Partagez

Si tu es fondu, tu sera pendu ! [Heather]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MessageLun 19 Jan - 0:17


Si tu es fondu tu sera pendu !
(prévert) ▽ « NEVER TRUST A HUG. IT'S JUST A WAY TO HIDE YOUR FACE. »
 




Aujourd'hui, j'avais un mal de crâne pas possible. De millions de petites fourmis qui me dévorais la tête. Je ne pouvais supporter aucun bruit, au point que j'étais coucher dans mon lit pendant que les autres vaguait à leur occupation. Arya avait organiser une patrouille et je n'avais pas pu en faire partis, justement à cause de ma migraine. Et ils n'avaient aucun médicament, tous ce que je pouvais faire c'était subir dans mon lit. Cela me ressemblait pas d'ailleurs, rester allonger pendant que les autres vivaient de grande aventures dehors. Vous voyez, moi j'aime pas me terrer comme une vermine dans l'ombre des portes du refuges. J'ai besoin de bouger, de découvrir des choses. Avec tous ce qui c'était passée, j'étais convaincu que le gouvernement n'étais pas mort. Je suis sur que quelque part sur cette planète, des gens de très grand rang ont crée un énorme refuge avec des gens qui vont bien. Enfin c'est ce que je croyais du moins. Parce que depuis que je suis arrivée ici, je n'ai pas vraiment vue l'ombre d'une voiture, d'un avion, bref du mécanisme qui marche. Je passe la plupart de mon temps à échapper à cette horde de zombies qu'étaient les fondus. Et le soir, voir la journée parfois, je reste au refuge que m'a proposer Arya de rejoindre. Je n'étais pas seule, y'avais plein de personne avec nous. Mais bon. Ce spectacle apocalyptique prouvais qu'il n'y avait pas beaucoup de survivant et qu'on devait ce débrouiller par ses propres moyens. Le bruit qui s'acharnait dans les salles d' a coté commençais légèrement à me taper sur le système. Le seule médecin qu'on possédait m'avait dit de rester coucher. Mais comment voulez vous que je couche moi avec tous ce bordel ? Je me levais de mon lit. Une idée avait germée dans tête. Une idée dangereuse. Non sans blague, j'avais juste l'idée de faire un saut à la recherche d'une pharmacie. Je chopais mon arc qui était au bout de mon lit et l'enfilais sur mon épaule. Je pris également mon carquois et mes deux dagues que je glissais dans ma ceinture. J'étais armée jusqu'au dents pour affronter la horde de zombie, comme j'aimais les appelers. Je sortis de ma chambre, trottinant dans le couloirs. Il n'y avait pas grand monde, ils devait tous être déjà sortis si vous voulez mon avis. Je serais pas surprise de croiser un groupe en route. Je sortis enfin de tout ce tintinmarre pour retrouve la ville calme et paisible. Paisible était un bien petit mot. Je savais que des fondus allaient débarquer d'une minute à l'autre en me demandant de leur donner mon nez. Un jour faudra vraiment m'expliquer pourquoi ils veulent à chaque fois notre nez. C'est quoi les gars votre trip avec sa ? Si je croise un fondu je lui demanderais. Je glissais mes mains sur mes deux dagues, les sortants lentement de leurs mini fourreau. Je préfèrais les sentirs dans mes mains, cela me rassurait toujours. Même si habituellement je préfère utiliser mon arc.

Je marchais dans les ruelles, quand un bruit attisa ma curiositée. Un grand mec costaud, au cheveux brun ébouriffé ce tourna vers moi. Je glapis. Le visage de celui ci n'avait plus grand chose, une grande vision d'horreur. Il m'aperçus et ses yeux devinrent d'une lueur que j'avais trop l'habitude de voir : La folie. Il s'approcha de moi en faisant craquer ses doigts. Bon. Je pense que pour ce genre de gabaris, j'aurais pu sortir mon arc mais c'était trop tard. Mon avantage : Son esprit lent et ma rapidité. J'avais déjà fait du combat à corps à corps avec Arya, elle m'avait bien entrainée. Il tenta de me mettre un coup, mais je baissais la tête pour l'éviter avant d'en profiter pour lui enfoncer une dague dans les côtes. Il chopa ma mains au passage et je mis un coup au visage de l'autre. Je tombais au sol en essuyant un filet de sang au coin de mes lèvres. J'avais déjà mal au crâne, tu as choisis la mauvaise personne à attaquer, mon gros. Je fis tourner mes dagues dans mes mains avant de foncer sur lui. Il tenta de me donner un nouveau coup : Mais j'esquivais aussi rapidement que je le pouvais. Je lui mis un coup dans les bijoux de famille, lui attirant un cris. Le pauvre homme ce mis les mains en ce maintenant la partie intime et en hurlant. Il me faisait presque pitié. Mais je ravalait très vite ce sentiments. Dans un monde pareil, la pitié n'existaient plus. Je profitais de son mal intense pour le viser avec ma dague. La balançant de toute mes forces, elle atterris dans son front et il tomba sur le sol. Du sang s'écoula sur son visage. Je pris soin de maintenant ma dague et de la retirer. Mais elle semblait coincer. Grinçant des dents, je mis le pied sur le torse du monsieur et je tirais de toute mes forces, à deux mains. Elle ce retira si rapidement que je tombais à la renverse. Je l'essayait en suite sur le vêtement sale du cadavre et je la rangeais dans ma ceinture en reprenant mon chemin. Dans la rue centrale, j'aperçus une pharmacie. Elle clignotait légèrement, défaut électrique à cause des éruptions. Je me dirigeais vers elle en me frottant la mâchoire. Je crois que j'étais bonne pour me trouver un cacheton anti douleure. Je m'arrêtais sur le seuil, la vitre qui entourais la porte avais exploser et il y avait encore des bouts de verre sur le sol. Mais aucune personne à l'horizon. J'entrais donc à pas feutrés, au cas ou l'un de ses dégénérés ce trouverais dans la deuxième pièce. Elle était remplie d'étagère avec des cachets grillés, ou d'autre encore neuf. Je priais pour que la date de consommation sois encore bonne.   Dans la première pièce il n'y avait personne, je me rendis donc dans la deuxième. Il y avait des cartons et plus d'étagère ou était rangés de la paperasse. Personne non plus. Je revint dans la première pièce, quand j'aperçus une fille, planter au milieu du magasin. Je repris mes deux dagues à la mains et me mit en position de défense.

« Et tu infectée ou pas ? » Demandai-je, menaçante. Si elle l'était pas, je pourrais ranger tranquillement mes armes. Si elle l'était, là, c'était une autre histoire. Mais elle n'avait pas le physique d'une fondu.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 22 Jan - 19:10


Je suis saine, ou pas...
Heather & Séléna




Présent

Hanna : Allez ma chérie, debout, tu as des choses à faire aujourd'hui.


Heather s'étira, poussa un soupir et enleva sa couverture d'elle. Un rapide tour dans la dernière salle d'eau qui fonctionnait, et elle en ressortit totalement propre. Ses affaires? Elle les avaient nettoyés et les avait mises à sécher dans un coin, là où personne ne pourrait les trouver, et elle portait donc sa seconde, et dernière tenue. C'est donc tout en noir, veste grise et blouson noir par dessus, qu'Heather sortit de cette salle d'eau. Elle replia sa couverture qu'elle avait lavée la veille, et observa sa petite cachette. Est-ce qu'aujourd'hui quelqu'un la trouverait? Peut-être, ou peut-être pas...

La brune mit son ancien sac de cours rose sur son dos, et s'attacha les cheveux. Elle posa ensuite son regard sur la vieille dame, qui attendait près de la porte.

Isciane : Je t'ai mis la liste des médicaments dans ton sac. Prends tout ce que tu peux de cette liste, en espérant qu'il en reste dans la pharmacie... Armand vient avec toi, ne t'en fais pas.


Heather fit un petit sourire, car Isciane avait répondu à sa question silencieuse qui était "qui viendra avec moi?". Armand attendait de l'autre côté de la porte que notre aventurière vienne le rejoindre, ce qu'elle s'empressa de faire.

Descendant rapidement les marches du bâtiment désaffecté, évitant de se faire repérer par n'importe qui, même si elle ne rencontra personne, et finit par arriver en bas du bâtiment. Elle en sortit, après avoir prit soin de laisser Armand vérifier que la rue était déserte, et se glissa dans les ruines et les petites ruelles.

Un guide, c'est super génial, surtout un guide qui connaît Chicago comme sa poche. Alors heureusement qu'Armand était là, sinon elle n'oserait jamais sortir...

Finalement elle arriva bien rapidement à la pharmacie dont Isciane avait parlé, et elle y entra, non sans avoir remarqué le corps sans vie d'un fondu. Elle se cacha entre les étagères, attendit quelques secondes pour être certaine qu'il n'y avait pas d'humain dans le coin, et sortit de sa petite cachette avant d'ouvrir son sac à dos, et commencer à lire les écritures sur les boîtes de médicaments, pour trouver ceux dont elle avait besoin. Pourquoi des médicaments? Parce qu'Heather en avait besoin, que ce soit pour contrôler sa folie, mais surtout pour soigner ses vilaines cicatrices qui étaient présentes sur ses avants bras et ses jambes. Deux jours, deux jours qu'elle n'avait pas tentée de mettre fin à sa vie, et c'était un excellent record!

Alors qu'elle venait de mettre cinq ou six boîtes dans son sac, des bruits de pas lui parvinrent aux oreilles (enfin surtout à l'oreille gauche, il ne fallait pas oublier que la droite n'était presque plus en état de fonctionnement), et une femme apparu sur sa droite - pour expliquer le fait qu'elle ne l'ait pas entendu arriver avant.

Et tu infectée ou pas ?


Armand : Ne réponds pas oui Heather, ou vu comment elle est armée elle te tuera...


Blaise : Allez, dis lui qui tu es vraiment.


Blaise, cet homme fou qu'elle ne pouvait pas supporter venait d'apparaître à ses côtés, et s'approchait de son visage à tel point qu'elle pourrait l'embrasser. Son halène était horrible, ses dents n'existaient plus, ses yeux noirs et... encore pleins d'horreurs que font la Braise.

Mais Heather ne bougea pas, elle ne fit pas ses grimaces habituelles quand il apparaissait, elle ne le poussa même pas. Au contraire, elle restait calme, extrêmement calme, de sorte que la demoiselle en face d'elle ne devine pas qu'elle était... schizophrène. Enfin, qu'elle le découvre n'était pas très grave, ça arrivait aux gens humains normaux d'être atteint de ça, mais maintenant les humains vivent dans la peur, alors elle penserait surement qu'elle est une infectée, et même si Anna souhaitait mourir, elle voulait revoir Stephen avant...

Armand : Continues à penser à lui, et dit la bonne réponse à cette question. Ou je sais pas fait "non" de la tête si tu ne veux pas lui parler! Mais dépêches-toi Heather, ou elle va se poser des questions...


Heather s’exécuta et secoua la tête de gauche à droite. Bon... Cette femme vous rencontre, vous ne parlez pas un mot, vous volez dans une pharmacie - même si cette femme fait la même chose que vous - et vous mettez quinze ans à répondre à une question simple... Qu'allait-elle penser d'elle?


© Loukoum

Revenir en haut Aller en bas



MessageDim 8 Fév - 21:58



« NEVER TRUST A HUG. IT'S JUST A WAY TO HIDE YOUR FACE. »



Menacer les gens de mon arc ou de mes dagues étaient devenu une habitude. Si si, je vous jure. Habituellement je sors mon arc avec une rapidité incroyable et j’enserre la flèche aussitôt. Mais comme la pharmacie était de petite taille, les murs étaient proche et mon coude c'était cogné au moment ou j'avais essayer de le saisir. Alors, j'ai opté pour ma dague. Je suis une bonne combattante au corps à corps. Arya m'avait entraînée exprès. Et dire que j'étais même pas doué à l'arc avant … Et le combat avec les dagues, n'en parlons pas ! Heureusement j'ai eu de l’entraînement et je peu botter les fesses des fondus. Ces derniers temps, je suis tomber sur beaucoup de personne. Aucune qui était infecté, cela redonnait de l'espoir. Finalement, ce monde n'était pas si pourrie que sa. Mais si je devais me défendre, il fallait bien que je menace les gens. Imaginez si je tombe sur un fondu alors que je n'ai pas d'arme ? Ah beh oui je suis bien dans la mouise. J'arquais un sourcil vers la fille. Elle était petite – quoi que, un peu plus grande que moi quand même- et possède de long cheveux brun. Après ma demande, elle fit non de la tête. Je baissais alors mes dagues, mais les gardais bien en vue. Je me suis faite avoir une fois. Un personne l'avait dit qu'elle n'était pas infecté et m'avait par la suite attaquer par surprise à la fin de la journée. Du coup j'étais très méfiante vis à vis des gens. Comme Stephen, au départ j'ai cru qu'il était un fondu alors j'ai pointer mon arc sur so crâne. Puis il m'a prit et ma plaquer contre le mur. Je l'avais maudit à ce moment là, surtout qu'il avait de la force le gaillard ! Mon dos était rester rouges pendant deux jours. Et vis à vis de mes mésaventures dans cette foutu mine avec lui, j'avais mal la hanche et j'avais une cicatrice au front. Pourquoi ? Parce que pour fuir au fondu j'ai du couper une corde qui retenais un chariot. Le chariot c'est lancé à toute allure et comme au bout d'un moment il n'y avait plus de raille, que du vide, beh on a finis dans le vide avec le chariot. Pour ma part, je me suis raccroché à une parois du mur, ma tête avait tapé contre la roche ce jour là et ma hanche c'était fais un magnifique claquage. Merci les abrutis de fondu pour ça. J'avais finis pendu comme un canard dans le vide jusqu'à ce que Stephen me repêche. La fille ne dit aucun mot, je ne pouvais pas la blâmer pour sa : Je l'avais menacer de mes dagues.

« Je paris que tu viens chercher des médicaments ? » Demandais-je. Question stupide, si elle est là c'est surement pas pour acheter son pain. Je me dirigeais vers le comptoir qui avait servis de caisse autrefois et entrepris de chercher de quoi calmer mon mal de tête. Et aussi quelque chose pour ma cicatrice sur le front, parce que la douleur ce réveillais quelque fois et ça faisais fort mal. Il y avait plusieurs nom de médicament et je ne m'y connaissais pas très bien. Je décidais de piocher dans le tiroir pour voir si il y avait une liste. Une liste avec qu'elle médicament pourrais faire effet sur mes douleurs. Je trouvais plusieurs boites de medocs, des comprimés, des siros. Des papiers, mais rien de ce que je souhaitais trouver. Un bruit derrière une étagère reteins mon attention. Je jetais un coup d'oeil à la fille et lui fis signe de ce taire. Le bruit venait de derrière mon étagère. Je sortis ma dague et la préparais pour recevoir ce que je m'y attendais le plus : Un fondu. Il avait du entrer par la sortis de secour qui ce trouvais pile derrière mon étagère. J'attendis qu'il arrive, cachés, dos à l'étagère et quand il montra enfin sa mine de déterrer, lui enfonça la dague bien profondément dans sa tempe. Il avait une sale tête et un regard fou. Il fut surpris,pris de secousse et tomba raide mort. J'entrepris de reprendre ma dague, mais elle était coincé et je me retrouvais un pied sur le torse du gars pour la retirer. Un clique ce fit entendre et je réussis à la décoincer. Je pris des cotons qui pendait dans le vide sur un bureau et l'essuyais avant que le sang ne sèche. Puis, je la rangeais de nouveau dans son petit fourreau et jetais un nouveau regard à la fille. Oh, pis j'en avais assez de l'appeler la fille et que se soir silencieux entre nous. Je décidais de briser le silence insupportable pour faire connaissance. De toute manière ont était tous infectés et ont finira tous aussi fou que les autres, la tête dans les égouts en répétant le mot poisson.

« Je pense qu'il a du entrer par la porte de secours. Qui est tu ? »Demandais-je, soudainement curieuse.



fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas



MessageJeu 26 Fév - 22:27


Je suis saine, ou pas...
Heather & Séléna




Présent

Séléna : (...)


Heather ne répondit pas. De toute façon, la réponse était tellement évidente que ça ne servait à rien qu'elle use de sa salive pour y répondre. Alors elle fit quand même un "oui" de la tête, mais de toute façon la fille ne la regardait déjà plus. Alors Anna reprit sa liste de médicaments et continua à éplucher les noms sur les boîtes. Il y avait des trucs vraiment trop étranges... mais le médicament qu'elle devait absolument trouver n'était pas ici de toute façon. Ce qu'elle cherchait là, c'était uniquement pour soigner sa Schizophrénie et ses tendances suicidaires... le genre de cachets qu'elle prenait depuis bien longtemps, alors oui, c'était soit disant Isciane qui avait écrit la liste, mais Heather savait encore écrire, et le stylo était dans sa main ce matin... M'enfin, ne racontez pas la vérité... où elle risquerait de se tuer pour de bon...

Des bruits se firent entendre, et la brune leva la tête, stoppant ses recherches, pour observer la fille, espérant qu'elle n'avait pas ressortie ses dagues pour venir la tuer... et pourtant si, elle venait de les ressortir, mais ce n'était pas pour elle, heureusement...

Un fondu fit son apparition, et tout se passa assez vite, mais au final, le fondu gisait sur le sol, mort...

Armand : Tu comprends maintenant pourquoi tu ne dois pas dire que tu es infectée?


Heather déglutit avec difficulté et baissa les yeux, reprenant ses recherches, jusqu'à ce que cette fille se mette à lui parler, encore... Ne pouvait-elle pas se taire et la laisser chercher? Qu'elle parte vite avant que d'autres n'arrivent et qu'elle se fasse tuer avant d'avoir revu Stephen?

Séléna : (...)


Armand : Donne juste ton prénom... Ne dit rien d'autre. Et retournes la question, ça fait poli, avec un petit sourire.


Heather prit une grande inspiration, se demandant si elle devait vraiment suivre les indications d'Armand mais... un final il était comme son mentor, et tous les conseils qu'il donnait étaient de bon conseils... Alors elle fit un petit sourire, un faible sourire, mais il n'y avait pas de quoi sourire avec ce qu'elle vivait et ce qu'elle venait de voir... Oui, elle avait déjà tuée, mais pas des fondus, jamais des humains! Les hommes à bulles n'étaient pas des humains...

Heather... Et toi?


Son sourire dura quelques secondes, et elle attendit une réponse de la demoiselle, espérant qu'elle ne lui posa pas trop de questions, et qu'elle ne découvre pas qu'elle... n'est pas aussi saine qu'elle le fait voir.

© Loukoum


Revenir en haut Aller en bas



Message

Revenir en haut Aller en bas


Si tu es fondu, tu sera pendu ! [Heather]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Heather Stevens Williams
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» Prends les armes et vois la gloire, elle t'appartient [PV armée de Kanoë]
» Qui sera le sauveur d’Haïti ? La « diaspora » ? L’homme providentiel ?
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maze Runner RPG :: Rp's-