Partagez

[Terminé] You don't say verity ı ft. ma soeur la ptite Rainbow ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageMar 2 Déc - 19:36


Je me réveille en sursaut. Encore un cauchemar. J'en fais toute les nuits. Et e dérange tout le monde, en plus. Crevée, je me frotte les yeux et baille un bon coup. Chaque matin, le lever est dur. 6 heures ... Je comprends plus rien, au bloc. Je comprends plus la Milice, d'ailleurs, je ne l'ai jamais comprise, ni les Mâtons ... Enfin, je les respecte mais ces heures de lever ... Un baillement m'empêche de poursuivre le fil de mes pensées. Je sort du dortoir et je vais dans le hall. A l'intérieur, une fille y est déjà. Brune foncée, aux cheveux longs, d'un âge plutôt seize, dix-sept ans ... Une blouse blanche pliée soigneusement sous l'avant-bras gauche. Un Medjack. Si jamais c'est ... Je préfère ne pas y penser. D'ailleurs, en parlant de Miss Menteuse, je me demande ce qu'elle en pense, du nouveau règlement. Elle est nouvelle, enfin, arrivée il y a deux mois. Son avis doit être intéressant. Mais, jamais je ne me risquerai à lui parler, à cette petite menteuse et fauteuse de troubles. La medjack devant moi se retourne, sans me voir. Elle est en train de farfouiller dans une trousse de survie. Ses mains sont fines et bien soignées. Elle relève la tête, l'air soucieuse, et j'aperçois son visage fin et be... et beau. Je peste silencieusement. Hermione. Elle m'aperçois et son visage se détend mais prends l'air prudent. Oui, je risque de te gueuler dessus à tout moment, c'est pas ma faute. Je te hais, t'es une menteuse. Pfff. Elle ouvre la bouche pour me parler et je lui coupe la parole: "Salut, la menteuse." et elle ne bronche pas. Elle doit avoir l'habitude. Je fais exprès d'attendre pour lui couper la parole au moment ou elle reprends : "Qu'est ce que tu fiche ici, petite ?". Avec mon air hautain, m'étonne pas que certains me trouvent cruelle avec Hermy. Je fais exprès d'être cruelle, tu crois quoi ?  C'est une menteuse. Je lui sourit dédaigneusement pour cacher la colère qui gronde en moi. Même si je t'aime pas, Hermy, je te conseille de te barrer très vite, j'voudrais pas te tuer, quand même.


Dernière édition par Nyrah L. Rainbow le Mar 9 Déc - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 2 Déc - 19:51

HRP:
 
You don't say verity

Je suis à l'infirmerie, de service de nuit, en train de veiller un jeune coureur qui s'est fait une belle entorse. Il gémit et me regarde avec un air qui me donne envie de le plaindre ... Oh, mon pauvre petit ... Je lui sourit gentiment et lui aussi, puis il ferme les yeux. Quelques minutes plus tard, je suis sûre qu'il dort. Il est trop mignon avec son air endormi. Franchement, ce que les gamins de 14 ans peuvent être adorables. Je me redresse et regarde l'heure sur la montre du blessé: 0:07. Oh mon dieu. Mes paupières se ferment toutes seules. Je me redresse et enlève ma blouse. Je la plie en 4 et range ma trousse. Puis je part vers le dortoir pour faire un petit somme. Je demanderai à un Coureur de me réveiller à 6 heures. 6 heures, ça doit être dûr, de se lever chaque matin, pour les Coureurs et les Trappeurs ... Le Mâton en chef a vraiment exagéré. Je trouve ça dur. Moi, je n'ai aucun problème, je n'ai jamais eu la moindre parcelle de rebelle en moi. Mais pour les Coureurs ou les Trappeurs avec le même caractère que Ny... Où sont mes pansements de secours ? Je pense soudain en fouillant dans ma trousse de survie. Mes pansements, ou est ce que j'zai bien pu les mettre ... Je me retourne et qui je vois ? Mon adorable grande soeur. Je souris. Mais qu'est ce qu'elle fait debout à cette heure ? Elle se lève tôt pourtant ... J'ouvre la bouche pour parler et bam ! elle me coupe la parole.
- Salut, la menteuse.
La menteuse. Rien de bien alarmant, la routine quoi. Elle semble attendre une réponse. Je m'apprête à dire quelque chose quand elle m'interrompt une nouvelle fois.
- Qu'est ce que tu fiches ici, petite ?
Elle me parle comme à une gamine. Petite. Je lève les yeux au ciel.
- J'ai que deux ans de moins que toi, mémé.
Je lui souris puis mon sourire s'efface en voyant son rictus dédaigneux. Okay, tu essaie de m'énerver, c'est ça. Je soupire. Puis je lui lance une pique qui, j'espère, la fera réagir autrement.
- Là, j'allais me coucher, sœurette. Mais ensuite, j'ai fait la merveilleuse rencontre d'une si sympathique fille, du boulot de trappeuse ... Quelle joie !
Ça, l'ironie, je connais. Bien fait. Oh et puis zut, elle m'énerve avec son air de miss-j-me-la-pète ou j-suis-la-reine.
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 3 Déc - 14:38

Dès que l'interromps pour la deuxième fois, elle lève les yeux au ciel puis ouvre la bouche avec un ton sarcastique: "J'ai que deux ans de moins que toi, mémé." Cette ... Petite ... Se croit ... Laisse tomber. Je relève le menton d'un air méprisant : le sourire d'Hermione, qui s'était formé sur son visage, s'efface aussitôt. Elle a l'air d'être ennuyée part mon comportement. Je veux pas que tu t'ennuies, je veux que tu me haïsses, que tu me craignes ! Je serre les dents. La petite Hermy soupire et me dit avec un ironie: "-Là, j'allais me coucher, sœurette. Mais ensuite, j'ai fait la merveilleuse rencontre d'une si sympathique fille, du boulot de trappeuse ... Quelle joie !". Je la regarde, les yeux ronds et étincelants de fureur, et tout ce qu'elle fait, c'est me regarder totalement satisfaite. Oh, d'accord, madame veut jouer à ça ! Eh bien, que tu crois, c'est toi qui va perdre. Je la regarde très calmement, puis je prends un air de fille qui aurait retrouvé une chaussette sale dans une poubelle, une chaussette qui appartiendrai à un porc de 45 ans. Et je lui fais: "Oh, pardon, miss, tu dois être très fatiguée, c'est vrai que tu te lèves à 11 heures et demi le matin, ça doit être épuisant ! et après avoir travaillé une petite heure, tu dois aller faire la fête ! Quelles journées d'horreur !". Je prends un air compatissant alors que, en moi, je fais: Et toc !. Elle a l'air choquée, et j'espère bien. Je souris méchamment. Je n'aurais jamais cru trouver autant de haine et de méchanceté en moi, mais ce que je ressens pour cette menteuse et cette ... garce, c'est de la haine, de la colère à l'état pur. Si elle dit un mot de trop, le volcan explose. Si elle se met a pleurer ... Je crois que je ne serai même pas culpabilisée. C'est sa faute, après tout, à la miss Menteuse. Elle n'a pas le droit de colporter des choses sur moi. Elle n'a pas le droit de faire la faible. Moi, si j'avais une sœur, ce ne serai pas une Medjack faible, menteuse, qui a plein de faiblesses et qui est trop parfaite ... Elle aurai des défauts mais des qualités ... Elle serai ... Elle serai là, quoi.
Revenir en haut Aller en bas



MessageMer 3 Déc - 14:51

You don't say Verity

Elle me toise avec colère, et je vois la fureur brûler dans ses yeux. J'y suis peut - être allée un peu fort. Elle n'a qu'a pas me traiter de ... De menteuse ! Comment pourrais - je mentir ? Je suis une Medjack, je ne mens pas. Puis elle me regarde d'un air tellement méprisant que j'ai l'impression d'être passée aux rayons X. On dirai, que, pour elle, je ne suis qu'un cafard, qu'un insecte qu'elle écraserai sous son pied. Je sens la tristesse monter, et des larmes me viennent aux yeux, mais je les ignore. Au moment où je pensais pouvoir contrôler ma peine, Nyrah ouvre la bouche :
- Oh, pardon, miss, tu dois être très fatiguée, c'est vrai que tu te lèves à 11 heures et demi le matin, ça doit être épuisant ! et après avoir travaillé une petite heure, tu dois aller faire la fête ! Quelles journées d'horreur !
Je la dévisage, abasourdie. Elle m'observe avec un air .. compatissant, mais au fond, satisfait. Elle ... Elle est contente de me faire mal. Elle est contente de me voir souffrir. Mais elle le pense vraiment, que je mens, ou quoi ? Elle le pense vraiment ? Elle sourit méchamment. Mes larmes de tristesse se transforment en larmes de rage et je les sens perler sur mes joues. Qu'est ce que je t'ai fait, bon sang ?! Elle me hait, ou quoi ? Elle me déteste, me vomit, est - ce qu'elle a un moindre respect pour moi ? Ma sœur me hait - elle ? Ou pense t-elle que je suis une idiote ? Ma propre sœur ... Mais elle pense qu'elle n'est pas ma sœur, elle me prends pour une menteuse ... Je m'avance d'un pas et la regarde à la haute ... Je fronce le nez et je lui dis :
Tu me hais ?
, et j'ai parlé si bas... Je n'aurais jamais cru qu'une voix aussi cassée, aussi tremblante de colère pourrais sortir de ma bouche. Une voix douce, rageuse, cassé, presque chuchotée ...
Je sens les larmes affluer, couler le long de mes joues. Tu me hais donc, Nyrah ? Tu me hais ? Et tout ce que je pense en ce moment même ...
- Tu me hais donc, Nyrah ? C'est ça ? Je ne suis qu'une idiote à tes yeux ? Toi, ma propre soeur, tu le penses ?
J'ai crié. Je me fiche de réveiller les autres, j'ai crié. Ma voix se brise.
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 8 Déc - 20:54


Elle me dévisage complètement stupéfaite. Bien spur, tu crois que je crois à ton air pincé ? Ton air blessé ? Ton air de penser que je suis une fille gentille avec toi ? Je sais ce que tu penses. Tu voudrais me mettre à terre, c'est ça ? Me voir me tordre contre le sol rien qu'en entendant tes répliques ? C'est raté, ma pauvre. Ensuite, tu commence à faire couler des larmes. Ooooh, la pauvre petite. J'y crois pas, à ton air triste, peiné. Non, j'y crois pas, tu n'est pas ma sœur, une sœur comme la mienne n'aurait pas le cœur tendre, petite imbécile ! Oui, elle serai comme moi, Coureuse, Milicienne, Trappeuse, le cœur fort, le regard lointain. Elle aurai des défauts mais non, jamais, au grand jamais, elle ne pleurerai comme tu le fais. Idiote. Les larmes d'Hermione, après réflexion, coulent de plus en plus fort, et elle s'avance vers moi, un pas, elle me regarde droite, fonce le nez, des larmes non plus de tristesse mais de rage sur les joues. Je la domine de ma taille et elle ouvre la bouche : "Tu me hais ?" Sa voix est brisée, cassée, rauque, à faire peur. Ce n'est pas sa voix fluette, douce, aux accents chantants. Cette voix est chuchotée. Je commence a comprendre qu'elle pense qu'elle me dis la vérité. Et si elle ne m'avais pas menti ? Si ... Si elle pensait ce qu'elle disait ? C'est elle qui essaie de me briser pourtant ... Mais est - ce la vérité ? J'hésite. Hermione se met à crier. "Tu me hais donc, Nyrah ? C'est ça ? Je ne suis qu'une idiote à tes yeux ? Toi, ma propre sœur, tu le penses ?" Sa sœur ? Et j'arrive a déceler, dans ses yeux, la lueur sarcastique qui l'anime. La partie qui prends du recul en moi se dit que c'est la rage. mais je sais, je sais ce qu'elle veut. Elle veut me voir la consoler, elle veut une acolyte. Non, jamais tu n'auras d'acolyte, idiote. Je souris et je sais qu'elle n'arrivera pas à m'atteindre. Sa sœur ? Ben voyons. Je redresse le menton. Et je dis, tout doucement ... "Hermione ..." Je respire un coup. Elle plonge ses yeux dans les miens. Et là, je la regarde dédaigneusement et lui crie dessus : "Tu - n'es - pas - ma - SOEUR !" Je me fiche de ce qu'elle pense, mais je suis en telle fureur que jamais. Hors de moi, je me dresse et lui assène mes derniers mots. "Tu ne le sera jamais ! Va t-en !" Puis je tourne les talons et m'engouffre dans la nuit. Elle l'a bien cherché. Elle n'est pas ma sœur. Je lève la tête vers le ciel et je laisse le vent et les étoiles me caresser le visage. Je suis libre, je pense alors en regardant la lune.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



MessageMar 9 Déc - 18:50

You don't say verity

Nyrah prends l'air un peu inquiet. Elle est vraiment mauvaise. Elle est vraiment pas sympa. Elle est .... Odieuse. Mes larmes coulent sur mes joues. Ma sœur qui me déteste ... Oh mon dieu ...
- Hermione ...
Je lève mon visage vers elle. Sa voix, douce, est chuchotée. Elle va s'excuser. Elle va me dire qu'elle est desolee, qu'elle n'avait pas compris. J'en suis sûre.
- Je - ne - suis - pas - ta - SŒUR !!!
Non. C'est fini. Elle me déteste, donc, elle me hait. Jamais je ne réussirai a gagner son respect. C'est trop tard. Je dois laisser tomber. Je continue de pleurer lamentablement tandis qu'elle prends son souffle pour me hurler dessus. Je n'entends pas ses paroles, mais je sais qu'elles ne jouent pas en ma faveur. Pourquoi ? Pourquoi me déteste tu ? Nyrah ... Elle sort comme une folle, tremblant tellement elle est enragée. Mais pourquoi elle ne me croit pas, bon sang ? Est çe que c'est dans mes habitudes de mentir ? Je suis une medjack ! Pas une ... Pas une ... Idiote comme elle le pense. Les medjacks ne mentent jamais. Si jamais quelqu'un étant medjack mentait ... Il ne faudrai pas non plus lui faire confiance pour nous soigner. Je peux presque tout soigner, je comprends bien les gens, mais ça son entêtement, je ne le comprends pas. Toute tremblante, je me réfugie dans le dortoir ou je ne dors pas jusqu'à l'aube, pleurant sans m'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


[Terminé] You don't say verity ı ft. ma soeur la ptite Rainbow ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» C'est par où? [Takeshi] [=>terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-