Partagez

Home Sweet Home [PV Allya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageMar 16 Déc - 22:04




   


Clare & Allya
une citation

Une main… Non, des mains… Je ne sais pas où je suis, mais je pense avoir une idée. Je reviens peu à peu à moi, une main de différents miliciens sous mes aisselles, me portant. Mes pieds traînent par terre, je sens une horrible vibration dans mes orteils quand mes chaussures heurtent une irrégularité sur le sol. Je commence doucement à suffoquer, reprenant totalement mes esprits, la tête baissée. J’ouvre subitement les yeux, mais le noir reste complet, seul quelques petits rayons de soleil m’apparaissent.

Panique… Ne Panique pas… Mon cœur bat de plus en plus rapidement pendant que je relève faiblement la tête. La prise des deux hommes sur mes épaules se resserre et mes pieds essayent de stopper le mouvement, se mettant à plat au sol. J’ai mal aux jambes à force d’y recevoir des vibrations et des secousses. Pourquoi ces idiots m’ont assommé ? J’ai l’air menaçante ou quoi que ce soit d’autre ?

Je commence à m’agiter, donner des coups de pieds au sol et aux miliciens qui serrent encore plus mes bras. Je n’entends rien, je baigne dans le silence, entrecoupé par mes grognements et mes hurlements. Silence de mort, silence oppressant, silence assourdissant.

« Sortez-moi de là ! Lâchez-moi ! »

Mon souhait est exaucé bien plus rapidement que ce que je pensais à la base. Ils enlèvent le sac en jute de ma tête et me jette sur le sol du Gnouf, pendant que je continue de pousser des grognements inhumains. Bande de barbares sans éducation, humanité ni gentillesse. Je me relève d’un bond, mais retombe immédiatement sur le côté, mes jambes trop douloureuses et engourdies pour une telle vivacité de ma part.

Je sens la colère en moi, elle monte, elle monte, que Jonas voudrait qu’elle s’arrête, mais elle monte encore et encore comme un cri aigue qu’on ne peut pas arrêter. Je ne peux, non, je ne peux plus supporter cette tyrannie. Ce n’est pas seulement ma colère qui lui fait peur, c’est celle de tout les Blocards.

Je me relève doucement, regardant Allya à plat ventre un peu plus loin. Non pas Allya… Pas elle…  Ma colère arrive au point de non retour, mon visage devient de marbre, ne traduisant aucune expression, je me jette sur les barreaux et attrape un des miliciens par le col. Je cris d’abord des choses sans queue ni tête, incompréhensible, puis enfin une phrase sort.

« C’est une rébellion que vous voulez ?  C’est me bannir comme Loveela ? C’est ça ?! »

Sans m’en rendre compte, je commence à pleurer à grosses larmes, chose qui ne m’est jamais arrivé en compagnie d’Allya.




   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas



MessageSam 20 Déc - 14:11



Home Sweet Home

ft. Clare & Allya


]Je crois que je vais finir par m'énerver. Et vraiment cette fois-ci. Je me retrouve une énième fois enfermée au gnouf: quel bonheur que de trainer dans la crasse, la puanteur et la saleté! Non franchement j'en ai toujours rêvé! Quel plaisir de passer son temps dans un trou sans issu à part la patience, attendre que les heures passent avec des compagnons de cellules pas toujours agréables! Et Clare...cette trappeuse qui m'a rejoint dans cette cage.

Les Miliciens surveillent dehors, espionnent le moindre de nos mouvements. Pas question de s'en aller on dirait. Mais j'ai tellement envie de les faire sortir de leurs gonds! Je ne peux pas rester là sans rien faire. Non, c'est impossible. Perdre son temps comme cela, c'est intenable. Et puis nous ne sommes pas des criminels alors pourquoi nous traiter de la sorte? Nous ne faisons que ce que nous croyons juste, contre la dictature et ces stupides lois. La conscience humaine nous guide. Mais pas Jonas. Non c'est un sauvage, un animal. Sinon il aurait déjà cessé les massacres depuis longtemps. Le bannissement est pour moi jamais la bonne solution. Tuer des personnes n'est pas le mieux pour une société qu'ils disent "égale". L'emprisonnement ne sert pas non plus à grand-chose. Comme quoi, la stupidité de certains blocards n'a pas de limite. Je ne dis pas que je suis une lumière mais au moins moi je crois en la justice.

Je me rends compte que je suis toujours à plat ventre. Je me relève doucement en me tordant de douleurs. Cette bande de brutes ne m'a pas fait de cadeaux, loin de là. Plus doux, il n'y a pas! Plus attentionné non plus d'ailleurs.

Clare me regarde avant de hurler des choses ignobles à nos gardiens. Je la soutiens à cent pour cent. Et puis elle se met à parler de Loveela. Cette petite sarcleuse, mon ancienne élève que je devais rendre endurante et rapide mais que j'ai perdue aussitôt. Un courant d'air dans la vie au bloc et pourtant qui ne s'effacera jamais de ma mémoire. Elle est gravée, encrée dans les esprits. Je réprime des larmes voulant s'échapper de mes yeux pour couler le long de mes joues rouges par la colère avant de détourner le regard de ma meilleure ennemie.

Mais Clare, elle, se met vraiment à pleurer. Et à chaude larmes. J'entends ces plaintes qu'elle veut silencieuse et sa peine. Mais il y a les autres qui observent. Je m'approche de la trappeuse avant de lui lancer en chuchotant:

- Ca te dit de leur donner du spectacle? Même si on est enfermés, on peut encore faire mal! Je ne vois pas pourquoi se serait le contraire.

Je m'arrête un instant avant de continuer d'une voix plus dure et froide:

- Et ne pleures plus. Ca leur fait plaisir de voir des rebelles souffrir de la sorte. On en parlera une fois sorties d'accord?

Je sais que c'est triste et que ca fait mal mais il ne faut pas leur montrer que l'on souffre. Sinon ils se mettent à en rire, à aimer cela. Ils veulent nous détruire nous briser, mais moi? Non, il n'y arriverons jamais. Car la le droit à la liberté triomphe toujours. Peut importe le temps que cela mettra, elle gagnera. Et je serais là pour voir Jonas et ses sbires tomber. Et lorsque ce moment arrivera, je leur ferai subir tous ce qu'ils nous on fait subir. Œil pour œil, dent pour dent.  Il y en a marre!

Si eux peuvent faire ce qu'ils veulent, alors pourquoi pas nous?


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 21 Déc - 0:09




   


Clare & Allya
une citation

La perte de Loveela avait eu sur moi comme l’effet de l’étincelle. Celle qui allume la bombe. Et la bombe, c’est moi. J’étais pas loin de réellement explosée, de hurler, de frapper tout ce qui m’approche, de faire les cent pas, sans jamais écouter ce qu’on cherche à me dire, jamais. Je n’écoute jamais et je ne suis pas prête à commencer. Ne plus avoir ma petite sœur de coeur auprès de moi, le fait qu’elle disparaisse comme ça, juste parce qu’elle a suivit ses ambitions, ça me rend folle, voir malade. Cette dictature ne peut pas durer. Elle ne va pas durer.

Mes doigts sont accrochés au col du Milicien, à qui j’ai collé la face contre les grilles, qui me retienne. Elles me retiennent aussi de le frapper jusqu’à ce que mort s’en suive. Mort, par mes mains ! C’était ma Loveela ! Mes larmes continuent de couler jusqu’à ce qu’Allya me chuchote à l’oreille.

- Ca te dit de leur donner du spectacle? Même si on est enfermés, on peut encore faire mal! Je ne vois pas pourquoi se serait le contraire.

Un ricanement narquois sort de mes lèvres, je sais que tout le monde me regarde, et à vrai dire, je m’en fous plus que tout. Quand je suis avec Allya, j’aime me donner en spectacle. Mes mains tremblantes lâchent le col de l’adolescent qui tombe sur les fesses, me regardant d’un air ébahi. Elle rajoute froidement, au bout de quelques secondes.

- Et ne pleures plus. Ça leur fait plaisir de voir des rebelles souffrir de la sorte. On en parlera une fois sorties d'accord?

Je croise les bras en la regardant, je marche doucement vers elle, presque dangereusement et approche mes lèvres de son oreille, et doucement, je chuchote.

- Je ne souffre pas, c’est de la colère. Me connais-tu si peu, Allya ?

Je me recule en me déhanchant, je me dresse de toute ma hauteur, face à la brune, les bras croisés et un sourcil levé. Tu veux jouer Allya ? On va jouer, et comme d’habitude ça va déraper, on veut juste mettre le bordel ici. Je commence alors à hurler, d’abord un bon nombre de noms d’oiseaux à en faire rougir un spécialiste.

- Tu me prends pour une faible Allya ? Tu pense que j’ai peur d’être ici ? Tu pense que je ne sais pas me battre, c’est ça ?! C’est ça ?!

Les bras qui s’agitent dans tout les sens, je fronce les sourcils mais observent les quelques miliciens qui se rapprochent du coin de l’œil. Ma bouche s’entrouvre à peine et laisse voir un bout de mes dents blanches parfaitement alignées, mais un homme parle à ma droite.

- En fait Clare, c’est la quatrième fois cette semaine que tu viens ici, si je me souviens bien.
- Ferme-là. Grognai-je


   
(c) fiche:WILD BIRD
Revenir en haut Aller en bas



MessageLun 29 Déc - 21:47



Home Sweet Home

ft. Clare & Allya


Un jeu dangereux. Jouer avec le feu. Jouer avec les mots. Jouer avec les poings. Énerver ces Miliciens au plus haut point aussi. Je m'amuse dans ce gnouf, dans ce trou infernal où règne puanteur et dégoût. Mais avec Clare, ma meilleure ennemie, je m'ennuie jamais. Nous sommes toutes les deux contre le règlement, contre ces stupides lois et voulons toutes les deux venger le bannissement insensé de la douce Loveela. Un sanglot s'échappe de ma gorge mais je le retiens et reprends mon regard impassible, mon petit sourire narquois et mon air assuré.

- Je ne souffre pas, c’est de la colère. Me connais-tu si peu, Allya ? dis Clare en se déhanchant et se redressant de toute sa splendeur.

Un ricanement traverse mes lèvres mais avant que je ne puisse dire un mot, la Trappeuse recommence à parler, j'ai toujours autant envie de la frapper. Elle crie d'abord des noms d'oiseaux que je ne connais même pas avant de lancer:

- Tu me prends pour une faible Allya ? Tu pense que j’ai peur d’être ici ? Tu pense que je ne sais pas me battre, c’est ça ?! C’est ça ?!

Hilarant n'est ce pas? Faire chier la Milice est notre passe temps et nous passons par des méthodes assez spéciales pour cela. D'ailleurs certains se rapprochent dangereusement du trou. Mais pas question de se laisser destabliser!

- Oh non bien sûr que non que je ne te prends pas pour une faible, déclarai je d'un ton ironique et provocant. Mais je pense que tu as peur d'être ici! Et que tu es incapable de battre une mouche même si elle était devant ton nez et qu'elle ne bougeait pas. Tout ce que tu sais faire de toute façon c'est hurler pour un rien et pleurer à cause de tes pauvres petits problèmes de fille. Tu n'as aucune leçon à me donner ma jolie et si j'étais toi je me tairais tout de suite. Car j'ai raison.

Comme je m'éclate! J'espère avoir été assez convaincante cette fois ci mais c'est tellement drôle de malmener les sbires de Jonas et de provoquer Clare. Je ne pense pas tout ce que je lui ai dit évidemment mais c'est le jeu et je m'y prête à fond. Voyant qu'elle s'apprête à me rétorquer quelque chose de sanglant, je pose un doigt sur sa bouche déformée par la colère.

- Non, chut. Ne t'enfonces pas plus. Tous le monde sait que tu es terrifiée et qu'au fond tu pourrais t'incliner devant Jonas, simplement par peur.

Et hop! J'en rajoute une couche. Ça va déraper, je le sens mais à chaque fois on se réconcilie, on se retape des plans foireux et ensuite on se retrouve ici à se cracher des choses ignobles juste pour le plaisir de voir les Miliciens s'arracher les cheveux. J'aimerais tellement les taper, leur donner des gifles, des claques encore et encore, des coups de pieds, des coups de poings dans le nez des abrutis souriants...Ah se serait le bonheur au bloc. Mais ce n'est qu'un rêve car le tyran interdit tous. Même de frapper les gens. Comment voulez vous qu'on se défoule après nous? Surtout en ce moment...tant de tensions! Un faux pas, c'est le gnouf assuré.  

- En fait Clare, c’est la quatrième fois cette semaine que tu viens ici, si je me souviens bien.

On me tend une perche. Alors je la saisis et je prends la parole.

- Mais oui Clare, c'est vrai ça! Tu es tellement douée! A croire que tu le fais exprès.

Ma meilleure ennemie ne se laisse pas faire et ça c'est le plus hilarant car moi non plus et nos conversations sont très...développées. Nous nous rabaissons, nous faisons du bruit, nous nous exprimons.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 18 Jan - 12:14




   


Clare & Allya
une citation

Une faille ? Chez moi ? Jamais, oh non, jamais je ne craque réellement, je suis une comédienne. Une très bonne comédienne. Et quand on me titille trop, je décide de jouer encore un peu avec vous. Juste pour vous rendre totalement fou de rage. Mais avec Allya, c’est pas possible de jouer avec elle, car on commence à s’énerver tout les deux, et ça explose, réellement. Et c’est même plutôt violent.

La poussière règne dans le Gnouf et la puanteur me brûle les narines et je sens chacun de mes muscles doucement tirailler et j’ai l’impression que mes mains sont doucement entrain d’enfler, me donnant l’impression que les plaies s’ouvrent encore plus, jusqu’aux os de mes pauvres petites mains blanches. Elle ricane à la fin de l’une de mes phrases, puis réplique :

- Oh non bien sûr que non que je ne te prends pas pour une faible. Mais je pense que tu as peur d'être ici! Et que tu es incapable de battre une mouche même si elle était devant ton nez et qu'elle ne bougeait pas. Tout ce que tu sais faire de toute façon c'est hurler pour un rien et pleurer à cause de tes pauvres petits problèmes de fille. Tu n'as aucune leçon à me donner ma jolie et si j'étais toi je me tairais tout de suite. Car j'ai raison.

Je renifle de dégoût en retour, une fine grimace déformant mes lèvres roses. Elle a l’air beaucoup trop sérieuse, comme si… Comme si elle pense réellement ce qu’elle est en train de dire... Alors toi ma cocotte, tu vas pas faire long feu ! Je me craque les phalanges, sans bouger, alors qu’un des malheureux blocard se recule un peu plus dans son coin. J’entrouvre la bouche, surtout par indignation que par envie de répondre et elle plaque un de ses doigts sur mes lèvres.

- Non, chut. Ne t'enfonces pas plus. Tous le monde sait que tu es terrifiée et qu'au fond tu pourrais t'incliner devant Jonas, simplement par peur.

Alors là, c’est la phrase de trop, ses gestes, ses mimiques, ses paroles, tout m’insupporte chez elle, et je sens que je sors doucement de mes gonds, prête à lui écraser la face contre un des murs du Gnouf. La violence ne résout rien, et si je me bats maintenant, je sais que je ferais officiellement partie du Labyrinthe.

 - Ma pauv’ fille, tu m’as bien regardée ? Moi, me baisser devant Jonas ? En comparaison à toi qui n’ose rien, je pense pas que c’est moi la soumise !

J’affiche de nouveau mon sourire narquois en croisant les bras. Au fond, je ne sais pas si elle joue ou si elle le pense vraiment, et ça a le don de m’énerver encore plus ! Quant à moi, je sais pas trop si je joue ou pas, mais en tout cas, si j’étais un élément, je serais l’électricité, ça c’est sûr.

- Mais oui Clare, c'est vrai ça! Tu es tellement douée! A croire que tu le fais exprès.

Les insultes essayent de traverser mes lèvres, mais je les retiens in extremis. On reste calme Clare, toute calme. J’affiche un grand sourire en jouant avec une mèche de mes cheveux, m’appuyant au mur avec mon épaule. Je passe les doigts sur ma gorge, où les ecchymoses n’apparaissent plus.

 - J’y suis quand même bien moins souvent que toi. A chaque fois que je passe, avec un Coureur compétent, je te vois ici. La dernière fois t’étais même avec Judie. Faut que tu fasse gaffe à tes fréquentations ma belle.



   
(c) fiche:WILD BIRD
Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Home Sweet Home [PV Allya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (discussion) Ocean Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala
» HOME SWEET HOME...
» ⊹ we might not make it home, tonight.
» Felix ~ Welcome to Neverland ! You’re not getting home...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-