Partagez

On ne peut jamais être seul, même quand on se lave... [Isaac] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageDim 12 Avr - 21:36

Coré soupira. Une autre journée de dur labeur s'était écoulée. La jeune fille se massa le cou. Elle devrait vraiment songer à déléguer un peu de paperasse à son bras droit des fois... malheureusement, ce dernier était encore en période d'essai et la maton voulait voir jusqu'à quel point elle pouvait lui faire confiance avant de lui confier des tâches administratives et pouvant avoir des répercussions importantes... quoique, jusqu'à présent, il avait fait un sans faute... La Sarcleuse s'étira puis se leva et ferma son bureau. Elle se dirigea alors vers le réfectoire. Ses tâches quotidiennes lui avaient creusé l'appétit. Tandis qu'elle mangeait, elle songea alors qu'on était vendredi et qu'elle devrait aller prendre sa douche 1h après la faim du repas afin d'éviter de faire la queue et, surtout, de croiser d'autres personnes car Coré était pudique, même si elle commençait porter des décolletés ne la dérangerait pas si de tels vêtements étaient disponibles. Son corps s'était développé plus tôt que la normale : vers 12 ans. Depuis le début de sa puberté, la jeune fille avait noté des changements dans l'attitude et le regard qu'avaient les garçons envers elle. Certains la reluquaient sans discrétion, ce qui la dégoutait. Elle savait qu'elle avait des charmes mais était gênée qu'on le lui fasse remarquer si ouvertement. Par ailleurs, la maton n'avait jamais voulu s'en servir comme arme ou instrument de manipulation. Son cœur était empli de bonté. Ainsi, à la fin du repas, elle laissa les autres se précipiter vers les douches et sorti prendre un peu l'air. Les journées commençaient à devenir de plus en plus chaudes et la Sarcleuse soupira de bien être quand une brise se leva. Après avoir fait baisser la température de son corps, elle revint dans sa chambre et fit quelques étirements, afin d'avoir le moins de courbatures possibles les prochains jours. Elle regarda l'heure sur son réveil : 20h. Parfait. Coré prit son serviette, son shampooing et son savon puis se dirigea vers l'autre bout de la cabane en bois. Une fois arrivée dans les vestiaires, elle constata qu'il n'y avait personne. Elle se déshabilla néanmoins assez vite, ôta ses chaussures et ses chaussettes puis enroula sa serviette autour d'elle et se dirigea vers un pommeau. Elle posa alors ses accessoires par terre, suspendit sa serviette hors de portée du jet d'eau et recula lorsque l'eau surgit. Elle mit ensuite une de ses mains sous l'eau pour régler la température et s'avança sous le jet en soupirant à nouveau. L'eau pénétra jusqu'au cuir chevelu puis ruissela le long de son corps avant de venir s'écouler sur le sol et disparaître dans la bonde. Coré coupa l'eau deux minutes plus tard, estimant ses cheveux assez mouillés puis saisit son shampooing, en versa dans sa main puis se massa le cuir chevelu et attendit une minute qu'il fasse effet avant de se rincer. C'est alors qu'elle commença à chanter. Sa voix s'éleva d'abord doucement, tel un ange venu du ciel, puis s'intensifia. Coré adorait chanter à pleins poumons et sentir que son diaphragme vibrait. Le chant avait toujours été une de ses passions. Elle avait sauté de joie lorsque les paroles des chansons qu'elle chantait avant le bloc lui étaient revenues en tête.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.





Dernière édition par Coré Williams le Mar 21 Avr - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageLun 13 Avr - 11:27




Oublier pour guérir
Isaac ft.Coré
 
La fatigue me ravageait. Tant d'aventures dans le labyrinthe aujourd'hui. Comment un être humain pouvait survivre à tant de remue-ménage en même pas douze heures ? Ma vie se résumait tout simplement à courir dans ce fichu dédale et puis à revenir pour manger et dormir. La routine. Parfois, afin d'y échapper je me rendais à la zone d’entraînement en espérant piquer une petite baston amicale ou bien je m'asseyais sur le banc près du ruisseau et je rêvais, hypnotisé par mes souvenirs. Les champs et leurs herbes fraîchement vertes m'accueillaient aussi très souvent et me berçaient dans un autre monde pour quelques minutes. Le poids de cette terrible réalité était si lourde et je me sentais si seul. J'avais beau être entouré d'amis qui m'aimaient et qui riaient à mes blagues mais, la solitude ne faisait que me ronger jour après jour toujours un peu plus profondément. Une fois, la vie avait reprit son sens lorsque j'avais fait une rencontre. Puis elle avait été aussi pimentée par une autre rencontre. Tout cela m'avait comblé mais, encore cette fois-ci j'avais été bien bête de croire que c'était pour toujours. Non. J'avais été abandonné, le cœur meurtri. Mon premier amour... je serrais les poings. Y penser ne faisait que m'aider à plonger dans la tristesse. Elle était morte voilà tout. Cette jolie medjack avec laquelle j'avais passé deux soirées merveilleuse... et bien jamais je ne l'avais revue. Je n'avais même pas pu lui dire un adieu. Je regardai mes mains. Elles tremblaient et des larmes coulaient sur mes joues. J'éclatai en sanglots et me pris la tête dans mes mains. Le chagrin. Ce chagrin si meurtrier. Penser à elle. Je ne voulais plus. Je ne fis rien pour me calmer et je laissai les larmes descendre le long de mon visage. Puis,il y avait un autre visage qui m'apparut. Tout cela avait commencé par un jeu pour se finir avec quelque chose dont je ne m'attendais pas. Un bouleversement. Des sentiments. Une contradiction. C'était un jeune homme. Deux rencontre, deux personnes différentes et deux échecs.

Puis, j'en eus assez. Assez de me morfondre depuis des semaines! Pleurer ne ferait pas revenir ma medjack et ne m'aiderait pas à retrouver mon entraîneur ! Il fallait que je mette mon passé dans un tiroir. Je devais jeter la clé et ne plus y penser. Le passé était le passé et le présent était mon futur. À partir d'aujourd'hui, je n'allais plus penser à eux.

Je me levai d'un seul bond et je me dirigeai vers les douches. Je me mordis la lèvre. Le lieu de rencontres de mes deux aventures... Isaac !, me repris-je intérieurement. Oui, il fallait que je me taise, jeune homme tourmenté et brisé que j'étais. Arrivé à ma destination, je retirais mon haut et me mit à soupirer. Tout était calme. Enfin, non. J'entendis l'eau qui coulait, puis tout à coup, une voix se mit à résonner. Une merveilleuse voix cristalline. Elle chantait. Durant quelques instants je fermai les yeux et profitai de la mélodie. Je ne la connaissais pas mais, elle était très agréable à écouter. Les notes... je me mis à sourire, rêveur, entraîné dans un autre univers. Mon oreille musicale refaisait surface. Jamais je n'avais entendu aussi pure merveille. Toutes mes douleurs s'effacèrent pour ne laisser place qu'à une chaleur bienveillante. Bientôt, je pouvais même sentir mon cœur battre légèrement plus fort que la normal et le sang qui parcourait mes veines semblait un peu plus rapide. Mes yeux croisèrent le miroir et je vis que mes joues étaient devenues d'une jolie teinte rose. Mon visage, illuminé n'avait plus vraiment l'air tout gris et tout triste. Non... il s'accompagnait à la musique.


© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageLun 13 Avr - 16:16

Coré continuait de chanter en se rinçant. Elle devait passer du temps à laver sa longue chevelure et commençait à songer à la couper. Certes, ses cheveux qui se collaient à ses courbes lorsqu'ils étaient mouillés pouvaient lui donner l'air d'une nymphe tout juste sortie de l'eau mais elle en avait marre de les coiffer... tandis que l'eau continuait de couler, la jeune fille songeait à Jaden. Ces derniers temps, les deux jeunes gens s'étaient beaucoup rapprochés mais la Sarcleuse n'arrivait pas encore à analyser ses sentiments à son égard. Etait-il plus qu'un simple confident ? N'était-ce que de l'entichement ? La maton n'en avait aucune idée. Elle n'arrivait toujours pas à croire qu'il s'intéresse à elle... avec les garçons, Coré perdait toute confiance en elle et devenait timide. La Sarcleuse se retourna soudain vivement, croyant entendre un bruit. Elle coupa alors l'eau, s'arrêta de chanter et replaça le pommeau sur son support. Rien, aucun bruit. Elle avait du rêver... La jeune fille grimaça à cause du poids de sa chevelure mouillée. Elle entreprit ainsi de l'essorer.

"Aïe ! Je vais finir par vous couper moi-même ! S'exclama-t-elle en tenant une mèche dans une de ses main.

Elle repoussa ensuite ses cheveux dans son dos et se pencha pour prendre son shampooing dans sa main droite avant d'en verser dans sa main gauche et reboucha la bouteille. Elle la reposa alors sur son socle puis frotta pour faire apparaître de la mousse. La jeune Sarcleuse en profita pour se démêler les cheveux avec les doigts puis dressa l'oreille en entendant un autre bruit. Coré se figea puis se rinça les mains sous le jet d'eau et saisit sa bouteille de shampooing dans une main et son savon dans l'autre.



- Qui est là ? Dit la maton en tournant la tête, toujours recouverte de mousse à droite puis à gauche.

Elle avait pris spontanément une pose de combat. Cela fit alors un tilt dans sa tête. Elle se souvenait vaguement avoir pris des cours d'arts martiaux. Elle secoua sa tête pour se concentrer sur un éventuel ennemi et se dirigeait vers la direction d'où elle avait entendu les bruits quand son savon lui glissa des mains et elle tomba en tentant de le rattraper.


- Aïe ! Cria-t-elle en se frottant la fesse et fronça les sourcils.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 14 Avr - 20:02




Drôle de rencontre
Isaac ft.Coré
 
L'eau qui coulait continuait de s'accompagner à la voix. Je me mis à sourire, peut être bien bêtement mais, une chose était sûre, je me sentais bien pour la première fois depuis longtemps. C'était si bon de pouvoir faire une croix sur tous nos soucis en moins de quelques secondes, si plaisant de ne pas penser à ce qui se passerait après. Cet avenir. Si inconnu, si noir et si effrayant dans ma tête... personne ne savait ce qui allait se passer et l'inconnu.. moi ... c'était ma plus grande peur. Le suspens ? Très peu pour moi. Hyperactif comme j'étais, jamais je ne tenais en place et mes ongles en étaient bien rongés. Rongés par toute cette attente, par cette multitude de questions sans réponses infernales ! Je revins à la réalité et tendis l'oreille. Où était donc passée la mélodie qui m'avait endormi ? Il n'y avait plus rien à présent. Pourquoi ?

- Qui est-là ?
, fis une voix.

Était-ce la même ? Je ne répondis pas, trop surpris.

- Aîe !


Que se passait-il ? Je sursautai enfin tiré de ma rêverie. Je regardai autour de moi. Il y avait seulement mon tee-shirt sur le sol et ma serviette de bains prête à être utilisée.

- Qu'est qu'il y a ?, m'exclamai-je. Il y a un problème, ça va ?

Non cela n'allait pas non mais quel idiot je faisais ! Je venais entendre un gros SPLAF sur le sol et un cri de douleur. Quelqu'un avait glissé. D'un geste  rapide, je pris ma serviette de bain que je mis sur mon épaule et me dirigeai vers le bruit. C'est alors que mes yeux s'écarquillèrent lorsque je découvris une jeune fille rousse étalée sur le sol se massant là où elle s'était fait mal. J'accourus et je lui tendis la main timidement. Je fis de mon mieux pour la regarder dans les yeux car celle-ci était dénudée. Avec un sourire gêné, je lui tendis également sa serviette qui traînait sur le sol.

- Tu ne t'es pas fait trop mal ?

Elle me disait quelque chose. Une ancienne. Je l'avais déjà vu à un des conseils. J'en déduisis donc que c'était une maton.

- Désolé si je t'est fait peur, je voulais pas t'effrayer. J'étais occupé à écouter...
, commençai-je en bégayant légèrement.

Je m'interrompis. Comment allait-elle le prendre si je lui avouais que je m'amusais à écouter les gens chanter sous la douche au lieu de prendre la mienne ?


© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageMer 15 Avr - 19:20

- Qu'est qu'il y a ? Il y a un problème, ça va ? Entendit Coré avant de voir surgir un jeune homme, une serviette sur l'épaule.

Il devait venir se laver quand il était tombé sur elle. Tandis qu'il lui tendait sa serviette, la Sarcleuse contempla celui qui était venu à son secours. Ils n'étaient pas collègues, cela elle en était certaine. Elle plissa légèrement les yeux et remarqua alors la musculature de ses jambes.


*Hum, coureur ou trappeur forcément.* Pensa la maton en se recouvrant puis se leva en acceptant sa main tendue puis grimaça.

Elle allait avoir un beau hématome... ce n'était pas de chance, la saison des plantations n'était pas terminée... elle releva les yeux vers celui qui lui était venu en aide. Son visage lui disait vaguement quelque chose... elle essaya de se rappeler de lui et arriva à la conclusion qu'il s'agissait d'un coureur.


- Tu ne t'es pas fait trop mal ? Lui demanda-t-il d'un ton inquiet.

Il était poli et un minimum gentil. La jeune fille le vit alors la fixer plus intensément. Ah, il semblait la reconnaître ou, du moins, se rappeler sa qualité de maton.


- Non ne t'inquiète pas, lui répondit-elle avec un petit sourire bienveillant, c'est mon ego qui a pris un coup. Pour ce qui est de ma personne physique, je serai bonne pour me balader avec un bleu. Dis-moi, pourquoi te cachais-tu ainsi ? Le questionna-t-elle d'un air légèrement soupçonneux.

- Désolé si je t'est fait peur, je voulais pas t'effrayer. J'étais occupé à écouter... Lui répondit-il soudain timide en bégayant.

Coré pencha alors la tête sur le côté. Pourquoi il ne continuait-il pas sa phrase ?


- Tu écoutais quoi exactement ? Moi ? Ou plutôt ma voix ? L'interrogea-t-elle d'un ton mi-en colère, mi-curieuse. Et qu'en as-tu pensé ? Cela ne t'a pas importuné j'espère.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.





Dernière édition par Coré Williams le Jeu 16 Avr - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMer 15 Avr - 23:17




La magie des notes
Isaac ft.Coré
 
Je posai ma main sur ma serviette toujours placée autour de mon épaule, l'air un peu anxieux. Puis, un peu toute gênée la jeune fille prit ma main pour se relever après s'être entourée de sa serviette. Je me sentais encore bien tout rouge, car je n'avais pas vraiment pour coutume de rencontrer les filles carrément déshabillées. Enfin, mon instinct me disait que l'ancien Isaac n'aurait pas été vraiment surpris mais, lui que j'étais devenu n'était pas vraiment le même. Dans mon passé je savais que Allya était ma petite amie et que nous avions été très proches comme deux amants mais maintenant ici au bloc, toute mon expérience était repartie à zéro si bien que je ne me souvenais de pas grand-chose. J'avais l'impression d'être un inconnu qui découvrait peut à peu des nouveaux plaisirs. Tout s'était brouillé dans ma tête depuis mon petit incident avec l’entraîneur dans ce même endroit mais, une chose était certaine, cette fille devant moi me faisait bien rougir. La teinte de mes joues se renforcèrent encore plus lorsque je vis ses yeux descendre naturellement vers mes jambes. Avec un sourire gentil, elle me rassura et se mit même à plaisanter à propos de sa chute. Cette fille n'était sûrement pas du genre pessimiste, c'était une bonne chose.

- Oh je ne me cachais pas, continuais-je toujours aussi timidement. Je..
- Tu écoutais quoi exactement ? , rajouta la fille soudainement avec un brin de curiosité dans sa voix qui me fit sourire. Moi ? Ou plutôt ma voix ? Et qu'en as-tu pensé ? Cela ne t'a pas importuné j'espère.

J'esquissai un sourire. En voilà une qui désirait ardemment avoir si elle possédait ou non des talents de chanteuse. Je regardai mes pieds et me passai la main dans les cheveux nerveusement avant de dire :

- Oh non pas du tout, c'était.. tu chantes vraiment très bien. J'ai l'impression de ne jamais avoir entendu une voix aussi merveilleuse...


Étais-je sérieux ? Elle allait vraiment me prendre pour un nigaud! Elle allait probablement croire que je la complimentais beaucoup trop pour pouvoir flirter avec elle, mais ce que j'avais ressenti pendant qu'elle chantait était si .. indescriptible. Tous mes sens avaient été en alerte et je ressentais encore les frissons parcourir mon corps tout entier.

- Tu es Coré c'est bien ça ?, demandais-je en me rappelant son prénom. Moi c'est Isaac. Je suis coureur. J'aime beaucoup chanter moi aussi mais, ici personne ne fait vraiment attention et ne prend pas le temps de penser à autre chose comme ce genre de distraction.

Parfois il y avait tant de petites mélodies qui me revenaient en tête comme si je les connaissais depuis toujours. C'était si étrange mais agréable, car je considérais cela comme un présent, une part du passé qui m'était offerte, une sorte de récompense. Et puis je me mis à chanter une des mélodies, une que tout le monde connaissait sans doute la où je venais. Je savais très bien que je n'étais pas né là où les autres ici étaient nés. Mon accent bien différent et mes souvenirs qui étaient remontés à cause de la Transformation m'avaient révélés bien des choses. Les mots me vinrent si facilement et les notes se mirent à résonner dans la pièce. Pourquoi m'étais-je mis à chanter ? Était-ce l'atmosphère de cette pièce et de ces souvenirs qui me rendaient comme ça ou bien la magie de sa voix m'avait emporté elle aussi ? Mystères ...


© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageJeu 16 Avr - 17:55

- Oh non pas du tout, c'était.. tu chantes vraiment très bien. J'ai l'impression de ne jamais avoir entendu une voix aussi merveilleuse... Répondit-il timidement.

Coré sourit. C'était mignon et flatteur, tout comme son attitude. Il avait baissé la tête, rouge comme une tomate, et se passait la main dans les cheveux comme s'il voulait les décoiffer. De plus, il avait l'air sincère.


- Tu es Coré c'est bien ça ? Lui demanda-t-il alors, ce qui fit acquiescer la Sarcleuse. Moi c'est Isaac. Continua-t-il Je suis coureur.

Ah ! Son intuition était donc bonne. Elle était heureuse que sa mémoire soit intacte.

- Et bien je suis ravie de te rencontrer Isaac, même si j'aurais aimé que ce notre rencontre se fasse en d'autres circonstances, moins douloureuses et moins gênantes. Répondit-elle en lui tendant sa main droite, la gauche retenant la serviette.

J'aime beaucoup chanter moi aussi mais, ici personne ne fait vraiment attention et ne prend pas le temps de penser à autre chose comme ce genre de distraction.

Il avait raison malheureusement. Un voile de tristesse passa devant le regard de la maton.

- Oui. Les blocards se contentent simplement de survivre et ne veulent pas vivre. C'est bien dommage car ne faire que survivre, c'est ne pas prendre de plaisir, répéter souvent les mêmes actions et passer des journées monotones car elles se ressemblent toutes au final. Si seulement on essayait de, non pas se reconstruire toute une vie, mais de sourire et rire de temps à autre au lieu de chercher encore et toujours la sortie de ce fichu labyrinthe... je commence à me demander s'il en a une. Tu ne songes jamais à ce qui se passerait si on finissait par sortir de là toi ? Tu t'imagines reprendre ta vie d'avant le bloc en ayant très peu de souvenirs de ta famille ? Tu imagines ne plus revoir certains de tes nouveaux amis faits dans le bloc car vous n'habitez pas au même endroit ? Et qui sait si on arriverait à y revenir dans nos familles... des fois, je me demande s'ils savent où nous sommes et ce que nous subissons. J'espère quand même que notre sort leur importe un tant soit peu... enfin, positivons : à force, tous nos souvenirs vont bien finir par réapparaître et, au moins, nous sommes en vie même si cette vie n'est pas terrible. Elle a néanmoins quelques avantages : regarde, déclara-t-elle en lui montrant son biceps, j'avais déjà un peu de muscles avant mais là, je vais finir par ressembler à une bodybuildeuse. Plaisanta-elle. Et puis ceux qui nous ont mis là ne peuvent pas non plus nous empêcher de chanter alors on peut au moins garder...

Coré tendit alors l'oreille et entendit Isaac se mettre à chanter. Elle sourit avant de se joindre à lui et entama la chanson dans les aigus, leurs voix se mêlant l'une à l'autre.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageSam 18 Avr - 18:01




Emporté par le feu
Isaac ft.Coré
 
La jeune fille avait remonté sa serviette autour d'elle et d'une voix très gentille elle avait dit tout sourire :

- Et bien je suis ravie de te rencontrer Isaac, même si j'aurais aimé que ce notre rencontre se fasse en d'autres circonstances, moins douloureuses et moins gênantes.

Je me mis à rire.

- Moi de même, mais tout le plaisir est pour moi !


Visiblement elle partageait la même opinion que moi, car elle commença à parler. Je ne m'attendais pas à autant après les présentations mais la jeune fille se lança dans une grande tirade digne de Shakespeare. Et puis elle me demanda comment je voyais la vie après ce labyrinthe s'il y en avait une. Et bien il y avait tellement de réponses et à la fois si peu. Je passais mes journées à désespérer à propos du manque d'espoir et je passais mes nuits entières à rêver d'un avenir bien plus heureux. Les retrouvailles avec mes proches que j'avais pu voir dans mes souvenirs. La plupart n'avait pas subi la transformation et à présent que je l'avais eu et bien il m'arrivait de la bénir comme de la regretter. Certes, retrouver une part de moi était très importante et je me sentais plus entier, plus vivant et cela m'apportait chaque jour des visages à qui sourire. Mais parfois, me souvenir devenait bien trop douloureux. Tous ces visages oubliés et laissé très très loin sans aucun moyen de leur dire que j'étais encore envie, savoir qu'ils m'attendaient qu'ils existaient probablement encore tout cela me brisait le cœur. La nostalgie revint aussitôt. Je baissai les yeux sur le sol au lieu de la regarder mais j'avais l'habitude. Tout ce qu'elle disait... était tout ce que je me demandais également. Nous étions tous enfermés ici pour une raison que nous ignorions, mais tous nous avions la tête remplie d'interrogations sans réponses. Ayant peut -être remarqué mon soudain malaise elle s'était mis à plaisanter sur le fait que la vie au labyrinthe nous maintenant bien en forme physique. Elle me montra ses muscles qui me firent sourire et je me rendis compte qu'elle n'avait pas tort. Moi-même, grâce à l’entraînement chaque jour puis aux courses dans le labyrinthe, j'étais devenu bien plus courageux et rapide, mais aussi bien plus fort et corpulent.

- Et puis ceux qui nous ont mis là ne peuvent pas non plus nous empêcher de chanter alors on peut au moins garder...

Elle avait compris. Alors que je m'étais mis à ce moment-là à chanter pour lui répondre avec la mélodie qui convenait le plus à ce que je ressentais moi, elle m'accompagnait. Nos voix se mêlèrent à la perfection et le notes résonnèrent dans la pièce silencieuse. Nos tons si différents se mélangeaient à la perfection et ne formaient plus qu'un. Tandis que nous chantions je pris conscience que c'était la première fois que je chantais devant quelqu'un ici. De plus, je ressentais une sorte de chaleur si puissante si agréable que j'en frissonnai de plaisir. Sa voix si belle me donnait les larmes aux yeux. Nous étions en train de s'unir et de partager ce don pour le chant. Je me mis à fermer les yeux , savourant la moindre note. Mes mains s'avancèrent au même rythme que la mélodie pour aller se poser délicatement vers cette fille qui était une perle. Lorsqu'elle chantait, je pouvais sentir un lien très fort. L'avais-je déjà ressenti auparavant ? Je l'ignorai mais c'était très étrange. Sans même m'en rendre compte un de mes mains se posa sur son cou et l'autre sur sa joue. Sa peau douce sous mes doigts fins semblait si précieuse. Je fis un pas en avant et toujours face à elle je m'avançais très près d'elle. La mélodie montait de plus en plus tandis que mon cœur se mit à cogner encore et toujours avec plus de rapidité. Quelle était donc ces émotions et cette magie ? Le ressentait-elle elle aussi ? Mon visage s'avançait vers le sien et ma main se dirigeait vers sa nuque puis ses cheveux. Qu'étais en train de faire ? Je ne m'en rendais même plus compte, j'ignorai mes gestes, j'étais juste hypnotisé par le son. Qu'allait-elle faire à son tour ? Ma poitrine dégageait une chaleur dans tout mon corps. Agréable. Oui c'était si agréable. Je me ressentais vivre cette fois-ci, le soleil brûlait ardemment sur nous et nous invitait dans sa maison.



© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageDim 19 Avr - 11:52

Coré chantait. Sa voix virevoltait dans l'air, joueuse, pour ensuite s’entremêler avec celle d'Isaac. La Sarcleuse ferma les yeux afin de ne pas être embarrassée du regard d'Isaac sur elle ou de la situation présente : elle n'avait guère l'habitude de chanter avec des hommes. Fermer les yeux lui permettait également d'apprécier encore plus la musique et de s'imaginer dansant sans inhibitions. Soudain, la jeune fille sentit des doigts chauds se poser contre la peau refroidit par l'air après sa douche contre sa joue et contre son cou, ce qui la fit sursauter et manquer une note. La main qui se situait sur son cou se déplaça alors sur sa nuque pour remonter dans ses cheveux. Devait-elle ouvrir les yeux ? Elle sentit l'embarras lui monter aux joues. Mal à l'aise, elle choisit de continuer à chanter, sa voix tremblant légèrement. Puis, elle sentit le souffle du coureur sur sa peau. Il s'était rapproché. Allait-il l'embrasser comme l'avait fait Jaden ? Décidément, pas mal de garçons avaient voulu l'embrasser ces temps-ci... Jaden ! La maton ouvrit brusquement les yeux et vit le visage d'Isaac penché vers le sien, tout près. Elle recula alors et arrêta de chanter. Il lui faisait peur. Elle vit alors le jeune homme ouvrir les yeux, comme s'il sortait de transe. La musique avait cet effet-là. Ses yeux rencontrèrent son regard et y plongèrent. Combien de temps resta-elle ainsi ? Elle ne saurait le dire... lorsqu'elle retrouva ses esprits, elle baissa vivement la tête, les joues en feu, et repoussa une mèche derrière son oreille.

- Hum euh... tu chantes très bien tu sais mais euh... et bien disons que je ne suis pas habituée à ce qu'un garçon s'intéresse et s'approche de moi alors, ne le prend pas mal d'accord ? Dit-elle timidement puis se rappela qu'elle ne portait qu'une serviette sur elle, ce qui la fit rougir encore plus. Oh mince, j'ai complètement oublié que je n'avais pas fini ma douche. Je te laisse... Ajouta-elle précipitamment, le charme étant rompu et se réfugia dans sa cabine.

Une fois à l'intérieur, elle enleva sa serviette et se remit sous le jet d'eau. Pourquoi faisaient-ils ça ? Elle ne comprendrait jamais les garçons... heureusement qu'elle y avait mis fin avant que ça ne dérape... cependant, elle avait agi lâchement en l'abandonnant là alors qu'il venait de partager un beau moment. Elle était perdue, elle ne savait pas quoi faire... devait-elle le repousser afin de se réserver pour Jaden ? Coré se prit la tête dans les mains tandis que l'eau lui coulait dessus.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageLun 20 Avr - 20:47




Mauvais goût de la défaite
Isaac ft.Coré
 
Tandis que je goûtais au paradis, la chaleur se faisait encore plus forte avec mes doigts près de sa nuque. Je sentis son pouls battre un peu plus fort et la seconde d'après elle manqua une note, car je la manquai également en même temps. L'émotion était forte et mon coeur résonnait si fort dans ma poitrine que je crus que j'allais me plier en deux. Mais alors que je continuais mon chemin de la mélodie la jeune fille devant moi s'arrêta de chanter alors que ma voix continuait encore quelques secondes à se faire entendre. Je mis un certain temps à réaliser qu'elle m'avait abandonné dans mon élan. J'ouvris les yeux pour y découvrir une Coré toute rouge, les yeux fixés sur moi. Je me mis à baisser le regard sur mes pieds. Que m'arrivait-il ? D'ordinaire j'aurais pris un malin plaisir à la fixer. Je devinai alors qu'elle était mal à l'aise et moi aussi. Je venais de prendre conscience de mes gestes et je me mis à reculer d'un pas. Je m'étais laisser emporté par le goût de la musique. Alors que j'allais ouvrir la bouche pour m'excuser, elle fut plus rapide que moi et fit hésitante :

- Hum euh... tu chantes très bien tu sais mais euh... et bien disons que je ne suis pas habituée à ce qu'un garçon s'intéresse et s'approche de moi alors, ne le prend pas mal d'accord ?

Je ne répondis pas. Cette fois-ci elle m'avait laissé sans voix, la bouche entrouverte, je ne parvenais pas à réaliser ce qu'elle m'avait dit.

- Oh mince, j'ai complètement oublié que je n'avais pas fini ma douche. Je te laisse...
, rajouta-elle d'une voix rapide tout en remontant sa serviette.

J'avais fait tout foirer et à présent elle me laissait planté là comme un idiot. Mon cœur semblait s'être stoppé dans ma poitrine et une grande boule dans mon estomac fit son apparition. Désagréable. Je venais de me faire rembarrer par quelqu'un. Cette sensation m'était tout à faite inconnue étant donné que j'avais pour plus pour coutume de renvoyer les gens plutôt que de me faire renvoyer. Je savourais enfin le goût que je donnais à mes victimes et je réalisai que je n'aimais pas très bien cela. Leur visage qui passait de tout sourire à une mine grisée et triste était à présent la mienne. Comment pouvait-on me faire ça à moi ? Le charmant Isaac ! Je n'avais pas le droit de subir cela comment pouvait-elle envisager de me laisser ? Ayant repris mes esprits je m'avançais vers sa cabine de douche à petit pas timides.

- Coré.. tu m'as pas vraiment laissé le temps. Je... ce n'était pas du tout mon attention. Je me suis laissé emporté par .. la musique. Je te jure que ce n'était pas mon attention de t'embrasser ou de t'offenser sur quoi que ce soit.

Oh grand dieu mais qu'étais-je en train de faire ? Était-ce vraiment ce que je pensais ? M'excusais-je ? Je n'en revenais pas ! Moi qui demandais pardon à quelqu'un lorsque j'avais eu tort ? Et bien c'était une première. La jeune fille était en train de faire couler de l'eau cela voulait dire qu'elle voulait vraiment que je parte. Elle avait déjà prit une douche, cela ne rimait à rien à part à me blesser. Si telle était son attention, c'était réussi.

- Coré ?



© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageMar 21 Avr - 14:55

Coré posa ses bras sur sa surface carrelée de la douche. Elle frappa des poings contre le mur puis entendit Isaac lui parler.

- Coré.. tu m'as pas vraiment laissé le temps. Je... ce n'était pas du tout mon attention. Je me suis laissé emporté par .. la musique. Je te jure que ce n'était pas mon attention de t'embrasser ou de t'offenser sur quoi que ce soit.

La jeune fille poussa un soupir de soulagement. Finalement, elle n'allait peut-être pas devoir choisir entre Jaden et Isaac...

- Coré ? L'appela encore le jeune homme, de plus en plus inquiet.

La Sarcleuse se releva donc, coupa l'eau, se sécha et sortit de la douche habillée, une serviette sur les cheveux.


- Je ne suis pas blessée, ne t'inquiète pas, j'ai juste était grandement surprise, c'est tout et j'avais besoin d'un peu de temps pour me ressaisir. Je comprends tu sais, seule la musique peut provoquer ce genre de réactions. Excuse-moi d'avoir pris peur, mais tu dois bien admettre que ton attitude prêtait à confusion... c'est juste que, en plus de ce que je t'ai expliqué, que j'étais mal à l'aise et timide avec les garçons, il se trouve qu'un autre m'a déjà abordée et je ne sais pas vraiment ce que je ressens pour lui, si ce n'est qu'une profonde amitié ou plus... le fait de ne pas bien se connaître rend les choses encore plus difficiles... alors quand tu t'es approché de moi, je n'ai pas voulu te donner de faux espoirs en me laissant entraîner tu vois ? Ta personnalité n'est pas le problème, crois-le bien, mais c'est juste que tu es arrivé en deuxième... Si tu veux tout savoir, il s'appelle Jaden et c'est un milicien. Bon d'accord, les miliciens n'ont pas la réputation d'être des modèles de gentillesse mais celui-là a quelque chose que les autres n'ont pas... tu n'es pas fâché dis ? Lui demanda-t-elle en remontant les yeux qu'elle avait baissé et en cessant de frotter son pied contre le sol.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 21 Avr - 18:52




Déception mais unique instant
Isaac ft.Coré
 
Coré m'avait laissé et avait visiblement décidé de reprendre une douche pour ne pas avoir à faire à moi. La jeune fille soupira lorsque je commençai à lui reparler. Pourquoi ? Fallait-il vraiment que je la laisse ? Apparemment oui. Alors que je fis quelques pas vers l'arrière, dépité, je l'entendis couper l'eau et elle sortit quelques secondes après avec la serviette enroulée autour d'elle juste comme avant. Et puis elle se lança dans un long monologue comme si elle s'excusait. Bonne nouvelle, je ne l'avais pas blessée, mais mon attitude n'avait pas vraiment été très adaptée. Cela l'avait donc surprise car elle n'était pas très à l'aise avec les garçons. Puis lorsqu'elle me parla d'un autre, je devinai la nature de son comportement. Elle l'aimait. Ceci expliquait donc cela. Néanmoins, elle m'avouait seulement qu'elle ne savait pas encore ce que ses sentiments voulaient signifier, mais je n'étais pas dupe. Je savais très bien ce que c'était de ressentir quelque chose pour une personne. Je compris. Moi-même ce n'était pas d'elle dont j'étais amoureux, mais c'était juste ce geste de repousse qui m'avait atteint. Certes elle n'avait pas voulu me blesser comme elle le disait, mais je n'étais pas un habitué. Je cherchais toujours la proximité avec les gens pour obtenir le réconfort que plus personne ne me donnait désormais , mais la façon dont je m'y prenais n'était sûrement pas la meilleure. J'avais comme échoué et je n'aimais pas ce sentiment, c'était plus fort que moi. J'avais beau me dire que ce n'était pas grave, mais tout me tenait si à cœur, surtout les gens. Trop sensible l'on m'aurait encore dit. C'était bien vrai et je n'y pouvais rien. Le deuxième. J'étais arrivé après ce fameux Jaden. Était-ce vraiment de la jalousie que je ressentais ? Non pas vraiment vu que je venais de la rencontrer , mais plutôt de la déception. Je n'étais pas vraiment très à l'aise avec les gens qui me disaient que je n'étais pas parfait. Depuis mon arrivée au bloc j'avais toujours désiré ardemment être le meilleur. Enfin, toujours depuis le début d'ailleurs je remarquai qu'elle baissait beaucoup les yeux et ne cessait de faire frotter son pied contre le sol. Timidement elle me demanda si je n'étais pas fâché. Que devais-je répondre ? Non je ne l'étais pas, j'étais juste blessé dans mon estime. Je m'avançai d'un pas et délivrai un petit sourire pour la rassurer.

- Non, bien sûr je comprends
, fis-je doucement d'une voix légèrement troublée. J'espère que tu auras l'occasion de revoir Jaden alors.

Ces dernières paroles étaient sincères. J'avais déjà croisé Jaden deux-trois fois et il me semblait correct. Il n'était pas du genre le grand milicien ''Salut c'est moi qui commande je te frappe si t'obéis pas !''. Le sommeil commençai à se faire ressentir, car mes yeux commençaient légèrement à me piquer. De plus, j'avais maintenant un grand besoin de m'allonger dans mon lit, fermer les yeux et plonger dans un monde je serai seul. J'étais heureux après avoir finalement trouvé un peu de proximité, mais comme toutes les bonnes choses, cela possédait toujours une fin. Je n'allais pas insister. Je n'avais pas du tout envie d'être méchant avec elle, mais je préférai partir. Je posai ma main sur l'épaule de Coré et réfléchissant très vite je dis enfin :

- Je vais te laisser, il se fait tard et demain encore une grande journée m'attends. Bonne nuit Coré, ce fut un plaisir de faire ta connaissance et de chanter à tes côtés. Ta voix est merveilleuse.


Sur ce avec un dernier petit sourire, je me dirigeai vers la porte qui menait dehors et ressortis comme lorsque j'étais arrivé. Notre moment de partage avait été l'un des plus heureux au bloc et jamais je ne l'oublierai. À présent, le monde de Morphée m'attendait. Ici peut-être j'allais peu-être pouvoir revivre ces instants tant uniques.


© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Membre
avatar


Date d'inscription : 29/04/2014
Age : 23
Messages : 533
Points : 446
Localisation : Dans les champs ou près des enclos
Emploi : Maton des Sarcleurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 14 ans (née le 28 Mai 2000)
Relations:
Inventaire:




MessageMar 21 Avr - 19:20

- Non, bien sûr je comprends. J'espère que tu auras l'occasion de revoir Jaden alors.

La jeune fille rougit. Elle lui avait pourtant dit qu'elle ne savait pas ce qu'elle ressentait pour le milicien... ceci dit, il n'avait pas tort car ils ne se connaissaient pas beaucoup. S'ils voulaient donc apprendre à se découvrir, Coré et Jaden devraient passer du temps ensemble... Isaac posa alors sa main sur l'épaule de la Sarcleuse, ce qui eut pour effet de lui faire lever la tête et de croiser son regard.

- Je vais te laisser, il se fait tard et demain encore une grande journée m'attends. Bonne nuit Coré, ce fut un plaisir de faire ta connaissance et de chanter à tes côtés. Ta voix est merveilleuse.

Coré sourit devant le compliment.

- Plaisir partagé. Répondit-elle en souriant. Tu as une très belle voix aussi. Tu sais, si on continue à s'entraîner comme ça tous les deux, on pourra peut-être donner un concert qui sait... Ajouta-elle, rieuse.

Elle avait cependant noté l'amertume et la déception dans les yeux, les paroles et les gestes du coureur. Elle n'aimait pas rendre triste les autres car sa vocation était, justement, d'améliorer un peu le monde dans lequel ils vivaient et d'aider les gens à régler leurs problèmes. La maton avait alors choisit de plaisanter un peu, histoire de lui remonter un peu le moral. Le jeune homme eut alors un petit sourire triste puis s'éloigna comme il était venu. La jeune fille n'eut pas à réfléchir sur la conduite à adopter.


- Attends... Isaac ! Cria-t-elle en tendant une main pour lui attraper le bras afin de le retenir de partir.

Elle avait utilisé son prénom à dessin car elle savait que cela aurait plus d'impact, et donc plus de chance de le faire s'arrêter. Elle se mit alors devant lui sans lâcher son bras puis lui saisit l'autre de sa main libre.


- Tu es un gars formidable tu sais. C'est rare de trouver des personnes telles que toi. Alors je voulais te dire de ne jamais changer et, à défaut de t'offrir mon coeur, je voulais t'offrir mon amitié. Si tu as besoin d'aide, dans quelque domaine ou situation que ce soit : si tu es blessé, si tu as besoin de réconfort, si tu veux des encouragements ou si tu veux simplement discuter ou bien encore que tu te sens seul, n'hésite pas à venir me voir d'accord ? Je suis très loyale avec mes amis et je suis toujours là pour eux. Je serai donc honorée de devenir ton amie enfin, si tu veux bien... Lui dit-elle avec un sourire bienveillant.

___________________________________
Protège ceux qui te nourrissent Invité, toi qui a 0 ans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Admin
avatar


Date d'inscription : 13/12/2014
Messages : 796
Points : 166
Localisation : Quelque part caché dans les ténèbres du labyrinthe...
Emploi : Maton des coureurs



Carnet des Souvenirs
Âge : 19 ans
Relations:
Inventaire:




MessageMar 21 Avr - 20:24




Nouvelle amie
Isaac ft.Coré


Mais alors que j'avais déjà de ma main posée sur la poignée de porte j'entendis la jeune fille se presser derrière moi. Qu'allais-elle faire maintenant que je lui avais souhaité bonne nuit ? Ou bien voulait-elle faire le concert maintenant ?

- Attends ! , s'exclama-elle.

Au même instant je sentis une main chaude saisir ma main gauche pour me retenir.

- Isaac !


Elle avait utilisé mon prénom et ce mot-là me fit me stopper net. Elle avait retenu mon prénom, pensais-je. Je me retournai et la laissai parler. J'étais encore trop surpris pour sortir quoi que ce soit. Mais à ce moment-là je ne pus m'empêcher de remarquer qu'une chaleur s'était formée dans mon estomac et je la trouvais plutôt agréable et réconfortante. Puis, ce que j'entendis me laissa encore plus sans voix. Elle me disait qu'elle me trouvait formidable et rare. Quoi ? Mais comment pouvait-elle être aussi gentil avec un gars comme moi ? C'était une des premières personnes à voir le réel Isaac et non l'image que je voulais chaque jour lui donner. J'étais impressionné. Elle m'offrait son amitié à défaut de son cœur et je me mis à rosir. J'avais envie de la prendre dans mes bras et de la remercier. Avais-je autant besoin de réconfort ? Apparemment oui. J'avais trop sous-estimé ma solitude. Elle continuait en m'invitant à aller la voir pour toutes les raisons possibles de la vie et se montrait entièrement disponible car elle se disait très loyale envers ses amis. Je souris. Je ne remis pas sa parole en question une seule seconde, car rien qu'à voir son petit visage d'ange, je savais que ce n'était pas un fait, mais la pure et belle vérité.

- Je serai donc honorée de devenir ton amie enfin, si tu veux bien...

Ces dernières paroles plus chaudes que jamais m'avaient touchées droit au cœur.

- Je..., commençais-je en ignorant quoi dire.

J'avais totalement oublié le pouvoir que les mots pouvaient avoir sur les émotions. Parfois ces derniers pouvaient être aussi fort que ceux de la musique.

- Tu es l'une des personnes les plus merveilleuses ici, car tu vois le bien plutôt que le mal chez les gens et ceci est une qualité d'une rareté extrême qui .. me laisse sans voix
, avouais-je. J'entends ton invitation et je la retiens avec plaisir et je t'invite toi aussi à faire la même chose avec moi. Je tiens beaucoup à mes amis, car l'amitié est pour moi une des valeurs les plus importantes.

C'était également aussi l'un de mes plus grands points faibles. Très sensible je m'attachais énormément aux gens et je finissais toujours par tomber de haut lorsque tout allait mal, mais je la chérissais plus que tout au monde. Je m'avançai et déposai un baiser sur son front et je lui souris, cette fois-ci heureux et encore très touché par ses mots.

- Bonne nuit Coré. À bientôt j'espère.

Cette rencontre s'était finalement bien finie et toute blessure s'était évaporée de mon esprit. Je venais ne me faire une nouvelle amie.



© Belzébuth

___________________________________






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Message

Revenir en haut Aller en bas


On ne peut jamais être seul, même quand on se lave... [Isaac] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» On ne peut jamais être tranquille. [PV Noëlle]
» ❥ Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer, Pandore.
» [Université] "Je n'aurais jamais cru te revoir, et pourtant..." [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]
» Amber - On peut m'adoucir, mais jamais me dresser...
» Le pic de la montagne. le froid, le vent, et... Le froid seul pour vous tenir compagnie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Vivre... :: La Cabane en Bois :: Les Douches-