serais encore en train de dévorer toute l'herbe ma belle !

Elle alla s'asseoir sous une souche d'arbre tandis que j'étais en train d'essuyer le sang sur mon visage tout en tentant de stopper le saignement. Elle se mit à me regarder d'un air totalement absent, comme si elle rêvait. Je fis de même, entièrement ailleurs. Aujourd'hui je m'étais bien entraîné contre une trappeuse bien coriace et nous avions bien appris. Il ne suffisait pas d'être fort ou encore agile, non il fallait bel et bien un mix de tout. En tous les cas, notre combat avait été beau. Je levai la tête et regardai Nyrah dans les yeux. Un sourire se dessina sur mon visage. J'étais heureux.

Enfin durant seulement quelques secondes jusqu'au moment ou j'entendis une voix familière résonner.

- Bonjour, ça vous dirai un duel ? Un contre un, chacun à notre tour. Je veux bien affronter n'importe lequel de vous deux, avec ou sans armes,

Je me retournai, totalement surpris et ébahi. Qu'est-ce que cette garce venait faire ici ? Pour qui se prenait-elle à débarquer comme cela ? Depuis quand nous regardait-elle ? Nous espionnait-elle depuis longtemps cachée dans son coin ? Je me retournai vers elle. D'ordinaire, je me serrais lever pour aller l'étrangler  et lui faire payer mais, la fatigue m'anéantissait et m'empêchait de réfléchir. Pour qui se prenait-elle ? Cela aurait été l'occasion parfaite pour lui faire payer mais, quelque chose m'en empêchait. Madame pensait qu'elle pouvait nous commander ?

Elle l'avait fait exprès j'en étais certain. Elle avait attendu que ma trappeuse et moi sommes épuisés pour intervenir. Plutôt maligne la garce mais, à moi on ne me la faisait pas ! Je ne voulais pas lui donner cette satisfaction. Si je voulais ma revanche, c'était à moi de décider quand je le voulais, c'était tout. Ce n'était sûrement pas à elle ! Je me relevai et m'avançai vers elle. D'une voix parfaitement calme je fis :

- Non. Tu tombes plutôt au mauvais moment tu vois.


Je croisai les bras tout en gardant mon sourire sur mon visage, satisfait de moi-même.

code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageVen 13 Mar - 18:40






Ou comment se reconstruire en
détruisant les autres.

"LIBRE"




La garce s'avance sous mes yeux grand ouverts. J'ai l'impression que l'on m'a déconnecté le cerveau. Complètement. Pearl ici. Pearl ici. Pas possible. Pas possible. C'est une apparition, un fantôme ou quoi ?
Puis l'apparition ouvre la bouche et le doute n'est plus permis.
- Bonjour, ça vous dirai un duel ? Un contre un, chacun à notre tour. Je veux bien affronter n'importe lequel de vous deux, avec ou sans armes, fait cette sale garce.
J'ouvre puis je referme la bouche. Je coule un regard vers le Coureur. Il est choqué, comme moi, mais on dirai qu'il n'a pas une envie dévorante de lui sauter dessus. Il finit par répondre, d'une voix calme :
- Non. Tu tombes plutôt au mauvais moment tu vois.
Il croise les bras, garde un sourire ironique sur son visage, tout satisfait. Comme un petit impertinent. Moi, je ne fais pas la non - touchée. Je préfère me venger. Je plisse mes yeux violets, impatiente, avant de me diriger nonchalamment vers la souche où j'ai posé mes armes. Je prends ma dague, la lance en l'air avant de la rattraper par la lame. Je me coupe un peu, faisant tomber une goutte de sang, mais je m'en fiche ; cette dague représente un espoir de vengeance. Je souris, un demi - sourire, laissant mes mèches tomber sur mon visage, avant de relever la tête. Le sourire toujours affiché.
- Mais, Isaac, elle est tombée pile au bon moment tu ne vois pas ? je lui dit d'un ton narquois, mais les plissés de colère. Avant de lancer à Pearl : Quand à toi, je te jure que je vais te faire payer. Te déchiqueter en morceaux ! je lui gronde.
Comme un chat furieux et en colère. Oui, elle va payer. Payer pour mon sang qui a coulé de mon ventre, pour ces blessures qui n'ont toujours pas cicatrisé, pour s'être fichue de moi. Je ne plierai plus, du moins, pas devant elle. Je la foudroie du regard. Ma dague brille dans ma main, petite lame d'argent. Les loups - garous craignent l'argent, non ? Bien que je ne sache pas ce qu'est un loup - garous (fichus souvenirs) j'ai la certitude qu'elle est aussi vicieuse, sinon plus, qu'eux. Voilà donc une arme parfaite pour une peste comme elle. Je relève la tête, fière, vers elle. Mais quand je croise son regard amusé, je sens que ce qu'elle va me sortir va m'enrager. Je me crispe, attendant sa remarque pour tenter de ne pas régir. Je me compose déjà un visage impassible.










©Didi Farl - copie interdite -
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 13 Mar - 19:36


Ou comment faire mal à une Trappeuse insolente ...
 

ft. Nyrah & Isaac & LIBRE





Mon sourire s'efface dès que Môssieur Welligton croise les bras, un sourire insolent dessiné sur le visage, en disant :
- Non. Tu tombes plutôt au mauvais moment tu vois.
Je hausse les sourcils, méprisante. Je pensais qu'il voudrait me faire mal. Mais on commence par celui ou celle qui craquera en dernier. D'accord. De toute façon, je craque toujours en dernier. Je gagne toujours à ce genre de duel. Nyrah va chercher sa dague argentée, une lueur de colère dans les yeux. Elle veut me faire mal ? Qu'elle essaie ! Elle se plante devant moi, menaçante, les cheveux comme un rideau devant sa tête.
- Mais, Isaac, elle est tombée pile au bon moment tu ne vois pas ? me fait elle, narquoise. Je souris, pleine de fausse pitié. Quand à toi, je te jure que je vais te faire payer. Te déchiqueter en morceaux !
Elle gronde comme un chat. Elle est tendue comme un arc, prête à lâcher une flèche qui me filera dans le cœur. Mais c'est moi qui lâcherai la flèche en premier. C'est moi qui rirait bien. C'est moi qui gagnerai. Du moins contre cette Trappeuse insolente. C'est moi qui ferai mouche. Je suis la meilleure, celle qui triomphe toujours. Je suis libre de faire ce que je veux, d'exploser, de parler, de mourir, de me blesser, de pleurer; de ressentir, d'être joyeuse, d'avoir les yeux plissés ou non ; libre du moindre mouvement, de la moindre pensée, du moindre acte : libre de la briser, elle.
Elle est si fragile, comme un morceau de verre, qui, dès que je prononcerai la phrase du bout des lèvres, se brisera pour ne plus jamais se réparer. En voyant on sourire, elle se crispe en attendant ma phrase. Ce n'est pas des mots qui sortent en premier mais un rire.
- Ha, ha, ha ! Me déchiqueter en morceaux ! je lance, sans peine, car cette fois ci, ma gorge se débloque. Ha, ha, ha ! Me déchiqueter en morceaux comme un petit Pisteur a déchiqueté Jeff ?
Ma phrase lu fait l'effet d'une bombe. Je la vois pâlir, lâcher sa dague de rage. Ses yeux brillent. Des larmes aux coins des paupières. Elle tremble. Elle me fixe, assassine, meurtrière.
Je la toise dédaigneusement.

[J'ai joué a little la réaction de Nyrah avec son autorisation.]

 
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas




Admin
Isaac Welligton


Date d'inscription : 13/12/2014
Age : 22
Messages : 984
Points : 117
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Empty
MessageSam 14 Mar - 0:25

Déception, dégoût & vengeance × ft. [libre]


Aussitôt ma phrase dite, immédiatement Nyrah réagit. Je m'en doutais. Elle ne pouvait pas résister et garder son calme contrairement à moi. Ne voyait donc t-elle pas que Pearl l'avait fait exprès et qu'elle attendait que ça ? Aveugle bon sang ! Je fis non de la tête à Nyrah et rajoutai :

- Non elle l'a fait exprès cette garce, je refuse ! Si tu tombes dans son piège c'est que tu n'es pas très maligne.


Elle me décevait. C'était l'énervement qui parlait et je n'y pouvais plus rien. Je détestais cette Pearl, je haissais qu'elle se prenait assez pour une reine pour pouvoir nous espionner puis nous défier comme cela. Si j'avais pu je me serais jeté sur elle pour l'étrangler mais, j'aurais seulement répondu à ses attentes. Je devais retenir Nyrah. Elle et moi nous nous vengerions oui ça c'était certain mais, pas là. Pearl avait été trop loin cette fois-ci.

- Quant à toi, je te jure que je vais te faire payer. Te déchiqueter en morceaux !, cria-t-elle folle de rage.

Voilà ! Pearl souriait ! Elle avait pile ce qu'elle attendait ! Comment ma trappeuse pouvait-elle aussi aveugle sur ce coup-là ? Elle éclata de rire dans le silence. Il était si diabolique, tout comme sa voix.

- Ha, ha, ha ! Me déchiqueter en morceaux ! Ha, ha, ha ! Me déchiqueter en morceaux comme un petit Pisteur a déchiqueté Jeff ?


Comment osait-elle ? Nous étions tous des blocards et cette peste se réjouissait du sort de l’un des nôtres ? Totalement inacceptable. Mes poings se serrèrent et je m'avançai.

- Tu te crois supérieure Pearl mais sache que la solitude ne fait pas le pouvoir
, fis-je sèchement entre mes dents.

Je lui lançai un regard de dégoût et crachai à ses pieds puis reculai toujours en la fixant. Nyrah tremblait et je vis qu'elle était prête à pleurer. De mon bras droit je repoussai mon amie vers l'arrière. Je m'en fichais de ce que Nyrah allait penser de moi ! C'était totalement en contradiction avec mes lancers de tout à l'heure lorsque j'avais voulu viser Pearl, oui je savais mais la satisfaire encore me tuait tout simplement. J'avais envie de prendre de me venger par surprise, au moment où elle s'y attendait le moins. Je voulais trouver chez elle une faille, quelque chose qui la ferait réellement souffrir. Cette faille, il me fallait encore du temps pour la trouver. Oui, je le ferais, mais pas ce soir. Je frapperais quand le temps sera venu. Le vengeance n'est pas quelque chose de chaud mais, plutôt de glacial. Elle a besoin d'être réfléchie et cuisinée avant, mais pas soudaine comme j'avais pu commettre l'erreur à de nombreuses reprises.Nyrah devait m'écouter, elle devait le comprendre. Je voulais qu'elle puisse prendre part à mon plan. Il le fallait. Oui, il le fallait.


code by lizzou × gifs by tumblr

___________________________________
[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Gjnz


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl Isaac11

                   "J'espère ce qui m'est interdit."

 
Revenir en haut Aller en bas
https://thewritinglover.wixsite.com/monsite



MessageDim 15 Mar - 10:56






Ou comment se reconstruire en
détruisant les autres.

"LIBRE"




   Isaac me jette un regard d'avertissement que j'ignore. Je vais lui faire la peau à cette garce ! Malheureusement, elle ouvre la bouche pour rire. Quoi, tu rigoles ! Tu va le payer !
- Ha, ha, ha ! Me déchiqueter en morceaux ! Ha, ha, ha ! Me déchiqueter en morceaux comme un petit Pisteur a déchiqueté Jeff ? ricane t - elle.
Je pâlis. Vraiment. Jeff. Jeff. Cette ... Elle ose ... Je lâche ma dague sans m'en rendre compte, serre les poings tellement fort que mes phalanges blanchissent. Je serre ausi la mâchoire, les yeux écarquillés. Je sens une larme au coin de la paupière gauche mais je ne prends pas la peine de l'essuyer. Comment ... Comment ... COMMENT OSE T - ELLE ?! Parler de Jeff en se moquant du fait qu'il soit mort ! Parler de lui tout court, même ! Entendre son prénom dans la bouche de cette garce et son rire en parlant de sa mort, ça me donne envie de vomir. J'ai envie de me laisser emporter par la colère et de lui sauter dessus comme un animal. Je me met à trembler de rage et de mal. J'ai mal. Et j'ai envie de lui ouvrir la gorge. Isaac a serré les poings, choqué. Je ne comprends pas pourquoi il veut m'empêcher de sauter sur cette petite ... Je ...
- Tu te crois supérieure Pearl mais sache que la solitude ne fait pas le pouvoir, gronde le Coureur entre ses dents.
Mais elle s'en fiche, de la solitude !, j'ai envie de crier. J'ai envie se hurler a Isaac de me laisser tranquille et de me laisser ouvrir le sale coup de cette garce, j'ai envie hurler à Pearl d'aller au Diable, je veux la torturer puis la lâcher dans le Labyrinthe juste avant la fermeture des portes, et de l'observer comme nous observent les Créateurs quand elle mourra bouffée par un Pisteur. Sa phrase me fait revivre plein de scènes. Des souvenirs, du Labyrinthe, pas de ma vie d'avant, des souvenirs de quand il était encore là ou presque.
" Je cours vers Jeff et je l'apostrophe.
-Jeff. Je veux pas que tu y ailles. S'il te plaît.
-Hé, Nyrah, faut pas que tu t'inquiètes pour moi, j'ai l'habitude. Je te jure !
-Jure moi que si tu vois un … (je me force à déglutir) un Griffeur, tu cours le plus vite possible et tu rentres au bloc.
-Mais je …
-JURE-LE !

Il me dévisage, puis il rigole et me dis :
-Ok, je te jure.
-C'est pas drôle, Jeff. Je déteste que tu y ailles sans moi."
Quand je voulais qu'il reste.
"C'est le soir et tout le monde est rassemblé devant une des entrées du Labyrinthe. Il doit y avoir un problème. Je m'approche et reconnais l'endroit : c'est par là qu'est passé Jeff ce matin. Mais il n'est toujours pas rentré. Je suis contente, aujourd'hui : dans trois jours, j'accompagne un Coureur dans le Labyrinthe. Ma première mission. Mais quand je vois tout ce monde autour de l'entrée, mon cœur se serre. Je m'approche en courant. Un des Trappeurs me regarde avec pitié. Je ne comprends pas pourquoi. Je bouscule beaucoup de monde et je me met au premier rang. Personne n'est en vue au bout du couloir, et la nuit commence à tomber. Mon cœur accélère et je déglutis. Où est Jeff ? J'interroge un Coureur du regard. Il me fait non de la tête. Il ne savent pas où il est. J'ai l'impression qu'on m'arrache les entrailles, qu'on les brûle au bûcher, sans me tuer, pour me faire souffrir. Un frisson glacé me coule dans le dos. Mes mains se mettent à trembler mais je les cache dans les poches de mon jean. Malheureusement ma lèvre inférieure aussi, alors je serre les dents pour l'empêcher de bouger. C'est pas possible … Oh Jeff, je croyais que tu m'avais promis … C'est sûr, il est vivant. Soudain,au moment où les portes se ferment, je vois, au loin, un garçon qui court vers nous. Tout le monde crie,n accélère, accélère, il est seul, et finalement, les portes se referment avec un craquement. Le garçon a réussi à passer. Mais ce n'est pas Jeff. C'est le Trappeur qui l'accompagnait. Il me regarde avec les larmes aux yeux.
-Je … Je suis désolé Nyrah, j'ai pas … J'ai pas réussi à le sauver, je … Je suis désolé …
Je ne lui réponds pas. Je suis trop sonnée. Je regagne mon dortoir et je m'assois là où je dors.
C'est seulement là que je lâche mes larmes."
Quand il a disparu.
Je serre les poings et jette un œil noir sur la Milicienne. Isaac me repousse en arrière de son bras droit. Je n'essaie pas de lutter mais je le foudroie des yeux. Une larme coule et tombe par terre, mais je n'y prête pas attention. Je croyais que c'était son ennemie à lui aussi ! Je croyais qu'il m'aiderai à la briser. J'hésite à lui obéir, mais là, je suis trop ... triste, non, choquée, non, oui, triste, pour réfléchir et le contredire. Je soupire avant de murmurer si bas que lui seul entends :
- Qu'est ce que tu fais ? C'est quoi le plan ? et je suis sûre qu'il en a un.
Je reprends ma respiration pour me calmer et me forcer à me détendre, mais une moitié de mon cœur veut sauter sur cette garce. Si elle fait encore un commentaire sur Jeff je ne le supporterai pas.
Soit je lui sauterai dessus soit je fondrai en larmes. Tant pis pour mon honneur, elle l'a cherché.









[/color]
©Didi Farl - copie interdite -

Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


[TERMINE]Ou comment se reconstuire en détruisant les autres ft. Isaac et Pearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Et toi, t'as fait comment? (PV)
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]
» comment appelle-t-on ?
» Comment éviter de délocaliser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-