Partagez

Quand ont a fallis mourir [Théo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageVen 27 Mar - 17:19

BACK WHEN I WAS UNAFRAID
Hestia & Théo

So take me back When I believed Back when I was unafraid Just like a thief And all the heights That I could reach Back when I was unafraid Just like a thiefIf I could live a thousand times If I could make a thousand tries Maybe then I'd get it right The more I see, the more I know That everyone just wants a show No we don't want to see the truth ✻✻✻ Le soleil ce levais sur le bloc. La jeune femme n'allait pas tarder à entrer dans le labyrinthe pour une nouvelle journée. Mais le cœur n'y était pas. Elle avait du mal à ce remettre de sa dispute avec Théo. L'avait blessée, et ça faisait plusieurs jours qu'ils s'évitaient. Pourtant, il lui manquait énormément mais quand elle le voyait, c'était un trou béant qui ce creusait dans sa poitrine. De plus, elle ne c'était approché d'aucun garçon, mise à part son meilleur ami. Habituellement, elle s'amuse à des petits jeux de séduction, mais là rien. Elle voulait prouver à Théo qu'elle n'était pas une trainée et elle savait qu'il la surveillait à chaque fois qu'elle était pas très loin d'un mec. Même Milo, elle n'allait pas le voir. Si il faut dire, ces derniers temps elle ne ce consacre qu'a sa tâche de trappeuse. Sa cheville c'était remise, bien que de temps en temps elle lui faisait encore terriblement mal. Elle partait le matin et revenait le soir épuisée. Elle organisait les journées de chaque trappeurs, veillant au bien de tous. Oui parce que, quand Jonas a été bannis avec ces confrères, refaisant redescendre la tension dans tout le bloc, ils l'avaient nommée chef des Trappeurs. Tia était contente qu'on décide de ce remettre à elle pour ce qui était des équipes. Même Théo avait été chef des entraineurs. Mais elle ne l'avait pas félicité, préférant l'éviter une nouvelle fois. Son regard ce posa sur ses camarades qui arrivait devant elle. Elle organisa les équipes et remit les répartitions des blocs. Puis, une fois cela fait, Tia ce retrouva avec une fille qu'elle ne connaissait pas en coureuse. C'est pas grave, elle apprendra à la connaître. Elle devait surement être nouvelle car la jeune trappeuse n'avait jamais vue sa tête quelque part. Tout le monde s'engouffra dans la Labyrinthe sauf Tia, qui jeta un regard au alentour. Elle devait cesser de toujours vouloir voir Théo. Il avait été clair avec elle. Elle soupira, quand soudainement, des cheveux apparu non loin du dortoir, au loin. Des cheveux familier. Son regard triste et indifférent traversa celui du jeune homme au loin. Elle sentait le trou béant brûler au creux de ces sentiments. Puis, elle détourna la tête et partis en courant rejoindre l'équipe. On aurait pu dire que ce serait une journée banal. Avec un ou deux pisteur à mettre KO. Mais non. Ca ne c'est pas passé comme sa. Tia courrait au cotés de sa coureuse, l'épée à la mains. Elle avait le souffle court, mais à force de courir elle avait attrapée une bonne endurance qui ne lui faisait pas brûler les poumons dans l'immédiat. Elle mangea un morceau, avant de souffler. Quand un grognement ce fit entendre non loin d'elle. La jeune femme fit volte face, et reconnu un pisteur du Wicked. Elle les détestait, depuis que l'un d'eu l'avait trimbalée dans le vide. Elle contourna la bête qui était largement plus gros que d'habitude. Il sortit ces griffes et ce jeta sur la jeune femme. Hestia tomba à la renverse, la grosse bête sur elle. Il tenta de la griffer mais son épée bloquait ces pattes et sa gueule, contre sa gorge. Il referma plus d'une fois sa mâchoire dans le vide, grognant. Tia ne paniqua pas, même si sa frayeur ce lisait dans son regard. Le cœur battant à une allure folle, elle donna un coup de pied dans le ventre du Pisteur qui recula en grognant. La coureuse aida la jeune femme à ce relever.

Puis, Tia hurla de courir à la jeune femme. Les deux s'engouffrait alors dans le couloir du labyrinthe, il était déjà tard. Si elles ne rentraient pas, elles allaient restés enfermés. Les autres devait déjà être rentré. Le pisteur ce mit à leur poursuite. Tia tatonna à l'aide de ces mains pour chercher le filet. Quand elle le sentit, elle le prit et ce retourna, faisait volte face à la bête qui arrivait en courant. Elle lui lança le filet dans les pattes, ce qui le fit tomber et rouler sur le sol. Mais son cris avait alerté d'autre pisteur qui arrivait en trombe vers eux. Choquée, Tia ecarquilla les yeux. Elle n'avait jamais eu à faire a une troupe de pisteur pareil. Il ne manquait plus qu'a courir. La jeune femme hurla des mots à la coureuse et la rejoingnis en quelque enjambée. Son souffle ce fit court, ces poumons était belle et bien en feux. Elle avait du mal à suivre la cadence, a pousser sur ces pieds pour faire des pas plus rapide. Elle pris à droite, traversa les longs couloirs, puis à gauche. L'un des pisteus commença à la rattraper. Tia dégaina son épée et lui coupa une de ces pattes, faisant écrouler l'animal au sol. Un autre approchait non loin d'elle. Elle lui mit un second goût, mais l'animal était toujours debout. Elle força l'allure, bien qu'elle paraissait chancelante à tout moment. Elle respira bruyamment, tandis qu'un point s'installait entre ces côtes. Une loudeur lui tomba dessus et elle s'écroula à terre, au prise avec un autre pisteur. Une griffe lui trancha la pommette, faisant hurler la jeune femme de douleur. Elle lui planta son épée et ce releva aussi vite qu'elle pouvait. Il ne restait plus que trois pisteur. Enfin, elle repéra les portes du labyrinthe. Qui ce fermait. Elle glapit de terreur et força de nouveau l'allure paniquer. Elle ne voulait pas rester enfermé. Les portes ce rapprochait de plus en plus, et elle s'engouffra enfin entre les gros murs qui ce rapprochait. Il ce rapprochait de plus en plus, et elle prit peur. Peur de ce faire écraser. Elle n'allait pas y arriver. Elle courra, perdu le file du temps. Elle ce fichait de tout, elle voulait juste rentrer au bloc. Rentrer au bloc. Le grincement lui raisonnait au oreille, quand le couloir ce fit de plus en plus étroits. Le mur ce rapprochait dangereusement. Elle sentit soudainement quand l'attrapait à la taille et elle ce retrouva d'un coup dans le bloc sans comprendre comment elle était arriver là. Elle souffla bruyamment, le souffle coupé, un liquide rouge coulait le long de sa pommettes et ces yeux ne quittait pas la terreur qu'elle avait subit. Elle tremblait presque comme une feuille. Tia ne c'était pas encore rendu compte qu'elle était dans les bras de Théo, elle c'était recroquevillés dans ces bras, encore sous le choc.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Hestia C. Griffin le Ven 27 Mar - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageVen 27 Mar - 18:12



« Quand on a faillis mourir »

Feat Hestia


Le cri m'échappe, faisant sursauter mes compagnons déjà stressés. Je bondit en avant, pousse mon meilleur ami qui me barre le chemin vers elle et entre dans...

Attendez! Vous ne pouvez pas comprendre si je commence de là, il faut que je vous raconte le début!

Taper, taper encore plus fort jusqu'à souffrir était la seule solution que j'avais trouvé pour arrêter de penser à Tia. Elle m'obsédait, elle était partout tout le temps et j'avais l'impression de la voir chaque seconde. Et j'en parle encore ! Je secoue la tête et frappe de nouveau dans l'arbre. Oui, vous allez dire que je suis totalement stupide de taper l’écorce d'un arbre avec mon poing découvert, je risque de me casser les phalanges. D'ailleurs, elles sont déjà rougies par les coups et le sang ne va pas tarder à couler, tout comme le ciel ne va pas tarder à s'assombrir. Je tourne la tête vers les coureurs et trappeurs qui reviennent du labyrinthe pour la soirée. Étonné de ne pas voir la belle chevelure de Tia, je laisse tomber mon entrainement et m'approche des portes. Je ne suis pas le seul. En fait, il y a tout un attroupement. Ils fixent tous les portes, attendant avec impatience le retour de la chef des trappeurs. Une boule se forme dans mon ventre et je dépasse tout le monde pour me mettre en premier plan. Un cri parvient du labyrinthe, me glaçant le sang.
Elle arrive, elle est là mais les portes se referment et derrière il y a des pisteurs. Elle est presque là, mais le presque va lui être fatale, je le sais au fond de moi. Elle ne va pas y arriver. Et comme aucun blocard n'est prêt à sacrifier sa vie pour une simple fille elle va y rester. Je ferme les yeux, respirant profondément puis le cri m'échappe, glaçant et puissant. Je bondit en avant, pousse mon meilleur ami qui me barre le chemin vers elle et entre dans le labyrinthe. Enfin plutôt, je passe les portes pour aller à la rencontre de Tia. Je la saisis par les hanches et la jette à l'extérieure sans ménagement. Je me fiche qu'elle ait mal, tout ce que je veux c'est qu'elle soit vivante. Dans un dernier effort, je m'élance et laisse les portes se refermer derrière moi. Je reprend Tia dans mes bras et la sert le plus fort possible contre moi. Son odeur emplie mes narines et d'une voix tremblante, je murmure:
-Je suis là chérie, je te laisserai plus partir...
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 28 Mar - 0:13

BACK WHEN I WAS UNAFRAID
Hestia & Théo

So take me back When I believed Back when I was unafraid Just like a thief And all the heights That I could reach Back when I was unafraid Just like a thiefIf I could live a thousand times If I could make a thousand tries Maybe then I'd get it right The more I see, the more I know That everyone just wants a show No we don't want to see the truth ✻✻✻ Il était entré dans la Labyrinthe. Il l'avait saisie et balancer dans le bloc avant de sauter à son tour. Aucun blocard ne l'aurait fait. Ils l'auraient juste regarder les yeux ébahis, les portes ce refermer sur elle. Tia souffla un moment, encore choquée et elle sentait l'adrénaline présent dans tout son organisme.Son souffle était saccadés, faisait soulever anormalement sa poitrine. La peur quitta peu à peu son esprit, consciente qu'elle était belle et bien dans le bloc. La jeune femme ferma les yeux, ce laissant quelque minute de répit. Sa pommette commença à lui faire mal, et elle porta sa mains dessus tout en grimaçant. Ces muscles étaient en feu. Soudain, elle ce rendit compte qu'elle ce trouvait dans les bras de quelqu'un. Elle releva subitement la tête, et elle trouva le visage de Théo. Ces yeux s'écarquillait dans l'incompréhension totale. Elle pensait qu'il la détestait. Il avait été clair. Tia ne comprenait pas. C'était lui qui avait sauté pour la sauver ? Oui, c'était bien lui. Trop surprise, elle ne dit rien. Des mots lui parvint au oreilles, des doux mots qui apaisait peu à peu la douleur dans sa poitrine. Elle ne comprenait pas, elle ne le comprenait plus. Mais pourtant, elle était heureuse que le faite de la voir presque mourir lui avait fait découvrir qu'il tenait à elle. Tia Décida d'affronter son regard. Elle avait presque tout fait pour lui prouver ses tords, et apparement il l'avait compris. Elle remarqua ces jointures rouges, presque sanglante. Ma mains prit la sienne et je me surpris à observer le rouge qui devait lui causer de la douleur.

Elle releva les yeux vers lui. Tia ne savait pas trop quoi répondre à cette phrase. Alors, au lieu de répondre quoi que soit, elle attrapa sa nuque et le guida directement à ses lèvres. Elle lui déposa un long baiser tendre et doux. Son cœur rata un battement dans sa poitrine, courant un marathon dans sa cage thoracique. Oui, c'était une façon stupide de lui répondre, de le remercier. Elle aurait pu sortir quelque chose, mais les mots lui avaient manquée. Elle laissa volontairement le baiser s'éterniser avant de reculer sa tête et de contempler les grand yeux bleus du jeune homme. Elle ignorait ce qu'il ressentait et cela l'agaçait. Elle savait qu'il l'aimait, mais il ne lui avait jamais dit. Elle voulait savoir, ne pas rester dans le doute. La foule avait disparu, laissant Tia et Théo seule devant les portes du labyrinthe. Consciente qu'ils étaient encore planté ici, Tia grimaça et prit la mains de Théo pour aller à L'infirmerie. Elle voulait soigner cette entaille au plus vite et reposer ses muscles. Et profiter de Théo aussi. La jeune femme arriva à l'infirmerie malgrèsl'heure, et réussis à trouver un medjack encore présent. Il observa sa blessure et passa un chiffon mouillés dessus pour arrêter son saignement. Elle serra la mains de Théo en grimaçant, puis il lui mit un petit désinfectant avant de laisser une belle cicatrice encore un peu ouverte sur sa pommette.

Puis, une fois finis, elle emmena encore Théo, le trimbalant un peu partout dans le bloc. Elle arriva au dortoir et pris la direction de son lit. Elle s’essaya dessus et l'invita à faire de même. Ces muscles était épuisée, mais elle voulait rester avec Théo. « Merci de m'avoir sauvée. Tu aurais pu me laisser mourir comme les autres...  Elle s'arrêta, consciente de sa propre bétise. Pourquoi il l'aurait laissée, si il tenait vraiment à elle ? Elle l'observa, laissant ces yeux détaillée avec soin les moindres partis du corps du jeune homme. Sa musculature lui donnait plus qu'envie, un soupçons de plaisir et une certaine malice brillait dans son regard. Hestia ce mordit la lèvre, et reporta son regard vers celui de Théo. Une certaine tension s'installait. Ils étaient sur un lit. Il n'y avait personne. Non, elle secoua la tête, ne voulant pas pensée à ça. Pourtant, elle ne pouvait mettre de coté cette envie de sentir son corps contre le siens. Alors, elle attrapa ses pommettes et déplaça sa tête contre la sienne, lui donnant un langoureux baiser. La jeune femme ce laissa tomber sur le lit avec Théo sur elle, et elle continua de l'embrasser ainsi pendant un petit moment. Peu à peu, ces mains ce dirigèrent vers son tee-shirt et elle le souleva lentement, sentant des abdos contre la paume de ces mains. Elle lança le tee-shirt sur le sol et attrapa de nouveau sa nuque, déposant encore un autre baiser. Elle sentit venir le désir brûlant. Elle recula la tête et plongea ces yeux dans les siens.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 4 Avr - 19:21



« Quand on a faillis mourir »

Feat Hestia


Ma respiration saccadée montrait parfaitement bien mon état d'esprit totalement paniqué. J'avais failli la perdre, ne plus jamais la revoir! Je la serrai contre moi le plus fort possible, ne voulant pas la lâcher de peur qu'elle m'échappe de nouveau. Elle leva les yeux vers moi et sembla remarquer pour la première fois que je la tenais. Pourtant ça faisait bien 5 minutes que nous étions comme ça et, d'ailleurs, il n'y avait plus personne autour de nous. C'est la que Tia décida de me saisir par la nuque pour me tirer vers elle et m'embrasser. Un baiser doux, suave et avec un petit goût sucré sur le bout des lèvres. Je souris en happant avidement ses lèvres et en appuyant mes paumes plus fort contre ses reins. Elle rompit le baiser quelques minutes après et alla a l'infirmerie pour se faire soigner la blessure sur sa joue.

Dans le dortoir, il n'y avait personne. En même temps, c'était l'heure du dîner et ici c'était le moment le plus important de la journée. Tia s'assit sur son lit, tout au fond du dortoir, et m'invita a faire de même. Son regard détailla mon corps entièrement, s'arrêtant sur certaines parties qui semblait lui plaire. Je souris de nouveau lorsqu'elle m'embrassa avec plus de fougue que la première fois. Je me laissais faire, tombant contre elle quand elle bascula pour s'allonger sur son lit. Ses mains glissèrent le long de mon dos jusqu'à attraper mon tee-shirt et me l'enlever. Une folle envie envahit mon esprit et je ne fus plus capable de réfléchir a quoi que ce soit. Je dévorais son cou de baiser puis lui enlevais son haut, qui finit lui aussi par terre. Bon vous vous doutez de la suite, je ne pense pas avoir besoin de faire un dessin!

Allongé contre elle, je la serre après avoir passé mon bras autour de sa taille. Je dépose un dernier baiser sur sa joie et ferme les yeux. Un sentiment de bonheur m'enveloppe petit a petit et ma respiration devient douce et calme.
- Je t'aime Tia...
Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 9 Avr - 15:59

BACK WHEN I WAS UNAFRAID
Hestia & Théo

So take me back When I believed Back when I was unafraid Just like a thief And all the heights That I could reach Back when I was unafraid Just like a thiefIf I could live a thousand times If I could make a thousand tries Maybe then I'd get it right The more I see, the more I know That everyone just wants a show No we don't want to see the truth ✻✻✻ Une sensation de plaisir, voilà ce que l'ont pouvait y décrire. Hestia croisa le regard de Théo. Et comme elle semblait l'avoir devinée, il ne ce fit pas prier et posa ces lèvres dans le cou de la jeune femme, déclenchant un frisson de plaisir. Il lui retira son haut, de toute manière il n'y avait personne et c'est pas pour quelque minute qu'ils allaient ce faire surprendre. Donc, Hestia et Théo passèrent les minutes à venirs à faire de charmant petit bébés.

Un bras vient envelopper la taille de la jeune femme. Elle sentait bien, même si elle était au bord de la fatigue. Ces muscles ne voulaient plus répondre à ses mouvements et c'est avec mal qu'elle ce tourna dans le sens de Théo pour coller sa tête sur son torse. Il était chaud, et elle avait envie de rester ainsi pour longtemps. Malheureusement elle savait que demain elle devrait de nouveau arpenter le labyrinthe. Il seulement ils ne ce trouvaient pas ici, enfermés entre quatre mur. La jeune homme murmura quelque mots qui frappèrent Hestia. Elle releva la tête. Ces mots ne ce disait pas à la légére. Le sincérité qui émanait de son regard fit sourire la jeune femme. La Trappeuse approcha sa tête de la sienne et vint déposer un doux baiser sur ses lèvres. «  Moi aussi, je t'aime. » Même si il le savait déjà. Mais ça faisait un moment qu'elle attendait que Théo lui dise. Même si tout ne c'était pas passée comme prévu au départ. Un sourire s'empara des lèvres de Tia, puis elle cala sa tête sur son torse, proie à une fatigue inimaginable. Elle avait la pommette en feu mais elle n'y fit pas attention. Seules ces quelques mots passèrent la barrière de ces lèvres, dans un ton faible de fatigue. « Félicitation au faite, Chef. » Même avec la fatigue, elle avait réussit à y mettre un peu d'amusement. Ces doigts effleurèrent le torse de Théo, s'amusant à passer et à repasser sur ces courbes. Ils avaient tout les deux été promu mâton après la rebellion qui avait eu lieu. Mais il fallait avouer que ça faisait du bien de ce sentir à nouveau libre, sans l'emprise de qui que soit pour vous hurler desssus et vous lever à pas d'heure.


Les paupières de la jeune femme finirent pas se fermer et le sommeil l'emporta aussitôt. Elle rêvait de son ancienne maison, à Londre. Des images flous ce dispersait dans son sommeil. Un visage était penchée sur elle, mais elle l'identifia avec beaucoup de difficulté. La ressemblance frappante avec elle même ne pu que lui faire conclure une chose: Il s'agissait de son paternel, penché au dessus d'elle et qui la contemplait avec attention. Mais avant qu'Hestia ne pu faire quoi que se soit, l'image s'échappa et tout redevint noir. Elle ouvrit les yeux au petit matin. Toujours dans les bras de Théo, celui ci dormait également. Ces muscles lui faisait moins mal qu'a la vieille, mais elle était remplit de courbature. Elle releva la tête, ce rendant soudainement compte qu'elle avait loupée l'heure et que la patrouille devait déjà être partit. Partit sans elle ? Non, ils devaient surement lui laisser une journée de répit après la course d'hier soir. Sinon ils l'auraient quand même reveiller. Elle recala alors sa tête, chassant les dernières phrases de fatigue qui menaçait de la ré-endormir. Ces yeux ce posèrent sur le visage de Théo qui dormait paisiblement. Son cerveau lui re visionna les scènes d'hier soir. Un sourire illuminait ces lèvres. Elle bascula alors sur son torse, à cali-fourchon sur Théo. Ces doigt chassèrent les mèches qui tombaient sur le visage de Théo et elle posa ces lèvres contre les siennes. Puis, elle croisa ces bras et posa la tête sur son poignet, tout en l'observant dormir. «  La Belle au Bois dormant, ont ce reveil ! » Sa voix avait retrouvée sa clarté et toute son amusement.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Quand ont a fallis mourir [Théo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-